B133-Témoins de Sa résurrection!

Article de Henri Viaud-Murat.

Sans la résurrection du Seigneur Jésus, le Christianisme ne serait qu’une religion morte comme toutes les autres. Avons-nous bien mesuré la signification de Sa résurrection?

La résurrection de Jésus-Christ est l’événement le plus important de toute l’histoire de l’humanité!

La Bible mentionne pourtant plusieurs résurrections, avant celle du Seigneur Jésus. Les prophètes Elie et Élisée avaient déjà accompli des résurrections de morts. Jésus Lui-même avait ressuscité plusieurs personnes. Mais toutes ces résurrections étaient des résurrections « ordinaires. » Ces ressuscités étaient simplement des morts revenus à la vie, mais qui avaient ensuite connu à nouveau la mort. Tandis que la résurrection du Seigneur Jésus est unique!

« Christ ressuscité des morts ne meurt plus; la mort n’a plus de pouvoir sur lui » (Romains 6: 9).

En ressuscitant, le Seigneur Jésus a recouvré Son corps physique, mais un corps physique glorifié, doté de propriétés surnaturelles, telles que la capacité d’apparaître et de disparaître, de traverser les murs et les portes.

Ce corps ressuscité de Jésus est bien composé de chair et d’os, mais il s’agit d’une substance physique inconnue sur cette terre, d’une substance physique libérée complètement du pouvoir de la mort, du vieillissement et de la destruction.

La Bible appelle ce corps glorifié un « corps spirituel. » Ce corps ne doit pas être confondu avec notre esprit, qui possède aussi une forme corporelle, mais qui est composé d’une substance entièrement spirituelle, invisible pour notre monde matériel. Tandis que le « corps spirituel » obtenu après la résurrection est bien composé d’une substance, d’une « chair » physique et matérielle, mais glorifiée, libérée de la mort et de la corruption.

On peut se demander pour quelle raison le Créateur, au début, quand Il créa l’homme, Adam, décida de lui former d’abord un corps physique avec la « poussière de la terre, » puis d’insuffler ensuite un esprit à l’intérieur de ce corps physique. Pourquoi, par exemple, n’a-t-il pas créé l’homme entièrement spirituel, pur esprit, à l’image des anges?

Tout simplement parce que Dieu savait d’avance que Son Fils Jésus devait venir S’incarner dans la chair, afin de nous racheter du péché.

Jésus a existé de toute éternité avant de S’incarner. Avant Son incarnation, en tant que Dieu le Fils, Il était pur Esprit. Lors de Son incarnation, il Lui a été formé un corps physique « semblable au nôtre. » Actuellement, le Seigneur Jésus est un pur Esprit possédant un corps spirituel fait de « chair et d’os glorifiés. »

« Saisis de frayeur et d’épouvante, ils croyaient voir un esprit. Mais il leur dit: Pourquoi êtes-vous troublés, et pourquoi pareilles pensées s’élèvent-elles dans vos coeurs? Voyez mes mains et mes pieds, c’est bien moi; touchez-moi et voyez: un esprit n’a ni chair ni os, comme vous voyez que j’ai. (Luc 24: 37-39).

« Car chose impossible à la loi, parce que la chair la rendait sans force, Dieu a condamné le péché dans la chair, en envoyant, à cause du péché, son propre Fils dans une chair semblable à celle du péché » (Romains 8: 3).

La chair physique de Jésus, à Son incarnation, était « semblable » à notre chair de péché, mais le Seigneur n’a rien hérité du péché originel dans Sa chair. Il fallait que Sa chair physique soit absolument pure, car c’était dans Sa chair, sur la croix, qu’Il devait porter nos péchés, nos iniquités, nos maladies, nos infirmités, et la mort qui en résultait.

« Lui qui a porté lui-même nos péchés en son corps sur le bois, afin que morts aux péchés nous vivions pour la justice; lui par les meurtrissures duquel vous avez été guéris » (1 Pierre 2: 24).

