B80-Imiter Christ!

Article de Henri Viaud-Murat.

Paul écrit aux Corinthiens: « Soyez mes imitateurs, comme je le suis moi–même de Christ » ( 1 Cor. 11: 1). Comment faut-il interpréter cet ordre? De quelle manière pouvons-nous « imiter » Christ?

Nous pouvons tout d’abord remarquer et admirer la hardiesse de l’apôtre Paul, qui n’hésitait pas à demander aux Chrétiens d’être ses imitateurs! Il le dit à plusieurs reprises dans ses épîtres:

« Je vous en conjure donc, soyez mes imitateurs » (1 Cor. 4: 16).

« Soyez tous mes imitateurs, frères, et portez les regards sur ceux qui marchent selon le modèle que vous avez en nous » (Philippiens 3: 17).

« Et vous–mêmes, vous avez été mes imitateurs et ceux du Seigneur, en recevant la parole au milieu de beaucoup de tribulations, avec la joie du Saint Esprit, en sorte que vous êtes devenus un modèle pour tous les croyants de la Macédoine et de l’Achaïe » ‘1 Thes. 1: 6-7).

« Vous savez vous–mêmes comment il faut nous imiter, car nous n’avons pas vécu parmi vous dans le désordre » 2 Thes. 3: 7).

Paul était un homme humble, mais il n’avait aucune fausse modestie. Bien souvent la fausse modestie est l’habit dont se parent les orgueilleux! Paul était vrai. Il savait que le témoignage qu’il donnait était digne d’être imité, car le seul désir de son cœur était d’imiter lui-même Christ, c’est-à-dire de manifester la nature et le caractère de Christ dans sa propre vie.

Dans l’Ancien Testament, quand il est parlé « d’imiter », c’est plutôt de manière négative, pour exhorter les Israélites à ne pas imiter les abominations de toutes ces nations qui les entouraient. Mais il n’y a pratiquement aucune exhortation à imiter Dieu. En effet, pour les Israélites sous la Loi, il était absolument impossible de marcher par l’esprit, dans une complète victoire sur la chair et sur le péché. C’était même quelque chose d’impensable, de totalement impossible à imaginer!

Tandis qu’actuellement, sous la nouvelle alliance de l’esprit, il est possible aux Chrétiens nés de nouveau de marcher pleinement par l’esprit. Marcher par l’esprit, c’est marcher comme le Seigneur Jésus!

Il y a donc une mauvaise façon d’imiter Christ, et une bonne façon de le faire. La mauvaise façon consiste à s’efforcer d’appliquer des règles de bonne morale chrétienne, mais de manière légaliste. Cela implique un effort constant à la fois pour se contrôler, et aussi pour produire les « bonnes réactions. » Une telle attitude ne peut qu’aboutir à la frustration et à un échec complet.

La bonne façon d’imiter Christ consiste, une fois que l’on est passé par la nouvelle naissance, à apprendre à marcher par l’esprit, afin de permettre au Saint-Esprit de manifester la nature et le caractère de Christ au-travers de nous, sans effort et par la foi.

Imiter Christ de cette manière implique un amour ardent pour le Seigneur. Nous devons être remplis du désir de parler comme Jésus, d’agir comme Jésus, d’aimer comme Jésus, de guérir les malades comme Jésus, de chasser les démons comme Jésus, de penser comme Jésus, d’être comme Jésus! En fait, ce désir nous est communiqué par le Seigneur Lui-même, qui nous a recréés à Son image, et qui est venu demeurer en nous par Son Esprit. Il nous a rendus participants de Sa nature divine. Nous sommes un seul esprit avec Lui, « chair de Sa chair et os de Ses os »! Il a bien voulu faire de nous Son habitation dans l’Esprit, afin que nous puissions être remplis jusqu’à toute la plénitude de Dieu.

Quel plan merveilleux, quelle grâce magnifique! Dieu, qui a voulu faire de nous des aigles spirituels, a du mal à supporter le fait de nous voir continuer à nous comporter comme des canetons de basse-cour! La majesté des plans du Seigneur pour nous se heurte à l’étroitesse de nos conceptions humaines! Pourtant, la Parole du Seigneur est riche en révélations propres à nous ouvrir l’intelligence, et à faire exploser et voler en éclats toutes nos constructions charnelles!

« Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus–Christ, qui nous a bénis de toutes sortes de bénédictions spirituelles dans les lieux célestes en Christ ! En lui Dieu nous a élus avant la fondation du monde, pour que nous soyons saints et irrépréhensibles devant lui, nous ayant prédestinés dans son amour à être ses enfants d’adoption par Jésus–Christ, selon le bon plaisir de sa volonté, à la louange de la gloire de sa grâce qu’il nous a accordée en son bien–aimé » (Ephésiens 1: 3-6).

