B103-Aveugles, regardez, et voyez!

Article de Henri Viaud-Murat.

Nous savons que le Seigneur Jésus est venu pour « ouvrir les yeux des aveugles, » à la fois des aveugles physiques, et des aveugles spirituels. Mais Il est aussi venu pour rendre aveugles ceux qui ont des yeux pour voir, et qui refusent de voir! Tous ceux qui veulent marcher dans la lumière verront la lumière!

Le prophète Esaïe s’est écrié:

« Sourds, écoutez! Aveugles, regardez et voyez! Qui est aveugle, sinon mon serviteur, et sourd comme mon messager que j’envoie? Qui est aveugle, comme l’ami de Dieu, aveugle comme le serviteur de l’Eternel? Tu as vu beaucoup de choses, mais tu n’y as point pris garde; on a ouvert les oreilles, mais on n’a point entendu. L’Eternel a voulu, pour le bonheur d’Israël, publier une loi grande et magnifique. Et c’est un peuple pillé et dépouillé! On les a tous enchaînés dans des cavernes, plongés dans des cachots; ils ont été mis au pillage, et personne qui les délivre! Dépouillés, et personne qui dise: restitue! Qui parmi vous prêtera l’oreille à ces choses? Qui voudra s’y rendre attentif et écouter à l’avenir? » (Esaïe 42: 18-23).

Nous devons à la fois être aveugles et sourds à tout ce qui ne vient pas de Dieu, et avoir les oreilles et les yeux grand ouverts à tout ce qui vient de Dieu, notamment à la Vérité de Sa Parole.

La théologie des hommes, leur ignorance et leur incrédulité ont tellement contribué à compliquer les choses de Dieu, que, souvent nous ne parvenons plus à voir les simples évidences de Sa Parole!

Les religions ont affreusement compliqué la réception du salut de Dieu, alors qu’il n’y a rien de plus simple à recevoir par la foi! Mais, dans leur orgueil, les hommes veulent toujours mériter ce qui ne peut que se recevoir sans aucun mérite! Il veulent toujours gagner par leurs propres efforts ce qui se reçoit simplement par la foi dans les mérites de Jésus-Christ!

« Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton coeur que Dieu l’a ressuscité des morts, tu seras sauvé » (Romains 10: 9).

Si le Seigneur Jésus est ressuscité, c’est qu’Il est d’abord mort pour expier sur la croix tous nos péchés! Si nous le croyons de tout notre coeur, nous ne pourrons manquer de le confesser de notre bouche! Et c’est ainsi que le salut de Dieu nous est donné!

De quelle manière le brigand sur la croix a-t-il reçu le salut? Il a reconnu ses crimes devant le Seigneur, et il a dit à Jésus:

« Souviens-toi de moi, quand tu viendras dans ton règne. Jésus lui répondit: Je te le dis en vérité, aujourd’hui tu seras avec moi dans le paradis » (Luc 23: 42-43).

Le brigand savait que le Seigneur Jésus allait venir dans Son règne. Il savait donc qu’Il était le Messie, et qu’Il allait ressusciter pour venir régner! Il le croyait dans son coeur, et il l’a simplement confessé de sa bouche. Et c’est ainsi qu’il a reçu un plein pardon de ses péchés, et qu’il a eu la promesse qu’il serait avec Jésus au Paradis, ce même jour!

Ce brigand était certainement un criminel. Il avait dû commettre de nombreux péchés! Mais notez bien qu’il n’a même pas eu à confesser un par un tous ses péchés! Il n’a pas eu besoin de passer par une pénible délivrance de tous les démons qui le liaient! Il est, en un instant, devenu une nouvelle créature!

S’il avait vécu, il aurait dû être baptisé d’eau et d’Esprit, comme tous les disciples, afin de vivre une vie de sanctification. Mais le baptême d’eau et d’Esprit ne sont pas nécessaires pour recevoir le salut! Ils sont nécessaires pour marcher par l’Esprit et pour produire tout le fruit de l’Esprit que le Seigneur veut nous voir produire! Ils sont donc nécessaires pour faire partie de l’Epouse du Seigneur, qui est Sa véritable Eglise.

