B138-La chair est du diable, mais l’esprit régénéré est de Dieu!

Article de Henri Viaud-Murat.

La « chair » est souvent considérée comme notre « nature humaine. » On tend donc à sous-estimer sa nocivité, et à la considérer comme moins dangereuse que Satan et ses démons. Quelle erreur! Tout ce qui est charnel est directement inspiré par Satan, donc tout aussi dangereux!

« Lequel d’entre vous est sage et intelligent? Qu’il montre ses oeuvres par une bonne conduite avec la douceur de la sagesse. Mais si vous avez dans votre coeur un zèle amer et un esprit de dispute, ne vous glorifiez pas et ne mentez pas contre la vérité. Cette sagesse n’est point celle qui vient d’en haut; mais elle est terrestre, charnelle, diabolique. Car là où il y a un zèle amer et un esprit de dispute, il y a du désordre et toutes sortes de mauvaises actions. La sagesse d’en haut est premièrement pure, ensuite pacifique, modérée, conciliante, pleine de miséricorde et de bons fruits, exempte de duplicité, d’hypocrisie. Le fruit de la justice est semé dans la paix par ceux qui recherchent la paix » (Jacques 3: 13-18).

Jacques oppose la « sagesse qui vient d’en haut » à la « sagesse terrestre ». Quand il parle de « sagesse », il fait référence à l’esprit qui inspire et anime notre comportement.

La « sagesse qui vient d’en haut » n’est autre que celle du Saint-Esprit. Elle produit en nous le fruit de l’Esprit. Elle est « premièrement pure, ensuite pacifique, modérée, conciliante, pleine de miséricorde et de bons fruits, exempte de duplicité et d’hypocrisie. »

Cette description de la « sagesse d’en haut » complète admirablement celle que Paul fait du fruit de l’Esprit:

« Mais le fruit de l’Esprit, c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur, la tempérance » (Galates 5: 22-23).

« Nous ne cessons de prier Dieu pour vous, et de demander que vous soyez remplis de la connaissance de sa volonté, en toute sagesse et intelligence spirituelle, pour marcher d’une manière digne du Seigneur et lui être entièrement agréables, portant des fruits en toutes sortes de bonnes oeuvres et croissant par la connaissance de Dieu, fortifiés à tous égards par sa puissance glorieuse, en sorte que vous soyez toujours et avec joie persévérants et patients. Rendez grâces au Père, qui vous a rendus capables d’avoir part à l’héritage des saints dans la lumière » (Colossiens 1: 9-12).

La sagesse divine nous permet de porter toutes sortes de bons fruits, et de manifester la nature et le caractère du Seigneur Jésus dans notre vie.

A l’opposé de cette sagesse divine, Jacques dénonce une autre sagesse qui, si elle nous anime, produit un « zèle amer », un « esprit de dispute », du désordre » et « toutes sortes de mauvaises actions ».

Jacques décrit cette sagesse comme étant « terrestre ». En effet, depuis la chute, depuis que le péché et la mort sont entrés dans l’humanité, celle-ci, sur la terre, est entièrement animée par cette « sagesse » d’en bas.

Ce qui est intéressant, c’est que Jacques, en appelant cette sagesse d’en bas « terrestre », ajoute aussitôt qu’elle est également « charnelle et diabolique. »

C’est l’un des passages qui nous montre le lien étroit qui existe entre tout ce qui est terrestre ou charnel, et tout ce qui est diabolique.

Quand la mort est entrée dans le monde, c’est-à-dire dans l’humanité pécheresse, c’est en fait une puissance de péché provenant du diable qui a pris le contrôle des êtres humains. Les pensées de Satan sont devenues celles des hommes, ce qui explique que les pensées des hommes soient aussi celles de Satan. C’est ce que le Seigneur Jésus Lui-même a dit à Son disciple Pierre:

« Dès lors Jésus commença à faire connaître à ses disciples qu’il fallait qu’il allât à Jérusalem, qu’il souffrît beaucoup de la part des anciens, des principaux sacrificateurs et des scribes, qu’il fût mis à mort, et qu’il ressuscitât le troisième jour. Pierre, l’ayant pris à part, se mit à le reprendre, et dit: A Dieu ne plaise, Seigneur! Cela ne t’arrivera pas. Mais Jésus, se retournant, dit à Pierre: Arrière de moi, Satan! tu m’es en scandale; car tes pensées ne sont pas les pensées de Dieu, mais celles des hommes » (Matthieu 16: 21-23).

Pierre est apparemment animé d’excellentes intentions, pleines d’humanité. Il ne veut pas que son Maître souffre injustement et soit mis à mort. Mais il ne comprend pas que ces pensées humaines, et même humanistes, l’empêchent de comprendre la nécessité spirituelle de la mort expiatoire du Seigneur Jésus.

Le Seigneur discerne l’origine de ces pensées, et reprend sévèrement Satan, qui avait inspiré à Pierre de telles pensées. C’est à cette occasion que le Seigneur nous donne une profonde révélation: les pensées du diable ne sont pas les pensées de Dieu, mais ce sont celles des hommes!

