B101-Nous sommes en guerre!

Article de Henri Viaud-Murat.

Tant que l’Eglise sera sur cette terre, et jusqu’au retour du Seigneur, elle sera en guerre permanente. De quelle manière devons-nous mener cette guerre?

Si l’Eglise est en guerre permanente, ce n’est pas parce qu’elle est agressive! Mais c’est parce que Satan est le prince de ce monde, et que le monde entier est sous la puissance du malin.

Nous le savons, l’Eglise de Jésus-Christ n’est pas de ce monde, de même que le Royaume de Dieu n’est pas de ce monde. Mais nous sommes dans ce monde. Nous y vivons. Nous sommes donc confrontés à des attaques permanentes, violentes et vicieuses, de celui qui nous poursuit constamment de sa haine, parce qu’il hait le Seigneur.

Nous ne pouvons donc pas éviter le combat. Mais nous devons savoir de quelle manière combattre.

La guerre que nous menons contre Satan est une guerre qui a déjà été gagnée par le Seigneur Jésus. Par Sa mort et Sa résurrection, Il a remporté une victoire totale, et Il a complètement dépouillé Satan de toute sa puissance.

« Vous qui étiez morts par vos offenses et par l’incirconcision de votre chair, il vous a rendus à la vie avec lui, en nous faisant grâce pour toutes nos offenses; il a effacé l’acte dont les ordonnances nous condamnaient et qui subsistait contre nous, et il l’a détruit en le clouant à la croix; il a dépouillé les dominations et les autorités, et les a livrées publiquement en spectacle, en triomphant d’elles par la croix » (Colossiens 2: 13-15).

Il ne s’agit pas d’une petite victoire secondaire! Il s’agit d’un triomphe absolu, définitif, éternel!

Nous qui sommes les soldats de Jésus-Christ, nous ne devons donc jamais oublier que nous sommes dans le camp du vainqueur! Notre combat ne consiste pas à remporter la victoire sur Satan et ses démons. Il consiste à reconnaître que cette victoire a déjà été remportée par le Seigneur, mais que nous devons nous approprier cette victoire pour nous-mêmes, et la faire passer dans tous les domaines de notre vie.

Il n’est pas question de laisser à Satan le moindre domaine de notre vie sous son contrôle! Tout le « pays » qu’il contrôlait auparavant, avant notre nouvelle naissance, doit être complètement nettoyé de sa présence, et occupé par le Saint-Esprit!

Rappelons-nous la conquête du pays de Canaan par les Hébreux. Dieu leur avait donné ce pays. Il leur avait promis une pleine victoire sur tous ses occupants. Il leur avait affirmé qu’aucun ennemi ne tiendrait devant eux. Mais il fallait que les Hébreux se saisissent de leurs armes et partent à la conquête de ce pays qui leur appartenait déjà! Ils devaient en déloger par la force ses occupants actuels, qui n’en étaient plus propriétaires!

Il en est de même pour nous, Chrétiens. Jésus a remporté une pleine victoire sur Satan, et Il nous a donné cette victoire. A présent, le Seigneur nous demande de déloger Satan de tous les domaines de notre vie où il s’accroche encore.

Mais nous verrons toutefois plus loin que le combat que nous devons mener, en tant que Chrétiens, comporte des différences importantes par rapport au combat que les Hébreux ont dû mener. Les Hébreux devaient mener une guerre de conquête, dans une confrontation directe avec leurs ennemis. Tandis que nous devons mener une guerre d’occupation et de défense d’une position où le Seigneur nous a déjà installés. Et cette guerre n’implique pas nécessairement une confrontation permanente directe avec Satan.

Les armes qui nous ont été données par notre Seigneur sont infiniment plus puissantes que celles dont dispose notre ennemi. Mais, hélas, celui-ci sait se servir de ses armes bien mieux que beaucoup de Chrétiens se servent des leurs! Ou alors, ils se servent d’armes charnelles, qui sont sans aucun effet sur notre ennemi.

Les armes de Satan sont surtout le mensonge, la séduction, la tentation, et, si cela ne suffit pas, la menace et la contrainte.

Paul appelle les armes dont nous devons nous servir: « les armes de la lumière » (Romains 13: 12), et encore: « les armes offensives et défensives de la justice » (2 Corinthiens 6: 7).