« Je fléchis les genoux devant le Père, duquel tire son nom toute famille dans les cieux et sur la terre, afin qu’il vous donne, selon la richesse de sa gloire, d’être puissamment fortifiés par son Esprit dans l’homme intérieur, en sorte que Christ habite dans vos cœurs par la foi ; afin qu’étant enracinés et fondés dans l’amour, vous puissiez comprendre avec tous les saints quelle est la largeur, la longueur, la profondeur et la hauteur, et connaître l’amour de Christ, qui surpasse toute connaissance, en sorte que vous soyez remplis jusqu’à toute la plénitude de Dieu. Or, à celui qui peut faire, par la puissance qui agit en nous, infiniment au delà de tout ce que nous demandons ou pensons, à lui soit la gloire dans l’Église et en Jésus–Christ, dans toutes les générations, aux siècles des siècles! Amen! » (Ephésiens 3: 14-21).

Nous sentons bien que l’apôtre manque de mots et de qualificatifs pour traduire parfaitement la splendeur et l’excellence des révélations qu’il a reçues du Seigneur! Il désire ardemment nous faire partager toutes ces « bénédictions célestes » que nous avons déjà reçues en Christ dans les lieux célestes! Nous sommes appelés à être parfaits et irréprochables dans le Bien-Aimé! Nous sommes appelés à être remplis jusqu’à toute la plénitude de Dieu! Et nous le sommes, quand nous avons compris l’immensité de l’amour de Dieu et de Christ pour nous, amour qui surpasse toute connaissance humaine!

Pour comprendre cela, il est clair que nous devons être transportés par le Seigneur Lui-même dans une autre dimension que celle de nos préoccupations humaines ordinaires! L’Esprit de Dieu nous transporte dans un Royaume où tout est sainteté immaculée, beauté parfaite, perfection absolue! Nous sommes incapables de demander, et même d’imaginer, tout ce que le Seigneur a Lui-même conçu dans Son cœur pour Ses enfants! Il faut que ce soit Lui-même qui nous révèle ces choses et qui nous y fasse pénétrer! Il peut faire, par la puissance de Son Esprit qui agit en nous, infiniment au-delà de tout ce que nous demandons ou pensons!

Quelle gloire, bien-aimés, quelle gloire! Nous pénétrons là dans le secret des profondeurs du cœur de Dieu, bien au-delà et bien au-dessus de nos petites préoccupations terrestres qui, pourtant, intéressent aussi le Seigneur au plus haut point!

Pour imiter Christ, nous devons simplement L’aimer de tout notre cœur, de toutes nos pensées, et de toutes nos forces, et nous laisser transporter par Lui, en toute confiance, dans la dimension où Il veut nous entraîner, et qui est déjà la nôtre en Lui!

La voix puissante de Son Esprit nous appelle et nous dit: « Bien-aimé, j’ai pour toi des projets qui dépassent infiniment tout ce que tu peux demander et penser! Veux-tu répondre à Mon appel, et Me laisser travailler dans ta vie, pour que tu puisses recevoir la révélation de ces choses? Veux-tu Me faire confiance pour Me laisser t’y conduire, pour Ma gloire, mais aussi pour Ma joie, parce que Je veux t’introduire dans l’intimité de Ma communion! Je désire Me révéler à toi pour que tu puisses Me contempler tel que Je suis! »

Que pouvons-nous répondre, sinon: « Oui, Père, je le désire ardemment! Fais dans ma vie tout ce que Tu veux y faire! Je veux Te connaître tel que tu es, pour pouvoir Te glorifier et T’aimer tel que Tu le mérites! Je veux connaître Ton Fils Jésus! Je veux être toujours en communion avec Toi et avec Jésus, par Ton Saint-Esprit! »

C’est Christ qui nous conduit au Père, et qui nous révèle que le Père nous aime comme Il aime le Fils. Christ nous appelle à nous identifier complètement à Lui, afin de pouvoir bénéficier de tout ce qu’Il est.

C’est pour cette raison que le Père, dès le départ, a décidé de nous faire « entrer en Christ, » par une nouvelle naissance spirituelle, afin de pouvoir passer, en Lui et avec Lui, par toutes les étapes de Sa mort, de Son ensevelissement, de Sa résurrection et de Son ascension. N’est-ce pas le moyen parfait de pourvoir imiter Christ, que d’avoir été parfaitement identifiés à Lui, afin de bénéficier de tout ce qu’Il est et de tout ce qu’Il a accompli?

