B69-Le glorieux Millénium.

Article de Henri Viaud-Murat. 

 

Reproduction autorisée, pourvu qu’elle soit intégrale, et que la source soit indiquée. 

Le Seigneur Jésus-Christ doit revenir régner sur cette terre pendant mille ans, avec tous ceux qui ont bénéficié de la première résurrection. Ce glorieux Millénium est pourtant inauguré sur une terre désolée par sept années de Tribulation. La Bible nous révèle beaucoup de choses sur ce Millénium, qui sera le grand repos de la terre. Oui, les ténèbres actuelles ne dureront qu’un temps, et la terre entière sera bientôt remplie de la gloire de l’Eternel !

 

On appelle « Millénium » le règne de mille ans de Jésus-Christ sur cette terre. La Bible enseigne qu’après l’enlèvement de l’Eglise et la période de sept années de règne de l’Antichrist et de Grande Tribulation, Jésus-Christ doit revenir en personne sur la terre pour y régner pendant mille ans. Ce sera un âge d’or que notre terre n’aura jamais connu, et le rétablissement de toutes choses selon la volonté de Dieu.

Voici ce que nous révèle le Livre de l’Apocalypse :

« Puis je vis le ciel ouvert, et voici, parut un cheval blanc. Celui qui le montait s’appelle Fidèle et Véritable, et il juge et combat avec justice. Ses yeux étaient comme une flamme de feu ; sur sa tête étaient plusieurs diadèmes ; il avait un nom écrit, que personne ne connaît, si ce n’est lui-même ; et il était revêtu d’un vêtement teint de sang. Son nom est la Parole de Dieu. Les armées qui sont dans le ciel le suivaient sur des chevaux blancs, revêtues d’un fin lin, blanc, pur. De sa bouche sortait une épée aiguë, pour frapper les nations ; il les paîtra avec une verge de fer ; et il foulera la cuve du vin de l’ardente colère du Dieu tout-puissant. Il avait sur son vêtement et sur sa cuisse un nom écrit : Roi des rois et Seigneur des seigneurs. Et je vis un ange qui se tenait dans le soleil. Et il cria d’une voix forte, disant à tous les oiseaux qui volaient par le milieu du ciel : Venez, rassemblez-vous pour le grand festin de Dieu, afin de manger la chair des rois, la chair des chefs militaires, la chair des puissants, la chair des chevaux et de ceux qui les montent, la chair de tous, libres et esclaves, petits et grands. Et je vis la bête, et les rois de la terre, et leurs armées rassemblées pour faire la guerre à celui qui était assis sur le cheval et à son armée. Et la bête fut prise, et avec elle le faux prophète, qui avait fait devant elle les prodiges par lesquels il avait séduit ceux qui avaient pris la marque de la bête et adoré son image. Ils furent tous les deux jetés vivants dans l’étang ardent de feu et de soufre. Et les autres furent tués par l’épée qui sortait de la bouche de celui qui était assis sur le cheval ; et tous les oiseaux se rassasièrent de leur chair. Puis je vis descendre du ciel un ange, qui avait la clef de l’abîme et une grande chaîne dans sa main. Il saisit le dragon, le serpent ancien, qui est le diable et Satan, et il le lia pour mille ans. Il le jeta dans l’abîme, ferma et scella l’entrée au-dessus de lui, afin qu’il ne séduisît plus les nations, jusqu’à ce que les mille ans fussent accomplis. Après cela, il faut qu’il soit délié pour un peu de temps. Et je vis des trônes ; et à ceux qui s’y assirent fut donné le pouvoir de juger. Et je vis les âmes de ceux qui avaient été décapités à cause du témoignage de Jésus et à cause de la parole de Dieu, et de ceux qui n’avaient pas adoré la bête ni son image, et qui n’avaient pas reçu la marque sur leur front et sur leur main. Ils revinrent à la vie, et ils régnèrent avec Christ pendant mille ans. Les autres morts ne revinrent point à la vie jusqu’à ce que les mille ans fussent accomplis. C’est la première résurrection. Heureux et saints ceux qui ont part à la première résurrection ! La seconde mort n’a point de pouvoir sur eux ; mais ils seront sacrificateurs de Dieu et de Christ, et ils régneront avec lui pendant mille ans. Quand les mille ans seront accomplis, Satan sera relâché de sa prison. Et il sortira pour séduire les nations qui sont aux quatre coins de la terre, Gog et Magog, afin de les rassembler pour la guerre ; leur nombre est comme le sable de la mer. Et ils montèrent sur la surface de la terre, et ils investirent le camp des saints et la ville bien-aimée. Mais un feu descendit du ciel, et les dévora. Et le diable, qui les séduisait, fut jeté dans l’étang de feu et de soufre, où sont la bête et le faux prophète. Et ils seront tourmentés jour et nuit, aux siècles des siècles. Puis je vis un grand trône blanc, et celui qui était assis dessus. La terre et le ciel s’enfuirent devant sa face, et il ne fut plus trouvé de place pour eux. Et je vis les morts, les grands et les petits, qui se tenaient devant le trône. Des livres furent ouverts. Et un autre livre fut ouvert, celui qui est le livre de vie. Et les morts furent jugés selon leurs œuvres, d’après ce qui était écrit dans ces livres. La mer rendit les morts qui étaient en elle, la mort et le séjour des morts rendirent les morts qui étaient en eux ; et chacun fut jugé selon ses œuvres. Et la mort et le séjour des morts furent jetés dans l’étang de feu. C’est la seconde mort, l’étang de feu. Quiconque ne fut pas trouvé écrit dans le livre de vie fut jeté dans l’étang de feu » (Apoc. 19 : 11-21 et chapitre 20).

Ce court passage présente une description puissante et saisissante qui part de la fin des temps présents, parcourt le règne de mille ans du Seigneur, et se termine par l’ultime bataille finale de Gog et Magog, et par le Jugement Dernier devant le Grand Trôna Blanc.

