B93-« Là où est l’Esprit du Seigneur, là est la liberté. »

Article de Henri Viaud-Murat.

Nous avons déjà vu, dans un article précédent, que Christ nous avait affranchis par la connaissance de la Vérité. Nous revenons une nouvelle fois sur le thème de notre liberté spirituelle. La liberté est une caractéristique essentielle de la marche par l’esprit. Sommes-nous bien conscients de la qualité et de l’étendue de la liberté que Christ nous a acquise? Sommes-nous bien conscients de quoi Il nous a libérés?

Il est écrit dans l’Evangile de Luc, à propos du Seigneur Jésus: « Il se rendit à Nazareth, où il avait été élevé, et, selon sa coutume, il entra dans la synagogue le jour du sabbat. Il se leva pour faire la lecture, et on lui remit le livre du prophète Esaïe. L’ayant déroulé, il trouva l’endroit où il était écrit: « L’Esprit du Seigneur est sur moi, parce qu’il m’a oint pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres; il m’a envoyé pour guérir ceux qui ont le coeur brisé, pour proclamer aux captifs la délivrance, et aux aveugles le recouvrement de la vue, pour renvoyer libres les opprimés, pour publier une année de grâce du Seigneur. » Ensuite, il roula le livre, le remit au serviteur, et s’assit. Tous ceux qui se trouvaient dans la synagogue avaient les regards fixés sur lui. Alors il commença à leur dire: Aujourd’hui cette parole de l’Ecriture, que vous venez d’entendre, est accomplie » (Luc 4: 16-21).

« La Loi a été donnée par Moïse, mais la Grâce et la Vérité sont venues par Jésus-Christ » (Jean 1: 17).

Dans le passage cité par Jésus, le prophète Esaïe annonce la venue future du Messie, qui devait notamment proclamer « aux captifs la délivrance » et « renvoyer libres les opprimés, » en publiant une « année de grâce du Seigneur. »

Depuis la chute de nos premiers parents, l’humanité tout entière était dans l’esclavage du péché et sous l’oppression du malin. Jésus de Nazareth est enfin venu la délivrer!

L’apôtre Pierre a écrit:

« Vous savez comment Dieu a oint du Saint-Esprit et de force Jésus de Nazareth, qui allait de lieu en lieu faisant du bien et guérissant tous ceux qui étaient sous l’empire du diable, car Dieu était avec lui » (Actes 10: 38).

Cette « année de grâce du Seigneur, » qui a commencé au moment où le Seigneur Jésus a fait cette déclaration dans la synagogue de Nazareth, ne s’achèvera qu’au moment de l’enlèvement de l’Eglise! La porte de la grâce est toujours ouverte!

Cette « année de grâce » est aussi, sur le plan spirituel, la grande année du Jubilé! Selon la Loi, tous les cinquante ans, on proclamait l’année du Jubilé. C’était l’année de la liberté! Toutes les dettes étaient annulées, et chacun pouvait rentrer dans sa propriété.

Le Seigneur Jésus a payé toutes nos dettes par Sa mort sur la croix. Il nous a permis de rentrer dans notre héritage spirituel. Notre « propriété, » c’est Jésus-Christ Lui-même! Il est notre précieux Trésor, notre Bien suprême! Nous sommes toujours dans l’année du Jubilé spirituel!

L’apôtre Paul écrit aux Romains:

« Car je ne veux pas, frères, que vous ignoriez ce mystère, afin que vous ne vous regardiez point comme sages, c’est qu’une partie d’Israël est tombée dans l’endurcissement, jusqu’à ce que la totalité des païens soit entrée. Et ainsi tout Israël sera sauvé, selon qu’il est écrit: Le libérateur viendra de Sion, et il détournera de Jacob les impiétés; et ce sera mon alliance avec eux, lorsque j’ôterai leurs péchés » (Romains 11: 25-27).

Nous savons que Christ est venu proposer, aux Juifs d’abord, puis à tous les hommes, une nouvelle alliance conclue en Son sang. C’est en acceptant cette alliance que nous pouvons entrer, par la foi en Jésus, dans la glorieuse liberté des enfants de Dieu.

Actuellement, une partie d’Israël est tombée dans l’endurcissement, jusqu’à ce que la totalité des païens soit entrée. Entrée où? Dans la libération de l’esclavage du péché!

« Ce sera mon alliance avec eux, lorsque j’ôterai leurs péchés »! Gloire à Dieu!

« Aussi la création attend-elle avec un ardent désir la révélation des fils de Dieu. Car la création a été soumise à la vanité, non de son gré, mais à cause de celui qui l’y a soumise, avec l’espérance qu’elle aussi sera affranchie de la servitude de la corruption, pour avoir part à la liberté de la gloire des enfants de Dieu » (Romains 8: 19-21).

La « servitude de la corruption » n’est rien d’autre que l’esclavage de la mort. La mort est la conséquence du péché. La création tout entière a été soumise à l’esclavage de la mort et du péché. Mais Jésus, le Grand Libérateur, est déjà venu de Sion pour nous libérer de l’esclavage du péché et de la mort! Il est venu nous donner la Vie éternelle! Et cette Vie éternelle, c’est la Liberté de l’Esprit!

« Mais grâces soient rendues à Dieu de ce que, après avoir été esclaves du péché, vous avez obéi de coeur à la règle de doctrine dans laquelle vous avez été instruits. Ayant été affranchis du péché, vous êtes devenus esclaves de la justice. Je parle à la manière des hommes, à cause de la faiblesse de votre chair. De même donc que vous avez livré vos membres comme esclaves à l’impureté et à l’iniquité, pour arriver à l’iniquité, ainsi maintenant livrez vos membres comme esclaves à la justice, pour arriver à la sainteté. Car, lorsque vous étiez esclaves du péché, vous étiez libres à l’égard de la justice. Quels fruits portiez-vous alors? Des fruits dont vous rougissez aujourd’hui. Car la fin de ces choses, c’est la mort. Mais maintenant, étant affranchis du péché et devenus esclaves de Dieu, vous avez pour fruit la sainteté et pour fin la vie éternelle. Car le salaire du péché, c’est la mort; mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur » (Romains 6: 17-23).

« La loi de l’esprit de vie en Jésus-Christ m’a affranchi de la loi du péché et de la mort » (Romains 8: 2).

Le péché, c’est la haine, l’orgueil, l’égoïsme, le mensonge, l’impureté…! C’est tout ce qui accable l’humanité souffrante. C’est l’absence complète de Dieu.

L’aboutissement final du péché, c’est la mort, c’est la Shoah et l’Apocalypse! Le meurtre commence par une simple colère contre son frère (Matthieu 5: 22), et il aboutit aux camps de la mort et au génocide!