« Si donc il y a quelque consolation en Christ, s’il y a quelque soulagement dans la charité, s’il y a quelque union d’esprit, s’il y a quelque compassion et quelque miséricorde, rendez ma joie parfaite, ayant un même sentiment, un même amour, une même âme, une même pensée. Ne faites rien par esprit de parti ou par vaine gloire, mais que l’humilité vous fasse regarder les autres comme étant au–dessus de vous–mêmes. Que chacun de vous, au lieu de considérer ses propres intérêts, considère aussi ceux des autres. Ayez en vous les sentiments qui étaient en Jésus–Christ, lequel, existant en forme de Dieu, n’a point regardé comme une proie à arracher d’être égal avec Dieu, mais s’est dépouillé lui–même, en prenant une forme de serviteur, en devenant semblable aux hommes; et ayant paru comme un simple homme, il s’est humilié lui–même, se rendant obéissant jusqu’à la mort, même jusqu’à la mort de la croix. C’est pourquoi aussi Dieu l’a souverainement élevé, et lui a donné le nom qui est au–dessus de tout nom, afin qu’au nom de Jésus tout genou fléchisse dans les cieux, sur la terre et sous la terre, et que toute langue confesse que Jésus–Christ est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père » (Philippiens 2: 1-11).

Si nous réalisons que Christ nous a déjà entraînés dans Sa mort et dans Sa résurrection, il nous sera facile d’avoir en nous les sentiments de Christ, qui nous conduisent aussi à nous dépouiller nous-mêmes, à prendre une forme de serviteur, à nous humilier nous-mêmes, et à nous rendre obéissants jusqu’à la mort, même jusqu’à la mort de la croix! Il nous suffit de croire que ces choses sont déjà accomplies pour nous par Christ, et qu’elles nous sont disponibles par la foi!

Bien-aimés, si Christ a voulu non seulement mourir pour nous à la croix, mais aussi nous faire mourir, en Lui et avec Lui, sur cette même croix, est-ce pour que nous puissions continuer à vivre de la vie de la chair, comme si nous n’étions jamais morts à tout notre passé de péché?

La mort de Christ pour nous sur la croix, et la réalisation de notre propre mort en Lui, et avec Lui, doivent pouvoir nous communiquer une sainte haine de tout ce pour quoi Il est mort! Seule la mort de Christ pouvait mettre un terme absolu, définitif, à la puissance du péché qui nous entraînait, depuis la chute, dans sa spirale descendante et infernale! O mort bénie de Christ, qui a mis à mort tout ce qui nous entraînait vers la mort! O résurrection bénie de Christ, qui nous a introduits, en Lui et avec Lui, dans la splendeur du Royaume de Dieu!

Combien nous avons besoin d’acquérir cette mentalité céleste, qui nous permet d’être de plus en plus en communion avec l’Esprit de notre Père. Combien nous avons besoin de nous installer par la foi dans notre magnifique position spirituelle, en Christ dans les lieux célestes! Là, dans une réelle et douce communion avec notre Sauveur et Seigneur, nous pouvons puiser en Lui tout ce qu’il nous faut pour pouvoir marcher sur cette terre, comme Lui-même a marché! C’est cela, la véritable imitation de Christ!

C’est notre compréhension et notre acceptation de la croix qui permet à Dieu notre Père de nous élever souverainement en Christ, jusqu’à cette position céleste qu’Il nous fait la grâce de nous faire déjà occuper en esprit! Être assis dans les lieux célestes en Christ! Mesurons-nous réellement tout ce que cela signifie? Réalisons-nous que Dieu nous a déjà installés dans cette position? Quand nous le réalisons réellement, pouvons-nous encore nous plaindre de quoi que ce soit? Quand nous savons que nous occupons, par la grâce de Dieu, la position la plus haute qu’une créature quelconque puisse occuper dans l’univers, que pouvons-nous désirer de plus? Ne sommes-nous pas comblés? N’avons-nous pas toutes choses en Christ?

O Père, ouvre notre intelligence, pour que nous puissions comprendre ces choses!

« Que le Dieu de notre Seigneur Jésus–Christ, le Père de gloire, vous donne un esprit de sagesse et de révélation, dans sa connaissance, et qu’il illumine les yeux de votre cœur, pour que vous sachiez quelle est l’espérance qui s’attache à son appel, quelle est la richesse de la gloire de son héritage qu’il réserve aux saints, et quelle est envers nous qui croyons l’infinie grandeur de sa puissance, se manifestant avec efficacité par la vertu de sa force. Il l’a déployée en Christ, en le ressuscitant des morts, et en le faisant asseoir à sa droite dans les lieux célestes, au–dessus de toute domination, de toute autorité, de toute puissance, de toute dignité, et de tout nom qui se peut nommer, non seulement dans le siècle présent, mais encore dans le siècle à venir. Il a tout mis sous ses pieds, et il l’a donné pour chef suprême à l’Église, qui est son corps, la plénitude de celui qui remplit tout en tous » (Ephésiens 1: 17-23).