Cette longue période de mille ans est encadrée par deux grandes batailles : la bataille d’Harmaguédon, qui opposera les forces de l’Antichrist à celles d’Israël, et la bataille de Gog et Magog, qui opposera les armées de tous ceux qui auront été encore séduits par Satan, et celles du Seigneur Jésus, regroupées dans « le camp des saints » et dans « la ville bien-aimée. »

Lors de la bataille d’Harmaguédon, au moment où les armées de l’Antichrist sont sur le point de vaincre et de détruire Israël, le Seigneur Jésus et Ses armées célestes apparaissent en gloire et en puissance, et mettent en déroute les forces du Mal. L’arme du Seigneur est toujours Sa Parole, épée aiguë à deux tranchants.

Toutes les armées ennemies sont détruites. Tous ceux qui avaient accepté la marque de la Bête et adoré son imagé sont mis à mort, avec leurs chefs, et leurs cadavres sont jetés en pâture aux oiseaux du ciel. La Bête (l’Antichrist) et son Faux Prophète sont pris et jetés vivants dans l’étang de feu et de soufre. Le diable est pris aussi, mais il est enchaîné et jeté dans un abîme profond pendant toute la durée du Millénium. Il devra encore servir d’instrument entre les mains du Seigneur pour éprouver la fidélité de tous ceux qui ont connu Sa gloire et Son règne, mais qui n’avaient pas encore été testés. 

Notre fidélité doit toujours être mise à l’épreuve. C’est une loi divine, depuis le jardin d’Eden, et jusqu’au Jugement Dernier ! Comment saurons-nous si nous allons rester fidèles au Seigneur, si nous ne passons jamais par aucune épreuve de notre foi ?

Il faut donc que les populations qui sont rescapées de la Grande Tribulation, et qui peupleront la terre pendant le règne de Christ, subissent aussi le test final de leur fidélité. C’est pour cela que Satan doit être relâché de l’abîme à la fin du Millénium. Il est triste de constater qu’il parviendra encore à séduire un grand nombre d’êtres humains en très peu de temps ! Et pourtant tous ceux qui ont été ainsi séduits ont eu le temps de contempler la gloire du Seigneur, et de connaître Son règne éclatant ! Il faut croire que cela n’a pas été suffisant pour affermir définitivement leurs cœurs dans la Justice ! Si nous ne sommes pas enracinés dans le Seigneur Jésus et dans Sa Parole, remplis de Son Esprit et conduits par Son Esprit, nous ne pourrons pas résister à la puissance de séduction du Malin ! Cette puissance est trop forte pour de simples humains ! Que ce soit une leçon pour nous tous dès à présent !

Cette bataille de Gog et Magog est expéditive. Le feu divin descend du Ciel et dévore en un instant tous les rebelles. Il sont jetés à leur tour, avec le diable, dans l’étang de feu et de soufre, pour y être tourmentés aux siècles des siècles !

Puis a lieu le Jugement Dernier, devant le Grand Trône Blanc du Seigneur. Tous les morts qui n’ont pas bénéficié de la Première Résurrection reviennent à la vie, et sont jugés selon leurs œuvres. Certains ressuscitent pour la vie éternelle. Ce sont tous ceux qui, au cours des millénaires et des siècles précédents, avaient reçu le salut par la foi et par la grâce, mais n’avaient pas été jugés dignes de faire partie ni de l’Epouse de Christ, ni des saints de l’Ancienne Alliance, ni des martyrs de tous les temps. Tous ceux-là sont déjà ressuscités lors de la Première Résurrection, avant le Millénium, et ont régné avec Christ pendant les mille ans. Ils ont aussi participé aux noces de l’Agneau, à la fin de la Grande Tribulation, soit en tant qu’Epouse de l’Agneau, soit en tant qu’amis de l’Epoux. Tous ceux-là ont déjà reçu la vie éternelle et la résurrection de leur corps. Ils ne sont donc pas concernés par le Jugement Dernier.

Ceux qui ressuscitent devant le Grand Trône Blanc sont donc, d’une part, tous ceux qui sont destinés à être sauvés, mais qui ne faisaient pas partie de ceux qui ont eu part à la Première Résurrection, et, d’autre part, tous ceux qui, depuis l’époque d’Adam et Eve, et jusqu’à la fin du Millénium, sont destinés à être perdus, parce qu’ils ne se sont pas repentis de leurs mauvaises œuvres, n’ont pas accepté le salut que Dieu leur offrait, et sont morts dans leurs péchés.

Les sauvés ressuscitent pour la vie éternelle, et les perdus ressuscitent pour le jugement. Ceux qui ressuscitent pour la vie éternelle iront s’établir sur la nouvelle terre que Dieu va créer, et ceux qui sont perdus seront jetés dans le lac de feu et de soufre.

Certains théologiens Chrétiens ne croient pas que le Millénium soit une période réelle de mille ans. Ils enseignent qu’il s’agit d’un chiffre symbolique, qui désigne une longue période. D’autres encore nient complètement qu’il y ait un Millénium, ou enseignent que nous sommes déjà, en tant qu’Eglise, dans le « Millénium spirituel » de Dieu. 

Nous ne nous étendrons pas sur ces doctrines, sinon pour les rejeter, car elles n’accordent aucun crédit à ce qui est pourtant clairement écrit dans la Parole de Dieu. Par six fois en effet, dans Apocalypse 20 : 2 à 7, l’apôtre Jean parle bien d’une période de « mille ans » et d’un « règne de mille ans. » Nous n’avons aucun droit de « spiritualiser » ces versets, en niant le sens littéral de ce qui est écrit.

Que représente cette période de mille ans ?