Il dit aussi que ces armes ne sont pas des armes charnelles. Ce sont des armes spirituelles:

« Si nous marchons dans la chair, nous ne combattons pas selon la chair. Car les armes avec lesquelles nous combattons ne sont pas charnelles; mais elles sont puissantes, par la vertu de Dieu, pour renverser des forteresses. Nous renversons les raisonnements et toute hauteur qui s’élève contre la connaissance de Dieu, et nous amenons toute pensée captive à l’obéissance de Christ » (2 Cor. 10: 3-5).

Nous voyons dans ce passage que Satan a construit des forteresses dans nos pensées. Lorsque nous étions nous sa domination, il a patiemment construit ses forteresses en nous injectant toutes sortes de pensées négatives, des pensées de révolte, de rébellion, d’incrédulité, de crainte et de doute. Nous devons forcer toutes ces pensées à obéir à la Parole de Dieu. Cela signifie que nous devons contrôler chacune de nos pensées, afin qu’elle soit en accord avec la pensée du Seigneur. Nous devons remplir nos pensées des pensées du Seigneur! Car nous sommes toujours contrôlés par les pensées que nous avons acceptées comme justes.

Les armes spirituelles que le Seigneur nous présente ne peuvent être correctement employées que par des Chrétiens spirituels. Comment des Chrétiens charnels pourraient-ils employer des armes spirituelles? Ils ne font que « battre l’air » inutilement!

Cela signifie que le combat que nous menons ne peut être efficacement mené que si nous apprenons d’abord à crucifier la chair et à marcher par l’esprit! Là encore, le message de la croix est au centre du combat spirituel!

Quelle sont donc ces armes dont nous devons nous revêtir?

« Au reste, fortifiez-vous dans le Seigneur, et par sa force toute-puissante. Revêtez-vous de toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir tenir ferme contre les ruses du diable. Car nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes. C’est pourquoi, prenez toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir résister dans le mauvais jour, et tenir ferme après avoir tout surmonté. Tenez donc ferme: ayez à vos reins la vérité pour ceinture; revêtez la cuirasse de la justice; mettez pour chaussure à vos pieds le zèle que donne l’Evangile de paix; prenez par-dessus tout cela le bouclier de la foi, avec lequel vous pourrez éteindre tous les traits enflammés du malin; prenez aussi le casque du salut, et l’épée de l’Esprit, qui est la parole de Dieu. Faites en tout temps par l’Esprit toutes sortes de prières et de supplications. Veillez à cela avec une entière persévérance, et priez pour tous les saints » (Ephésiens 6: 10-18).

Nous pouvons immédiatement constater que le combat que les Chrétiens doivent mener est un combat qui consiste à occuper fermement une position où le Seigneur nous a déjà placés, et à résister fermement et victorieusement à toutes les attaques du malin. Nous devons « résister dans le mauvais jour, et tenir ferme après avoir tout surmonté »!

Le « mauvais jour, » c’est celui où Satan nous attaque et dirige contre nous ses armes. Tous les jours ne sont donc pas nécessairement mauvais, mais nous devons être prêts en permanence à affronter le mauvais jour.

Lorsque Satan nous attaque, le mot d’ordre du Seigneur est le suivant:

« Résistez! Surmontez tout! Tenez ferme! »

Nous devons résister à Satan avec une foi ferme, revêtus de toutes nos armes défensives et offensives, et pleinement déterminés à faire fuir l’ennemi. Ainsi équipés, et fermement décidés à vaincre, nous pourrons tout surmonter. Après avoir tout surmonté, nous devrons encore tenir ferme, car l’ennemi reviendra à l’assaut, dans l’espoir que nous finirons par lâcher prise. Nous ne devons jamais baisser la garde!

Les armes dont nous devons nous revêtir sont les mêmes armes que celles de la marche par l’esprit:

  • La ceinture de la Vérité.
  • La cuirasse de la Justice.
  • Le Zèle de l’Evangile de paix.
  • Le bouclier de la Foi.
  • Le casque du Salut.
  • L’épée de l’Esprit, qui est la Parole de Dieu.
  • Les prières et les supplications, avec une entière persévérance.

Vous voyez tout de suite que notre combat spirituel ne consiste aucunement à chasser directement des démons! Cela peut vous étonner, mais c’est la vérité!