La Liberté de l’Esprit, c’est la Liberté de pouvoir jouir pleinement de la présence bénie de Dieu dans notre vie! C’est la Liberté de pouvoir aimer Dieu et son prochain, et de servir le Seigneur et les hommes sans être sous l’esclavage du péché, de la chair, du monde, de Satan et de ses démons! Quelle glorieuse liberté!

Partout où passe le Seigneur, Il délivre les opprimés, brise les chaines, et accorde aux captifs une pleine et entière liberté! Avant tout, Il nous libère de l’horreur du péché.

« Lorsque les coeurs se convertissent au Seigneur, le voile est ôté. Or, le Seigneur c’est l’Esprit; et là où est l’Esprit du Seigneur, là est la liberté » (2 Corinthiens 3: 16-17).

Là où se trouve l’Esprit du Seigneur, là est toujours la liberté de Dieu! Là où l’Esprit de Dieu agit, Il agit toujours pour répandre la liberté de Dieu!

Le contraire de la liberté, c’est l’esclavage, l’asservissement, l’intimidation, la menace, la contrainte, la manipulation! Dieu libère, mais Satan asservit!

Bien-aimés, si, dans une assemblée ou dans un groupe chrétien, quelqu’un agit en ayant recours à la contrainte, à l’intimidation, à la manipulation ou à la menace, il ne peut agir que par l’esprit de Satan! Cet esprit est souvent déguisé en esprit religieux, mais ne nous y trompons jamais, c’est toujours l’esprit de Satan qui est à l’oeuvre! Et l’esprit de Satan est toujours attiré par la chair!

L’Esprit de Dieu ne manipule jamais, ne contraint jamais, ne force jamais! Il persuade et convainc de péché, de justice, de jugement et de Vérité, mais Il ne force jamais personne!

En tant que Chrétiens, nous pouvons affirmer avec force nos convictions, et proclamer hardiment la Parole de Dieu, la grâce et les jugements du Seigneur, mais nous ne devons jamais contraindre personne à nous obéir ou à nous suivre!

Nous pouvons transmettre les commandements et les ordres du Seigneur, mais nous n’avons pas le droit de forcer quiconque à les respecter! Veillons soigneusement à laisser à chacun une pleine liberté!

Nous pouvons être confrontés à des Chrétiens qui refusent ouvertement de se repentir de certains péchés manifestes. Nous ne pouvons pas les obliger à ne plus pécher. Tout ce que nous pouvons faire, c’est refuser de continuer à nous associer à eux.

Nous devons soit les « ôter du milieu de nous, » si nous sommes en position d’exercer la discipline spirituelle au sein de l’assemblée, soit « sortir du milieu d’eux, » si nous nous ne sommes pas en position d’autorité. Mais nous ne devons jamais contraindre quiconque à accepter la vérité et à changer de comportement!

Certes, nous devons agir avec sagesse et discernement, et juger de la gravité du péché. Un péché est toujours un péché, mais on ne peut pas traiter de la même manière un frère qui vit ouvertement avec la femme de son père (1 Corinthiens 5: 1-2) et un autre qui se laisse entraîner à un acte d’hypocrisie (Galates 2: 11-14).

Si nous nous contentons de proclamer une Vérité de la Parole de Dieu, et que certains de nos auditeurs nous accusent alors de les « obliger » à obéir à cette Vérité, ils se trompent. « Proclamer » ne signifie pas « contraindre »! Ceux qui nous accusent injustement sont sans doute en train de « projeter » sur nous l’esprit qui les anime! Ils ne peuvent probablement pas imaginer que quelqu’un puisse proclamer hardiment une Vérité, sans jamais obliger quiconque à l’accepter!

Si nous proclamons une Vérité de Dieu, tout en manipulant ou contraignant nos auditeurs, pour les « pousser » à accepter cette Vérité, nous ne sommes pas animés par l’Esprit de Dieu!

Le monde entier gît sous la puissance du Malin. Les hommes ont l’habitude d’être constamment soumis à la contrainte, à des lois et des règlements, à la manipulation ou à l’usage de la force. La nature de l’homme non régénéré étant mauvaise, il n’y aurait aucune vie sociale possible sans « la loi et l’ordre »! Seul le Royaume de Dieu n’a besoin ni de policiers ni de militaires!

Le Royaume de Dieu obéit à une « Loi de Liberté. » Les citoyens du Ciel sont libres. Ils n’ont pas besoin d’être obligés de faire ce qui est bon et juste, et ils ne contraignent eux-mêmes personne à le faire!

Jésus et Ses disciples n’hésitaient pas à proclamer hardiment la repentance, par exemple, mais ils ne forçaient jamais leurs auditeurs à se repentir! Ils ne les poussaient pas à une repentance factice en jouant sur leurs émotions, et en leur parlant constamment des jugements de Dieu et des flammes de l’Enfer! Quelle aurait été la valeur de cette repentance, si elle n’était pas l’action, librement acceptée, du Saint-Esprit dans les coeurs?

« Obliger d’accepter la Vérité » comporte une contradiction fondamentale. Car la Vérité nous est justement donnée pour nous libérer de toute obligation extérieure! La Vérité n’a besoin d’aucune contrainte pour être reconnue et acceptée, et pour convaincre les coeurs qui aiment la Vérité! La Vérité s’impose toujours d’elle-même.

« Et (Jésus) dit aux Juifs qui avaient cru en lui: Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples; vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira. Ils lui répondirent: Nous sommes la postérité d’Abraham, et nous ne fûmes jamais esclaves de personne; comment dis-tu: Vous deviendrez libres? En vérité, en vérité, je vous le dis, leur répliqua Jésus, quiconque se livre au péché est esclave du péché. Or, l’esclave ne demeure pas toujours dans la maison; le fils y demeure toujours. Si donc le Fils vous affranchit, vous serez réellement libres » (Jean 8: 31-36).

Jésus a fait de nous des fils et des filles de Dieu, réellement libres de L’aimer et de Le servir! Nous sommes toujours les esclaves de ce qui domine sur nous. Si c’est le péché qui domine sur nous, nous sommes ses esclaves. Mais si c’est le Seigneur qui domine sur nous, nous sommes les esclaves de la Vérité et de la Justice!

« Ne savez-vous pas qu’en vous livrant à quelqu’un comme esclaves pour lui obéir, vous êtes esclaves de celui à qui vous obéissez, soit du péché qui conduit à la mort, soit de l’obéissance qui conduit à la justice? Mais grâces soient rendues à Dieu de ce que, après avoir été esclaves du péché, vous avez obéi de coeur à la règle de doctrine dans laquelle vous avez été instruits. Ayant été affranchis du péché, vous êtes devenus esclaves de la justice » (Romains 6: 16-18).