D’après les chronologies bibliques, nous sommes actuellement à près de 6.000 ans accomplis, depuis la création d’Adam. Or, nous savons que, pour le Seigneur, mille ans sont comme un jour :

« Mais il est une chose, bien-aimés, que vous ne devez pas ignorer, c’est que, devant le Seigneur, un jour est comme mille ans, et mille ans sont comme un jour » (2 Pierre 3 : 8).

Au calendrier de Dieu, nous sommes donc à la fin de la sixième « journée » de la grande semaine composée de sept « jours » de mille ans. Nous sommes donc à la veille du grand « sabbat » de la terre, la septième et dernière période de mille ans. Notre terre a besoin de repos. Depuis près de six mille ans, depuis la chute de l’homme, cette terre a été ravagée par le péché et toutes ses conséquences. La création tout entière souffre les douleurs de l’enfantement, et attend avec impatience la révélation des fils de Dieu ! Ceux-ci ne seront pleinement révélés qu’au moment du retour du Seigneur, qui sera accompagné de la résurrection de nos corps. Nous serons alors pleinement semblables au Seigneur Jésus.

Le retour du Seigneur, et Son règne de mille ans sur une terre pacifiée, représentent donc le « jour » du Grand Sabbat pour la terre : mille ans de paix et de prospérité, mille ans de manifestation de la gloire de Dieu sur toute la terre !

Qui sont ceux qui vivront sur la terre du Millénium ? Nous savons que l’Eglise règnera sur la terre avec le Seigneur Jésus. Avec l’Eglise, règneront aussi les saints de l’ancienne alliance, qui ressusciteront à la fin de la Grande Tribulation, ainsi que les martyrs de tous les temps, qui ressusciteront tout au début du Millénium.

Nous lisons dans le Livre de l’Apocalypse :

« Les nations se sont irritées ; et ta colère est venue, et le temps est venu de juger les morts, de récompenser tes serviteurs les prophètes, les saints et ceux qui craignent ton nom, les petits et les grands, et de détruire ceux qui détruisent la terre. Et le temple de Dieu dans le ciel fut ouvert, et l’arche de son alliance apparut dans son temple » (Apoc 11 : 18-19).

Ces prophètes, ces saints et tous ceux qui craignent le nom du Seigneur sont tous les saints de l’ancienne alliance. Leur « récompense, » c’est leur résurrection. Ceci peut être confirmé par le fait que le « temple de Dieu » est ouvert dans le ciel, et que l’arche céleste de son alliance fait son apparition. Nous savons que, dans la demeure de l’Epouse, dans la Jérusalem Céleste, il n’y a point de Temple, car la gloire de Dieu l’éclaire (Apoc. 21 : 23). En revanche, il y a un temple céleste dans le nouveau ciel. Le nouveau ciel est donc la demeure permanente des saints de l’ancienne alliance, comme la Jérusalem Céleste est la demeure permanente de l’Epouse de l’Agneau.

Tous les saints de l’ancienne Alliance ressuscitent donc à la fin de la Grande Tribulation. Ils participeront aux noces de l’Agneau, en tant qu’amis de l’Epoux, et règneront avec le Seigneur pendant le Millénium.

De leur côté, tous les martyrs de tous les temps, ceux du moins qui ne font pas partie de l’Eglise, ressuscitent aussi au début du Millénium, pour régner également avec Christ. Nous le voyons dans le chapitre 20 de l’Apocalypse :

« Et je vis des trônes ; et à ceux qui s’y assirent fut donné le pouvoir de juger. Et je vis les âmes de ceux qui avaient été décapités à cause du témoignage de Jésus et à cause de la parole de Dieu, et de ceux qui n’avaient pas adoré la bête ni son image, et qui n’avaient pas reçu la marque sur leur front et sur leur main. Ils revinrent à la vie, et ils régnèrent avec Christ pendant mille ans » (Apoc. 20 : 4).

Parmi tous ces martyrs, figurent aussi les martyrs de la Tribulation. Ce sont, en grande majorité, les Chrétiens qui n’étaient pas prêts pour l’enlèvement, et qui sont restés sur la terre. Ils pourront néanmoins conserver leur salut, s’ils ne prennent pas la marque de la Bête. Tous ceux qui refuseront la marque de la Bête, et qui ne s’inclineront donc pas devant elle pour adorer son image, mais qui seront restés fidèles au Seigneur, seront mis à mort (Apoc. 13 : 15). Ils ressusciteront avant le Millénium, et règneront avec Christ et avec l’Epouse.

Nous pouvons constater que tous ceux qui sont appelés à régner avec Christ font partie du groupe des « vainqueurs, » dont parlent les premiers chapitres de l’Apocalypse. Par sept fois, quand le Seigneur s’adresse aux sept églises de l’Apocalypse, le Seigneur fait des promesses aux vainqueurs, à ceux qui Lui seront fidèles jusqu’au bout. Parmi ces promesses, figure celle de « régner avec Lui » :

« A celui qui vaincra, et qui gardera jusqu’à la fin mes œuvres, je donnerai autorité sur les nations. Il les paîtra avec une verge de fer, comme on brise les vases d’argile, ainsi que moi-même j’en ai reçu le pouvoir de mon Père » (Apoc. 2 : 26-27).

Les « œuvres » dont parle le Seigneur sont les œuvres de la foi. Tous les vainqueurs sont ceux qui seront restés dans la foi, et qui auront donc pleinement bénéficié de la grâce de Dieu.

« Car l’amour de Dieu consiste à garder ses commandements. Et ses commandements ne sont pas pénibles, parce que tout ce qui est né de Dieu triomphe du monde ; et la victoire qui triomphe du monde, c’est notre foi » (1 Jean 5 : 3-4).

Qui sont donc ceux qui vivront sur la terre pendant le Millénium ?

Nous venons de le voir, il y aura tous les vainqueurs : l’Epouse, les martyrs de tous les temps, et les saints de l’ancienne alliance. Mais sur qui vont-ils régner ?