Notre combat spirituel consiste à nous équiper de ces armes de la justice et de la lumière et, ainsi équipés, à prier sans cesse avec foi!

En faisant cela, nous remporterons toutes les victoires dans les lieux célestes, même si nous ne sommes pas en permanence confrontés directement avec Satan et ses démons.

Certes, il nous arrivera de devoir chasser des démons. Mais nous ne devrions le faire que lorsque nous sommes directement attaqués par ces démons, et lorsqu’ils se manifestent ouvertement devant nous.

Même si un Chrétien peut être amené à chasser des milliers de démons au cours de son ministère, cela ne constituera pas le combat spirituel essentiel qu’il devra mener! Le combat essentiel sera toujours celui de la prière de la foi! C’est ainsi que nous devons lutter contre « les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes » dont parle Paul.

Ne perdons donc pas notre temps à « battre la campagne » pour aller à la recherche de démons à chasser! Mais consacrons plutôt notre temps à nous sanctifier, à mettre à mort tout ce qui est encore charnel dans notre vie, à méditer la Parole de Dieu, et à prier avec persévérance pour tous les besoins que nous montrera le Saint-Esprit! Et les démons seront alors débusqués de leurs positions, sans même que nous ayons directement affaire à eux!

Un Chrétien charnel qui ne se préoccuperait pas du message de la croix et de la marche par l’esprit, et qui irait se précipiter orgueilleusement à la poursuite des démons, pour les « chasser au nom de Jésus, » irait au devant d’une cruelle et certaine défaite!

Un Chrétien charnel n’est pas de taille à lutter contre Satan! Il a beau « invoquer le sang de Jésus, » prononcer « le nom de Jésus, » et donner à Satan et à ses démons tous les ordres qu’il veut leur donner, ce genre de combat ne le mènera pas loin. Il gagnera quelques batailles, mais jamais la guerre de manière définitive! Il ne pourra pas discerner les ruses de l’ennemi, et se laissera entraîner dans des actions qui lui donneront l’illusion d’une victoire, alors que c’est l’ennemi qui sera en train d’avancer ses pions!

Nous ne pouvons donc que dénoncer avec la plus grande fermeté toutes ces techniques charnelles que l’on voit promouvoir dans certains milieux, comme la « cartographie spirituelle, » l’occupation des « hauts lieux, » les « proclamations prophétiques » ou les « ordres » visant à « lier Satan » et à le déloger de certaines villes, de certaines régions ou de certains pays.

Jamais le Seigneur Jésus ni les apôtres n’ont perdu leur temps à agir de la sorte! Mais ils allaient prêcher partout la repentance et le Royaume de Dieu. Ils savaient très bien que les démons ne quitteraient jamais un territoire, tant que les gens qui y habitaient ne se seraient pas repentis et convertis!

Nous devons également placer la délivrance des Chrétiens dans une juste perspective biblique. Nous parlons ici de la délivrance des démons qui pourraient lier les Chrétiens. La délivrance des Chrétiens sera acquise quand on leur aura appris à ne plus marcher par la chair, mais à marcher par l’esprit!

Le combat contre les démons qui pourraient encore lier les Chrétiens doit être mené de la même manière que le combat que nous devons mener contre les démons qui sont dans le monde: en aidant ces Chrétiens à comprendre le message de la croix, à se revêtir des armes spirituelles du Seigneur, à étudier la Parole de Dieu, à occuper leur position en Christ, et à résister victorieusement, par la foi, à toutes les ruses et à toutes les attaques de l’ennemi!

Nous pourrions citer, parmi bien d’autres, un témoignage personnel que nous avons vécu il y a une vingtaine d’années.

Nous avions reçu chez nous une jeune Chrétienne, afin de la délivrer des nombreux démons qui la liaient. Nous avons pu constater qu’elle était vraiment convertie à Christ. Mais, en même temps, il y avait dans sa vie des manifestations clairement démoniaques.

Certains diront immédiatement que s’il y avait ces manifestations démoniaques dans la vie de cette jeune fille, elle ne pouvait certainement pas être née de nouveau. Nous ne discuterons pas là-dessus. Nous avions la certitude qu’elle était née de nouveau, mais qu’elle avait dans sa vie des domaines qui étaient contrôlés par Satan.