Etre « esclave de Jésus, » c’est être vraiment libre! Un esclave de Jésus devient un esclave de l’Amour, de la Sainteté et de la Justice! Il ne peut que porter du bon fruit! Il n’a aucune puissance pour résister au Seigneur!

« Car nous n’avons pas de puissance contre la vérité; nous n’en avons que pour la vérité » (2 Corinthiens 13: 8).

Etre « esclave de Satan, » c’est être vraiment opprimé! La seule liberté d’un esclave de Satan, c’est la liberté de pécher et de faire le mal! Il n’a aucune puissance pour résister à Satan!

« En (Jésus-Christ) nous avons, par la foi en lui, la liberté de nous approcher de Dieu avec confiance » (Ephésiens 3: 12).

Quelle grâce de ne plus être loin de Dieu, à cause de notre péché! Le sang de Jésus nous a rapprochés de Dieu! Nous pouvons, non seulement nous approcher de Dieu, qui est devenu notre Père, mais aussi nous approcher de Lui avec confiance! Sans crainte!

Dieu n’est plus un Créateur lointain et inaccessible! Mais Il vient habiter dans notre esprit! Il ne peut pas être plus proche de nous! Il ne cesse de dénouer tous les liens qui nous étouffaient, et nous laisse aller dans une pleine liberté!

S’il nous laisse dans une pleine liberté, c’est qu’Il nous a rendus capables, par la nouvelle nature qu’Il nous a donnée, et par Sa présence en nous, de nous comporter comme Lui! Si le monde entier était composé de Chrétiens qui marchent vraiment par l’esprit, il n’y aurait plus besoin de gendarmes, de justice et de prisons!

Combien nous devons veiller à ne pas nous faire voler cette liberté qui nous a été chèrement acquise par la mort et la résurrection du Seigneur Jésus! Car Satan est un maître dans l’art de la séduction et de la tromperie. Il ne renoncera jamais à l’idée de nous remettre sous son joug, sous toute forme de joug!

« Et cela, à cause des faux frères qui s’étaient furtivement introduits et glissés parmi nous, pour épier la liberté que nous avons en Jésus-Christ, avec l’intention de nous asservir. Nous ne leur cédâmes pas un instant et nous résistâmes à leurs exigences, afin que la vérité de l’Evangile fût maintenue parmi vous » (Galates 2: 4-5).

« Prenez donc garde à vous-mêmes, et à tout le troupeau sur lequel le Saint-Esprit vous a établis évêques, pour paître l’Eglise du Seigneur, qu’il s’est acquise par son propre sang. Je sais qu’il s’introduira parmi vous, après mon départ, des loups cruels qui n’épargneront pas le troupeau, et qu’il s’élèvera du milieu de vous des hommes qui enseigneront des choses pernicieuses, pour entraîner les disciples après eux » (Actes 20: 28-30).

Si Satan ne peut pas nous impressionner par la menace et la crainte, il tentera de nous séduire par ses mensonges. Il tentera de se glisser, déguisé en « frère » ou en « brebis, » pour épier la liberté que nous avons en Christ, et trouver une faille qui lui permettra de nous replacer sous un joug quelconque, ou de nous faire le plus de mal possible. Ce joug ne serait plus le « joug doux et léger » du Seigneur! Ce serait à nouveau le joug du péché et de la chair.

Gardons les yeux ouverts, et demandons constamment le discernement du Seigneur, pour repérer immédiatement ces loups ravisseurs déguisés en brebis!

« C’est pour la liberté que Christ nous a affranchis. Demeurez donc fermes, et ne vous laissez pas mettre de nouveau sous le joug de la servitude. Voici, moi Paul, je vous dis que, si vous vous faites circoncire, Christ ne vous servira de rien. Et je proteste encore une fois à tout homme qui se fait circoncire, qu’il est tenu de pratiquer la loi tout entière. Vous êtes séparés de Christ, vous tous qui cherchez la justification dans la loi; vous êtes déchus de la grâce. Pour nous, c’est de la foi que nous attendons, par l’Esprit, l’espérance de la justice. Car, en Jésus-Christ, ni la circoncision ni l’incirconcision n’a de valeur, mais la foi qui est agissante par la charité. Vous couriez bien: qui vous a arrêtés, pour vous empêcher d’obéir à la vérité? Cette influence ne vient pas de celui qui vous appelle. Un peu de levain fait lever toute la pâte. J’ai cette confiance en vous, dans le Seigneur, que vous ne penserez pas autrement. Mais celui qui vous trouble, quel qu’il soit, en portera la peine (Galates 5: 1-10).

Le joug contre lequel Paul met les Galates en garde était celui de la Loi de Moïse. Ce joug avait belle et pieuse apparence, et ces faux frères ont réussi à « ensorceler » les Galates, au point de leur faire accepter de se remettre sous un joug qu’aucun Israélite n’avait été capable de porter!

Si Paul était aussi sévère avec ses bien-aimés Galates, c’est qu’il savait très bien que ce joug représentait une nouvelle servitude spirituelle, qui les « séparait » de Christ, qui les faisait déchoir de la grâce, et qui les empêchait d’obéir à la Vérité! Ce n’était pas rien!

Il en est de même aujourd’hui pour le joug du légalisme religieux, que l’on tente bien souvent de mettre sur le dos des Chrétiens. On impose des lois et des commandements, au lieu d’apprendre à marcher par l’esprit! On enferme dans des cellules spirituelles cadenassées ceux qui viennent d’être libérés par le Seigneur! Leur situation est d’autant plus dramatique qu’ils ne sont pas conscients d’être emprisonnés!

Un autre joug est celui des faux enseignements. Si la vérité libère, les fausses doctrines asservissent! Elles mettent une barrière entre les enfants de Dieu qui ont été séduits par ces fausses doctrines, et Celui qui est la Vérité, Jésus-Christ!

Toutefois, les brebis du Seigneur, s’il arrive qu’elles puissent être séduites, parce qu’elles n’ont pas été assez prudentes, finiront par entendre la voix de leur Maître! Elle ressentiront de plus en plus, dans leur esprit, le manque de liberté spirituelle dans lequel elles se trouvent, et finiront par se dégager de leur prison!

Le Seigneur est puissant pour éclairer Ses enfants, quand ils sont tombés dans une ornière, ou quand ils se sont laissé séduire! Il est puissant pour faire à nouveau briller sur eux la Lumière de la Vérité! Mais nous devons être attentifs à Sa voix. Ceux qui resteront séduits sont ceux qui ne voudront pas écouter la Vérité!