« Mais Dieu, qui est riche en miséricorde, à cause du grand amour dont il nous a aimés, nous qui étions morts par nos offenses, nous a rendus à la vie avec Christ (c’est par grâce que vous êtes sauvés); il nous a ressuscités ensemble, et nous a fait asseoir ensemble dans les lieux célestes, en Jésus–Christ, afin de montrer dans les siècles à venir l’infinie richesse de sa grâce par sa bonté envers nous en Jésus–Christ. Car c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. Ce n’est point par les œuvres, afin que personne ne se glorifie. Car nous sommes son ouvrage, ayant été créés en Jésus–Christ pour de bonnes œuvres, que Dieu a préparées d’avance, afin que nous les pratiquions » (Ephésiens 2: 4-10).

Relisez-le bien! Nous avons été « créés en Jésus-Christ pour de bonnes œuvres que Dieu a préparées d’avance, afin que nous les pratiquions »! C’est cela, imiter Christ! Dieu nous a créés en Jésus-Christ, absolument à Son image, et nous a donné une nouvelle nature semblable à celle de Christ, nature qui nous permet de pratiquer les mêmes œuvres que celles de Christ! Tout cela, par Sa grâce, par le moyen de la foi!

« O profondeur de la richesse, de la sagesse et de la science de Dieu! Que ses jugements sont insondables, et ses voies incompréhensibles! Car qui a connu la pensée du Seigneur, ou qui a été son conseiller? Qui lui a donné le premier, pour qu’il ait à recevoir en retour? C’est de lui, par lui, et pour lui que sont toutes choses. A lui la gloire dans tous les siècles! Amen! » (Romains 11: 33-36).

Dieu nous a déjà créés en Christ à Son image. Il est déjà venu demeurer en nous par Son Esprit. Il a déjà déversé en nous Son amour. Tout cela est déjà disponible pour nous, si nous croyons! Dieu veut nous remplir de Lui, pour que Christ puisse Se manifester en nous et au travers de nous! C’est cela, imiter Christ!

Bien-aimés, le Seigneur est jaloux de nous! Il est jaloux de Son Épouse Bien-aimée, d’une puissante jalousie de Dieu! Il ne veut pas que Son Épouse se souille et se détourne de Lui! Il veut nous purifier comme l’or! Paul aussi était jaloux de l’Église

« Oh! si vous pouviez supporter de ma part un peu de folie! Mais vous, me supportez! Car je suis jaloux de vous d’une jalousie de Dieu, parce que je vous ai fiancés à un seul époux, pour vous présenter à Christ comme une vierge pure. Toutefois, de même que le serpent séduisit Ève par sa ruse, je crains que vos pensées ne se corrompent et ne se détournent de la simplicité à l’égard de Christ. Car, si quelqu’un vient vous prêcher un autre Jésus que celui que nous avons prêché, ou si vous recevez un autre Esprit que celui que vous avez reçu, ou un autre Évangile que celui que vous avez embrassé, vous le supportez fort bien » (2 Corinthiens 11: 1-4).

Quelle tristesse profonde pouvait ressentir l’apôtre, parce sa tristesse était aussi celle de Dieu. Pouvez-vous imaginer cette abomination de la désolation: voir que cette pure Église de Christ pouvait « fort bien supporter » de recevoir un autre Jésus, un autre Évangile, et un autre Esprit »? N’y avait-il pas là de quoi embraser la jalousie du Seigneur?

« Bien–aimés, ne soyez pas surpris, comme d’une chose étrange qui vous arrive, de la fournaise qui est au milieu de vous pour vous éprouver. Réjouissez–vous, au contraire, de la part que vous avez aux souffrances de Christ, afin que vous soyez aussi dans la joie et dans l’allégresse lorsque sa gloire apparaîtra. Si vous êtes outragés pour le nom de Christ, vous êtes heureux, parce que l’Esprit de gloire, l’Esprit de Dieu, repose sur vous. Que nul de vous, en effet, ne souffre comme meurtrier, ou voleur, ou malfaiteur, ou comme s’ingérant dans les affaires d’autrui. Mais si quelqu’un souffre comme chrétien, qu’il n’en ait point honte, et que plutôt il glorifie Dieu à cause de ce nom. Car c’est le moment où le jugement va commencer par la maison de Dieu. Or, si c’est par nous qu’il commence, quelle sera la fin de ceux qui n’obéissent pas à l’Évangile de Dieu? Et si le juste se sauve avec peine, que deviendront l’impie et le pécheur? Ainsi, que ceux qui souffrent selon la volonté de Dieu remettent leurs âmes au fidèle Créateur, en faisant ce qui est bien » (1 Pierre 4: 12-19).

Il vaut mieux participer aux souffrances de Christ, en faisant ce qui est bien, et souffrir comme Chrétien, plutôt que de souffrir parce que l’on a fait le mal, et que l’on ne s’en est pas repenti. Il existe des fournaises nécessaires, par lesquelles tout Chrétien doit passer, quand il participe aux souffrances de Christ. Mais il existe aussi des fournaises que l’on pourrait, et que l’on devrait éviter. Ce sont les fournaises où nous jette Dieu pour nous purifier des souillures auxquelles nous pouvons encore être attachés!