La seule partie de l’être de Jésus qui pouvait mourir, c’était donc Son corps physique. Son Esprit ne pouvait pas connaître la mort spirituelle, comme l’esprit d’un homme pécheur, sinon, le Seigneur n’aurait pas été Dieu!

C’est pour cette raison que notre péché a été condamné dans la chair de Jésus, afin de racheter du péché tous ceux qui croiraient en Lui. La mort physique de Jésus a été suffisante pour nous racheter tout entiers de la mort.

Si nous avions été créés purs esprits, comme les anges, nous n’aurions pas pu être rachetés de la chute, de même que Satan et les anges déchus ne peuvent pas être rachetés. Pour cela, il aurait fallu que le pur Esprit du Seigneur Jésus passe par une mort spirituelle, afin de racheter d’autres purs esprits, et c’était impossible!

C’est pour cela que le Créateur, au commencement, sachant que Jésus devait venir S’incarner en chair, a créé Adam à l’image de Jésus, tel que Jésus devait être plus tard à Son incarnation, c’est-à-dire un pur esprit dans un corps de chair sans péché.

O profondeur de la sagesse divine!

Lors de la désobéissance d’Adam et d’Eve, la mort est d’abord entrée dans leur esprit, qui est tombé dans la mort spirituelle. Puis cette mort s’est progressivement répandue dans tout leur être, et leur corps physique a fini par connaître la mort, des centaines d’années plus tard.

Ensuite, le premier couple a transmis cette nature de mort et de péché à tous leurs descendants, rendant nécessaire l’Incarnation de notre Sauveur, le Seigneur Jésus-Christ.

Le corps actuel de tous les êtres humains, à cause du péché, est un corps soumis à la mort et à la corruption.

Voici ce qu’a écrit l’apôtre Paul:

« Toute chair n’est pas la même chair; mais autre est la chair des hommes, autre celle des quadrupèdes, autre celle des oiseaux, autre celle des poissons. Il y a aussi des corps célestes et des corps terrestres; mais autre est l’éclat des corps célestes, autre celui des corps terrestres. Autre est l’éclat du soleil, autre l’éclat de la lune, et autre l’éclat des étoiles; même une étoile diffère en éclat d’une autre étoile. Ainsi en est-il de la résurrection des morts. Le corps est semé corruptible; il ressuscite incorruptible; il est semé méprisable, il ressuscite glorieux; il est semé infirme, il ressuscite plein de force; il est semé corps animal, il ressuscite corps spirituel. S’il y a un corps animal, il y a aussi un corps spirituel » (1 Corinthiens 15: 39-44).

Nous savons qu’au moment du retour de Jésus-Christ pour enlever Son Eglise, les « morts en Christ » ressusciteront les premiers et que les « vivants en Christ » seront transformés en un clin d’oeil.

Ces morts ressuscités et ces vivants transformés recevront tous un corps glorifié à l’image du corps ressuscité du Seigneur Jésus. Ce sera un corps céleste, incorruptible, glorieux, plein de force, et spirituel!

Quelle puissance extraordinaire est celle du Dieu Créateur, capable de ramener instantanément à la vie, en un clin d’oeil, des cadavres décomposés et réduits en cendres depuis des centaines ou des milliers d’années, pour certains d’entre eux!

En mourant sur la croix, le Seigneur Jésus a entraîné dans Sa mort tous ceux qui devaient hériter du salut, et qu’Il connaissait d’avance. Tous ceux-là sont devenus « une même plante avec Lui, » par la conformité à Sa mort.

Cela signifie qu’ils ont tous participé à la mort du Seigneur, qu’ils sont morts en Lui et avec Lui. Non seulement Jésus est mort pour les pécheurs que nous étions tous, mais Il a fait mourir tous ces pécheurs en Lui et avec Lui, afin de tirer un trait définitif sur l’humanité perdue, et de repartir à zéro avec une nouvelle création.

En effet, le Seigneur Jésus n’est pas resté dans la tombe. Il n’était pas possible que la mort Le retienne, ni que Son corps voie la corruption. Nous savons qu’Il est ressuscité le troisième jour, comme Il l’avait Lui-même annoncé plusieurs fois à Ses disciples.