Mais le joug le plus lourd, et le plus subtil, est celui de la chair. C’est le joug le plus pesant dont il nous faut être libéré! En fait, la chair est la porte ouverte à tous les autres jougs! C’est parce qu’un Chrétien est charnel qu’il sera légaliste. C’est parce qu’il est charnel qu’il s’ouvrira à des fausses doctrines, qui flattent la chair. C’est parce qu’il est charnel qu’il sera aveuglé sur sa propre condition!

En général, le Chrétien charnel est complètement aveuglé au fait qu’il est charnel. La chair a réussi à lui faire croire toutes sortes de mensonges, d’idées préconçues, de faux raisonnements, pour le maintenir dans l’ignorance sur son état spirituel réel.

Le Chrétien charnel est enfoncé dans ses fausses certitudes, et il n’est pas aisé de l’en déloger! Nous n’y parviendrons jamais par nos arguments humains! « Ce n’est ni par la puissance ni par la force, mais c’est par mon esprit, dit l’Eternel des armées » (Zacharie 4: 6)

En effet, un Chrétien charnel se remet rarement en question, mais il aura toujours tendance à accuser les autres de tous ses maux. Surtout quand il a été injustement traité! Un Chrétien charnel qui a été injustement traité aura toujours tendance à garder de la rancune ou de l’amertume envers la personne qui l’a ainsi maltraité. Il n’oubliera jamais complètement l’offense, et il trouvera toujours de « bonnes raisons » pour justifier son attitude.

Si vous essayez, même délicatement et avec amour, de montrer à un Chrétien charnel sa part de responsabilités, et de mettre le doigt sur l’amertume, la rancune, ou l’animosité qui se manifestent encore en lui, il vous accusera certainement de ne pas le comprendre, et de vouloir lui mettre sur les épaules un fardeau « injuste, » qu’il va vigoureusement rejeter. Il vous dira probablement que vous « n’avez rien compris à la situation, » que c’est « l’autre » qui est entièrement responsable, et que rien ne serait arrivé s’il n’avait pas subi une telle injustice! Il se sent « blanc comme neige » dans cette situation! Il vous accusera même de manquer de compassion envers sa « souffrance, » et il vous dira, rempli de sa propre justice comme Job: « Vous, vous n’imaginez que des faussetés, vous êtes tous des médecins de néant! » (Job 13: 4).

D’où l’importance capitale de la prière. Car seul le Saint-Esprit peut vraiment faire toute la lumière dans les coeurs, et nous convaincre de notre propre péché. Lui seul peut nous persuader de la Vérité. Il nous rappellera sans cesse que ce n’est pas ce qui nous arrive qui compte vraiment, mais c’est la manière dont nous réagissons. Si nous gardons de l’amertume envers ceux qui nous ont injustement traités, au lieu de considérer ce traitement injuste comme une grâce devant Dieu, le Saint-Esprit nous montrera que nous sommes aussi coupables que ceux qui nous ont maltraités, et que nous répondons au mal par le mal! Le Seigneur nous montrera que cette amertume, cette rancune et cette animosité, ne sont rien d’autre que de la haine déguisée!

Bien-aimés, prions avec ardeur que le Seigneur nous révèle tout ce qui est charnel en nous, et prions aussi pour qu’Il le révèle à nos frères et soeurs. Cette prière sera sans doute bien plus efficace que toutes les discussions! En tout cas, d’une manière générale, prions pour nos frères avant de vouloir les reprendre!

Dès que le Saint-Esprit nous a éclairés sur ce qui est charnel en nous, si nous connaissons le message de la croix, nous pouvons avoir la victoire sur toutes les manifestations de la chair dont nous sommes à présent conscients. Nous savons que la nouvelle nature que nous avons reçue n’est pas charnelle, mais qu’elle est semblable à celle de Christ! Nous nous rappelons que la mort de Jésus nous a aussi fait mourir à la puissance de la chair. Rien de ce qui provient de la chair ne peut plus nous dominer! Car Christ nous a entraînés, par Sa mort et Sa résurrection, « du bon côté de la croix, » dans le Royaume de Dieu. Nous avons laissé « du mauvais côté de la croix » la chair et toutes ses oeuvres mauvaises! Entre la chair et nous, il y a maintenant l’obstacle infranchissable de la croix, de la mort et de la résurrection du Seigneur! Nous pouvons alors marcher concrètement dans la liberté de l’esprit, et manifester pleinement l’amour de Christ qui anime notre nouvelle nature régénérée.

La Liberté qui nous a été acquise par le Seigneur Jésus ne nous donne pas que des avantages spirituels. Elle nous confère aussi des responsabilités. Mais il faut que nous sachions que, par notre nouvelle naissance, nous avons reçu la capacité de prendre nos responsabilités spirituelles. Dieu nous a rendus capables de les prendre, en nous donnant une nouvelle nature semblable à la Sienne! Toute pensée d’incapacité spirituelle vient de la chair et ne doit pas être acceptée. Toutefois, cette capacité que Dieu nous a donné ne pourra se manifester que si nous marchons par l’esprit, et plus par la chair.

Tout d’abord, notre liberté ne doit pas être une pierre d’achoppement pour ceux qui sont encore faibles dans la foi. Cela signifie que nous devons veiller, si nous sommes libres, à ne pas choquer ceux qui ne le sont pas encore. Nous devons, par amour pour les faibles, accepter de nous priver de notre liberté quand nous sommes en leur présence.

Nous ne devons pas les pousser à faire des choses qu’ils n’ont pas la conviction de faire, ce qui les ferait pécher.

Ensuite, nous ne devons pas faire de notre liberté spirituelle un prétexte de vivre selon la chair, ni un voile qui couvre la méchanceté! Cela signifie que nous ne devons pas prétendre être libres en Christ, si nous continuons à pratiquer les oeuvres de la chair. Il est possible de proclamer que « Christ nous a libérés, » sans avoir réellement compris comment marcher dans la victoire sur la chair et le péché.

La seule manière de ne pas accomplir les désirs de la chair, c’est de marcher par l’esprit!

Ce que le Seigneur recherche, ce sont des adorateurs « en esprit et en vérité, » des disciples qui Le servent « en esprit et en vérité »! Certes, le Seigneur regarde au coeur, et Il Se montre indulgent envers ceux qui L’aiment et qui Lui manifestent encore leur amour d’une manière charnelle. Mais le Seigneur veut leur révéler le message de la croix, et leur apprendre à marcher par l’esprit. Tous ceux qui sont nés de nouveau sont capables de marcher par l’esprit, mais ils doivent apprendre à le faire.