Dieu est jaloux de l’Esprit qu’Il nous a donné. Si nous aimons le Seigneur, nous ne pouvons que collaborer avec joie à l’œuvre de sanctification et de purification qu’Il veut opérer en nous! Mais si nous traînons les pieds en regardant en arrière, vers les « pots de viande » de l’Égypte, ou les demeures de Sodome, nous risquons de périr dans notre désert comme les Israélites incrédules et rebelles, ou d’être transformés en statue de sel comme la femme de Lot!

Imitons Abraham, qui n’a pas regardé en arrière quand Dieu lui a demandé de quitter sa patrie, et qui avait les yeux fixés sur la cité céleste et sur la rémunération divine!

« Car c’est le moment où le jugement va commencer par la maison de Dieu. Or, si c’est par nous qu’il commence, quelle sera la fin de ceux qui n’obéissent pas à l’Évangile de Dieu? »

Bien-aimés, le jugement de Dieu est à la mesure de la grandeur de la grâce qu’Il nous offre en Christ, si nous la refusons ou si nous la dédaignons!

En revanche, quelle gloire nous attend, si nous imitons ceux qui, par la foi et la persévérance, héritent des promesses!

« Alors Jésus, levant les yeux sur ses disciples, dit: Heureux vous qui êtes pauvres, car le royaume de Dieu est à vous! Heureux vous qui avez faim maintenant, car vous serez rassasiés! Heureux vous qui pleurez maintenant, car vous serez dans la joie! Heureux serez–vous, lorsque les hommes vous haïront, lorsqu’on vous chassera, vous outragera, et qu’on rejettera votre nom comme infâme, à cause du Fils de l’homme! Réjouissez–vous en ce jour–là et tressaillez d’allégresse, parce que votre récompense sera grande dans le ciel; car c’est ainsi que leurs pères traitaient les prophètes » (Luc 6: 20-23).

Notre récompense dans le ciel, ce sera de pouvoir contempler le Seigneur face à face, et jouir de Sa présence pour l’éternité! Oui, cela vaut la peine de supporter nos « légères afflictions du temps présent, » quand on connaît la bonté et la grandeur de notre Dieu et Son plan glorieux d’amour pour nous!

Oui, le moment vient où Il essuiera Lui-même toute larme de nos yeux!

« Puis je vis un nouveau ciel et une nouvelle terre; car le premier ciel et la première terre avaient disparu, et la mer n’était plus. Et je vis descendre du ciel, d’auprès de Dieu, la ville sainte, la nouvelle Jérusalem, préparée comme une épouse qui s’est parée pour son époux. Et j’entendis du trône une forte voix qui disait: Voici le tabernacle de Dieu avec les hommes! Il habitera avec eux, et ils seront son peuple, et Dieu lui–même sera avec eux. Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n’y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles. Et il dit: Écris; car ces paroles sont certaines et véritables. Et il me dit: C’est fait! » (Apocalypse 21: 1-6).

Ce « c’est fait! » doit résonner en nous comme le « tout est accompli! » de la croix! C’est parce que nous croyons que tout a déjà été accompli par Christ que nous le verrons s’accomplir dans nos vies!

Oui, bien-aimés, ce sont des paroles certaines et véritables! Ne nous décourageons jamais! Reprenons toujours courage en Christ! Ce qu’Il nous a promis s’accomplira, et nous jouirons auprès de Lui d’un bonheur éternel! Puisons en Jésus tout ce dont nous avons besoin pour marcher, avancer et vaincre en Son Nom! Sa grâce est inépuisable! Il est en nous et avec nous jusqu’à la fin du monde! Il a vaincu le monde! Nous sommes plus que vainqueurs par Celui qui nous a tant aimés! Viens, Seigneur Jésus!

24 Responses to B80-Imiter Christ!

  1. Diane dit :

    Bonjour cher frère,
    Oui, Seigneur, Tu as tout accompli, que nous puissions tous recevoir cette révélation dans nos coeurs de tout ce que Tu as accompli, et que Tu puisses à travers nous Te glorifier, que le monde puisse voir une plus grande différence, par le fruit de l’esprit, par notre marche par l’esprit. Ce n’est plus moi qui vis, mais Christ qui vit en moi. Oui Seigneur, que nous puissions être Tes imitateurs, que Ton amour soit toujours manifesté à travers nous.
    Merci pour ce message très édifiant et très clair HENRI.
    QUE 2011 SOIT UNE ANNÉE A LA GLOIRE DE DIEU!
    Mes meilleurs voeux pour cette nouvelle année à chacun d’entre vous, que la joie, la paix, l’amour de DIEU vous soient donnés par le Saint-Esprit, que la grâce du Seigneur repose sur vous tous. Diane XXX.

