B116-Deux alliances et deux lectures.

Article de Henri Viaud-Murat.

Nous savons que l’Eglise de Jésus-Christ est passée à une nouvelle alliance, conclue dans le sang de Jésus. Dans cette nouvelle alliance, puisque toutes choses sont devenues nouvelles, nous ne devons donc plus lire la Bible avec la mentalité de l’ancienne alliance. Trop de Chrétiens sont bloqués spirituellement, parce qu’ils ont toujours gardé la mentalité de l’ancienne alliance.

L’ancienne alliance était celle qui avait été conclue entre Dieu et Israël, lorsque Dieu a donné à Moïse Sa Loi, sur le sommet du Sinaï. Cette alliance ne devait « perpétuellement » durer que tant qu’elle n’aurait pas été remplacée par la nouvelle alliance.

Dans son épître aux Galates, Paul explique clairement quelle était la nature de ces deux alliances:

« Dites-moi, vous qui voulez être sous la loi, n’entendez-vous point la loi? Car il est écrit qu’Abraham eut deux fils, un de la femme esclave, et un de la femme libre. Mais celui de l’esclave naquit selon la chair, et celui de la femme libre naquit en vertu de la promesse. Ces choses sont allégoriques; car ces femmes sont deux alliances. L’une du mont Sinaï, enfantant pour la servitude, c’est Agar, car Agar, c’est le mont Sinaï en Arabie, et elle correspond à la Jérusalem actuelle, qui est dans la servitude avec ses enfants. Mais la Jérusalem d’en haut est libre, c’est notre mère; car il est écrit: « Réjouis-toi, stérile, toi qui n’enfantes point! Eclate et pousse des cris, toi qui n’as pas éprouvé les douleurs de l’enfantement! Car les enfants de la délaissée seront plus nombreux Que les enfants de celle qui était mariée. » Pour vous, frères, comme Isaac, vous êtes enfants de la promesse; et de même qu’alors celui qui était né selon la chair persécutait celui qui était né selon l’Esprit, ainsi en est-il encore maintenant. Mais que dit l’Ecriture? Chasse l’esclave et son fils, car le fils de l’esclave n’héritera pas avec le fils de la femme libre. C’est pourquoi, frères, nous ne sommes pas enfants de l’esclave, mais de la femme libre » (Galates 4: 21-31).

L’ancienne alliance était l’alliance selon la chair, tandis que la nouvelle alliance est l’alliance selon l’esprit. L’ancienne alliance était celle de la Loi, la nouvelle est celle de la grâce. L’ancienne alliance enfante pour la servitude, la nouvelle enfante pour la liberté!

Nous savons que la Loi n’a rien amené à la perfection. Mais elle avait été donnée pour enfermer le peuple de Dieu sous sa discipline et sous sa garde, en vue de la foi qui devait être révélée en son temps.

Tout ce que Dieu avait en réserve pour Ses enfants ne pouvait leur être donné que par la foi, notamment la justice parfaite du Seigneur. La justice ne pouvait pas provenir de la Loi, car la Loi ne peut pas procurer la Vie.

Tant que l’héritier demeure un enfant, il ne diffère en rien d’un esclave, affirme Paul dans ce même chapitre 4 de l’épître aux Galates. Il doit rester sous la puissance de tuteurs et d’administrateurs, jusqu’à ce qu’il devienne adulte.

En Christ, nous recevons la grâce de ne plus rester des enfants. Mais nous pouvons devenir des fils et des filles de Dieu pleinement mûrs et accomplis, pourvu que nous comprenions que nous avons été affranchis de toute Loi, et que Dieu nous a rendus capables de marcher, par Sa grâce, dans Sa pleine volonté.

En effet, c’était la chair qui rendait la Loi de Dieu sans force. Les Juifs, qui étaient sous la Loi, et qui y sont toujours, avaient le désir, mais non la possibilité, de marcher pleinement dans la volonté de Dieu. Il en est toujours de même pour les Chrétiens qui restent esclaves d’une forme ou d’une autre de loi, qu’elle leur soit imposée, ou qu’ils se la soient imposée eux-mêmes.

« En effet, la loi de l’esprit de vie en Jésus-Christ m’a affranchi de la loi du péché et de la mort. Car chose impossible à la loi, parce que la chair la rendait sans force, Dieu a condamné le péché dans la chair, en envoyant, à cause du péché, son propre Fils dans une chair semblable à celle du péché, et cela afin que la justice de la loi fût accomplie en nous, qui marchons, non selon la chair, mais selon l’esprit. Ceux, en effet, qui vivent selon la chair, s’affectionnent aux choses de la chair, tandis que ceux qui vivent selon l’esprit s’affectionnent aux choses de l’esprit. Et l’affection de la chair, c’est la mort, tandis que l’affection de l’esprit, c’est la vie et la paix; car l’affection de la chair est inimitié contre Dieu, parce qu’elle ne se soumet pas à la loi de Dieu, et qu’elle ne le peut même pas. Or ceux qui vivent selon la chair ne sauraient plaire à Dieu. Pour vous, vous ne vivez pas selon la chair, mais selon l’esprit, si du moins l’Esprit de Dieu habite en vous » (Romains 8: 2-9).