Comprenez-vous combien les choses de Dieu sont simples et faciles à comprendre! Dès que nous compliquons les vérités bibliques, nous nous écartons déjà de la simplicité de l’Evangile, et de la simplicité de Christ!

Paul écrivait aux Corinthiens:

« Car je suis jaloux de vous d’une jalousie de Dieu, parce que je vous ai fiancés à un seul époux, pour vous présenter à Christ comme une vierge pure. Toutefois, de même que le serpent séduisit Eve par sa ruse, je crains que vos pensées ne se corrompent et ne se détournent de la simplicité à l’égard de Christ. Car, si quelqu’un vient vous prêcher un autre Jésus que celui que nous avons prêché, ou si vous recevez un autre Esprit que celui que vous avez reçu, ou un autre Evangile que celui que vous avez embrassé, vous le supportez fort bien » (2 Corinthiens 11: 2-4).

Paul craignait que leurs pensées ne se détournent de la simplicité à l’égard de Christ! Des faux docteurs étaient venus leur présenter un Evangile plus compliqué, leur faisant peut-être miroiter la promesse d’une « initiation plus profonde, » à laquelle n’avait pas accès le commun des croyants!

Nous savons que les apôtres ont du lutter contre les assauts de la Gnose, qui faisait croire en l’existence d’une connaissance et d’une sagesse cachées, auxquelles on pouvait avoir accès en passant par une initiation. Il y avait donc un Evangile simple pour les « simples, » et un Evangile « digne de ce nom, » plus compliqué, plus « profond, » pour les gens « intelligents »!

Si le Seigneur nous a dit que nous devions devenir comme des petits enfants pour recevoir Son Evangile, c’est qu’il n’est vraiment pas compliqué à comprendre!

Il m’est arrivé, avec des mots à leur portée, d’expliquer la croix et la marche par l’esprit à un public d’enfants âgés de 6 à 12 ans environ, et ils ont très bien compris! Ils ont compris ce qu’avaient beaucoup de mal à comprendre des adultes dont les pensées étaient déjà encombrées de toutes sortes de doctrines compliquées!

Certaines vérités fondamentales de la Parole de Dieu sont tellement simples à comprendre que beaucoup ne parviennent pas à les comprendre! C’est comme s’ils se disaient: « C’est trop simple pour être vrai! Il n’y a pas assez de conditions à remplir! »

Prenez l’exemple de cette doctrine si répandue dans beaucoup d’églises, selon laquelle le Chrétien possède deux natures, une vieille nature mauvaise, et une nouvelle nature bonne.

En soi, il est extrêmement compliqué de dire que la même personne vivante puisse posséder à la fois deux natures opposées! C’est tout de même bien plus compliqué que de croire que la même personne ne possède qu’une seule nature!

Un être humain qui possède à la fois deux natures opposées n’est qu’un monstre, une sorte de Dr Jekyll et Mr Hyde, ange ou démon selon les moments et les circonstances!

Beaucoup de Chrétiens sont tellement attirés par l’aspect séduisant de cette doctrine compliquée, qu’ils ne se rendent même pas compte de son absurdité. Alors que la vérité est toute simple: un Chrétien né de nouveau ne possède qu’une seule nature, la nouvelle nature que Dieu a créée en lui à sa nouvelle naissance!

Le fait de croire en des doctrines confuses et compliquées nous aveugle à ce qui est simplement écrit dans la Parole de Dieu. Comme nos pensées sont encombrées par ces erreurs et ces fausses conceptions, nous lisons les versets de la Parole de Dieu, mais nous ne pouvons pas les comprendre, parce que nos fausses idées préconçues nous en empêchent!

On m’avait bien dit, dès le début de ma conversion, que j’étais « né de nouveau » en Christ, mais j’ai peut-être mis quinze ans à comprendre clairement, et véritablement, en quoi consistait cette nouvelle naissance, et quelle était la qualité de la nouvelle nature que j’avais reçue en Christ!

Il faut croire que ceux qui me l’ont expliqué n’avaient pas eux-mêmes les idées très claires, ou que j’étais particulièrement « bouché » pour comprendre! Je me garderai donc bien de jeter la pierre à ceux qui ne comprennent pas tout de suite! Mais, une fois que j’ai compris, combien les choses sont devenues simples et claires!