Les destructions opérées pendant le Grande Tribulation, seront telles, qu’il n’y aura sans doute pas beaucoup de rescapés à la fin de la Tribulation. Parmi ces rescapés, nous pouvons citer :

1. Certains Chrétiens qui n’ont pas été enlevés, et qui ont pu échapper à la mort, parce qu’ils ont pu trouver quelques lieux de refuge, ou parce que l’Antichrist n’a pas eu le temps de mener à bien tout son programme d’extermination. Il existe déjà certains lieux de refuge préparés par le Seigneur, dans lesquels pourront être gardés un faible reste qui échappera au massacre. Par exemple, lors d’un dernier voyage en Corse, nous avons reçu que certaines régions de la Corse serviraient de lieux de refuge. Mais il y en aura d’autres, répartis dans le monde entier.

Nous pouvons lire dans Apoc. 12 : 13-18 que le diable pourchasse la femme qui a enfanté l’enfant mâle, celui qui a été enlevé au ciel dès sa naissance, et qui est appelé à « paître les nations avec une verge de fer, » comme Christ. La femme, qui représente ici les Chrétiens qui n’ont pas été enlevés, tandis que « l’enfant mâle » représente les vainqueurs qui ont été enlevés, a pu « s’envoler au désert, » dans un lieu où elle a été nourrie pendant trois ans et demi, loin de la face du serpent. Celui-ci va alors faire la guerre « au reste de la postérité de la femme, » ceux qui gardent les commandements de Dieu et qui ont le témoignage de Jésus-Christ. Ce sont aussi les Chrétiens qui n’ont pas été enlevés, mais qui ne bénéficient pas de ces lieux de refuge, et qui mourront martyrs.

2. Une partie des Juifs rassemblés en Israël et à Jérusalem, et qui survivront à la bataille d’Harmaguédon. Zacharie 13 : 8 prédit que deux tiers des Juifs qui seront présents dans le pays d’Israël à cette époque périront, mais qu’un tiers survivra. Ces survivants feront partie de ceux qui peupleront la terre au début du Millénium. Parmi ces survivants Juifs, figurent les 144.000 Juifs qui ont été marqués du sceau de Dieu sur leur front, et qui ont été gardés par le Seigneur pendant toute la Tribulation (Apoc. 7 : 3-8).

3. Les païens qui ont pu échapper au système de contrôle du royaume de l’Antichrist. Il s’agira sans doute en priorité de païens qui vivront plutôt dans certaines régions reculées de notre terre, régions sans intérêt immédiat pour l’Antichrist, qui devra sans doute s’occuper en priorité des régions riches et peuplées de la planète. Nous ne devons pas oublier que l’Antichrist disposera d’un temps relativement limité pour mettre en œuvre son programme : sept années. La première moitié de la Tribulation (trois ans et demi) sera relativement prospère et calme. Le Temple de Jérusalem sera reconstruit. Les Juifs, dans leur grande majorité, vont recevoir cet homme providentiel comme leur Messie, et revenir en masse en Israël. Seuls les Chrétiens qui n’ont pas été enlevés seront pourchassés pendant cette première moitié de la Tribulation. Les Juifs, quand à eux, ne seront persécutés que lorsque l’Antichrist se proclamera Dieu dans le Temple reconstruit, au milieu de la Tribulation, et que les enfants d’Israël réaliseront alors avec horreur qu’ils ont été trompés. Ce sera le temps de l’angoisse de Jacob.

Même si les choses iront très vite, il faudra quand même un minimum de temps pour que l’Antichrist mette définitivement en place son Nouvel Ordre Mondial. Mais certaines parties du monde, isolées et pauvres, échapperont sans doute, dans un premier temps, aux griffes de la Bête. C’est probablement parmi ces populations que figureront le plus grand nombre de rescapés de la Grande Tribulation. Mais il y aura aussi des rescapés dans les pays riches et développés. Ces rescapés auront compris ce qui se passe, et iront tenter de vivre en autarcie dans des régions reculées, ou dans des endroits où ils pourront, par la grâce de Dieu, échapper au système de contrôle absolu mis en place par la Bête. Nous pouvons constater dès à présent que de nombreuses personnes, qui ne sont pas chrétiennes, ont les yeux ouverts sur le Nouvel Ordre Mondial en formation, et se préparent activement à lui résister ou à organiser leur vie, afin de tenter d’échapper à ce système dictatorial qu’ils voient venir.

La situation sera semblable à celle qui a existé pendant la dernière guerre mondiale, lorsque les Juifs étaient pourchassés dans toute l’Europe. Certains ont quand même pu se cacher, ou être protégés par quelques personnes courageuses, échappant ainsi à la traque dont ils étaient l’objet. Le Seigneur préservera de même une minorité d’hommes et de femmes pendant toute la Tribulation.

Tous ceux-là ne formeront sans doute qu’un petit nombre de rescapés. La population mondiale est aujourd’hui évaluée à 6,8 milliards d’êtres humains. Quand nous constatons les destructions opérées pendant la Grande Tribulation, nous ne pouvons que conclure que le nombre de ces rescapés sera sans doute très restreint. Par exemple, au cours d’un seul cataclysme de l’Apocalypse, le tiers de l’humanité périt (Apoc. 9 : 18), ce qui représente 2.300.000.000 de personnes ! A titre de comparaison, le nombre total de toutes les victimes de la dernière guerre mondiale, la plus meurtrière, s’est élevé à 60 millions de morts ! A cela s’ajoutent les morts entraînés par tous les autres fléaux de l’Apocalypse, et par la grande guerre mondiale finale. Nous pensons donc que le nombre de rescapés, à la fin de la Grande Tribulation, ne devrait pas représenter plus de 10% de la population mondiale actuelle, au maximum ! Il se peut même que ce chiffre soit encore plus bas !