  2. Simone dit :

    Ce que je trouve magnifique, cher Frère Henri, c’est quand l’amour de Christ se déverse tant en nous que nous pouvons pardonner même à ceux qui nous ont fait très mal. Prier pour ceux qui nous persécutent est une GRACE et un MIRACLE dans un monde où il y a tant de haine. Ca relève de l’impossible pour l’homme naturel. Dernièrement j’ai été très blessée par le rejet d’une chrétienne, j’ai eu un moment de tristesse, puis de la colère et miraculeusement le Seigneur a changé mon coeur, est intervenu et maintenant je prie pour elle et je n’ai qu’un souhait : me réconcilier avec elle, je n’attends que ça, même si pour l’instant elle ne veut plus me parler. La prière fait des miracles et notre Dieu est grand ! 🙂 Imiter Christ, c’est magnifique, et c’est la voie de la liberté. Le Pardon est quelque chose de tellement beau 🙂

  3. arthur dit :

    « Si nous vivons par l’Esprit, marchons aussi selon l’Esprit.  » (Galates 5:25).

    Il est serait interessant de « découvrir » qu’il y a 2 pas dans le processus:

    – Premierement « Si nous vivons par l’Esprit »: cela voudrait dire cela passe d’abord dans la vivre par l’esprit. et Comment vivre par l’esprit ? le verset suivant nous donne la reponse: « J’ai été crucifié avec Christ; et si je vis, ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi; si je vis maintenant dans la chair, JE VIS dans la FOI AU FILS DE DIEU, qui m’a aimé et qui s’est livré lui-même pour moi. » (Galates 2: 20)

    – Deuxiement alors dans cette position(vie dans l’Esprit) nous pouvons « marcher aussi selon l’Esprit »… marcher dans la conscience de Christ…. et marcher maintenant de le royaume des cieux en Esprit.

    Amen.

  4. mapi 06 dit :

    Bonjour à tous,

    « Mc 11:23- En vérité je vous le dis, si quelqu’un dit à cette montagne : « Soulève-toi et jette-toi dans la mer », et s’il n’hésite pas dans son cœur, mais croit que ce qu’il dit va arriver, cela lui sera accordé.
    Mc 11:24- C’est pourquoi je vous dis : tout ce que vous demandez en priant, croyez que vous l’avez déjà reçu, et cela vous sera accordé.

    C’est quelque chose que j’ai a coeur aujourd’hui de rappeler. Imiter Christ c’est aussi cela. Je pense que ce n’est pas pour avoir des choses profitables dans sa vie terrestre mais aussi sur une plus vaste échelle comme les frères et soeurs, l’enlèvement, le paradis, la venue de Jésus, la paix et l’amour fraternel, le discernement, etc..

    C’est une chose fantastique laissée entre nos mains que l’on sous estime trop souvent à mon avis.

    Alors prions, avec force détail et dans l’esprit.

    Gloire au Seigneur Jésus

  5. Francine dit :

    Je viens de boire de la crème ! Je suis rafraîchie, !

    Il a été fait sanctification pour nous ! Tout est possible, pourvu qu’on le veuille … Extraordinaire !
    Merci beaucoup.

  6. Kevin dit :

    Petite question: les démons peuvent-ils entrer dans nos rêves et se faire passé pour Dieu?

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Cher frère Kevin, C’est tout à fait possible, puisque Paul dit que le malin vient se présenter en « ange de lumière. » Mais, noimalement, le Seigneur doit nous doner le discernement, si nous sommes prudents!

  7. Kevin dit :

    Il faut pas non plus négliger les rêves. Parfois, Dieu à des choses à nous dire avec les rêves.

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Cher frère Kevin, Oui, mais c’est toujours la Parole et l’Esprit qui doivent nous confirmer l’origine de ces rêves. Il faut vraiment être certain que ce soient des songes de Dieu!

  8. Lassika dit :

    Merci pour votre réponse. Je suis d’accord sur le fait de ne pas être conduit par les rêves mais plutôt par la parole de Dieu. J’ai très souvent des rêves mais je les considère que selon la parole de Dieu. Que Dieu nous protège tous des mauvais jours.