Le verset qui m’a éclairé le plus vivement est le verset suivant:

« (Revêtez-vous de) l’homme nouveau, créé selon Dieu dans une justice et une sainteté que produit la vérité » (Ephésiens 4: 24).

J’ai compris alors que cet « homme nouveau » était mon « homme intérieur, » mon « homme véritable, » mon esprit régénéré! Cet « homme nouveau, » c’était moi! Cet homme nouveau n’avait strictement plus rien à voir avec tout ce que je connaissais de moi, de mon passé, de mon éducation, de mon enfance, de mon hérédité, etc…!

Cet homme nouveau en Christ était créé à neuf! Une nouvelle création! Toutes choses anciennes étaient passées, toutes choses étaient devenues nouvelles, dans cet homme intérieur nouveau!

Cet homme nouveau était non seulement créé à neuf, mais il était créé « selon Dieu »! C’est-à-dire, « à l’image de Dieu » Lui-même! A l’image de Christ! Quelle gloire! Et tout cela, sans rien faire de ma part, sinon de croire en Jésus!

Cet homme nouveau est créé « dans une justice et une sainteté que produit la Vérité »! Cette justice et cette sainteté sont nécessairement parfaites! Paul dit par ailleurs:

« Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées; voici, toutes choses sont devenues nouvelles. Et tout cela vient de Dieu, qui nous a réconciliés avec lui par Christ, et qui nous a donné le ministère de la réconciliation. Car Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec lui-même, en n’imputant point aux hommes leurs offenses, et il a mis en nous la parole de la réconciliation. Nous faisons donc les fonctions d’ambassadeurs pour Christ, comme si Dieu exhortait par nous; nous vous en supplions au nom de Christ: Soyez réconciliés avec Dieu! Celui qui n’a point connu le péché, il l’a fait devenir péché pour nous, afin que nous devenions en lui justice de Dieu » (2 Corinthiens 5: 17-21).

Dieu a créé ma nouvelle nature dans une justice parfaite, puisqu’elle est, en Christ, justice même de Dieu! Par un acte créateur souverain, Dieu a pris ma vieille nature de pécheur pourri, l’a mise à mort, et en a recréé une nouvelle, qui est mon nouveau « moi » et qui est « justice » même de Dieu en Christ!

Est-ce que nos yeux spirituels vont enfin s’ouvrir pleinement sur cette réalité? Allons-nous enfin en mesurer toutes les conséquences pratiques et éternelles?

Paul ajoute:

« Mais Dieu, qui est riche en miséricorde, à cause du grand amour dont il nous a aimés, nous qui étions morts par nos offenses, nous a rendus à la vie avec Christ (c’est par grâce que vous êtes sauvés); il nous a ressuscités ensemble, et nous a fait asseoir ensemble dans les lieux célestes, en Jésus-Christ, afin de montrer dans les siècles à venir l’infinie richesse de sa grâce par sa bonté envers nous en Jésus-Christ. Car c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. Ce n’est point par les oeuvres, afin que personne ne se glorifie » (Ephésiens 2: 4-9).

Mon « homme intérieur, » mon esprit régénéré, est « assis dans les lieux célestes, en Jésus-Christ »! Quand on y réfléchit, nous ne pouvons qu’admettre que cette position élevée est tout-à-fait normale, puisque nous sommes, par la grâce de Dieu, « justice de Dieu en Christ »!

Dieu nous a, d’un coup et une fois pour toutes, transportés à une position que nul d’entre nous n’aurait jamais pu atteindre par ses mérites et ses bonnes oeuvres religieuses! Que Dieu soit béni pour Sa grâce!

Notre « homme nouveau » est participant de la nature divine! Il est composé de la même « substance » spirituelle que la nature divine! Toutefois, nous ne sommes pas Dieu. Dieu Se suffit éternellement à Lui-même, tandis que nous, Ses enfants, nous devons recevoir constamment de notre Père Sa Vie éternelle.

« Ne mentez pas les uns aux autres, vous étant dépouillés du vieil homme et de ses oeuvres, et ayant revêtu l’homme nouveau, qui se renouvelle, dans la connaissance, selon l’image de celui qui l’a créé » (Colossiens 3: 9-10).