Grâce à la mort et à la résurrection du Seigneur Jésus, nous avons été affranchis de l’esclavage du péché et de la chair. Il nous est possible à présent de marcher pleinement selon l’esprit, par la grâce et par la foi, afin d’accomplir pleinement, sur cette terre, la justice de Dieu.

C’est pour cela que Christ devait venir en chair, et qu’il devait porter dans Sa chair pure, dans Son corps sur le bois, nos péchés, nos iniquités, et toutes leurs conséquences de maladies, d’infirmités et de mort. Bien plus, Dieu nous avait d’avance placés en Christ, pour nous faire mourir en Lui et avec Lui à tout ce que nous étions, lorsque nous étions pécheurs de nature et esclaves du péché. En outre, en ressuscitant en Christ et avec Lui, Dieu nous a fait renaître à une vie entièrement nouvelle, à la vie de l’Esprit, à la Vie même de Dieu!

Mais il y a une condition pour cela, une condition fondamentale. Il faut que nous connaissions la valeur réelle de la nouvelle alliance, afin de bénéficier de sa plénitude par la foi, et que nous puissions, grâce à cette révélation, apprendre à marcher par l’esprit, dans la liberté que Christ nous a acquise.

Avant la venue de Christ, ou avant de Le connaître, nous étions enfermés sous une forme ou une autre de loi. Les Juifs sont enfermés sous la Loi de Moïse. Les païens sont enfermés sous la loi du péché. Les Chrétiens commencent le plus souvent à être enfermés sous la loi de la chair, ou sous une forme ou une autre de légalisme religieux. Tous ceux-là s’efforcent péniblement de progresser spirituellement, et d’avancer vers un Dieu qu’ils ne connaissent pas, ou qu’ils ne connaissent pas réellement tel qu’Il est, dans Sa Grâce et Sa Vérité.

Tous ceux-là sont aussi animés par une mentalité qui est complètement étrangère à la mentalité de la nouvelle alliance en Christ.

Voici quelle est la mentalité de l’ancienne alliance selon la Loi de Moïse:

« Nous savons que nous devons obéir à Dieu et à Sa Loi. Nous savons que Dieu n’acceptera aucun écart par rapport à Sa Loi parfaite. Nous devons donc faire tous nos efforts pour connaître cette Loi et pour la mettre en pratique. Nous sommes pleinement déterminés à faire tous ces efforts. Mais nous savons aussi quelle est la difficulté de cette entreprise, car nous connaissons nos propres limitations, faiblesses, et incapacités. Nous comptons pleinement sur Dieu pour nous aider dans cette entreprise, mais nous n’avons pas la prétention de croire que nous deviendrons un jour parfaits comme Dieu Lui-même! »

Avec une telle mentalité, nous pouvons comprendre que nous ne pouvons ni lire la Bible, ni l’étudier, comme la lisent et l’étudient ceux qui sont au bénéfice de la nouvelle alliance, et qui ont compris ce que signifie « marcher par l’esprit »!

Ceux qui ont toujours la mentalité de l’ancienne alliance lisent la Bible avec beaucoup de respect. Dans le meilleur des cas, ils veulent obéir à Dieu de tout leur coeur. Ils s’efforcent de Lui plaire. Mais ils sont très frustrés et malheureux, car ils se rendent bien compte qu’ils sont bloqués, quelque part, dans leur désir d’obéissance. Ils réalisent qu’il y a, en eux, une puissance de péché qui les empêche de réaliser le désir de leur coeur. Ils se trouvent dans la situation où l’apôtre Paul s’est trouvé lui aussi, lorsqu’il s’écriait:

« Nous savons, en effet, que la loi est spirituelle; mais moi, je suis charnel, vendu au péché. Car je ne sais pas ce que je fais: je ne fais point ce que je veux, et je fais ce que je hais. Or, si je fais ce que je ne veux pas, je reconnais par là que la loi est bonne. Et maintenant ce n’est plus moi qui le fais, mais c’est le péché qui habite en moi. Ce qui est bon, je le sais, n’habite pas en moi, c’est-à-dire dans ma chair: j’ai la volonté, mais non le pouvoir de faire le bien. Car je ne fais pas le bien que je veux, et je fais le mal que je ne veux pas. Et si je fais ce que je ne veux pas, ce n’est plus moi qui le fais, c’est le péché qui habite en moi. Je trouve donc en moi cette loi: quand je veux faire le bien, le mal est attaché à moi. Car je prends plaisir à la loi de Dieu, selon l’homme intérieur; mais je vois dans mes membres une autre loi, qui lutte contre la loi de mon entendement, et qui me rend captif de la loi du péché, qui est dans mes membres. Misérable que je suis! Qui me délivrera du corps de cette mort? » (Romains 7: 14-24).