Nous avons fini par apprendre qu’elle avait été séduite par l’un des anciens de son église évangélique, dont elle avait fini par devenir la maîtresse. Elle a accepté de confesser cette relation comme un péché, et de renoncer à cet homme.

Nous ne vous raconterons pas ici les quatre semaines très éprouvantes que nous avons passées pour obtenir la délivrance de cette jeune fille. Mais, à la fin de ces semaines, elle était délivrée de tous les démons qui la tenaient liée. En tout cas, elle pouvait à présent faire tout ce qu’elle ne pouvait pas faire en arrivant chez nous, et elle est repartie joyeuse!

Hélas, quelque temps après, nous avons appris que l’ancien de son église l’avait de nouveau séduite, et qu’elle était retombée sous la coupe de cet homme. Nous étions certains qu’elle ne pouvait pas garder la délivrance qu’elle avait obtenue chez nous, et nous en étions très attristés.

Aujourd’hui, avec la connaissance que nous avons du message de la croix et de la marche par l’esprit, nous n’aurions certainement pas perdu tout ce temps à débusquer et à chasser tous ces démons! Nous aurions expliqué en profondeur à cette jeune fille le message de la croix, et nous lui aurions appris à marcher par l’esprit.

Il nous est impossible d’accepter le message de la croix sans passer par une profonde repentance de nos péchés, ces péchés qui ont justement conduit le Seigneur à la croix! Nous ne pouvons pas non plus apprendre à marcher par l’esprit, si nous n’avons pas compris et accepté ce que représentent la mort et la résurrection de Christ, ainsi que notre mort et notre résurrection en Lui.

Cette jeune fille aurait été ainsi équipée des armes de la lumière et de la justice et elle aurait pu tenir ferme dans le mauvais jour qui allait suivre!

Par cette expérience, et par bien d’autres semblables, le Seigneur nous a fait comprendre en quoi consistait pour Lui le véritable combat spirituel biblique! La victoire se remporte toujours à la croix, par l’Esprit et la Parole de Dieu, et dans la prière!

Nous trouvons dans le Livre de l’Apocalypse un autre exemple de la manière dont nous devons remporter nos combats spirituels.

« Et il y eut guerre dans le ciel. Michel et ses anges combattirent contre le dragon. Et le dragon et ses anges combattirent, mais ils ne furent pas les plus forts, et leur place ne fut plus trouvée dans le ciel. Et il fut précipité, le grand dragon, le serpent ancien, appelé le diable et Satan, celui qui séduit toute la terre, il fut précipité sur la terre, et ses anges furent précipités avec lui. Et j’entendis dans le ciel une voix forte qui disait: Maintenant le salut est arrivé, et la puissance, et le règne de notre Dieu, et l’autorité de son Christ; car il a été précipité, l’accusateur de nos frères, celui qui les accusait devant notre Dieu jour et nuit. Ils l’ont vaincu à cause du sang de l’agneau et à cause de la parole de leur témoignage, et ils n’ont pas aimé leur vie jusqu’à craindre la mort » (Apocalypse 12: 7-11).

Nous n’entrerons pas ici dans le contexte de ce passage. Mais nous soulignerons simplement le fait qu’il s’agit d’un moment où il y a, dans le ciel, un combat spirituel entre les anges de Satan et les anges de Dieu. Ce passage nous parle aussi des « frères » qui sont sur la terre, et qui ne semblent pas être au courant du combat qui se déroule dans le ciel. Mais ces frères sont fidèles. Ils se sont confiés dans le sang de l’Agneau, ils ont donné un témoignage qui « parle, » et ils n’ont pas aimé leur vie jusqu’à craindre la mort!

Cela signifie qu’ils n’ont pas craint de mourir à eux-mêmes, à tout leur passé de péché et de chair, afin de recevoir la Vie de Christ dans Sa plénitude!

Grâce au témoignage qu’ils ont donné, ce sont eux, finalement, qui ont vaincu les armées célestes de Satan! Ils n’ont pas été directement confrontés à ces anges du diable. Mais le saint témoignage qu’ils ont donné sur la terre a permis, dans le ciel, aux anges de Dieu de remporter la victoire sur les anges de Satan!