Notre « vieil homme » est mort et enseveli en Christ, mais nous devons nous dépouiller de toutes les guenilles que nous avons encore gardées de lui, pour nous revêtir par la foi de notre « homme nouveau. » Notez bien que cet homme nouveau « se renouvelle, dans la connaissance, à l’image de celui qui l’a créé »! Cela signifie que notre homme nouveau ne « s’use » jamais spirituellement, il est toujours jeune, beau et fort, « rempli de force, d’amour et de sagesse, » car il se renouvelle constamment à l’image de Jésus qui l’a créé!

Mais quel don immense de la grâce de Dieu!

Que de Chrétiens n’ont pas encore compris cette vérité grandiose, et pourtant toute simple! Combien d’enfants de Dieu se traînent encore misérablement, parce que leurs conducteurs n’arrêtent pas de leur rabâcher qu’ils sont des « pécheurs pourris et misérables »! Ils ont les yeux fixés sur le péché, au lieu de les avoir fixés en permanence sur Jésus, et la beauté de Sa nouvelle création!

Une fois que j’ai compris que j’étais une nouvelle création entièrement neuve, pure, sainte et parfaite, il a fallu ensuite comprendre pourquoi, dans ma vie pratique, je pouvais encore constater que des pensées, des désirs, des sentiments, des passions, que je pouvais ressentir en moi, n’étaient pas conformes à la beauté de mon « homme intérieur nouveau »!

Ayant compris que je n’avais pas deux natures, mais une seule, ma nouvelle nature, la solution, là encore, était toute simple!

Si ma nouvelle nature était sainte, bonne, pure et parfaite, à l’image de Jésus, tout ce que je pouvais ressentir d’impur et de mauvais, à l’intérieur de mon âme, ne pouvait donc pas provenir de ma nouvelle nature, qui est parfaite, ni de mon ancienne nature, qui était morte. Je n’avais pas deux natures, mais une seule, qui était bonne.

La simple lecture des épîtres de Paul m’a fait comprendre que toutes ces choses mauvaises qui se manifestaient encore dans la vie concrète ne provenaient pas de ma « vieille nature, » mais de la chair!

J’ai fini par comprendre que la « chair » n’était pas seulement ma chair physique, mais qu’elle était aussi une « puissance de péché » qui habitait dans ma chair physique, même après ma nouvelle naissance, et que cette chair de péché continuait à avoir des désirs mauvais, des pensées mauvaises, des passions mauvaises, et des volontés mauvaises. Mais que toutes ces choses mauvaises n’avaient plus rien à voir avec ma nouvelle nature, avec la vraie nature juste et sainte de mon « homme nouveau intérieur. »

Alléluia! Quelle délivrance!

C’est alors que l’oeuvre de la croix est venue se planter majestueusement au milieu de cette révélation! Le Seigneur me fit alors comprendre que j’étais parfaitement identifié à la mort et à la résurrection de Jésus-Christ. Il a ouvert mes yeux à la réalité spirituelle! Il m’a montré que Jésus m’avait fait mourir, en Lui et avec Lui, à la fois à Satan, à ses démons, au péché, à la chair, et au monde!

Tout cela, par un seul acte de justice, lorsque le Seigneur S’est livré à la mort de la croix! Sa mort a définitivement mis un terme au règne de la puissance du péché et de la chair dans ma vie!

En même temps, par Sa résurrection d’entre les morts, Christ m’a aussi ressuscité d’entre les morts, en Lui et avec Lui! L’homme nouveau qu’Il a créé en moi est un « homme nouveau ressuscité »! Il est entré dans la vie de résurrection de Christ! Il est déjà entré dans la gloire des lieux célestes! Gloire à Dieu pour Son plan magnifique!

Toute la puissance de Satan est présente dans la chair de péché qui habite dans mes membres! Mais entre cette chair de péché, et mon « homme nouveau, » se dresse la croix, c’est-à-dire la mort et la résurrection de Jésus-Christ! Du « mauvais côté » de la croix, se pressent toujours Satan, ses démons, la chair, le péché et le monde. Mais j’ai éternellement échappé à leur emprise, à leur domination, à leur contrôle, parce que je sais où je suis avec Jésus, et je sais quelle est la valeur infinie de ma nouvelle naissance!