Ce cri de détresse s’élève du coeur de tous ceux qui, Juifs ou Chrétiens, sont encore sous la puissance du péché et de la chair, qui s’en rendent compte, et qui ne savent pas comment en être délivrés. Ils ne peuvent que lire la Bible avec un sentiment de frustration et d’impuissance. Ils se trouvent constamment confrontés aux exigences absolues de Dieu, dans la conscience de leur incapacité de les satisfaire.

Quand ils rencontrent un commandement de Dieu particulièrement ardu, comme pardonner de tout leur coeur à leurs ennemis, ou être parfaits comme leur Père Céleste est parfait, ils soupirent avec tristesse, et disent au Seigneur: « Seigneur, tu sais à quel point je désire T’obéir! Mais Tu sais aussi à quel point j’en suis incapable! Viens à mon secours! J’espère aller plus loin, mais Tu sais combien je dois lutter contre le découragement! Je ne suis pas certain d’y arriver! Quand vais-je enfin être délivré de ce fardeau? »

Nous comprenons donc qu’avec une telle mentalité, nous ne pouvons pas lire la Bible comme peuvent la lire ceux qui ont acquis la mentalité de la nouvelle alliance!

Ceux qui ont compris en quoi consiste cette nouvelle alliance dans le sang de Jésus ont nécessairement compris tout le message de la croix. Ils ont compris, non seulement que le Seigneur Jésus avait expié leurs péchés à la croix, mais aussi qu’Il les avait complètement délivrés de la puissance et de la loi du péché et de la mort, pour les mettre au bénéfice de la Loi de l’Esprit de Vie en Jésus-Christ. Car cette Loi est une Loi de Liberté!

Ils ont aussi compris en quoi consiste leur nouvelle naissance spirituelle. Ils ont compris qu’ils sont, en Christ, justice même de Dieu. Ils savent que leur « homme intérieur » (leur esprit) a été recréé en Christ, à l’image même de Dieu, dans une justice et une sainteté que produit la vérité. Ils savent que leur « homme nouveau » est déjà pur, saint et parfait. Ils ont appris à se voir tels que Dieu dit qu’ils sont déjà en Christ, c’est-à-dire de nouvelles créations. Ils savent que Dieu Lui-même les a rendus capables non seulement d’obéir parfaitement à Ses commandements les plus exigeants, mais aussi de résister parfaitement au péché, et de ne pas livrer leurs membres aux désirs et aux passions de la chair, cette puissance de péché qui demeure présente dans leurs membres.

La nouvelle alliance a parfaitement accompli ce que les prophètes avaient déjà annoncé dans l’ancienne alliance:

« Voici, les jours viennent, dit l’Eternel, où je ferai avec la maison d’Israël et la maison de Juda une alliance nouvelle, non comme l’alliance que je traitai avec leurs pères, le jour où je les saisis par la main pour les faire sortir du pays d’Egypte, alliance qu’ils ont violée, quoique je fusse leur maître, dit l’Eternel. Mais voici l’alliance que je ferai avec la maison d’Israël, après ces jours-là, dit l’Eternel: je mettrai ma loi au dedans d’eux, je l’écrirai dans leur coeur; et je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple. Celui-ci n’enseignera plus son prochain, ni celui-là son frère, en disant: connaissez l’Eternel! Car tous me connaîtront, depuis le plus petit jusqu’au plus grand, dit l’Eternel; car je pardonnerai leur iniquité, et je ne me souviendrai plus de leur péché » (Jérémie 31: 31-34).

« Je répandrai sur vous une eau pure, et vous serez purifiés; je vous purifierai de toutes vos souillures et de toutes vos idoles. Je vous donnerai un coeur nouveau, et je mettrai en vous un esprit nouveau; j’ôterai de votre corps le coeur de pierre, et je vous donnerai un coeur de chair. Je mettrai Mon Esprit en vous, et je ferai en sorte que vous suiviez mes ordonnances, et que vous observiez et pratiquiez mes lois » (Ezéchiel 36: 25-27).

Nous devons bien comprendre que notre connaissance et notre acceptation de toutes ces vérités fondamentales change complètement notre mentalité! Nous passons progressivement de la mentalité de l’ancienne alliance à la mentalité de la nouvelle alliance! Nous passons progressivement de la mentalité d’esclaves et de serviteurs, à la mentalité de fils et de filles de Dieu adultes et mûrs!