Mais Il n’est pas ressuscité pour Lui-même seulement. Il est ressuscité pour nous! Nous sommes ressuscités en Lui et avec Lui, afin de rester une même plante avec Lui, dans Sa mort comme dans Sa résurrection!

« Ignorez-vous que nous tous qui avons été baptisés en Jésus-Christ, c’est en sa mort que nous avons été baptisés? Nous avons donc été ensevelis avec lui par le baptême en sa mort, afin que, comme Christ est ressuscité des morts par la gloire du Père, de même nous aussi nous marchions en nouveauté de vie. En effet, si nous sommes devenus une même plante avec lui par la conformité à sa mort, nous le serons aussi par la conformité à sa résurrection, sachant que notre vieil homme a été crucifié avec lui, afin que le corps du péché fût détruit, pour que nous ne soyons plus esclaves du péché; car celui qui est mort est libre du péché. Or, si nous sommes morts avec Christ, nous croyons que nous vivrons aussi avec lui, sachant que Christ ressuscité des morts ne meurt plus; la mort n’a plus de pouvoir sur lui. Car il est mort, et c’est pour le péché qu’il est mort une fois pour toutes; il est revenu à la vie, et c’est pour Dieu qu’il vit. Ainsi vous-mêmes, regardez-vous comme morts au péché, et comme vivants pour Dieu en Jésus-Christ » (Romains 6: 3-11).

« Car l’amour de Christ nous presse, parce que nous estimons que, si un seul est mort pour tous, tous donc sont morts; et qu’il est mort pour tous, afin que ceux qui vivent ne vivent plus pour eux-mêmes, mais pour celui qui est mort et ressuscité pour eux » (2 Cor. 5: 14-15).

« Mais Dieu, qui est riche en miséricorde, à cause du grand amour dont il nous a aimés, nous qui étions morts par nos offenses, nous a rendus à la vie avec Christ (c’est par grâce que vous êtes sauvés); il nous a ressuscités ensemble, et nous a fait asseoir ensemble dans les lieux célestes, en Jésus-Christ, afin de montrer dans les siècles à venir l’infinie richesse de sa grâce par sa bonté envers nous en Jésus-Christ » (Ephésiens 2: 4-7).

« Ayant été ensevelis avec lui par le baptême, vous êtes aussi ressuscités en lui et avec lui, par la foi en la puissance de Dieu, qui l’a ressuscité des morts. Vous qui étiez morts par vos offenses et par l’incirconcision de votre chair, il vous a rendus à la vie avec lui, en nous faisant grâce pour toutes nos offenses » (Colossiens 2: 12-13).

Ainsi, la mort de Jésus-Christ a fait mourir tout ce que nous étions en tant que pécheurs. Et Sa résurrection nous a ressuscités à une vie entièrement nouvelle, parfaite, pure, sainte et juste, à l’image de celle de notre Sauveur et Seigneur!

« Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui, selon sa grande miséricorde, nous a régénérés, pour une espérance vivante, par la résurrection de Jésus-Christ d’entre les morts, pour un héritage qui ne se peut ni corrompre, ni souiller, ni flétrir, lequel vous est réservé dans les cieux, à vous qui, par la puissance de Dieu, êtes gardés par la foi pour le salut prêt à être révélé dans les derniers temps! » (1 Pierre 1: 3-5).

« Cette eau était une figure du baptême, qui n’est pas la purification des souillures du corps, mais l’engagement d’une bonne conscience envers Dieu, et qui maintenant vous sauve, vous aussi, par la résurrection de Jésus-Christ » (1 Pierre 3: 21).

Ce n’est donc pas le baptême seul qui, en soi, nous sauve, mais il nous sauve par la résurrection de Jésus-Christ!