Voilà, bien-aimés, la manière biblique de mener le combat spirituel contre Satan et ses démons! Voilà la manière de faire passer dans notre vie la victoire que le Seigneur Jésus a remportés sur la croix!

En conclusion, il nous faut à présent insister sur la mentalité qui doit animer le combattant spirituel.

Un soldat de Christ ne doit aucunement s’embarrasser des choses de la terre, s’il veut plaire au Seigneur, et remporter la victoire contre ses ennemis spirituels.

« Souffre avec moi, comme un bon soldat de Jésus-Christ. Il n’est pas de soldat qui s’embarrasse des affaires de la vie, s’il veut plaire à celui qui l’a enrôlé » (2 Timothée 2: 3-4).

Un vrai soldat de Christ doit accepter de souffrir! Aujourd’hui, ils ne sont plus très nombreux les Chrétiens qui acceptent de souffrir pour Christ! Une guerre entraîne toujours de grandes souffrances. Nous devons être déterminés à « serrer les dents » et à ne pas tenir compte de nos « légères afflictions du moment présent »!

Le temps de notre réunion avec le Seigneur et des réjouissances des noces de l’Agneau n’est pas encore venu! Cessons donc de nous plaindre des conditions difficiles que nous devons affronter en permanence! Soyons des hommes!

Imaginez un soldat du front, qui passerait son temps à se plaindre, qui murmurerait parce que sa soupe n’est pas assez chaude, ou son oreiller pas assez doux! Quel piètre combattant il ferait! Ses supérieurs pourraient-ils compter sur lui? Certainement pas!

Si nous pouvons tenir par la foi, c’est parce que nous sommes convaincus que le Seigneur aura le dernier mot! Ce qu’Il a dit s’accomplira certainement dans la vie de ceux qui croient!

« N’abandonnez donc pas votre assurance, à laquelle est attachée une grande rémunération. Car vous avez besoin de persévérance, afin qu’après avoir accompli la volonté de Dieu, vous obteniez ce qui vous est promis. Encore un peu, un peu de temps: celui qui doit venir viendra, et il ne tardera pas. Et mon juste vivra par la foi; mais, s’il se retire, mon âme ne prend pas plaisir en lui. Nous, nous ne sommes pas de ceux qui se retirent pour se perdre, mais de ceux qui ont la foi pour sauver leur âme » (Hébreux 10: 35-39).

Pouvons-nous maintenant dire ensemble avec conviction: « Nous, nous ne sommes pas de ceux qui se retirent pour être vaincus, mais de ceux qui ont la foi pour obtenir une pleine victoire, à la gloire de notre Dieu »?

Amen!

44 Responses to B101-Nous sommes en guerre!

  1. Christophe dit :

    Merci pour ta réponse, Henri. Loin de moi également l’envie de porter plus d’attention que cela à Satan. Mais, dis-moi, dans le jardin d’Eden, il y avait un serpent, un animal des champs créé par Dieu, le plus rusé d’entre tous est-il dit. Deux choses: l’esprit de Satan est-il entré dans ce serpent au moment de la tentation ? D’autre part, je remarque qu’Eve a été séduite, et a péché, mais n’a ni volé, ni tué, ni commis adultère ! Elle a simplement mangé un fruit ! Certes, mais Dieu les en avait défendu! En gros ce jour là, LE péché originel est la volonté propre de l’Homme ! Adam a dit en quelque sorte: « que MA volonté soit faite et non la Tienne! » Dès lors ils ont été séparés, coupés de Dieu! Puisque Dieu est Saint, Juste et Bon, puisque ces yeux sont trop purs pour voir le mal (Habakuk 1:13), alors qu’est-ce que cet arbre de la connaissance du bien et surtout du MAL faisait ici, au beau milieu du jardin ? Réfléchir sur cela m’a permis de réaliser de manière plus profonde à la différence notoire entre la nature de péché et les conséquences de cette nature, les actes eux-mêmes (les péchés en général). C’est cette nature que tout mon être est poussé à haïr, et non plus un péché en particulier qui découle de cela! Dieu me montre le désir de l’Homme de vivre sans Lui, de faire sa propre volonté! Le Seigneur me surprendra toujours! Lorsque je Lui demande pourquoi ma chair me pousse à commettre tel acte répréhensible en particulier, Dieu me ramène jusqu’au Jardin d’Eden pour m’enseigner sur la nature du péché et de la chair! Je comprends d’autant mieux lorsque la Bible nous dit que Jésus a vaincu cette puissance de péché et de mort! Je comprends mieux aussi combien Il nous fallait un Sauveur, pur, saint, parfait, un deuxième Adam capable de résister et de vaincre cette puissance de péché! Ainsi, comme le péché d’Adam nous a séparés de Dieu et conduits dans la mort, l’obéissance de Christ nous a réconciliés avec le Père éternel et nous a conduits à la vie! Quel sauveur glorieux !