Si je reste dans la foi en Christ et en Son oeuvre à la croix, je reste entièrement libre des manoeuvres de Satan. Si j’ignore l’oeuvre de la croix et sa signification, je ne pourrai pas avoir la foi de résister à la puissance du péché et de la chair. Car mes pensées seront dominées par les mensonges de Satan, au lieu d’être dominées par la Vérité de Dieu qui libère!

Comprenez-vous combien le « puzzle » divin est simple à arranger! D’un côté, la chair (avec Satan et tout son royaume), de l’autre côté, l’homme nouveau que je suis (avec Christ et tout Son Royaume), et, au milieu, la croix qui nous sépare de Satan et nous met définitivement à l’abri en Christ!

Tout l’Evangile est compris dans cette équation simple! Pourquoi compliquer les choses?

Une fois que l’on a compris ces éléments fondamentaux, tout le reste se met naturellement en place! Nous comprenons de quelle manière nous pouvons être des saints (dans l’esprit) en voie de sanctification (dans la pratique), et des parfaits (dans l’esprit) en voie de perfectionnement (dans le concret)!

Nous comprenons que le perfectionnement des saints est une affaire de foi toute simple! Cette foi me fait dire: « Dieu, qui m’a recréé à Son image, qui m’a déjà transporté dans les lieux célestes en Christ, me fera aussi atteindre le perfectionnement pratique qu’Il me demande d’atteindre! Je crois qu’Il le fera, puisqu’Il a promis de le faire! » Et Il le fera! Son Eglise glorieuse et resplendissante sera prête quand l’Epoux viendra la chercher! Elle comprendra tout ce qu’elle devra comprendre! Elle entendra toujours la voie du Bon Berger, et son coeur est dans une paix parfaite! Elle est établie dans son Seigneur, et elle sait que rien ni personne ne l’arrachera de la main de son Sauveur, de son Seigneur et de son Dieu!

Voilà pourquoi, chargé de telles révélations glorieuses, l’apôtre Paul pouvait traverser avec foi et détermination toutes les épreuves de la vie présente! Ses yeux et son coeur étaient ailleurs!

« C’est pourquoi nous ne perdons pas courage. Et lors même que notre homme extérieur se détruit, notre homme intérieur se renouvelle de jour en jour. Car nos légères afflictions du moment présent produisent pour nous, au delà de toute mesure, un poids éternel de gloire, parce que nous regardons, non point aux choses visibles, mais à celles qui sont invisibles; car les choses visibles sont passagères, et les invisibles sont éternelles » (2 Corinthiens 4: 16-18).

Amen! Qu’il en soit ainsi pour nous tous, enfants de Dieu!

68 Responses to B103-Aveugles, regardez, et voyez!

  1. Sylvie dit :

    Cher Henri,frères et soeurs,
    Gloire à Dieu ! Nous ne nous lassons pas, à notre tour de répéter! Ô oui, que c’est beau l’union avec Lui!
    « Col.2:9 Car tout ce qui est en Dieu a pris corps dans le Christ et habite pleinement en lui; 10et c’est par lui que vous avez tout reçu pleinement, lui qui domine toute autorité et tout pouvoir spirituels. 11Dans l’union avec lui, vous avez été circoncis, non pas de la cironcision faite par les hommes, mais de la circoncision qui vient du Christ et qui nous délivre de notre être pécheur. »
    MERCI SEIGNEUR !

  2. vincent dit :

    Bonsoir à tous frère et sœur, et à vous Henri.
    Certaines semence qui tombent le long du chemin du voyageur sont silencieuses, l’ouvrier (le voyageur) peut contempler l’accroissement de certaines graines plantées durant son ministère, mais à sa grande surprise, le jour de la comptabilité finale, celui qui aura construit avec des pierres précieuses, de l’argent et de l’or, verra de grands et beaux arbres crédités sur son compte, ne sachant d’où ils viennent.
    Foi, Force, constance et courage, c’est ce que notre PERE attend de nous. De ce que je vous connais, vous été une inspiration (et non une influence) pour moi en matière de foi et de constance! Peut-être un séjour en terre ibérique vous ira bien (rire).
    Que notre Seigneur vous fortifie, Henri !