Ce sont tous ces rescapés qui vont repeupler la terre du Millénium. Compte tenu de la paix et de la prospérité, et aussi de l’allongement de la durée de la vie, la population mondiale devrait se multiplier très rapidement pendant le Millénium. Il nous suffit de voir, par exemple, que les 70 personnes de la famille de Jacob, qui s’étaient réfugiées en Egypte, sont devenues en 450 ans un peuple de près de 3,5 millions de personnes !

Pendant toute la durée du Millénium, il y aura donc deux catégories d’êtres humains qui vont coexister sur la terre : d’une part, les rescapés de la Tribulation et leurs descendants et, d’autre part, ceux qui règneront sur eux, et qui sont déjà passés par la Première Résurrection. Les rescapés de la Tribulation et leurs descendants auront des corps comme les nôtres actuellement. Ils devront naître, vivre et mourir comme nous aujourd’hui. Ils devront se convertir au Seigneur Jésus pour être sauvés. Mais ceux qui se convertiront ne pourront plus faire partie de l’Eglise, car le temps de la grâce sera passé. Ils feront partie de tous les sauvés qui habiteront sur la nouvelle terre, après le Jugement Dernier. Et, s’ils meurent avant la fin du Millénium, ils ressusciteront devant le Grand Trône Blanc, et seront jugés selon leurs œuvres.

Que dit la Bible à propos de ce glorieux Millénium ?

Le Millénium sera la période la plus glorieuse de toute l’Histoire de l’humanité, sur notre terre actuelle ! Ce sera la période où s’accompliront en particulier toutes les prophéties concernant le Messie glorieux. Le trône de David sera rétabli, et le Seigneur Jésus règnera sur la terre entière depuis Jérusalem. La terre actuelle sera purifiée et restaurée, et la gloire de Dieu la remplira !

De nombreux versets de la Bible décrivent cette période. Nous pouvons citer, par exemple, les passages suivants :

« Il arrivera, dans la suite des temps, que la montagne de la maison de l’Eternel sera fondée sur le sommet des montagnes, qu’elle s’élèvera par-dessus les collines, et que toutes les nations y afflueront. Des peuples s’y rendront en foule, et diront : Venez, et montons à la montagne de l’Eternel, à la maison du Dieu de Jacob, afin qu’il nous enseigne ses voies, et que nous marchions dans ses sentiers. Car de Sion sortira la loi, et de Jérusalem la parole de l’Eternel. Il sera le juge des nations, l’arbitre d’un grand nombre de peuples. De leurs glaives, ils forgeront des hoyaux, et de leurs lances des serpes : une nation ne tirera plus l’épée contre une autre, et l’on n’apprendra plus la guerre. Maison de Jacob, venez, et marchons à la lumière de l’Éternel ! » (Esaïe 2 : 2-5).

Manifestement, cette prophétie n’a jamais encore été réalisée, et ne s’accomplira que pendant le Millénium.

« Puis un rameau sortira du tronc d’Isaï, et un rejeton naîtra de ses racines. L’Esprit de l’Eternel reposera sur lui : Esprit de sagesse et d’intelligence, Esprit de conseil et de force, Esprit de connaissance et de crainte de l’Eternel. Il respirera la crainte de l’Eternel ; il ne jugera point sur l’apparence, il ne prononcera point sur un ouï-dire. Mais il jugera les pauvres avec équité, et il prononcera avec droiture sur les malheureux de la terre ; il frappera la terre de sa parole comme d’une verge, et du souffle de ses lèvres, il fera mourir le méchant. La justice sera la ceinture de ses flancs, et la fidélité la ceinture de ses reins. Le loup habitera avec l’agneau, et la panthère se couchera avec le chevreau ; le veau, le lionceau, et le bétail qu’on engraisse, seront ensemble, et un petit enfant les conduira. La vache et l’ourse auront un même pâturage, leurs petits un même gîte ; et le lion, comme le bœuf, mangera de la paille. Le nourrisson s’ébattra sur l’antre de la vipère, et l’enfant sevré mettra sa main dans la caverne du basilic. Il ne se fera ni tort ni dommage sur toute ma montagne sainte ; car la terre sera remplie de la connaissance de l’Eternel, comme le fond de la mer par les eaux qui le couvrent. En ce jour, le rejeton d’Isaï sera là comme une bannière pour les peuples ; les nations se tourneront vers lui, et la gloire sera sa demeure » (Esaïe 11 : 1-10).

Cette prophétie décrit manifestement le règne de Justice et de Paix du Seigneur Jésus sur cette terre, pendant le Millénium ! Quelle gloire sera alors manifestée ! Combien la création tout entière soupire après cette gloire ! Pouvez-vous imaginer une terre remplie de la connaissance de l’Eternel ?

Il y aura sans doute encore des pécheurs pendant le Millénium. Tous ceux qui naîtront auront toujours une nature de péché, et devront se convertir. Mais la gloire de Dieu sera tellement manifeste sur la terre que ceux qui s’endurciront dans le péché seront en tout petit nombre, par rapport à la grande masse de ceux qui se convertiront. Ce sera exactement le contraire de la situation actuelle, où un petit nombre de justes sont confrontés à une énorme masse de pécheurs ! N’oublions pas non plus que le diable sera enchaîné dans l’abîme, et ne sera plus présent pour tenter les hommes, pour dérober, égorger et détruire !