Cela signifie donc que le malin, en prenant le contrôle de l’humanité déchue, lui a injecté ses pensées, au point que les pensées du diable sont devenues celles des hommes. Le corollaire est vrai: les pensées des hommes sont aussi celles de Satan.

Une telle révélation nous permet de nous tenir soigneusement en garde contre toutes les pensées, théories et doctrines élaborées par les hommes, et tout particulièrement contre ce que les hommes considèrent comme élevé.

« Les pharisiens, qui étaient avares, écoutaient aussi tout cela, et ils se moquaient de lui. Jésus leur dit: Vous, vous cherchez à paraître justes devant les hommes, mais Dieu connaît vos coeurs; car ce qui est élevé parmi les hommes est une abomination devant Dieu » (Luc 16: 14-15).

Réalisez-vous la portée de cette affirmation du Seigneur Jésus? « Tout ce qui est élevé parmi les hommes est une abomination devant Dieu »!

Jésus ne dit pas: « Certaines choses qui sont élevées parmi les hommes sont une abomination devant Dieu, » mais « TOUT CE QUI EST ÉLEVÉ PARMI LES HOMMES »! Tout ce que les hommes considèrent comme élevé, digne d’intérêt, digne d’être suivi et honoré, tout cela n’est qu’une abomination devant Dieu!

Cela devrait suffire à comprendre à quel point la corruption du péché et de la mort a profondément contaminé la nature humaine! Cessons donc de faire une différence entre une « nature de Satan », qui serait véritablement abominable de méchanceté, et une « nature humaine », qui aurait des bons et des mauvais côtés, mais qui ne serait pas aussi méchante que la nature du diable!

Il suffit de voir de quelle sauvagerie meurtrière sont capables les hommes, quand ils laissent libre cours à la puissance de péché qui les domine!

Tout ce qui est terrestre et charnel est également diabolique pour le Seigneur!

Voilà qui devrait sérieusement motiver tous les Chrétiens nés de nouveau à être éclairés sur tout ce qu’il pourrait encore y avoir de charnel dans leur vie, afin d’en être définitivement débarrassés, et afin de pouvoir marcher par l’esprit, selon la « sagesse d’en haut »!

La « chair », nous devons le répéter, est une puissance de péché et de mort, qui demeure dans les membres de tout Chrétien né de nouveau. Notre esprit régénéré a entièrement échappé au contrôle de cette puissance de péché. Mais nous devons aussi apprendre à échapper au contrôle de cette puissance de péché dans tous les aspects de notre comportement pratique!

Nos yeux spirituels doivent donc s’ouvrir dans deux directions opposées:

  • Nous devons tout premièrement « voir » la réalité de notre nouvelle nature, « assise dans les lieux célestes en Christ », et « créée selon Dieu, dans une justice et une sainteté que produit la vérité ».
  • Mais nous devons aussi « voir » toutes les manifestations de la chair dans notre comportement pratique, afin de pouvoir être délivrés de toute emprise de cette puissance de péché.

Pour cela, nous devons:

  • Cesser de nous identifier avec notre ancienne personnalité, façonnée en nous par le « vieil homme ». Le « vieil homme » était notre esprit, tel qu’il était avant notre nouvelle naissance. Jésus a mis ce « vieil homme » à mort, et l’a ressuscité en « homme nouveau » semblable à Lui. Mais ce vieil homme avait façonné en nous une personnalité à laquelle nous nous étions complètement identifiés. Il va falloir apprendre à nous détacher complètement de cette « vieille personnalité ». Nous devons cesser de nous voir tel que nous étions avant notre nouvelle naissance!
  • Commencer à nous identifier à notre nouvelle personnalité, qui est entièrement différente de l’ancienne, aussi différente de l’ancienne que le jour l’est de la nuit! Cette nouvelle personnalité est « l’homme nouveau » que nous sommes en Jésus-Christ, et qui est aussi le tabernacle vivant du Seigneur.

Plus vite nous nous détacherons par la foi de notre ancienne personnalité, en nous identifiant à notre nouvelle personnalité en Christ, et plus vite nous cesserons de marcher par la chair, pour marcher de plus en plus par l’esprit!

La connaissance de notre nouvelle personnalité nous est tout simplement donnée par la connaissance de Christ. Plus nous connaîtrons Christ tel qu’Il est, et plus nous connaîtrons aussi qui nous sommes en Lui, puisque nous avons été recréés à Son image!

Quant à notre prise de conscience de tout ce qui peut encore être charnel dans notre vie, dans nos pensées, nos habitudes et nos comportements, c’est l’oeuvre du Saint-Esprit et de la Parole de Dieu en nous.

Plus nous serons remplis de l’Esprit et de la Parole de Dieu, et plus nous identifierons rapidement et facilement tout ce qui est encore charnel en nous.