Ce n’est pas la mort du Seigneur Jésus qui nous sauve, c’est Sa résurrection! Sa mort était destinée à expier nos péchés et à faire mourir le pécheur avec Lui. Mais c’est Sa résurrection qui nous introduits dans une vie divine entièrement nouvelle! Gloire à Dieu pour la résurrection de Jésus!

La résurrection de Jésus est la preuve et le gage de notre propre résurrection! La résurrection de Jésus a assuré et garanti la résurrection de notre être entier: d’abord la résurrection de notre esprit, au moment de notre nouvelle naissance, puis la résurrection de notre corps physique, au moment de l’enlèvement de l’Eglise.

« Et Dieu, qui a ressuscité le Seigneur, nous ressuscitera aussi par sa puissance » (1 Cor. 6: 14).

« Celui qui a ressuscité le Seigneur Jésus nous ressuscitera aussi avec Jésus, et nous fera paraître avec vous en sa présence » (2 Cor. 4: 14).

« Car, si nous croyons que Jésus est mort et qu’il est ressuscité, croyons aussi que Dieu ramènera par Jésus et avec lui ceux qui sont morts » (1 Thessaloniciens 4: 14).

Si le Seigneur Jésus n’était pas ressuscité, nous serions perdus, notre prédication serait vaine, et nous mourrions dans nos péchés!

« S’il n’y a point de résurrection des morts, Christ non plus n’est pas ressuscité. Et si Christ n’est pas ressuscité, notre prédication est donc vaine, et votre foi aussi est vaine. Il se trouve même que nous sommes de faux témoins à l’égard de Dieu, puisque nous avons témoigné contre Dieu qu’il a ressuscité Christ, tandis qu’il ne l’aurait pas ressuscité, si les morts ne ressuscitent point. Car si les morts ne ressuscitent point, Christ non plus n’est pas ressuscité. Et si Christ n’est pas ressuscité, votre foi est vaine, vous êtes encore dans vos péchés, et par conséquent aussi ceux qui sont morts en Christ sont perdus. Si c’est dans cette vie seulement que nous espérons en Christ, nous sommes les plus malheureux de tous les hommes. Mais maintenant, Christ est ressuscité des morts, il est les prémices de ceux qui sont morts. Car, puisque la mort est venue par un homme, c’est aussi par un homme qu’est venue la résurrection des morts. Et comme tous meurent en Adam, de même aussi tous revivront en Christ, mais chacun en son rang. Christ comme prémices, puis ceux qui appartiennent à Christ, lors de son avènement » (1 Cor. 15: 13-23).

Nous pouvons donc, en tant que Chrétiens nés de nouveau, bénéficier dès à présent, avant même notre résurrection physique, de toute la puissance de la résurrection du Seigneur Jésus!

En effet, Jésus est ressuscité pour notre justification, pour nous rendre justes et saints en Lui, par notre nouvelle naissance spirituelle. Il est ressuscité pour que nous puissions marcher par l’esprit, en nouveauté de vie, et porter des fruits pour Dieu.

« À nous qui croyons en celui qui a ressuscité des morts Jésus notre Seigneur, lequel a été livré pour nos offenses, et est ressuscité pour notre justification » (Romains 4: 24-25).

« Nous avons donc été ensevelis avec lui par le baptême en sa mort, afin que, comme Christ est ressuscité des morts par la gloire du Père, de même nous aussi nous marchions en nouveauté de vie » (Romains 6: 4).

« De même, mes frères, vous aussi vous avez été, par le corps de Christ, mis à mort en ce qui concerne la loi, pour que vous apparteniez à un autre, à celui qui est ressuscité des morts, afin que nous portions des fruits pour Dieu. Car, lorsque nous étions dans la chair, les passions des péchés provoquées par la loi agissaient dans nos membres, de sorte que nous portions des fruits pour la mort. Mais maintenant, nous avons été dégagés de la loi, étant morts à cette loi sous laquelle nous étions retenus, de sorte que nous servons dans un esprit nouveau, et non selon la lettre qui a vieilli » (Romains 7: 4-6).