Voici de quelle manière raisonne celui qui possède cette nouvelle mentalité, lorsqu’il se trouve en présence d’un commandement de Dieu dans Sa Parole:

« Seigneur, je Te bénis, parce qu’en Christ, par ma nouvelle naissance, Tu m’as rendu capable d’obéir à ce commandement! Tu as inscrit Ta Loi dans mon esprit régénéré! Tu as changé mon esprit, et Tu es venu habiter Toi-même, par Ton Esprit, dans mon esprit! Je sais que Tu m’as donné à présent la grâce de pouvoir marcher par Ton Esprit, conformément à Ta volonté! »

Et voici comment ce Chrétien qui possède la mentalité de la nouvelle alliance raisonne, lorsqu’il se trouve en présence d’une interdiction divine:

« Seigneur, je Te bénis, parce que Tu m’as rendu capable, en Christ, de ne pas me livrer à ce péché! Tu m’as donné une nouvelle nature semblable à la Tienne, c’est-à-dire une nouvelle nature incapable de se livrer au péché! Je comprends à présent la grandeur et la gloire de la grâce que Tu m’as donnée en Jésus-Christ! »

Certes, nous n’avons pas toujours tout compris de cette grâce et de cette gloire, à un moment donné de notre progression spirituelle! Si nous avions tout compris de la Personne et de l’oeuvre de Christ, dès le début de notre nouvelle naissance, notre marche pratique serait également parfaite dès le départ! Mais il n’en est pas ainsi. Dans nos pensées et dans notre âme, nous restons encore trop encombrés de pensées, d’habitudes et de raisonnements qui ont été façonnés par la chair et par le péché de notre vie passée.

Plus nous progressons dans la connaissance de la Vérité, plus cette Vérité nous affranchit concrètement, plus notre foi grandit aussi, et plus nous pouvons faire passer dans notre vie pratique la parfaite Liberté que nous possédons déjà dans l’esprit.

Ainsi, même si nous ne sommes pas encore parfaits dans notre vie pratique de tous les jours, le fait de savoir que nous le sommes déjà dans l’esprit, et que nous pouvons progressivement renouveler toute notre intelligence, nous encourage à croire que le Seigneur nous fera atteindre le but qu’Il nous a fixé. Car Il a déjà tout accompli pour nous. Notre seul effort est de garder les yeux fixés sur le Seigneur Jésus et sur Son oeuvre, afin de grandir dans Sa connaissance, et dans la connaissance de la Vérité. Mais nous savons que nous possédons déjà toutes choses en Lui! Gloire à Son nom!

Quand nous possédons cette nouvelle mentalité, celle de la nouvelle alliance, nous pouvons lire la Bible d’une manière entièrement nouvelle! Nous ne sommes plus frustrés quand nous sommes confrontés aux commandements et aux exigences du Seigneur! Nous ne sommes plus inquiets quant à notre capacité de parvenir au but! Nous savons, oui nous savons, que Dieu « nous a rendus capables d’avoir part à l’héritage des saints dans la lumière »!

« C’est pour cela que nous aussi, depuis le jour où nous en avons été informés, nous ne cessons de prier Dieu pour vous, et de demander que vous soyez remplis de la connaissance de sa volonté, en toute sagesse et intelligence spirituelle, pour marcher d’une manière digne du Seigneur et lui être entièrement agréables, portant des fruits en toutes sortes de bonnes oeuvres et croissant par la connaissance de Dieu, fortifiés à tous égards par sa puissance glorieuse, en sorte que vous soyez toujours et avec joie persévérants et patients. Rendez grâces au Père, qui vous a rendus capables d’avoir part à l’héritage des saints dans la lumière, qui nous a délivrés de la puissance des ténèbres et nous a transportés dans le royaume du Fils de son amour, en qui nous avons la rédemption, la rémission des péchés » (Colossiens 1: 9-14).

Nous ne pouvons pas rendre réellement grâces au Seigneur, tant que nous ne connaissons pas la richesse de notre héritage en Christ, et tant que nous ne croyons pas que nous possédons déjà cet héritage!

Continuons donc à prier pour que Dieu nous remplisse toujours davantage de la connaissance de Sa volonté, en toute sagesse et intelligence spirituelle, afin que nous puissions marcher, concrètement, d’une manière digne du Seigneur et Lui être entièrement agréables!

C’est cela, marcher par l’esprit! Croyons que Dieu nous en a rendus parfaitement capables, dans Sa grâce! C’est ainsi que toute la gloire pourra réellement Lui revenir! C’est ainsi que l’oeuvre et le sacrifice de Jésus-Christ ne seront plus vains!