  9. Véronique A. dit :

    Cher frère Henri, Oh! Merci pour tes précieux enseignements inspirés de Dieu et chargés de Son onction. Chaque article est un nouvel échelon. Toujours plus haut, plus haut, puis subitement, en un clin d’oeil se produira l’enlèvement ! Quelle gloire ! Par Son Esprit et par Sa grâce, le Seigneur nous conduit dans une connaissance, une vision plus profonde de Lui-même. Dans la compréhension de ce qu’est véritablement la vraie foi de Dieu. Quelle révélation ! Et de la profondeur de Son amour, de la compréhension de la guérison divine, de la souveraineté de Dieu et de la bonne manière d’imiter Christ. Ah! Henri, nous avons l’art de tout compliquer, et toi tu nous communiques cette simplicité. On est « soulevé » par Son Esprit ! Quelle clarté! C’est si paisible, oui, il suffit de puiser par la foi. On comprend, le tout pleinement est déjà en nous, dans notre esprit nouveau, régénéré. Et nous sommes assis dans les lieux célestes, en Jésus-Christ! C’est tout simplement glorieux ! Et comme l’a dit si justement Sylvie:  » Le Seigneur fait déborder Son amour sur nous à travers toi. » Quel amour de Dieu ! Quel Père merveilleux nous avons ! Tout est pure grâce de Sa part, et nous devons humblement le reconnaître. Merci, merci Seigneur Jésus ! Et que Tu puisses Te servir de nous pour bénir ceux qui en ont besoin !

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Chère Soeur Véronique, Merci pour ton commentaire! Ce qui me réjouit le plus, c’est de voir des brebis du Seigneur assoiffées de Sa Vérité, et que le Seigneur peut désaltérer!

  10. Lassika dit :

    bonjour, je voudrai partager un rêve avec mes frères et soeurs.
    Pour la troisième fois, j’ai fait un rêve dans lequel le pays (Sénégal) était en situation de guerre. Mais cette fois, c’était plus précis et clair dans mon esprit. J’ai vu une atmosphère de peur et de détresse totale, c’était la panique générale. Tout le monde cherchait une cachette et personne n’osait traîner dans la rue. J’ai cherché un abri pour me cacher des militaires qui tuaient toute personne qu’ils verraient. Je trouvai une maison dans laquelle je m’introduis pour échapper au danger. D’abord, ma cachette fut sous une table. Toutefois, je sentais toujours une insécurité. Ensuite, j’ai trouvé une chambre dans laquelle j’ai rejoint une famille unie où il y avait une sécurité et une paix totale. C’était une famille au complet : père, mère et enfants). Ils m’ont accueilli sans problème. Après, que la guerre semble se calmer, l’une des filles avec qui j’étais dans la chambre me demanda de sortir pour constater l’état du pays. Je refusai car pour moi l’insécurité était toujours là. Il y avait des militaires aux aguets. Je lui proposai de regarder à travers la fenêtre mais avec précaution. Quand on a jeté un coup d’œil à travers la fenêtre, je voyais beaucoup de jeunes filles qui sont sorties pour s’amuser et faire la fête. Elles dansaient, insouciantes et indécentes. 3 filles dirigeaient la fête, elles semblaient ivres ou droguées. Tout d’un coup, un militaire vint attraper une des ces 3 filles. Elle ne pouvait même pas se débattre ou fuir tellement elle était ivre. Le militaire entra dans la maison où j’étais pour manger la fille vivante et crue. La fille ne pouvait même pas crier. Le miliaire consomma totalement la fille, il ne restait d’elle qu’un tendon qu’il ne pouvait pas digérer, il le vomit et sorta pour continuer sa chasse. Il était sûr d’avoir beaucoup de victimes.
    A travers ce rêve, j’ai compris 3 choses. D’abord, la présence de danger dans la nation, au début j’ai pensé à la guerre mais après le culte du 29/11/09, le Seigneur m’a fait comprendre les 2 autres choses.
    – D’une part, nous sommes dans des temps très difficiles et où le danger est permanent dans le monde, les chrétiens qui s’aventurent à sortir de l’église pour faire la fête même pour un instant risquent dangereusement leur vie. Il y a deux niveaux de sécurité pour échapper à ces dangers. Le premier niveau c’est l’église quelconque que nous fréquentons. Ce niveau de sécurité n’est pas total puisque le militaire (diable) y a accès facilement. Actuellement, le chrétien est exposé même au sein de son église qui se limite à un bâtiment et à des activités mortes. Satan y mange la chair humaine mais il ne peut pas manger l’esprit d’un chrétien ; cela représente le tendon qu’il a vomit. Si on ne vit pas la vie de Dieu, et si le chrétien reste charnel, il vit dans la périphérie de cette vie de Christ et devient exposé au diable. Par contre le deuxième niveau où la sécurité est totale et absolue, c’est l’église corps de Christ où elle représente une famille unie en Christ. Ce lieu est inconnu et invisible au diable. Il n’y a même pas connaissance, il ne connait pas son emplacement. Seule cette petite chambre qui est dans la maison est remplie de paix et de sécurité. On peut y rester et y dormir. La vie de la croix seule peut nous cacher des dangers que nous ne pouvons même pas imaginer. Elle est l’arche dans laquelle nous pouvons échapper aux jugements de Dieu et aux tentations du monde.
    – D’autre part, les jeunes filles sont les proies très faciles au diable. Elles sont très exposées. Elles sont les cibles préférées du diable. Elles sont faciles à divertir et à séduire. Leurs comportements vestimentaires jouent beaucoup. Elles sont souvent entraîner par la foule, la musique et la mode. Elles sont insouciantes et ne réfléchissent pas dans leurs manières de vivre. Beaucoup de filles chrétiennes sortent de l’église à travers leurs comportements. Elles sont chrétiennes mais elles se comportent comme les filles du monde ; elles sont païennes de fait.