« Réjouissez-vous plutôt et soyez à toujours dans l’allégresse, à cause de ce que je vais créer ; car je vais créer Jérusalem pour l’allégresse, et son peuple pour la joie. Je ferai de Jérusalem mon allégresse, et de mon peuple ma joie ; on n’y entendra plus le bruit des pleurs et le bruit des cris. Il n’y aura plus ni enfants ni vieillards qui n’accomplissent leurs jours ; car celui qui mourra à cent ans sera jeune, et le pécheur âgé de cent ans sera maudit. Ils bâtiront des maisons et les habiteront ; ils planteront des vignes et en mangeront le fruit. Ils ne bâtiront pas des maisons pour qu’un autre les habite, ils ne planteront pas des vignes pour qu’un autre en mange le fruit ; car les jours de mon peuple seront comme les jours des arbres, et mes élus jouiront de l’œuvre de leurs mains. Ils ne travailleront pas en vain, et ils n’auront pas des enfants pour les voir périr ; car ils formeront une race bénie de l’Eternel, et leurs enfants seront avec eux. Avant qu’ils m’invoquent, je répondrai ; avant qu’ils aient cessé de parler, j’exaucerai. Le loup et l’agneau paîtront ensemble, le lion, comme le bœuf, mangera de la paille, et le serpent aura la poussière pour nourriture. Il ne se fera ni tort ni dommage sur toute ma montagne sainte, dit l’Eternel » (Esaïe 65 : 18-25).

Cette prophétie concerne aussi le Millénium. La mort ne sera abolie que pour ceux qui règneront dans leur corps ressuscité. Mais les rescapés de la Tribulation et leurs descendants seront encore soumis à la vieillesse et à la mort. Toutefois, la durée de la vie sera considérablement rallongée, comme « la durée de la vie des arbres » ! Il y aura encore des pécheurs, mais « le pécheur qui mourra à cent ans sera jeune » ! Il est possible que la durée de la vie des hommes redevienne aussi longue que celle des tout premiers hommes, avant le déluge, lorsque les hommes vivaient au-delà de neuf cents ans !

Le prophète Osée annonce aussi un âge d’or pour Israël :

« En ce jour-là, dit l’Eternel, tu m’appelleras : mon mari ! et tu ne m’appelleras plus : mon maître ! J’ôterai de sa bouche les noms des Baals, afin qu’on ne les mentionne plus par leurs noms. En ce jour-là, je traiterai pour eux une alliance avec les bêtes des champs, les oiseaux du ciel et les reptiles de la terre, je briserai dans le pays l’arc, l’épée et la guerre, et je les ferai reposer avec sécurité. Je serai ton fiancé pour toujours ; je serai ton fiancé par la justice, la droiture, la grâce et la miséricorde ; je serai ton fiancé par la fidélité, et tu reconnaîtras l’Eternel. En ce jour-là, j’exaucerai, dit l’Eternel, j’exaucerai les cieux, et ils exauceront la terre ; la terre exaucera le blé, le moût et l’huile, et ils exauceront Jizreel. Je planterai pour moi Lo-Ruchama dans le pays, et je lui ferai miséricorde ; je dirai à Lo-Ammi : Tu es mon peuple ! et il répondra : Mon Dieu ! » (Osée 2 : 16-23).

« Ce jour-là » ne peut qu’être le grand « jour » du Millénium ! Tous les descendants d’Israël reposeront enfin en paix dans leur pays, sous la houlette de leur Messie ! Et la terre entière viendra régulièrement à Jérusalem participer à la Grande Fête des Tabernacles !

« Tous ceux qui resteront de toutes les nations venues contre Jérusalem monteront chaque année pour se prosterner devant le roi, l’Eternel des armées, et pour célébrer la fête des tabernacles. S’il y a des familles de la terre qui ne montent pas à Jérusalem pour se prosterner devant le roi, l’Eternel des armées, la pluie ne tombera pas sur elles. Si la famille d’Egypte ne monte pas, si elle ne vient pas, la pluie ne tombera pas sur elle ; elle sera frappée de la plaie dont l’Eternel frappera les nations qui ne monteront pas pour célébrer la fête des tabernacles. Ce sera le châtiment de l’Egypte, le châtiment de toutes les nations qui ne monteront pas pour célébrer la fête des tabernacles. En ce jour-là, il sera écrit sur les clochettes des chevaux : Sainteté à l’Eternel ! Et les chaudières dans la maison de l’Eternel seront comme les coupes devant l’autel. Toute chaudière à Jérusalem et dans Juda sera consacrée à l’Eternel des armées ; tous ceux qui offriront des sacrifices viendront et s’en serviront pour cuire les viandes ; et il n’y aura plus de marchands dans la maison de l’Eternel des armées, en ce jour-là » (Zacharie 14 :16-21).

Oui, le Seigneur règnera véritablement avec une verge de fer ! Là encore, le prophète annonce ce qui se passera pendant le Millénium. Il prédit que des sacrifices seront à nouveau offerts dans la « Maison de l’Eternel » à Jérusalem. Cela signifie que le Temple de Dieu sera reconstruit à Jérusalem. Ce Temple ne sera pas celui qui avait été rebâti au début de la Tribulation, avec la permission de l’Antichrist. Mais c’est le Temple du Millénium, décrit par le prophète Ezéchiel aux chapitres 40 à 48 de sa prophétie.

Le temps de la grâce ne concerne que la période de l’Eglise. Au cours du Millénium, nous pouvons constater, dans Ezéchiel et d’autres prophètes, qu’il y aura encore des sacrifices d’animaux dans le nouveau Temple de Jérusalem. Contrairement aux sacrifices de l’Ancien Testament, ces sacrifices du Millénium ne seront pas faits pour annoncer le sacrifice de Jésus, mais pour le rappeler. Une forme de Loi sera à nouveau en vigueur, et la mention de la « verge de fer » signifie que le temps de la grâce sera passé.

Toutefois, ni la gloire visible de l’Eternel, ni la « verge de fer » ne seront suffisants pour garantir que tous les habitants de la terre, au cours du Millénium, seront définitivement à l’abri de la séduction. Car, nous l’avons vu, il suffira que Satan soit relâché de sa prison pour qu’il parvienne à nouveau à séduire des peuples « nombreux comme le sable de la mer » ! O profondeur de la déchéance de cette nature humaine souillée par la chute ! On peut se demander comment il peut être encore possible que ces peuples, qui ont contemplé la gloire de Dieu, et le Seigneur Lui-même, pendant toutes ces années, puissent encore être séduits par le diable en si peu de temps ! Il faut croire qu’ils n’avaient acquis qu’une connaissance superficielle du Seigneur, et que leur cœur ne Lui était pas entièrement consacré ! Mais cette fois, le jugement du Seigneur sera brutal et sans appel. Le Seigneur tirera un trait final sur toute cette ancienne création, et Il va créer un nouveau ciel et une nouvelle terre, sur lesquels Sa Justice règnera éternellement !