40 Responses to B116-Deux alliances et deux lectures.

  1. Fadi dit :

    Concernant la question d’Ibrahim sur la dîme, elle est intéressante et pertinente. Je souhaiterais te répondre. La dime telle qu’exigée par Dieu dans la loi de Moise est absolument impratiquable, et ce par n’importe quel chrétien (juif ou non juif d’origine d’ailleurs). En effet: DIEU n’exige pas la dîme de n’importe quel revenu. DIEU exigeait la dime des fruits et animaux sur la terre de l’héritage! Allons dans Deutéronome 12 :1-18. Dès le verset 1, DIEU dit: « Voici les lois et les ordonnances que vous observerez et que vous mettrez en pratique, aussi longtemps que vous y vivrez, DANS LE PAYS dont l’Éternel, le Dieu de vos pères, vous donne la possession. »
    Le cadre de ces lois est bien « la terre d’Israel » et il précise bien « Aussi longtemps que VOUS Y VIVREZ »!
    Allons aux versets 8 et 9 à présent: « Vous n’agirez donc pas comme nous le faisons maintenant ici, où chacun fait ce qui lui semble bon, parce que vous n’êtes point encore arrivés dans le lieu de repos et dans l’héritage que l’Éternel, votre Dieu, vous donne. »
    Au verset 8, nous voyons que DIEU ne l’exigeait pas des israélites, puisqu’ils ne le faisaient pas sans pour autant être condamné. Mais au verset 9, on en comprend la raison : C’est dans le lieu de repos et héritage que DIEU donne qu’il fallait pratiquer ces ordonnances et lois. C’était donc bien spécifiquement la dîme de ce que produisait l’héritage qu’il fallait apporter à l’Eternel, la dime de la terre sainte où DIEU règnait en ROI. Ce que vous gagnez à la fin du mois est mérité par votre travail, et non hérité de DIEU. Ce que vous gagnez n’est pas le fruit de l’héritage de DIEU pour vous. DIEU veut SES FRUITS, et non ceux des hommes! Ce point est très important. SES FRUITS sont sains, car ils sont son produit, sa création. De plus, en tant que Roi, il est normal qu’il prélève la dime sur la terre où il REGNE. Les rois de la terre en faisaient autant sur leurs terres, aves leurs royaumes et leurs peuples!
    Il ne s’agit pas de donner la dîme. Tout ce qui était sur la terre d’Israel appartenait à son Roi, cad DIEU, car Il REGNAIT sur cette terre (c’est pourquoi elle est appelée sainte car son ROI qui REGNE est SAINT). Mais il s’agissait d’apporter la dîme de SES produits saints de SA terre sainte à SA maison. Cette dîme allait être consacrée au Roi et les 90% restant, DIEU acceptait de les laisser à son peuple pour quil en dispose gracieusement, bien qu’ils soient à la base à Lui.
    Ce n’est absolument pas le contexte de chrétiens! Mais c’était l’ombre des choses à venir… En effet, comme vous l’aurez compris, notre héritage à nous chrétiens est le royaume céleste, précisément le royaume où DIEU REGNE en ROI. Nous en avons l’acompte qui est le SAINT ESPRIT. Les fruits de l’héritage de DIEU pour nous , et dont nous jouissons, est donc le Fruit du SAINT ESPRIT (voir Galates 5 :22).
    Les fruits que DIEU veut qu’on lui apporte est donc maintenant dans la nouvelle alliance « Le Fruit de l’ESPRIT. » Et ce n’est plus la dîme mais la totalité, puisque nous Lui sommes consacrés. C’est pourquoi Jean 15 nous parle du CEP et du sarment qui doit porter du fruit!
    Où cette dîme devait être donnée? Retournons à Deutéronome 12 : 1-18, plus exactement au versets 11 à 14. DIEU EXIGE bien que c’est dans le lieu où DIEU ferait résider son NOM qu’il fallait donner les dîmes! Pour nous chrétiens, nous somme le lieu où DIEU fait résider son NOM, Ibrahim! Nous sommes une maison spirituelle et non naturelle. Comment veux-tu apporter la dîme de choses matérielles dans une maison spirituelle… Ceci est bien sur impossible… Ces ordonnances sont dépassées mais elles préfiguraient que le fruit de l’Esprit, nous l’apportons à DIEU dans son temple, cad en nous! Il en va de même des prémices au passage (verset 11). Le 10e commandement de la loi de Moise est donc inapplicable, puisqu’il fallait apporter les prémices des récoltes (de la terre promise, puisque c’est là que devait se pratiquer cette loi, comme on l’a vu dans Deutéronome 12 dès le verset 1, dans le lieu où DIEU fait résider Son NOM… sauf que ce lieu est précisément nous-même maintenant.
    La loi de Moise est bien dépassée et abolie dans la lettre, dans ses ordonnances! Il faut en comprendre la préfiguration spirituelle maintenant et non chercher à appliquer ses ordonnances.
    A qui devait-elle être donnée? DIEU dit en Nombres 18 :21: « Je donne comme possession aux fils de Lévi toute dîme en Israël, pour le service qu’ils font, le service de la tente d’assignation. »
    DIEU, qui est le propriétaire de la dîme, a décidé de la donner aux Lévites. Hors aujourd’hui ce sacerdoce a disparu! Et je ne vous parle même pas du fait qu’en fait il y avait plusieurs dimes (je vous renverrai vers Shora Kuetu qui explique très bien ces différentes dimes). La dîme selon la loi de Moise est totalement caduque pour les Chrétiens et inapplicable!