Tant que nous n’aurons pas appris à rejeter définitivement le péché, à pardonner pleinement, à oublier complètement les offenses passées, et à ne plus nous faire justice par nous-mêmes, cela signifie qu’il y a encore en nous quelques racines charnelles qui n’ont pas encore été complètement arrachées. Nous ne jouissons pas encore pleinement de notre liberté spirituelle. Nous ne savons pas encore vraiment que Christ nous a déjà donné la liberté de pouvoir marcher comme Il a marché! Nous n’avons pas encore vraiment compris le message de la croix!

Les Chrétiens qui ne s’abstiennent pas des convoitises charnelles sont ceux qui n’ont pas crucifié leur chair. Ils sont nés de nouveau, mais ils ne savent pas jouir de la liberté que Christ leur a acquise. Ils n’ont pas encore appris à mettre en pratique la Parole de Dieu de la bonne manière, c’est-à-dire par l’esprit.

« C’est pourquoi, rejetant toute souillure et tout excès de malice, recevez avec douceur la parole qui a été plantée en vous, et qui peut sauver vos âmes. Mettez en pratique la parole, et ne vous bornez pas à l’écouter, en vous trompant vous-mêmes par de faux raisonnements. Car, si quelqu’un écoute la parole et ne la met pas en pratique, il est semblable à un homme qui regarde dans un miroir son visage naturel, et qui, après s’être regardé, s’en va, et oublie aussitôt quel il était. Mais celui qui aura plongé les regards dans la loi parfaite, la loi de la liberté, et qui aura persévéré, n’étant pas un auditeur oublieux, mais se mettant à l’oeuvre, celui-là sera heureux dans son activité » (Jacques 1: 21-25).

Nous serons heureux dans toutes nos activités sur cette terre, si nous nous laissons conduire par cette glorieuse « loi de liberté » que nous avons en Christ, qui n’est autre que la « loi de l’Esprit de Vie en Jésus-Christ »! Cette loi est capable d’annuler en permanence la « loi du péché et de la mort, » si nous ne quittons jamais des yeux le Seigneur Jésus et Sa Parole! Dieu nous a libérés pour que nous puissions être constamment conduits par cette loi de Liberté en Christ.

Plongeons nos regards dans cette loi de Liberté, persévérons, étudions et méditons la Parole de Dieu! Ne soyons pas des auditeurs oublieux, et mettons-nous à l’oeuvre avec foi, pour accomplir tout ce que Dieu a préparé d’avance pour nous! Recherchons d’abord le Royaume et la Justice de Dieu, et le Seigneur nous fera réussir tout ce que nous entreprendrons, parce que nous l’aurons entrepris dans l’esprit!

21 Responses to B93-« Là où est l’Esprit du Seigneur, là est la liberté. »

  1. Ibrahim dit :

    Gloire à Dieu pour cette liberté glorieuse qu’il nous a donnée.
    Pasteur! Il m’arrive fréquemment d’être plongé dans l’assoupissement en lisant vos articles, en lisant la Bible ou en étant en prière; quand ça vient je prie pour me débarrasser, mais ça ne part systématiquement, ça part quand je me remet à faire autre chose; est-ce que c’est normal cette situation? Avez déjà expérimenté cela? N’est pour cela que le Seigneur a dit: « L’esprit est bien disposé mais la chair est faible »?

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Cher frère Ibrahim, Ce que tu décris me semble plutôt être d’origine spirituelle. C’est l’ennemi qui ne veut pas que tu te concentres sur les choses spirituelles. Il t’appartient de ne pas accepter cela, de résister au nom de Jésus, et de continuer à prier le Seigneur pour qu’Il te donne la clarté et la concentration nécessaires.

  2. Michael Ouagni dit :

    Bonjour au grand-frère Henri, il y a toujours quelque chose de fondamental dans vos messages, cela remet beaucoup de choses en cause, quand je vous lis et la marche par l’Esprit, j’ai appris à discerner les messages venant de l’esprit, et ceux de la chair et je suis fier de cela dans l’humilité entière. Merci!

  3. Josée dit :

    woww Frêre Henri ,Sais exactement ce que notre Pasteur nous a prêcher hier soir
    Merci Seigneur pour cette continuité de ta Parole qui vient vraiment confirmé des bouts que j’avait pas catché
    Merci Seigneur pour le St-Esprit qu ‘on a recu et qui demeure en nous et nous enseigne.
    J’ai hate d ‘ aller l’autre articles
    Sois Béni mon frère en Jésus
    QLSVBA

  4. Jude Phanor dit :

    Quand l’Esprit de Dieu agit en vous, vous êtes réellement conduit par l’esprit. Ce n’est plus un fardeau pour vous d’observer ce que Jésus a commandé. Vous n’aurez plus envie de regarder en arrière et de se laisser fasciner par les choses périssables. Le desir de péché est sous le contrôle du St Esprit, qui met une barriere infranchissable pour que le malin ne te fasse pas tomber. Je connais quelqu’un qui me dit quand il voit une belle femme, il met dans son esprit que c’est une chèvre qui est face de lui. C’est sa stratégie pour ne pas commettre l’adultère. Deux ou trois mois après, je l’ai croisé dans la rue. Comment va ta mauvaise stratégie? Et lui de me répondre je suis tombé en 4 fois parce que la chair est faible. A moi de lui répondre, tu dois faire ce que dit la Bible. C’est difficile d’observer la Parole de Dieu sans la présence constante du St Esprit. Tu es esclave du péché parce que tu veux travailler sans la collaboration du St Esprit. Tu ne médites pas assez, tu ne pries pas assez, tu as des fréquentations et des comportements qui ne conviennent pas à un chrétien, tu cherches ta propre gloire. Dieu nous rend libre. Le mal est là mais on ne va pas le faire. Gloire soit rendue à Dieu pour cette liberté.
    Jesus ta sainte Présence est la source du bonheur
    Dans la joie et la souffrance elle est le repos du coeur
    Fais briller sur moi ta face, Oh Jesus agneau de Dieu
    A tes pieds c’est là ma place, près de toi mon ciel est bleu.
    CE CHANT EST DU RECUEIL DES CHANTS D’ESPERANCE.
    Effectivement, la présence de Christ dans notre vie nous rend heureux.
    Que Dieu vous bénisse.