Nous pouvons à présent, grâce à la résurrection de Jésus, qui est aussi la nôtre, servir Dieu dans un esprit nouveau, régénéré, uni à l’Esprit de notre Dieu, et créé selon Dieu dans une justice et une sainteté que produit la vérité » (Ephésiens 4: 24).

Connaître Dieu et Jésus-Christ, c’est la vie éternelle!

« Or, la vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ » (Jean 17: 3).

Mais connaître Jésus-Christ, c’est d’abord connaître la puissance de Sa résurrection! C’était l’aspiration ardente de l’apôtre Paul, et ce doit être l’aspiration ardente de chaque disciple du Seigneur Jésus!

« Mais ces choses qui étaient pour moi des gains, je les ai regardées comme une perte, à cause de Christ. Et même je regarde toutes choses comme une perte, à cause de l’excellence de la connaissance de Jésus-Christ mon Seigneur, pour lequel j’ai renoncé à tout, et je les regarde comme de la boue, afin de gagner Christ, et d’être trouvé en lui, non avec ma justice, celle qui vient de la loi, mais avec celle qui s’obtient par la foi en Christ, la justice qui vient de Dieu par la foi, afin de connaître Christ, et la puissance de sa résurrection, et la communion de ses souffrances » (Philippiens 3: 7-10).

Oui, connaître Christ, et la puissance de Sa résurrection, et la communion de Ses souffrances! Sans cette connaissance de Christ et de la puissance de Sa résurrection, il n’y a rien! Rien! Ni vie éternelle, ni victoire sur le péché, ni marche par l’esprit! Ô, la puissance de la résurrection de Christ!

« Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton coeur que Dieu l’a ressuscité des morts, tu seras sauvé. Car c’est en croyant du coeur qu’on parvient à la justice, et c’est en confessant de la bouche qu’on parvient au salut » (Romains 10: 9-10).

La prédication des apôtres et des premiers Chrétiens, après l’Ascension de Jésus, était avant tout l’annonce hardie de la résurrection du Seigneur. Les premiers disciples étaient avant tout des témoins de la résurrection de Jésus!

« C’est ce Jésus que Dieu a ressuscité; nous en sommes tous témoins » (Actes 2: 32).

« Vous avez fait mourir le Prince de la vie, que Dieu a ressuscité des morts; nous en sommes témoins » (Actes 3: 15).

« Les apôtres rendaient avec beaucoup de force témoignage de la résurrection du Seigneur Jésus. Et une grande grâce reposait sur eux tous » (Actes 4: 33).

« Mais, grâce au secours de Dieu, j’ai subsisté jusqu’à ce jour, rendant témoignage devant les petits et les grands, sans m’écarter en rien de ce que les prophètes et Moïse ont déclaré devoir arriver, savoir que le Christ souffrirait, et que, ressuscité le premier d’entre les morts, il annoncerait la lumière au peuple et aux nations » (Actes 26: 22-23).

Bien-aimés, l’Esprit Saint qui nous a été donné, et qui demeure en nous, est d’abord l’Esprit de résurrection! Il veut nous remplir de toute la puissance de la Vie de résurrection de Christ! Cette vie de résurrection doit saturer toutes les parties de notre être, y compris de notre corps physique!

« Et si l’Esprit de celui qui a ressuscité Jésus d’entre les morts habite en vous, celui qui a ressuscité Christ d’entre les morts rendra aussi la vie à vos corps mortels (mot-à-mot: vivifiera vos corps mortels) par son Esprit qui habite en vous. Ainsi donc, frères, nous ne sommes point redevables à la chair, pour vivre selon la chair. Si vous vivez selon la chair, vous mourrez; mais si par l’Esprit vous faites mourir les actions du corps, vous vivrez, car tous ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu sont fils de Dieu » (Romains 8: 11-14).

Dans ce passage capital, l’apôtre Paul nous explique que l’Esprit de résurrection qui habite en nous transmettra la Vie de Dieu à notre corps mortel, non seulement pour le vivifier, le guérir et le maintenir en bon état jusqu’au retour du Seigneur ou jusqu’à notre mort, mais aussi, et surtout, pour que ce corps mortel ne soit plus un instrument de la chair, mais devienne un instrument de l’Esprit de Dieu, et de notre esprit régénéré!