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Chère Soeur Lassika,

      Merci pour ton commentaire. Je crois que tu as la pensée du Seigneur dans ce que tu dis sur ce rêve. Sur un plan plus général, j’exhorte toujours les Chrétiens à être très prudents en matière de rêves. Ils peuvent venir du Seigneur, mais aussi du diable ou de notre proche chair. Nous ne sommes pas appelés, de toute manière, à marcher selon nos rêves, mais à marcher selon la Parole de Dieu. Actuellement, le monde entier, qui est sous la puissance du malin, est en grand danger, la fin des temps est là, et l’Apocalypse arrive! Mais le Seigneur connaît les Siens, et les Siens Le connaissent! Que le Seigneur continue à te garder et à te bénir!

  11. Anthony dit :

    Merçi frère Henry pour le message, c’est vraiment ce qu’il me fallait car j’était en train de me poser beaucoup de quetions là dessus…je commencais un peu à craindre quand je vois mes ainés et frères qui ont bien commencé dans le Seigneur puis chuté après…Je sais que le Seigneur m’aidera beacoup là dessus.Que Le Seigneur te benisse beaucoup!

  12. Joel dit :

    merci frère henri, sinon quand vous dites « Pour comprendre cela, il est clair que nous devons être transportés par le Seigneur Lui-même dans une autre dimension que celle de nos préoccupations humaines ordinaires! » ça me laisse iresolu! c’est comme si je ne devais plus rien faire d’autre j’veux dire, à quoi consiste le fait fait de laisser Jesus me transporter dans une autre dimension?
    DVB!

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Cher frère Joël, Cela consiste tout simplement à laisser le Seigneur nous ouvrir l’intelligence spirituelle pour que nous puissions recevoir la révélation des choses d’en haut! Cela revient à faire pour nous les prières que Paul faisait pour l’Eglise!

  13. raphael dit :

    papa Henry merci pour se message inspiré parle SAINT- ESPRIT qui viens me challengé encore dans ma marche vers la Jérusalem céleste, que notre Seigneur te bénisse toi, ta famille et surtout ton ministère.

  14. raphael dit :

    Que le Seigneur dans sa grandeur et par son Esprit nous amènent a manifesté sont caractère ( d’être ces imitateur) sur cette terre, béni soi le nom de notre Seigneur JÉSUS Christ maintenant et a jamais.

  15. lise daigneault dit :

    Amen mon epoux viens tout juste de preche la meme chose quel grand Dieu nous avons . Nous sommes revetus de sa nature divine deja assis avec lui dans les lieux celestes sa grace sa misericorde sa bonté en nous ce n est plus nous qui vivons mais Christ en nous donc c est lui qui agit puisque nous nous sommes morts . Nous fesons les oeuvres preparées a l avance par lui pour servir a sa gloire a quand votre prochaine visite au quebec ? un jour j aimerais que vous abordiez le sujet ,,,,, qu’est-ce qu un vrai prophete peut faire de nos jours quand toute une province ( quebec) la rejetés ?? bon sujet amen bien a vous lily et jessy du quebec

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Chère Soeur Lise Daigneault, Si un vrai prophète est rejeté, le Seigneur Jésus dit qu’il doit se réjouir, puisque c’est ainsi que l’on a toujours traité les vrais prophètes! Cela ne doit nullement le freiner dans l’exercice de son ministère! Quand à notre retour éventuel au Québec, il reste entre les mains de Dieu!

  16. Jean-Luc dit :

    Merci cher bien-aimé Henri de nous introduire dans le repos de notre Dieu et Père d’Amour, dans le repos de Sa foi! C’est la fin de notre performance, la fin de nos œuvres mortes! Nous n’avons plus besoin de faire, nous sommes issus de Sa vie, de Sa nature divine! Ce n’est plus nous qui vivons mais Christ en nous pour la gloire de Dieu! Soyons pleinement confiant en Lui, maintenant et éternellement, car Christ est Le Glorifié et Son Esprit nous conduit dans Son Amour divin pour être semblable à Lui afin de pratiquer Ses oeuvres de vie!

  17. Yeitau dit :

    Merci cher frére Henri pour ce message que je viens de lire une premiére fois car je relis tes messages plusieurs fois et je découvre toujours une nouvelle vérité,merci que Dieu te bénisse toi et les tiens,et qu’Il continue toujours à te donner pour nous Ses révélations.
    Viens,Seigneur,Jésus!