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Cher frère Christophe, Il y a un principe biblique constant: notre foi doit être éprouvée! Sans l’arbre de la connaissance, sans le fruit défendu, l’homme n’aurait jamais pu prouver à Dieu s’il voulait Lui obéir ou non. C’est la possibilité de dire « non » à Dieu qui donne de la valeur à notre « oui »!

  2. Christophe dit :

    Bien cher frère Henri, avant de devenir le serpent, Satan était un chérubin, placé par Dieu sur la terre, en Eden, dans le Jardin de l’Eternel, sur la montagne de Dieu (Ezechiel 28). Sa mission, était-elle de garder ce jardin comme ce fut la cas pour l’homme ? Est-ce bien du même jardin dont parle Ezechiel 28 et le Genèse ? Le chérubin protecteur qu’il était s’est enorgueilli de sa beauté, de ses richesses et a fini par péché contre Dieu ! Comment a-t-il pu se rebeller ? Dans le jardin que devait garder Adam, il y avait un arbre, celui de la connaissance du bien et du mal dont Dieu avait défendu d’en manger le fruit ! Le fruit de cet arbre lui a ouvert les yeux sur le bien et le mal aussi ! Adam a été placé par Dieu dans le jardin pour le garder, de la même manière que le Chérubin Protecteur qu’était Satan auparavant, s’il s’agit du même jardin ! Quelle humiliation pour Satan qu’un autre se soit vu confier cette tâche! Quelle rage ! Lui qui est tombé à cause de son orgueil, cela a du en rajouter un couche ! Je comprends alors qu’il a tout fait pour séduire Adam et en faire son esclave; l’esprit de Satan, ses pensées sont donc entrées en lui ! Pour preuve, l’Homme n’a de cesse de vouloir s’élever, de vouloir être glorifié ! Ils se prend pour un dieu parfois, voudrait maîtriser la vie et la mort, les éléments etc. il est menteur, voleur, destructeur, orgueilleux… par nature… la nature de Satan ! Je suis intrigué Henri par la place qu’occupait Satan avant d’être déchu ! Le jardin de l’Eternel, l’Eden d’Ezéchiel est donc le même que celui de la Genèse ? Si oui, j’imagine que le Chérubin Protecteur l’a gardé avant qu’Adam en ait la charge ! Ont-ils pu vivre ensemble ? Chérubin Protecteur et Adam ? Adam a t-il remplacé le chérubin dans sa mission de gardiennage ? Pardonne-moi d’être si confus Henri, mais je passe du temps dans la présence de Dieu et je Lui demande d’ouvrir mes yeux 🙂 C’est comme si Satan, bien que déchu, voulait s’octroyer de plein droit la propriété de la terre et des hommes ! Quelle chose terrible que le monde entier soit sous sa domination ! Mais comment a t-il pu se rebeller contre Dieu ? Aurait-il avant Adam mangé de l’arbre de la connaissance du bien et du mal ? Puis celui de l’arbre de vie d’où la perdition éternelle qui lui est réservée ? De toute évidence, ces hypothèses ne sont pas du tout scripturaire ! … Merci pour ton avis sur cette réflexion Henri !

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Cher frère Christophe, IL n’est pas interdit de s’intéresser à Lucifer, mais, honnêtement, je n’en fais pas un sujet d’étude très approfondi! Je remarque que, dans Ezéchiel 20, il est écrit que « son coeur s’est élevé à cause de sa beauté » (verset 17). Je ne suis pas certain que l’Eden d’Ezéchiel soit le même que celui d’Adam et Eve, car le verset 14 parle de la « sainte montagne de Dieu ». De toute manière, c’est l’orgueil qui l’a fait chuter. Il avait donc la possibilité de choisir, lui aussi, entre l’obéissance et la rébellion. Mais comme la Bible n’est pas très claire sur tout cela, il est difficile d’en parler sans conjecturer! Quant à Adam, il n’a pas été séduit, contrairement à Eve. Il a péché volontairement, ce qui était plus grave.