  5. vincent dit :

    Je suis comprimé par 2 sentiments ! l’un : mais qui es- tu toi pour parler, l’autre : j’ai reçu une part, qui me force a parler !
    Ah, PERE pardonne nous a TOUS pour notre aveuglement momentané. DIEU ne peut mentir ! Si l’accomplissement des promesses tarde ou ne vient en plénitude, cela ne peut être dû qu’a une faille, erreur, ignorance, mensonges, ou volonté consciente a vouloir désobéir !
    Entre les mots (les promesses) et l’accomplissements vécu se place la connaissance de la vérité (pure a 100%).
    Ex : si sur nos GPS (tom-tom) nous inscrivons l’adresse de notre destination, qui comporte, dans sa perfection, 100 caractères (pure vérité), avec seulement 99 lettres, toute la démarche est vaine a cause d une toute petite lettre, pourtant nous détenons 99% de la vérité !
    Il nous incombe a nous individuellement, par l’ESPRIT qui nous a été donné par un prix énormément cher, de chercher l’erreur, ce 1% qui manque a la plénitude de la promesse ! pour nous, et pour les nôtres.
    Tout comme les 7 églises de l’apocalypse a qui y leur manquait un pourcentage de vérité ( toutes les 7 avait un degré d’erreur différent) causé par de faux enseignements, mauvaises compréhensions, ou autre, nous aussi aujourd’hui avons, sous la forme de tout ses « isme » et ses « ist » ( baptiste, adventiste, pentecôtiste, protestantisme etc.…), qui est pure manifestation de la chair, (comme nous l’enseigne et partage notre frère Henri), un % différents a chacun, d’erreur causée par le manque de la plénitude de la vérité , consciemment ou pas (DIEU le sait) par le biais de ceux qui plantent, arrosent , ou reçoivent le message ( l’évangile).
    Le seul « IST » qui doit être annoncer, reçu, revêtu et manifesté, est celui de Jésus ChrIST ! Ce IST la, EST (en plénitude) à la disponibilité de tous ceux qui cherchent par toute leur force et sincérité, dans les paroles écrites des apôtres et prophètes, témoins oculaires de cette bonne nouvelle, renfermant tous les trésors du PERE !
    Si CHRIST était annoncé dans sa totalité (parfaitement) et l’épouse manifestant pleinement, sans contre témoignages, l ‘accomplissement de ces promesses, tout le monde (à part les fils du mensonge) pourrait être libéré!
    Aucune personne lutte contre soi même, celui qui souffre réellement dans l’obscurité vient de suite, et sans arrogance, a la pleine lumière.
    Regardez ces pauvres rescapés des décombres d’Haïti, tous les ouvriers, bien coordonnés et préparés par leur maitre, en collaboration les uns avec les autres, ont dégagé les obstructions ( esclavages des trêves), et sauvé ceux qui pouvais l’être !
    Nous sommes responsables pour toute notre famille céleste ici bas, mais surtout pas pour les fils de l’obscurité.
    Nous devons continuer de nous arroser collectivement par la mesure d’eau de la vie (vérité) reçue, chacun par ce qui lui a été dispensé, et ne pas nous cracher dessus avec du venin ou désherbant, qui finirait par nous perdre, ou tuer tous.
    Seigneur, pardonne nous, indépendamment de la place que tu nous a donné d’occuper, pour quelques incompréhensions, erreurs ou manque de désir de recherche, pour te manifester enfin pleinement !

  6. Serge G. dit :

    Et Dieu notre Dieu fidèle permettra inlassablement les obstacles devant nous pour s`enquérir de nos réactions face à l`adversité. C`est pourquoi il est écrit en Jacques et je cite: « Vous savez bien que votre foi est mise à l`épreuve et si elle tient bon, elle développera votre endurance. Mais pour que vous parveniez à une pleine maturité spirituelle, il faut que l`épreuve achève son oeuvre sans que votre constance se relâche, que votre patience se manifeste dans toute votre conduite et s`accompagne d`actes parfaits » Jacques 1:3-4 (Version Parole vivante)
    Des actes parfaits!
    Serge

  7. Serge G. dit :

    Et c`est bien ici une des facettes du jeu de la croissance. Comment allons nous réagir à toutes ces obstacles qui sont autant d`opportunités de grandir et de nous hisser? Allons-nous les illiminer par notre propre force? Allons-nous tous simplement les contourner? C`est bien ici que la Parole de Dieu nous dit: Que ce n`est pas par notre propre force, mais que c`est par son Esprit que toutes montagnes pourront s`applanir »
    Serge

  8. Serge G. dit :

    J`ai aimé ton exemple Vincent car elle illustration bien toute la marche chrétienne victorieuse en Christ. Si nous avons a gravir les montagnes dites « escarpées » pour nous rendre à un sommet, jamais nous ne pourrons le faire sans obstacles. Nous rencontrons souvent des « grosses pierres » mais sur ces « grosses pierres » nous pouvons y mettre les pieds pour nous hisser plus haut. « Heureux ceux qui placent en toi leur appui! Ils trouvent dans leur coeur des chemins tout tracés. Lorsqu’ils traversent la vallée de Baca, Ils la transforment en un lieu plein de sources, Et la pluie la couvre aussi de bénédictions.
    Leur force augmente pendant la marche, Et ils se présentent devant Dieu à Sion »
    Psaumes 84:5-6
    Serge

  9. arthur dit :

    bonjour chèrs freres et Soeurs, nous qui sommes libres dans l’Amour de notre Dieu et Sauveur Jesus-Christ.

    Nous savons tous que nous devons aimer le Seigneur Jesus-Christ(Luc 10:27-28), commandement que nous accomplissons lorsque nous marchons dans l’esprit.

    Mais force est de remarquer que notre Amour pour le Seigneur souffre encore de limites et de pressions de 2 sortes, car nous efforcons ou sommes forcés d’aimer le Seigneur Jesus.

    – la première sorte de pression est la pression forte : nous confrontons ou nous sommes confrontés avec des menaces sevères de la part du Seigneur si nous ne attachons pas à Lui( Enfer, punition divine , manque de « prosperité », ect…), lorsque nous manifestons pas le Zèle que nous devons manifesté. Alors saisis de crainte nous « suivons » le Seigneur.

    Tout attachement au Seigneur (ou à ses commandements)
    par crainte est une bombe à retardement, qui ne manquera d’eclater apres un delai sur.

    – la deuxième sorte de pression est ce que notre Frère a nommé la pression « douce » : parce que l’environement spirituel est sain (bonne église , bon pasteur), parce que on a promis l’exaucement à nos prières(un bon mariage, un travail sûr) parce que l’on est gagné par un appel dans la vie à un ministère avec de belles promesses(onction avec), ect… toutes choses qui sont bonnes en soi, mais elle ne devraient pas être la Raison pour suivre et aimer notre Seigneur. Les disciples de l’eglise primitives firent face à bcp de tribulations et problèmes À CAUSE de Leur Amour LE SEIGNEUR. certains perdaient leur travail pourtant bénis, leur mariage, leur terres et villages et pour plusieur leur vie.