L’Esprit de Dieu nous permet de « faire mourir » les actions charnelles du corps, c’est-à-dire d’empêcher la puissance de péché qui habite dans notre corps physique de contrôler ce dernier, pour le pousser à pécher.

Tous les enfants de Dieu peuvent désormais marcher, non plus selon la chair, mais selon l’esprit! Tous peuvent être pleinement conduits par l’Esprit de Dieu! Tout cela, grâce à la résurrection de Christ!

« Paul, serviteur de Jésus-Christ, appelé à être apôtre, mis à part pour annoncer l’Evangile de Dieu, qui avait été promis auparavant de la part de Dieu par ses prophètes dans les saintes Ecritures, et qui concerne son Fils né de la postérité de David, selon la chair, et déclaré Fils de Dieu avec puissance, selon l’Esprit de sainteté, par sa résurrection d’entre les morts, Jésus-Christ notre Seigneur » (Romains 1: 1-4).

Jésus était déjà Fils de Dieu avant Son incarnation. Mais Il a été déclaré Fils de Dieu, avec puissance, par Sa résurrection d’entre les morts!

De la même manière, tous les fils de Dieu en Jésus-Christ, tous ceux qui sont nés de nouveau, régénérés en Lui, peuvent aussi, à l’image de leur Seigneur Jésus, être déclarés dès à présent fils de Dieu avec puissance, par la résurrection de Christ, s’ils apprennent à marcher par l’esprit! Puis, au retour du Seigneur, ils seront pleinement manifestés en tant que fils et filles du Dieu Vivant!

Pour cela, nous devons connaître la puissance de la résurrection de Jésus-Christ, et comprendre aussi que Dieu, dans Sa grâce, a mis cette puissance à la disposition de tous Ses enfants, pour leur permettre de marcher comme Jésus sur cette terre, en attendant Son retour!

Oui, Jésus est la Résurrection et la Vie! Et Il nous a transmis Sa Vie par Sa résurrection! Nous pouvons, et nous devons, marcher nous aussi dès à présent, pour la gloire de notre Père, dans la puissance de cette Vie de Résurrection! Ce sont ceux-là, les véritables témoins de Sa résurrection! Gloire à Son Nom!

37 Responses to B133-Témoins de Sa résurrection!

  1. Natha dit :

    Pour Sile : je ne retrouve plus ton post où tu posais une question au sujet de « les violents s’en emparent » (Matthieu 11v12). Je viens de découvrir un commentaire qui donne un éclairage intéressant sur ce verset, notamment en relation avec Jean 1v5 et Ephésiens 3v18 :

    http://www.promesses.org/arts/10p205-207f.html

    Je retiens en particulier le propos suivant qui m’a encouragée :
    le chrétien qui se repose sur l’amour de Dieu et fait de cet amour l’aliment de ses racines, est véritablement capable de s’emparer, dans sa plénitude de signification, de l’amour incommensurable de Dieu. Cet amour submerge ceux qui le désirent avec ardeur, qui s’en saisissent par la foi.

    mais aussi:
    Recevoir, c’est offrir un terrain bien disposé, c’est être réceptif, «accepter» avec la nuance de la disponibilité et, d’une manière générale celle de la reconnaissance (reconnaître et être reconnaissant)

    Soyez tous bénis.

  2. raphael dit :

    O profondeur de la sagesse divine, merci Seigneur d’avoir fait de moi Ton enfant, une nouvelle création en Toi par Ta résurrection, et merci d’avoir inspiré le frère Henri pour ce message, merci, que le Seigneur continue de t’inspirer, frère Henri, afin de nous donner Sa vraie nourriture.
    Tous ceux qui sont nés de nouveau en Christ, sont de nouvelles créatures, qui n’avaient jamais été créées avant leur nouvelle naissance.
    Pourquoi chercher des extra-terrestres sur la planète Mars, Saturne etc, la nouvelle création en Christ sont des extra-terrestres, citoyens du Royaume des cieux sur cette terre, Alléluia.