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Merci, cher frère Vincent, Que le Seigneur te fortifie aussi sur ta terre ibérique!

  3. Majorie dit :

    Bonjour,
    j’imagine la chair comme un transistor greffé à notre tête et qui débite des messages (mensonges) à longueur de journées. Avant de nous convertir, et même parfois après, nous pensons que ce que diffuse le transistor fait partie de nos pensées. Puis nous réalisons que le transistor est un corps étranger. Au début, nous continuons à être déconcentrés par le bruit, nous écoutons, parfois nous croyons à ce qui est dit, ou nous sommes alléchés par ce qui nous est proposé. Puis peu à peu, la maturité aidant (l’écoute du St-Esprit, la connaissance de la croix et de notre identité en Christ, le revêtement des armes spirituelles etc) les messages diffusés par le transistor deviennent un bruit de fond et nous n’y prêtons (pratiquement) plus attention. La difficulté reste à repérer où est le transistor satanique et où est la radio du Ciel pour ne pas tout mettre en veilleuse!

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Chère Marjorie, La « radio du Ciel » est la voix du Saint-Esprit et de la Parole de Dieu!

  4. Ibrahim dit :

    Merci Pasteur !
    Précisément, je voulais dire que si le corps ne peut pas être délivré de la présence de la chair, au moins on peut être délivré de la présence du malin, parce qu’il est écrit: résistez au diable et il fuira loin de vous!

  5. jlg77 dit :

    Cher Henri, ne te lasse pas de répéter! Fortifie-toi et prends courage car c’est pour la gloire de Dieu et cela rend gloire à Dieu. Le caractère (fruit de l’esprit) du Seigneur est ton caractère intérieur et il se manifeste extérieurement dans l’amour, par ta foi et par le Saint-Esprit. Continue, il se voit, c’est beau ! Je te bénis. Jean-Luc

  6. Ibrahim dit :

    Cher Pasteur! Vous dites: « Toute la puissance de Satan est présente dans la chair de péché qui habite dans mes membres, » quand je lis cette affirmation, je n’arrive pas à voir clair comment résoudre le problème de ma délivrance concrète des démons; puis que d’après cette affirmation, ça sous-entend que, comme la chair, la puissance de Satan reste présente dans mon corps jusqu’à la mort.
    Pourtant il est clair, je dois être débarrassé de la puissance de Satan pour la santé de mon corps.

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Cher frère Ibrahim, Je passe beaucoup, beaucoup de temps à expliquer que, si nous ne sommes pas délivrés de la présence de la chair dans nos membres, nous sommes délivrés de son emprise, justement par la mort de Jésus! OPn dirait que le malin et la chair font tout pour que les Chrétiens ne le comprennent pas! C’est pourquoi, il faut le répéter: nous ne sommes pas encore délivrés de la présence de la chair de péché dans nos membres, mais nous sommes délivrés de son emprise et de son contrôle, si nous croyons à l’oeuvre de la croix! Ainsi, le corps peut non seulement être guéri, mais aussi devenir un instrument de justice pour Dieu!

  7. BOURGUIGNON CHRISTINE dit :

    Bonjour Je me souviens d’une prédication que l’évangéliste Archange avait donnée sur le simple fait que Dieu nous voit comme une épouse avec une robe scintillante de pureté, lorsque nous marchons dans la Vérité et dans la sanctification, et que bien sur nous demandons pardon pour les péchés que nous commettons parfois encore aujourd’hui. Mais Dieu ne connaît pas ceux qui Le reconnaissent pas. Il est important de dire que ce sera la maison de Dieu qui sera jugée en premier.
    Avant de me convertir à Paques 81, je lisais énormément de livres de philo, de psychologie pour mon travail, ainsi que des livres sur l’ésotérisme, l’horoscope, la réincarnation etc… Et mon désir était de devenir parapsychologue, étude des phénomènes paranormaux. Catholique déçue, j’affirmais être Chrétienne, mais ne désirais pas renoncer à ma vie de péchés, j’ignorais que j’étais une personne en abomination envers Dieu, mais il m’a fallu sept ans pour renoncer et comprendre le message de Christ, me faire baptiser et être baptisée du Saint-Esprit une année après. Le Seigneur m’a oté le voile qui était devant mes yeux, et a fait de moi Son enfant, et je peux me réjouir aujourd’hui encore de Lui appartenir; j’ai su faire la part entre Dieu et la psychologie et la philosophie. J’ai brulé beaucoup de livres et le Seigneur m’a donné comme vision « une personne qui balaie la maison et l’orne. » Ce n’est pas sans compter le verset qui dit de résister au diable et il fuira loin de vous, mais si la personne ne peut résister, les démons reviennent en puissance. Jésus a toujours fait les choses parfaitement. Que le Seigneur vous bénisse.