    Le véritable Moteur de L’Amour pour Christ est qu’Il nous Aimé en premier… et qu’il continuera de nous aimer en Premier.

    j’ai la conviction que celui qui craint dans l’Amour du Seigneur est aussi lié que celui qui « trop gourmant » dans L’Amour du Seigneur. Mais « Là où est l’Esprit du Seigneur, là est la liberté » (1 Cor 3 : 17).

    Laissons donc nos motifs êtres testés , purifés , changés ou perfectioner afin que nous grandissions à la mesure parfaite de Dieu en nous : CHRIST

    Que le Seigneur JESUS nous perfectionne.

  10. arthur dit :

    Cher frère Kevin,
    loin d’être une condamnation, ce message expose les oeuvres de la chair… cela n’a rien à avoir avec un jugement.

    nous devons comprendre que nous ne devons plus marcher par notre chair, qui est si impure dans sa nature, mais de marcher dans la vie….

    au lieu de nous plaindre comme les disciples aupres de Jésus-Christ(« Cette parole est dure, qui peut l’écouter »), saisissons nous des promesses comme Josué et Caleb, et entrons dans la Victoire de la Foi… et devenons des « vincents » pour la gloire en Christ..

    soyons encouragés en Christ,
    Amen.

  11. vincent dit :

    Rassure toi, grand frère Henri, je joue moins bien souvent à présent, ma priorité est tout autre. Merci pour tout !

  12. vincent dit :

    Salut Kevin, après avoir lu certains de tes commentaires, je voudrais te confesser un truc, meme si je court le risque de me faire cataloguer, J’ai 36 ans marié et 2 enfants et j’aime encore bien jouer a la console (que) sur des jeux d’automobiles (les autres ne m’intéressent plus) !!!??? Hé oui, je ne sais pas pour toi, mais moi j’aime bien. J’ai récemment acheté “need for speed shift” (pour connaisseur) une simulation de conduite très réaliste (et sans poupées blonde semi vêtue)! Mon problème a été d’évoluer dans le jeux, car étant plutôt simple et pas très culte humainement, et le menu étant en anglais (brrrr), je n’arrivais pas a mettre en pratique toute les options et possibilités disponibles. Le potentiel était la, mais inaccessible. Au tout début du jeu, avec le peu de compréhension que j’avais et avec une voiture a moteur d’origine, j’ai gagné quelques courses (victoires) et grâce a ça, plus d’expérience et des points qui m’ont donné accès a des courses (chalenge ou combat) d un niveau de plus en plus élevé. Avec cette trottinette a moteur normal je n’arrivais plus à suivre, pourtant je comprenais un peu mieux, je lutais, réessayais mais plus rien a faire, vraiment plus fort que moi ! découragement+ reprise+ a nouveau découragement, quelle frustration ! puis soudain lumière, je clique sur une option au hasard, et la je m’aperçois que je peux booster mon moteur, freins, suspensions… Brefs toute une panoplie 300 a 400 % efficace que d’origine ! Houa, quelle bombe, les victoires reviennent et le plaisir de jouer et travail bien accompli…
    Notre marche spirituel est plus moins semblable a cela, mais en beaucoup mieux ! tu reçois de la puissance selon ton niveau, selon les points et les victoires acquis et surtout ta volonté de gagner et d évoluer. Quand tu en sors en champion, un autre niveau et un autre défi t’attend, avec une puissance supplémentaire. En bientôt 4 ans de marche en CHRIST (en février) quelques victoires, cadeaux et beaucoup de peine et incompréhensions de courses non gagnées, mais cette semaine quel boost ! Tout vient d’un seul coup, et naturellement ! Je me réjouis car mon nom est inscrit sur le LIVRE DE VIE.
    Sans doute un nouveau niveau, qui signifie de grandes batailles et bon challenge à ma maturité !
    Bonne course Kévin, et lutte à ton niveau de puissance !
    En plus, j en suis convaincue, nous avons tous un bonus : la prière de nos grands frères et sœurs ici présents, même s’ils ne le disent pas !
    À bientôt

  13. Kevin dit :

    « En effet, un Chrétien charnel se remet rarement en question, mais il aura toujours tendance à accuser les autres de tous ses maux. Surtout quand il a été injustement traité! Un Chrétien charnel qui a été injustement traité aura toujours tendance à garder de la rancune ou de l’amertume envers la personne qui l’a ainsi maltraité. Il n’oubliera jamais complètement l’offense, et il trouvera toujours de « bonnes raisons » pour justifier son attitude.

    Si vous essayez, même délicatement et avec amour, de montrer à un Chrétien charnel sa part de responsabilités, et de mettre le doigt sur l’amertume, la rancune, ou l’animosité qui se manifestent encore en lui, il vous accusera certainement de ne pas le comprendre, et de vouloir lui mettre sur les épaules un fardeau « injuste, » qu’il va vigoureusement rejeter. Il vous dira probablement que vous « n’avez rien compris à la situation, » que c’est « l’autre » qui est entièrement responsable, et que rien ne serait arrivé s’il n’avait pas subi une telle injustice! Il se sent « blanc comme neige » dans cette situation! Il vous accusera même de manquer de compassion envers sa « souffrance, » et il vous dira, rempli de sa propre justice comme Job: « Vous, vous n’imaginez que des faussetés, vous êtes tous des médecins de néant! » (Job 13: 4). »

    Sérieusement Henri, vous trouvez pas que vous etes dur? Jésus n’a pas agit comme vous avec la femme surprise en frangran délit d’adultere. Vous auriez
    été le premier à lancer les pierres. Faudrait cesser de nous comdamner.

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Cher Kevin, Je décris simplement certains comportements de la chair. Il n’y a aucune condamnation. La chair est incapable de percevoir la réalité, et ne peut pas juger de manière objective. Elle perçoit toujours les gens et les choses au travers de ses lunettes déformantes. Nous avons tous connu, chez nous ou chez les autres, ces types de comportements. Il faut que nous en soyons conscients quand cela nous arrive. Mais j’insiste surtout sur le fait que le Seigneur Jésus nous a délivrés de la chair, pour nous permettre de marcher comme Lui.