Bien-aimés, nous sommes une nouvelle fois à une croisée des chemins ! Le Seigneur Jésus revient très bientôt enlever Son Eglise, Son Epouse. Tous ceux qui ne seront pas enlevés vont connaître les affres de la Grande Tribulation, et n’ont aucune garantie d’être sauvés. La porte de la grâce est encore ouverte, mais pour peu de temps ! Il vous est encore possible de vous repentir de vos péchés, d’entrer en Christ, et de recevoir la vie éternelle ! Il vous est encore possible de vous tourner vers le Seigneur Jésus, qui vous fera grâce pour tous vos péchés, et qui vous fera naître de nouveau ! Vous pouvez encore vous faire baptiser, et demander au Seigneur de vous remplir de Son Esprit, afin de pouvoir marcher dans la sanctification jusqu’au retour du Seigneur !

Ne faites pas partie de tous ceux qui vont amèrement regretter de ne pas avoir écouté les derniers avertissements du Seigneur ! Mais venez rejoindre sans tarder tous ceux qui, dès à présent, s’écrient avec l’Esprit : « Viens, Seigneur Jésus ! »

46 Responses to B69-Le glorieux Millénium.

  1. Yeitau dit :

    Cher Henri, un Chrétien qui sera dans la Jérusalem Céleste à la résurrection, son enfant petit qui n’est pas encore baptisé, sera-t-il avec lui dans ce lieu, ou sera-t-il dans le nouveau ciel où le parent pourra le voir? Peux-tu m’éclairer? Merci pour ce message et que Dieu te bénisse.

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Chère Soeur Yeitau, Tous les sauvés seront parfaitement heureux dans le Royaume céleste à venir, qu’ils soient dans le nouveau ciel, la nouvelle terre ou la Jérusalem Céleste. Tous pourront certainement se voir et se fréquenter, même si leur demeure permanente n’est pas la même. Un petit enfant non encore baptisé ne peut pas faire partie de l’Eglise, même s’il est sauvé! Dans l’éternité, les relations familiales actuelles n’existeront plus, même si nous en gardons le souvenir. Tout sera parfait, et tous seront parfaitement heureux, ayant la pleine révélation de la perfection de la justice de Dieu!

  2. kevin dit :

    Cher Henri, il est dit dans Apocalypse 20:6 « Heureux et saints ceux qui ont part à la première résurrection! La seconde mort n’a point de pouvoir sur eux; mais ils seront sacrificateurs de Dieu et de Christ, et ils régneront avec lui pendant mille ans.  »
    L’église fait partie de ceux qui ont part à la 1ere résurrection. Et donc, on va régner avec Christ durant les 1000 ans. J’aimerai savoir en quoi consiste ce règne pour chacun de nous. Se pourrait-il qu’on soit des millions de roi David? J’aimerai comprendre.

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Cher Kevin, La manière dont les Chrétiens règneront est l’affaire du Seigneur! Nous pouvons être certains qu’Il saura de quelle manière nous faire régner avec Lui! L’essentiel, pour le moment, est d’être enlevé!

  3. Jérémie dit :

    Que les meilleurs d’entre-nous puissent mieux se préparer et trouver à temps ces divers lieux de refuge.

    Ou de ne pas s’inquiéter lorsque cela se produira.

  4. yeitau dit :

    Bonjour cher frère,ma soeur qui est morte aura-t-elle une chance d’être sauvée dans le millénaire,car elle n’était pas dans la vérité ,je suis à l’écoute de ta réponse merci.

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Chère Soeur Yeitau, Votre soeur a eu toutes ses chances d’être sauvée au cours de sa vie. Peut-être a-t-elle pu sincèrement invoquer le Seigneur Jésus avant de mourir? Dieu seul le sait. Ceux qui seront sauvés durant le Millénium sont ceux qui auront survécu à la Tribulation, et qui devront, ainsi que leurs descendants, se convertir à Jésus pour être sauvés. Mais après la mort, vient le jugement, et il est définitif!

  5. Kevin dit :

    Pour résumer ce que j’ai retenue de tout sa. Malgré que notre seigneur va regner sur terre. La terre sera toujour la terre. Les hommes seront toujour des hommes. Il y aura la paix parceque les fauteur de trouble n’auront plus qu’a se taire. Mais faut croire que beaucoup ne changeront jamais. Stupidité ou inconscience? Au moins nous, on est de nouvelles créatures en Jésus Christ.

    Le temps de la grace sera passé? Pourtant c’est par grace qu’on est sauvé. C’est impossible d’etre sauvé sans la grace de Dieu.

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Cher frère Kevin,

      Dieu a toujours été un Dieu de grâce, même dans lm’Ancien Testament. mais le temps de l’Eglise est celui où Dieu a manifesté Sa plus grande grâce, car les bénédictions qu’Il avait réservées pour l’Epouse son uniques, et la nouvelle alliance est bien meilleure que l’ancienne!

  6. didier dit :

    Frère Henri, pourquoi jetez-vous tous mes commentaires?

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Cher frère Didier, Je ne jette pas vos commentaires, mais je veux vous répondre en privé, et votre mail ne marche pas. Pouvez-vous me donner une adresse e-mail valable? Merci!