  2. Flo dit :

    Chère Sylvie S.,
    Je viens de rentrer de ce voyage justement et je te confirme que j’ai passé le culte du dimanche en présence de ma soeur bien aimée dans son église, ainsi qu’une réunion d’évangélisation, dans la semaine, qu’elle m’a suggéré de partager avec ses deux garçons, mes frères dans la foi.

    Je savais la joie dans son coeur, connaissant ma position dans le Corps de Christ et sa désapprobation lorsque je lui ai appris que je quittais les ADD.
    Elle m’avait abandonné pendant près de 3mois car elle pensait que je m’égarais, etc. Puis, à force de persévérance, je lui ai témoigné de la puissance du Saint-Esprit qui agissait en moi, je lui ai partagé ce que je vivais dans mon quotidien et comment le Seigneur se servait de moi dans mon village, etc.
    Je lui ai transmis plusieurs de mes articles de mon site : http://esperanceflo.blogspot.com/

    Ainsi, elle a vu que malgré mes convictions différentes des siennes, je ne dénigrai pas l’Eglise bâtiment pour autant, mais plutôt j’encourage à être plus proche de Jésus par le Saint-Esprit et la méditation de Sa Parole pour devenir en LUI, plus que vainqueurs.
    Ce que j’offre quand je le proclame est comme son don : gratuit !

    Et vois-tu, elle a fini par recevoir la confirmation au delà du continent, par la puissance du Saint-Esprit, que j’étais sur la bonne voie, alors nous sommes plus proches que jamais, merci Seigneur !
    Je respecte sa vie d’Eglise car je la sait aussi proche du Père que je le suis dans le Saint-Esprit et c’est ce qui m’importe pour son âme. Elle, elle apprend à respecter le chemin que j’ai choisi pour vivre la mienne de manière différente car non instituée, malgré qu’elle ne pense pas de la même façon mais elle fait confiance à Dieu qui me conduit et ça, elle le sait en Esprit et en Vérité. Nous apprenons ainsi d’avantage l’une de l’autre, notre charité étant au-dessus de bien de choses superflues.

    Je vis en authenticité et en toutes circonstances ma foi, je prêche l’évangile de Christ en parlant principalement de la croix afin que personne ne soit séduit, je le fais dans les occasions que je saisis autour de moi chaque jour, ainsi que sur le net et je loue Dieu pour cela aussi.

    Voilà, je suis heureuse de t’avoir apporté un encouragement dans ce témoignage car je me réjouis du partage que j’ai eu avec notre bien aimée, mais je reste convaincue que les institutions ne sont pas pour moi. Je ne suis absolument pas séduite par les prédications proclamées avec grand bruit et autre démonstrations que nous connaissons dans les ADD. Mais je reconnais avoir été heureuse de partager la communion fraternelle et de savoir que ma présence était une joie pour elle avant tout, je suis sûre que le Seigneur nous a béni pour cela.

    Romains 14 : 13
    Ne nous jugeons donc plus les uns les autres ; mais jugez plutôt qu’il ne faut donner aucune occasion de chute, ni aucun scandale à son frère.

    Sois bénie chère soeur en Jésus, ainsi que tous nos semblables partageant ici.
    Merci frère Henri de nous accueillir dans ton assemblée bénie, alléluia ! Gloire à Dieu ! A bientôt.

  3. Marie X dit :

    Cher frère Jean-Michel,

    Merci pour votre réponse; j’avais justement trouvé l’adresse de cette mission sur internet.
    Salutations

  4. Sylvie S. dit :

    Chère Flo, je trouve un bel exemple dans ton témoignage! Tu n’as pas voulu être rebelle à tout, tu as accompagné cette soeur avec joie et respect. Et tu peux faire tout cela parce que tu sais que Dieu connaît ton coeur, qui ne veut pas suivre aveuglément toutes sortes de dotrines. Vraiment, cela m’encourage encore à ne regarder qu’au Seigneur dans tous les cas ! Merci pour cette leçon de vie. Sois bénie et que Dieu en soit glorifié !