  3. Louis Mackenzy dit :

    Frere, Je vous salue dans le Nom de Jesus. J’aimerais savoir quelque chose sur la prière. Il existe combien types de prières ? Pendant la semaine j’ai parlé à mon père, Il m’a dit : « Mack, tu sais quoi, tu as vraiment une connaissance de la Parole de Dieu, mais ce qui te manques, tu ne pries pas ». Pour lui, prier c’est parler à voix haute pour se faire entendre. Pourtant, je parle souvent à Dieu dans mon lieu secret, dans mon chemin, dans le bus. C’est l’une des caracteristiques de Laodicée aujourdui, Ils aiment se faire remarquer par de longues prières, mais ils ne cherchent pas à mettre leurs vies en règle devant Dieu.
    Merci frère. Sois béni. Mack

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Cher frère Louis Mackenzy, La seule prière qui compte pour Dieu, c’est la prière de la foi! Toute prière qui n’est pas faite avec un coeur rempli de foi n’a aucune valeur et aucune efficacité devant Dieu. Pour faire cette prière, nous devons connaître le Seigneur tel qu’Il est, et connaître Sa Parole. Mais la manière de prier importe peu au Seigneur, pourvu que nous ne fassions pas la prière hypocrite des Pharisiens!

  4. Dany dit :

    Je bénis Dieu pour Son Eglise, et du fait que nos yeux s’ouvrent. Puisse Dieu davantage nous éclairer par Sa Parole!

  5. BOURGUIGNON CHRISTINE dit :

    Bonjour c’est bien de parler de ce sujet car l’exemple de la jeune fille qui avait été séduite par un ancien de l’Eglise nous fait bien comprendre que les démons exercent un réel pouvoir vis à vis du Chrétien qui ne renoncerait encore pas à certains péchés tels que la fornication, l’adultère, l’occultisme etc… J’ai vu bien des séances de délivrance qui ont duré des heures sans aucun aboutissement, et des gens possédés qui reviennent des années après sans ètre délivrés. Christ lorsqu’Il délivrait les personnes, c’etait une fois pour toutes; j’ai vu également des personnes possédées imposer les mains librement sur des frères et soeurs sans aucun controle de la part de pasteurs. C’est encore une dérive qui m’attriste. Moi personnellement j’évite de me faire imposer les mains par un pasteur que je ne connais pas ou un ancien ou autre. Sauf si le Saint Esprit me pousse à le faire. Bon week end.

  6. Francine dit :

    Juste une question, cher frère Henri: Satan est chassé du ciel (Esaïe 14 …). (Ap.12 v 7-12), il en sera chassé pour toujours…
    Peut-on traduire que ce seront « les esprits méchants dans les lieux célestes » qui en auront fini d’oeuvrer sur la terre? Alors que leur maître a été effectivement chassé de la présence de Dieu…
    Merci beaucoup.

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Chère Soeur Francine, Satan a été chassé du Ciel de Dieu, mais il n’est pas encore chassé de la terre, et il est toujours un esprit méchant dans ses lieux célestes. Quand il sera lié pour mille ans dans l’abîme, les habitants de la terre, pendant le Millénium, n’auront plus rien à faire avec Satan et ses démons, jusqu’à ce qu’il soit relâché, à la fin du Millénium, pour un peu de temps.