  7. MOHR dit :

    Frère Henri, qu’est-ce que vous pensez de la fête de la naissance de Jésus, de la crêche et est-ce qu’il faut qu’on le célèbre, même si on est pas sûr de la date de sa naissance? je pose peut être mal ma question ou peut-être elle n’a pas lieu d’être posée, que dit la Parole de Dieu en ce qui concerne la célébration de la naissance de Jésus.
    Seigneur que ta présence est bonne pour mon coeur, j’ai aucun mérite, je dis simplement : « Guéris-moi, Eternel, et je serai guéri; sauve-moi, et je serai sauvé; car tu es ma gloire » (Jérémie 17: 14).
    Que Ta Parole est esprit et vie, « mieux vaut pour moi la loi de ta bouche que mille objets en or et en argent » (Psaume 119: 72).

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Chère Soeur Mohr, la Bible ne dit rien quant à la « célébration » de la naissance de Jésus, d’autant plus qu’elle ne précise pas la date de Sa naissance. Mais elle parle de la célébration de Sa mort, au moment de la Sainte Cène! Nous ne sommes plus obligés de respecter des « fêtes » diverses.

  8. diane dit :

    MERCI POUR TA REPONSE MON FRERE. QUE LE SEIGNEUR TE FORTIFIE ET T’ACCORDE SA GRACE A TOUS LES JOURS, CAR TU AS BEAUCOUP DE TRAVAIL. MERCI POUR TOUT.

  9. diane dit :

    SUITE A MON PRECEDENT COMMENTAIRE, JE ME SUIS DIT QUE JE DEVRAIS RELIRE LES ARTICLES « serez-vous prets pour l enlevemement » et  » vierges sages et vierges folles. »

    JE RESSENS SOUVENT DANS MON COEUR QUE L ENLEVEMENT EST TRES PROCHE. JE ME REJOUIS POUR MOI, MAIS POUR CE QUI CONCERNE MA FAMILLE JE VOUDRAIS TELLEMENT QU ILS SOIENT TOUS ENLEVES. C EST EN JESUS SEUL QUE JE TROUVE LA PAIX.

  10. diane dit :

    MERCI CHER FRERE HENRI, POUR CET ENSEIGNEMENT. EN CE QUI ME CONCERNE, J’AI TOUJOURS ENTENDU DIRE PAR DES PASTEURS, QUE TOUS CEUX QUI SONT SAUVES PAR GRACE, SERAIENT ENLEVES, J’AI DE LA DIFFICULTE A CROIRE QUE PARMI CEUX QUI SONT SAUVES, IL VA Y EN AVOIR PLUSIEURS QUI NE SERONT PAS ENLEVES, A CAUSE QU ILS NE FONT PAS PARTIE DE L’EPOUSE. JE CONNAIS DES SOEURS QUI ME DISENT QU’ELLES CRAIGNENT DE NE PAS ETRE ENLEVEES. CELA M’ATTRISTE. QUI PEUT ETRE CERTAINS D’ETRE ENLEVE ?
    LE PRECIEUX SANG DE JESUS QUI NOUS A LAVES, PURIFIES, PAR LEQUEL NOUS AVONS RECU LE PARDON POUR TOUTES NOS OFFENSES, POUR TOUS NOS PECHES, N’EST-IL PAS SUFFISANT ?
    CHER FRERE HENRI, TU SAIS A QUEL POINT J’APPRECIE TOUS TES ENSEIGNEMENTS, DIS-MOI Y A-T-IL D AUTRES PASSAGES DANS LA PAROLE DE DIEU QUI FONT MENTION QUE CE NE SONT PAS TOUS LES ENFANTS DE DIEU QUI SERONT ENLEVES? JE SAIS QU’IL Y A LA PARABOLE DES DIX VIERGES, QUI NOUS AVERTI D’ETRE PRETS POUR L’AVENEMENT DU SEIGNEUR. JE SAIS QUE DANS PLUSIEURS PASSAGES, IL NOUS EST DIT DE VEILLER ET DE PRIER. EST-CE QU’IL Y A D’AUTRES PASSAGES QUI PARLENT QUE CE NE SONT PAS TOUS LES ENFANTS DE DIEU QUI SERONT ENLEVES ?
    DANS MA FAMILLE, J’AI UN FRERE, UNE SOEUR AINSI QUE SON GARCON ET SA FILLE, QUI ONT ACCEPTE LE SEIGNEUR, MAIS QUI NE MARCHENT PAS AVEC LUI. CELA EST DIFFICILE POUR MOI DE PENSER QU ILS VONT DEVOIR PASSER AU TRAVERS DES TRIBULATIONS. JE PRIE POUR EUX QUE LEUR COEUR REVIENNE AU SEIGNEUR.
    JE SUIS TOUJOURS BENIE DE TES ENSEIGNEMENTS. SOIS COMBLE PAR LE SEIGNEUR. MERCI POUR TA REPONSE.

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Chère Soeur Diane, Le précieux sang de Jésus est parfaitement suffisant pour être sauvé ! Mais il est clair que l’Epouse de Jésus-Christ est appelée à marcher aussi dans la sanctification, après avoir reçu le salut. Un Chrétien qui a reçu le salut par la foi doit continuer à marcher avec le Seigneur jusqu’à l’enlèvement. Mais s’il se retire, le Seigneur ne prend point plaisir en lui. Il peut toujours revenir, et c’est pour cela que nous devons continuer à prier pour ceux que nous connaissons et qui appartiennent au Seigneur ! Les Chrétiens qui seront enlevés sont ceux, non seulement qui ont reçu le salut par la foi en Christ, mais qui sont aussi baptisés d’eau et d’Esprit, et qui continuent à marcher dans la sanctification jusqu’au bout ! Tout cela, non pas par nos propres oeuvres, mais par la grâce de Dieu ! Dieu veut toujours donner Sa grâce à tous, mais nous devons la saisir par la foi, et la garder par la foi ! Nous pouvons alors être certains d’être enlevés, comme nous pouvons être certains d’être sauvés !