  5. Jean-Michel LAFON dit :

    Chère Marie x,
    Un groupe de maison existe dans la région que tu mentionnes. Il y a l’église évangélique baptiste de la Mission Evangilandes, implantée à Salles, en Gironde. Il y a également l’église évangélique de Biscarrosse, dans les Landes. Si tu veux les coordonnées, fais-le moi savoir.
    Que le Seigneur te bénisse!

  6. Flo dit :

    Oui Brissy,
    j’ai eu à méditer là-dessus beaucoup ces derniers temps !
    D’avantage encore que dans quelques jours je vais à nouveau me retrouver dans une assemblée ADD parce que je retrouve charnellement, une de mes soeurs bien aimées pendant les vacances.

    Je sais combien c’est important pour elle que je l’accompagne, alors je vais le faire avec joie et respect, mais je sais que depuis que j’en suis sortie de ces assemblées là, ma vision de l’Eglise de Dieu est vraiment une question de renouvèlement de l’Esprit en nous et de l’accomplissement de ce qui en résulte dans nos vies de tous les jours, où que nous nous trouvions.

    J’ai été reprise par un Pasteur d’ADD récemment par téléphone, qui me citait les Ephésiens 4 pour m’exhorter en me disant que si je n’avais pas d’assemblée et de pasteur attitré, ce n’était pas biblique.
    J’y ai lu c’est vrai, le ministère donné aux Apôtres, Pasteurs, etc. Mais je vois surtout tout le reste des évangiles qui nous enseigne à ne dépendre que de Christ par son Saint-Esprit et SA parole et je ne veux ni paraître rebelle, ni suivre aveuglément des doctrines qui ne me convainquent pas !

    Quelle est ta position à ce sujet frère Henri ?

    Je vous partagerai mes impressions à mon retour, si elles peuvent édifier. Car je reconnais que je partage beaucoup l’idée décrite dans le commentaire de Brissy d’après ma propre expérience et mon ressenti actuel.

    A bientôt, soyez tous bénis et fortifiés dans Son Saint-Esprit, dans le Nom de Jésus, amen !

  7. Brissy dit :

    Bonjour cher Frère Henri,
    Depuis le début de la semaine dernière, mes lectures concernent les deux alliances (La loi et la Foi, La Loi et la Grâce, l’ancienne et la nouvelle alliance de US Reason Ministries et les Deux Voies de L’Eglise primitive de David Anderson, avec des réserves sur certains arguments qu’il développe). Je dois dire que j’avais commencé à remarquer ce fait quand tu as commencé à nous expliquer ce que marcher par l’esprit veut Dire. J’avais commencé à remarquer que l’enseignement dans beaucoup d’églises (bâtiments) ressemblent de plus en plus à des rédactions sur l’ancien Testament. L’on essaie d’expliquer aux chrétiens que les convoitises de la chair sont péchés, mais l’on leur demande de faire tous leurs efforts pour ne pas assouvir les convoitises de la chair (On ne leur montre même pas comment y parvenir, car les Bergers eux même l’ignorent).
    En effet, je suis effaré de constater comment les bergers prennent la Parole de Dieu concernant les dix commandements et les 603 ordonnances de la loi pour dire que c’est la parole de Dieu, il faut l’appliquer sans poser de question.
    Aujourd’hui, quand on veut parler de bénédictions pour les Chrétiens, c’est Deuteronome 28 qui est la référence, car Ephésiens 1 ne nous interesse pas du tout, et pourtant,  »Béni soit Dieu le Père de Notre Seigneur Jésus-Christ qui nous a bénis de toutes sortes de bénédictions de L’Esprit dans les lieux Célestes en CHRIST. »
    On arrive à se poser la question de savoir est-ce que tous ces pasteurs, Docteurs, Prophètes qui sont sorti de grandes Ecoles Bibliques sont nés de nouveau, et savent-ils ce que la parole du Seigneur  »allez et faites de toutes les nations des DISCIPLES » signifie. On fait des campagnes d’évangélisation, on parle du Seigneur à des personnes qui sont à la recherche de Jésus et on en fait après des personnes vouées à la perdition.
    Aujourd’hui, on dit bien que nous sommes dans la nouvelle alliance, mais que la Parole de Dieu dans la Bible est un Tout, il faut l’appliquer. Cela permet que l’on puisse réfléchir comme si nous étions dans l’ancienne alliance. Tout ce qui concerne exclusivement Israel est détourné aux profits des Chrétiens quand ce sont des paroles de bénédiction, et restent pour les Israélites lorsque ce sont des paroles de malédiction.
    Tu as touché le problème de fond, la confusion qui règne aujourd’hui chez les Chrétiens, exactement comme lorsque les gens de Galates ont commencé à vouloir suivre la loi.
    Aujourd’hui , les chrétiens reconnaissent Christ comme leur Seigneur et leur Sauveur, mais la loi est leur boussole pour plaire à Dieu, ils veulent faire des Œuvres pour mériter le ciel et toutes les récompenses attachées à leur œuvres, car on leur a parlé d’un Dieu qui bénit en fonction de ce que l’on fait pour Lui.
    MERCI FRÈRE HENRI.