  8. Martine dit :

    Cher Mer Henri viaud murat, mes pères ne se sont pas battues pour une Entité religieuse mais pour la parole de D.ieu et la liberté de la foi en D.ieu et son Fils.
    En ce sens ils sont des pères spirituels pour moi aujourd’hui.
    Ils ne se sont pas courbés devant les faux D.ieu de leurs temps, comme moi aussi aujourd’hui je refuse de me courber!!
    La pensée et une chose ! les actes sont les témoins de tout les temps de ceux qui, par la foi au seul D.ieu et Seigneur, ont choisie de donner leurs vie pour continuer de proclamer par leur sang répandu ; qu’il y a un, seul D.ieu , D.ieu d’Abraham, de D’Isaac, de Jacob et de Yeshoua pour qui, il est digne de mourir , affin que les générations futures se souviennent,que ce ne sont pas ceux qui tuent les corps qui remportent la victoire,mais ceux qui suivent l’Agneau décrit dans Apocalypse 19, v 11à 21

    Et pour la petite histoire voici ce que j’ai vécu il y a quelques années en Cévennes pendant une session « déboucher les puys anciens »
    Il se trouve que je portais encore à l’époque, (15ans en arrière) ma croix huguenote.

    Le 1er jour au matin, ma croix huguenote c’est détaché de mon cou, et j’avais d’un côté la chaîne et de l’autre la croix huguenote.
    J’ai réparé mon bijou et suis allée à ma session.
    Le 2ème jour, au matin, à nouveau problème avec ce bijou : J’avais maintenant la chaîne d’un côté, la croix occitane de l’autre côté et la colombe d’un autre côté.
    C’était tellement incroyable que j’ai prié et dis au Seigneur : Tu me parle Seigneur que dois je comprendre ?
    Et la réponse fut : la seule chose qui compte dans l’histoire des huguenots c’est la colombe, qui est mon Esprit, un esprit d’Elie qui à agi pour libérer les chrétiens de toutes fausses religions. Prends cette colombe et porte la car je t’en revêt.
    J’ai obéie Mer Murat et pendant des années j’ai porter cette colombe pour me rappeler que seul l’esprit de mon bien aimé Époux céleste compte, pour que je puisse en être revêtu toute ma vie affin de servir D.ieu avec son onction et pas avec ma raison et mes pensées propres.

    Aussi lorsque je prends position pour les affligés les rejetés les abandonnés les laissés pour comptes dans les églises je n’agis pas avec les armes de la chair mais avec les armes de l’Esprit selon Esaïe 61
    Quand j’entre dans la bataille c’est la bataille du chrétien à genoux qui combat les œuvres iniques de Satan qui s’expriment au travers d’hommes et de femmes soi-disant chrétiens, affin que paraissent les œuvres de justice du Père pour tous les bien aimés du Père, les œuvres préparées d’avance pour les Saints affin de glorifier sont Nom et sauver les âmes sans D.ieu.
    Il n’y a aucuns autres noms sur terre comme au ciel devant qui je plie le genou, seul devant le vrai D.ieu je me tiens pour satisfaire ses exigences dans mon service pour lui.

    Merci pour votre souci de ramener toute âmes à la vérité biblique.