  3. Danielle dit :

    Chère soeur Sylvie S.

    Merci de tout mon coeur.

    xx

  4. Sylvie S. dit :

    Chère soeur Danielle, toi aussi soit fortifiée par Celui qui te voit, qui t’entend et qui te répond ! Que Ses bénédictions coulent à flots dans ta vie de tous les jours ! Amen Affectueusement en Jésus, bises.

  5. DJRO MOHIA DINA dit :

    bonjour Frère HENRI, depuis quelques jours je m’abreuve de vos enseignements je les fais lire également; c ‘est tout simplement merveilleux ce que Dieu fait dans ma vie a travers vous. Vous êtes un instrument efficace entre les mains du Seigneur.J aimerais assister à vos prédications à Abidjan. QUE LE TOUT PUISSANT VOUS BÉNISSE ABONDAMMENT.

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Cher frère Djro Mohia, Merci pour ton message! Mais je ne suis pas encore à Abidjan, pour que tu puisses assister à mes prédications! Il faut que le Seigneur m’y conduise!

  6. Danielle dit :

    Chère Ghislaine,
    Sois encouragée dans ta solitude car plusieurs d’entre nous vivons la même solitude mais Le Seigneur Est avec ceux qui Le cherchent, oh Amen! Il Est dans nos maisons tous les jours et toutes les minutes de nos vies, Gloire au Seigneur. Que tu sois fortifiée par Celui Qui te Voit, qui t’entend et te Répond, Amen!
    Avec toute ma tendresse en Jésus xxxx

  7. Sylvie S. dit :

    Chère Ghislaine, que Dieu comble à merveille toute ta solitude et bientôt il y aura d’autres frères et soeurs qui cherchent la Vérité, ensemble aussi vous adorerez et louerez le Seigneur ! Dieu nous aime, IL nous donne Sa joie et Sa paix ! Sois bénie pour Sa gloire,chère soeur ! Amen.

  8. Sylvie S. dit :

    Le hasard existe, c’est parcequ’il vient de Dieu. Quelques jours avant que ce merveilleux texte soit écrit, je me disais qu’on parlait beaucoup de Christ crucifié, mais beaucoup moins de Jésus-Christ ressuscité. L’une de mes sœurs pourrait vous le confirmer. GLOIRE A DIEU QUI REPOND TOUJOURS A TOUS NOS BESOINS! Que Dieu te bénisse encore et encore Henri, ainsi que tous les Saints! MERCI SEIGNEUR!

  9. Yosef dit :

    Merci pour ce message.

  10. ghislaine guenette dit :

    Bonjour Mr Henri, Je viens vous dire merci d’avoir écouté la voie de Dieu, d’avoir laisser votre emploi pour répandre la vérité; pas habile avec l’ordinateur, cela fait quelque mois que je lis sur le séminaire de Madagascar et alors, je suis tombée à la renverse, de toutes ces explications si claires, et venant depuis 1 an vivre beaucoup de choses, je me retrouve plus d’assemblée, seule avec mon Sauveur, et vivant à la fois une profonde solitude, car déjà là, je n’avais plus le même langage que les autres, et grâce a votre enseignement, cela a permis que je remonte la pente, laissant mon orgueil de côté, car j’ai de la difficulté avec les touches et l’orthographe, je vous écris pour vous remercier et je demande à notre Père de vous bénir tout particulièrement, vous et votre famille, pour ce beau cadeau que j’ai reçu de vous, et maintenant, j’ai des amis qui gravent vos enseignements, et cela commence à s’étendre comme une nappe d’huile, lentement mais sûrement, et aussi j’ai besoin de prière. Merci encore pour tout. Ghislaine.

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Chère Soeur Ghislaine, Merci pour ton message! Que le Seigneur continue à te nourrir Lui-même, à te guider et à te bénir!