  7. sophie dit :

    Très édifiant!
    Merci.
    Sophie

  8. Nadia dit :

    Bonjour à tous,
    En revenant sur cet article à propos duquel j’ai écris mes observations et en lisantla réponse du frère Henri concernant le ministère de Rébecca Brown je tenais à préciser mon point de vue au sujet du ministère de délivrance.
    Nous ne devons pas oublier que l’Eglise est un corps et que tous les membres participent à son édification. Les ministères sont donc complémentaires, pas inutiles. Là où l’un a terminé son oeuvre, un autre prend le relais, ainsi de suite. Nous avons besoin les uns des autres. La partie délivrance peut-être très importante pour certains qui sont sous l’emprise de la malédiction, l’occultisme, mais il doit être accompagné du message de la croix sans lequel nous ne pouvons comprendre le véritable but de l’évangile. Ainsi nous comprenons que Jésus nous libère pour servir et nous ne restons pas dans une position passive où nous attendons tout des autres. Nous croyons que la Parole est vraie et elle nous libère lorsque nos yeux s’ouvrent et que nous l’acceptons. Pour ma part, j’essaie de prendre tout ce qui est bon par la grâce de Dieu en le remerciant pour les dons qu’Il distribue à chacun selon son bon vouloir.
    Avec amour,
    Nadia.

  9. kevin dit :

    Bonjours Henri et merci pour vos eclaicissements. J’ai encore une question un peu difficile. Mais qui est très importante.
    Notre Seigneur a dit dans Marc 4:11 et 12: « C’est à vous qu’a été donné le mystère du royaume de Dieu; mais pour ceux qui sont dehors tout se passe en paraboles, afin qu’en voyant ils voient et n’aperçoivent point, et qu’en entendant ils entendent et ne comprennent point, de peur qu’ils ne se convertissent, et que les péchés ne leur soient pardonnés. »
    C’est une déclaration très étrange à première vue. Le Seigneur parle en parabole pour que certaines personnes n’y comprennent rien et ne soient pas sauvés. Le Seigneur a l’air de vouloir que certaines personnes ne soient pas sauvées. Je trouve ça très étrange. Il est écrit dans 2 Pierre 3:9: « Le Seigneur ne tarde pas dans l’accomplissement de la promesse, comme quelques-uns le croient; mais il use de patience envers vous, ne voulant pas qu’aucun périsse, mais voulant que tous arrivent à la repentance. »
    Très difficile, je sais. J’espère que vous pourrez faire le rapprochement entre ces 2 passages.

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Cher frère Kevin, Le Seigneur veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la Vérité. Mais tous les hommes ne veulent pas répondre à Son appel! Jésus expliquait tout en particulier à Ses disciples. Mais aux autres, qui n’étaient pas Ses disciples, ou qui ne voulaient pas Le suivre, Il parlait en paraboles. Finalement, ce n’était pas Dieu qui voulait leur cacher la Vérité, mais ils la refusaient eux-mêmes. C’était donc une forme de jugement contre ceux qui ne voulaient pas se repentir et suivre le Seigneur pour devenir Ses disciples. Le prophète Esaïe l’avait déjà annoncé dans Esaïe 6: 9-10: ceux qui étaient endurcis étaient ceux dont les « lèvres étaient impures ». Ils devaient être jugés jusqu’à ce qu’une « sainte postérité » naisse de ce peuple (v. 13).

  10. kevin dit :

    Bonjours Henri. J’ai une question un peu difficile à vous poser. J’espère que vous pourrez me répondre.
    J’aimerais savoir ce que le Diable faisait au ciel devant le trône de Dieu dans Job 1 et 2. Je ne parle pas bien sur de l’objet de ses visites. J’ai lu l’histoire. Ce que je veut dire, c’est comment le pire ennemi de Dieu peut se présenter devant son trône? C’est vraiment étrange. Comment le prince des ténébres peut se tenir devant notre Dieu infiniment saint.
    Imaginons que nous somme morts et au Ciel. Un jour nous décidons d’aller voir Dieu sur son trône pour passer un peu de temps avec notre Père céleste. On pourrait croiser le Diable qui vient d’avoir un entretien avec Dieu. Ça voudrait dire qu’il y a des démons au Ciel !!!
    J’espère que c’est moi qui ai mal compris. Si c’est le cas, j’ai grand besoin d’explication.

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Cher frère Kevin, Le diable n’a pas encore été précipité dans le lac de feu et de soufre. Au temps de Job, il pouvait se présenter parfois devant le trône de Dieu. Même maintenant, n’oublions pas que Satan ne fait que ce que Dieu lui permet de faire, et qu’il sert aussi d’instrument pour les jugements de Dieu. Mais lorsque l’Eglise sera dans l’éternité, le diable sera définitivement dans le lac de feu et de soufre, et il n’y aura ni lui aucun de ses démons dans le Royaume de Dieu!