  9. Majorie dit :

    « …Maintenant est arrivé le salut, ainsi que la puissance et le règne de notre Dieu, et l’autorité de son Christ. Car il a été précipité l’accusateur de nos frères, celui qui les accusait devant notre Dieu jour et nuit. » Ap 12:10
    A chaque pas que nous faisons dans la liberté que le Seigneur nous a acquise à la croix, notre ennemi va essayer par tous les moyens de nous ramener en captivité, soit par des pensées, soit par des frères, soit par des lectures tel que votre cas, chère Martine. Tous les moyens sont bons.
    Dans l’excellent message « nous sommes en guerre », notre frère Henry nous exhorte à utiliser les armes spirituelles. « …car les armes avec lesquelles nous combattons ne sont pas charnelles, mais elle sont puissantes, par la vertu de Dieu, pour renverser des forteresses. Nous renversons les raisonnements et toute hauteur qui s’élève contre la connaissance de Dieu, et nous amenons tout pensée captive à l’obéissance de Christ » (2cor 10:3-5). Amen.

  10. martine dit :

    Merci frère Henri,
    C’est juste, votre réflexion m’interpelle, car la lecture de ce livre ma bouleversée et j’ai beaucoup pleuré car je désire de tout mon coeur plaire au Seigneur, et je me sentais avoir tout faux dans mon vécu spirituel ……. Pourtant le Seigneur me donne son Esprit je n’en manque pas, et il y a de bons fruits, des jeunes viennent à la maison pour des entretiens et le Seigneur accorde sa bénédiction et sa guérison. Même des fils spirituels se lèvent autour de moi.
    Alors j’ai demandé au Seigneur si tout ce que je faisais en son nom, Lui rendait toute la gloire!
    J’ai une nature à défendre les pauvres et à m’élever contre l’injustice, et je peux être terrible devant les oeuvres d’iniquités car le Seigneur lui même les a dénoncés il a même pris le fouet pour chasser les esprits religieux …. Alors j’étais dans la confusion au fond de mon coeur en me disant as tu tout faux???
    Mais si nous acceptons de faire ce que dit ce livre on prépare tout un peuple pour l’abattoir. Puisqu’il faut tout accepter et mourir pour être comme Yeshoua……. j’ai beaucoup prié et je n’arrivais pas à comprendre où ça bloquait!!!
    Car si je part du principe que je dois m’identifier en toutes choses au Messie crucifié dans la chair alors il faut que je meure comme lui selon Esaïe 53 dans le naturel.
    A partir de cette réflexion, Israël naturel, doit aussi mourir et ne pas se défendre pour devenir cet Agneau qui donne sa vie …. J’étais révoltée à cette idée!!!
    Et je me suis dit qu’avec ce type de raisonnement on soumet tout un peuple à l’Ennemi!
    Je suis huguenote et mes pères, (6) ont donné leur vie pour défendre la vérité. Leurs noms sont inscrits dans la chambre des galères au musé du désert.
    Je vous remercie pour votre éclaircissement qui rejoint ce que je vis. Je suis affranchie et établie en Christ. Il est mort pour que je puisse régner avec lui dans les lieux célestes, dégagé du péché qui veut nous environner si facilement, mes ennemies sont sous mes pieds. Je peux marcher en nouveauté de vie, et produire le fruit du Royaume tout autour de moi par la foi et la puissance du St Esprit qui me remplie et déborde sur ceux qui m’entoure pour les contaminer et les bénir.
    Merci frère Henri, oui il y a dans cette façon de penser je croix, une démarche et une vision catholique où nous restons toute notre vie sur la croix.

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Chère Soeur Martine, Je crois que notre mort en Christ doit aussi concerner nos « racines » humaines. Si vous dites que vous êtes « huguenote, » vous risquez de vous enfermer dans une catégorie à part dans le Corps de Christ. Vous risquez de garder « l’esprit huguenot, » qui ne consistait pas seulement à lutter pour la liberté, mais aussi à combattre les armes à la main contre l’oppression religieuse, et à tuer ses ennemis, ce qui n’est pas dans l’Esprit de Christ. Ne serait-ce pas pour cela que vous êtes encore « terrible » pour défendre la justice? Jésus a chassé les marchands du Temple, mais Il ne l’a pas fait en tant que partisan d’un groupe ou d’une secte. Par Sa mort, Jésus-Christ nous a définitivement coupés de toute hérédité humaine, qu’elle soit catholique, huguenote, protestante, réformée…, pour nous donner une hérédité spirituelle, par laquelle nous n’avons plus qu’un seul Père, Dieu, et un seul Esprit, celui de Christ!