  14. Laurence dit :

    Merci pour ce bon enseignement ! Les paroles de sagesse nourrissent l’âme !
    Je me faisais la réflexion suivante, suite à sa lecture, que nous sommes autorisés et même encouragés à ne pas céder aux exigences de personnes voulant contraindre, contrôler, manipuler, si l’on discerne qu’il s’agit de la chair en action.
    Pour cela il faut de la force !
    La vraie liberté vient donc aussi de la force et du courage communiqués par l’esprit saint,qui nous permet de dire « non » sans craindre les représailles, et sans non plus cacher au fond une insoumission à l’autorité.
    J’ai appris cela au fur et à mesure de ma croissance ; alors qu’auparavant j’étais faible et influençable, j’agissais souvent pour ne pas déplaire aux forts caractères par crainte instinctive.
    Ce n’est qu’ensuite, par la force du Seigneur et la compréhension que ce précieux trésor de la liberté reçue m’étais indipensable pour marcher vraiment « par l’esprit » que j’ai accepté de payer le prix de mécontenter éventuellement les personnes abusives (menaçes non dites d’une rupture affective…menaçes de médisances…bref plein de choses désagréables). Une fois que je ne me suis plus laissée faire gentimment, j’ai senti que j’étais libre de toute crainte et surtout que c’était profitable à l’oeuvre du Seigneur en l’autre !

    Il faut aussi une pleine sagesse pour savoir quand ne pas se laisser asservir par des manoeuvres humaines visiblement mauvaises, et quand se soumettre aux dons et aux autorités spirituelles quand elles viennent de Dieu et oeuvrent pour le bien ?

    Ce serait un autre sujet de bonne réflexion,
    Grosses bises !

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Merci, chère Laurence! « Ce n’est pas un esprit de crainte que nous avons reçu, mais un esprit de force, d’amour et de SAGESSE!

  15. Nathalie dit :

    Pour Charles – j’avais reçu un cantique pour toi mardi matin mais j’ai été très bousculée ces derniers jours et n’ai pas pu te le donner :
    « Règne en moi, Roi puissant, règne en moi. Règne en moi, Roi puissant, règne en moi. Maîtrise mon cœur, Viens régner Seigneur, Et que ta volonté Soit faite à jamais. (JEM2) »
    Tu trouveras un cantique similaire sur http://server.firefighters.org/louange/50495.mp3
    ‘Oui, Règne en moi’ (50495).
    ‘Jésus, sois le centre (50494) est très beau.
    Sois béni.

  16. aqua dit :

    Je remercie Le Seigneur d’avoir inspiré à mon frère Henri ce texte aussi puissant visant à nous faire vivre dans la pleine liberté que nous donne Christ. Depuis plus de deux semaines, je médite Luc 4: 18-19 ainsi que la prophétie d’Esaïe(Esaïe 61:1-2). L’article d’Henri est venu m’éclairer un peu plus. Merci de t’être laissé conduire par Le Saint-Esprit. Je suis passé d’un esclavage à un autre esclavage : l’esclavage du péché à l’esclavage de la justice. Le dernier type d’esclavage est justement la liberté que Christ nous donne. Je suis sans voix devant la beauté, la pureté, la puissance de La Parole de Dieu. « Marchez par l’Esprit, et vous n’accomplirez pas les désirs de la chair ».
    Aqua!

  17. vincent dit :

    Je n’ai pas encore lu ce message, je laisse le commentaire suivant:
    Bonsoir a tous, comme membre du corps, j’ai a cœur de partager quelques mots, lumières et réflexion qui me concernent particulièrement, sur certains points.
    – que celui qui pense être debout prenne garde de tomber !
    – si tu as reçu, pourquoi te vantes tu, comme si tu ne l’aurais pas reçu ?
    – nous avons ces trésors dans des vases de terre.
    Si une personne bienveillante, voulant en aider une autre sur un problème quelconque, doit nécessairement, s’il veut être utile, avoir une connaissance supérieure sur ce dernier et dans ce cas spécifique, connaissance théorique mais surtout pratique.
    – si vous ne croyez pas en mes paroles, croyez au moins a cause de mes œuvres !
    Notre Seigneur JESUS, prêchait mais surtout manifestait la solution, il n’obligeait personne par force autoritaire ni par légalisme a le suivre, il transpirait de partout la solution proposée.
    Nous mêmes, nous ne pouvons donner ce que nous n’avons pas reçu !
    L aide que nous voulons parfois apporter (baser sur l amour divin), a ceux que nous estimons plus faibles ou estimons avoir besoin d aide, ne sera ô combien plus profitable et efficace, que si nous manifestons authentiquement cette solution, par tous les pores de notre être, même sur les écrits d un article derrière nos écrans d ordinateur.
    Mes très chères frères et sœurs, le fils prodigue, (tout les êtres humains sur cette terre) a souffert énormément dans le monde, hors du royaume de son père. La faim, soif, dénudé, sans abri, désespoir et angoisse, dépression, sans travail etc.. et la mort était certaine s’il ne se serait repenti (baptême de Jean, l’eau) retroussé bagage et retourné auprès de son père (le baptême de Christ, l œuvre expiatoire, le rachat et pardon), retrouvant tout les bénéfices du royaume et la présence de son père (baptême et plénitude de l Esprit).
    Tout ces maux passés étaient causés par l influence du prince de se monde, influence dans l intellect, nourrissant ces pensées qui elles, finissent par se manifester et concrétiser dans et par le corps.
    Concitoyens de la cité céleste, (royaume du père) si nous continuons a souffrir de ces maux, cela est vraiment anormal !
    Qu’en est la cause ?
    – vouloir garder un pied dans chaque règne ? (voir la parabole du semeur)
    – une mauvaise prédication ou mauvaise compréhension de l Evangile (la bonne nouvelle) ? Voir un faux évangile (qui ne peut être bonne nouvelle) ?
    – une insoucieuse ou inconsciente communion avec les gens, pensées, actes pratiquer par ce monde, touchant ainsi des bouts des doigts des cadavres impures ?, au nom du libéralisme et tolérance sans sagesse, ou de l enseignement erroné de l hyper grâce ?
    La Parole de DIEU, l évangile de la bonne nouvelle qui nous sauve, ce trouvant dans nos bibles, est la manne du ciel, à DEVORER sans modération, digérer, réparti et distribué dans tout le corps pour que notre être en soit pourvu dans sa totalité.
    Tout enseignement humain doit être RUMINÉ (filtré) avant être consommé, gardant seulement ce qui est bon et profitable.
    Car encore dans ces vases de terre tout homme ne connait que partiellement toute la sagesse et la science de DIEU, et peut commettre des erreurs inconscientes (ou pas) sur certains aspects et sujet plus profond.
    Beaucoup de paroles fournies ici par notre frère Henri, m’ont été bénéfiques, d’une grande utilité, après les avoir bien ruminés.
    Que notre PAPA le lui redonne au centuple !
    Que ces mots puissent être utiles et prendre racine dans nos cœurs purs, pour moi ainsi qu’a tout ceux qui se trouvent encore a ce niveau ci dans ce chemin qui conduit a la vraie VIE !