  8. Francine dit :

    Quel encouragement, ça fait du bien ! On est rafraîchi !
    Que Dieu vous bénisse cher frère Henri, vous renouvelle, vous donne Sa joie en répondant à son appel d’enseigner son Eglise.
    Merci beaucoup.

  9. Danielle dit :

    Cher frère Henri,

    Merci encore et encore à notre Père Céleste pour la bonne nourriture qu’Il nous Donne par tes enseignements, Gloire au Seigneur pour la profondeur de Sa Parole que Son Esprit Illumine si nous cherchons à comprendre et à voir. Amen! Gloire au Seigneur car Il Est fidèle, Lui Seul peut le faire en nous, Amen et Amen.

    Je vous envoie toute mon affection sincère et ma tendresse en Jésus,

    votre soeur Danielle x

  10. Flo dit :

    Bonjour à tous!
    Je crois que Dieu nous permet d’évoluer un peu plus et plus vite chaque jour, pour que Son Eglise soit prête à Le rencontrer bientôt. Il le fait par le Saint-Esprit qu’Il nous a donné et qui vit en nous, et en appuyant ce que nous vivons dans cette nouvelle création par Sa Parole que nous connaissons depuis toujours. (Avant la fondation du monde, voir Psaume 139).
    Voilà pourquoi je suis entièrement d’accord avec notre frère Henri pour cet article et pour la précision apportée au sujet de la dîme. Je vais bientôt écrire un article à ce sujet d’ailleurs car il m’a été inspiré le mois dernier et j’attends la rentrée pour pouvoir m’y consacrer pleinement.
    Ceci dit, je voulais vous inviter à méditer expressément le chapitre de 2 Timothée 3 surtout les versets 16 et 17 car ils confirment la puissance qui nous a été donnée par la personne du Saint-Esprit et qui nous permet de faire croître notre connaissance intrinsèque du divin et de sa volonté en nous. C’est vrai que nous devons lutter contre les dominations, etc. Mais c’est encore plus concret que nous avons reçu l’autorité et le pouvoir pour le faire!
    Nous aurons beaucoup d’interrogations encore jusqu’au retour de Jésus et voilà pourquoi nos partages nous servent à l’édification mutuelle, dans une véritable communion fraternelle, mais surtout nous devons réaliser que l’Eglise de Dieu c’est nous tous! Nous sommes des pierres vivantes qui construisons cet édifice et pour cela il nous faut dépasser les murs et les frontières de nos pensées intellectuelles. Elles sont nos chaînes et nos prisons la plupart du temps!
    Aimons notre Dieu si fort que nous ne pourrons faire autrement que de Lui obéir et de nous aimer comme LUI veut que nous le fassions, car aucune doctrine ne peut remplacer la vérité de Jésus-Christ!
    Je vous bénis tous bien aimés du Seigneur, et je me joins à cette prière pour que nous croissions d’avantage en Esprit et en Vérité, avec une abondante charité, amen!

  11. Béatrice Sénat dit :

    Que Dieu soit béni!

    alléluia ! pour toute cette grace que Dieu nous fait en son fils Jésus Christ. en effet nous devons tous prendre conscience de l’immensité et la grandeur du sacrifice que Jésus a accompli à la croix, il nous a rachetés et libérés de la loi du péché et de la mort. Cela a une importance inestimable et sans valeur dans la vie de chacun d’entre nous. Il suffit juste de bénir notre Dieu et le remercier pour cet amour supreme qu’il nous témoigne, car la Croix est témoin de sa grace et nous montre le cour de notre Père Céleste.
    Oui, grâce a cette nouvelle alliance en Jésus, nous sommes tous capables de marcher selon la volonté du Père et non d’essayer de marcher selon cette derniere. Car en Jésus, la puissance divine d’en haut nous a été donnée pour marcher sur les scorpion et les serpents, autrement dit, nous avons le pouvoir sur le péché et sur la mort.
    En Christ nous sommes vainqueurs sur toutes chose de ce monde, alors Marchons tous en vainqueurs car Dieu règne en nous et il nous donne sa victoire.
    Merci pour cette exhortation qui edifie et qui nous ouvre l’intelligence sur sa Parole divine, car chacun d’entre nous et surtout pour ma part,ont besoin d’etre enseigné et guidé sur la connaissance de cette parole, afin que nous puissions grandir et mûrir spirituellement Amen!.