N’oublions pas que Dieu ne remplira jamais de Son Esprit ceux qui ne veulent pas être remplis! Mais Il Se hâtera de remplir de Son Esprit, et de remplir de plus en plus de Son Esprit, tous ceux qui le désirent sincèrement, qui le désirent plus que tout sur cette terre!

La Parole de Dieu nous offre une aide inestimable pour débusquer la chair et identifier ses oeuvres. Plusieurs passages nous donnent une description claire des oeuvres de la chair:

« Or, les oeuvres de la chair sont manifestes, ce sont l’adultère, l’impudicité, l’impureté, la dissolution, l’idolâtrie, la magie, les inimitiés, les querelles, les jalousies, les animosités, les disputes, les divisions, les sectes, l’envie, les meurtres, l’ivrognerie, les excès de table, et les choses semblables » (Galates 5: 19-21).

Bien entendu, cette liste de 18 caractéristiques (3 fois 6!) n’est pas limitative! Mais on peut regrouper ici ces caractéristiques en trois groupes:

  • Celles qui concernent toutes les manifestations de l’immoralité et des dépravations, sous toutes leurs formes: adultère, impudicité, impureté, dissolution, ivrognerie, excès de table, et « choses semblables ».
  • Celles qui concernent toutes les manifestations de la haine, de la violence et de l’agressivité: inimitiés, querelles, jalousies, animosités, disputes, divisions, sectes, envie, et meurtres.
  • Celles qui concernent toutes les impuretés proprement spirituelles: idolâtrie (en particulier les fausses religions, mais aussi ce qui va bien avec les fausses religions: l’amour de l’argent et la cupidité) et magie (ou tout ce qui est sorcellerie et occultisme).

« Si donc vous êtes ressuscités avec Christ, cherchez les choses d’en haut, où Christ est assis à la droite de Dieu. Affectionnez-vous aux choses d’en haut, et non à celles qui sont sur la terre. Car vous êtes morts, et votre vie est cachée avec Christ en Dieu. Quand Christ, votre vie, paraîtra, alors vous paraîtrez aussi avec lui dans la gloire. Faites donc mourir les membres qui sont sur la terre, l’impudicité, l’impureté, les passions, les mauvais désirs, et la cupidité, qui est une idolâtrie. C’est à cause de ces choses que la colère de Dieu vient sur les fils de la rébellion, parmi lesquels vous marchiez autrefois, lorsque vous viviez dans ces péchés. Mais maintenant, renoncez à toutes ces choses, à la colère, à l’animosité, à la méchanceté, à la calomnie, aux paroles déshonnêtes qui pourraient sortir de votre bouche. Ne mentez pas les uns aux autres, vous étant dépouillés du vieil homme et de ses oeuvres, et ayant revêtu l’homme nouveau, qui se renouvelle, dans la connaissance, selon l’image de celui qui l’a créé » (Colossiens 3: 1-10).

Dans ce passage, Paul donne une autre liste d’oeuvres de la chair. Par rapport à la précédente, il ajoute: les passions, les mauvais désirs, la cupidité, la colère, la méchanceté, la calomnie, et les paroles déshonnêtes.

Mais il fait aussi une glorieuse déclaration: « Vous êtes morts » à toutes ces choses! « Faites donc mourir » ces choses, en y renonçant par la foi, parce que vous savez que vous en avez été rendus capables par votre mort et votre résurrection en Christ!

De son côté, l’apôtre Jean écrit:

« N’aimez point le monde, ni les choses qui sont dans le monde. Si quelqu’un aime le monde, l’amour du Père n’est point en lui; car tout ce qui est dans le monde, la convoitise de la chair, la convoitise des yeux, et l’orgueil de la vie, ne vient point du Père, mais vient du monde. Et le monde passe, et sa convoitise aussi; mais celui qui fait la volonté de Dieu demeure éternellement. » (1 Jean 2: 15-17).

Jean décrit toutes les oeuvres de la chair en employant une expression frappante: « tout ce qui est dans le monde »! Et tout cela se résume, dans le fond, à deux mots: convoitise (de la chair et des yeux) et orgueil!

Ne pouvons-nous pas reconnaître, dans toutes ces caractéristiques, ce qui constitue la nature et le caractère mêmes de Satan? Et tout cela est dans la chair!

Oui, la chair, cette puissance de péché et de mort, s’efforce de produire en nous le caractère même de Satan! Et plus la fin des temps approche, plus nous constaterons que ce caractère de Satan se manifeste dans la vie des hommes et des femmes qui sont dominés par cette puissance de péché et de mort.

« Sache que, dans les derniers jours, il y aura des temps difficiles. Car les hommes seront égoïstes, amis de l’argent, fanfarons, hautains, blasphémateurs, rebelles à leurs parents, ingrats, irréligieux, insensibles, déloyaux, calomniateurs, intempérants, cruels, ennemis des gens de bien, traîtres, emportés, enflés d’orgueil, aimant le plaisir plus que Dieu, ayant l’apparence de la piété, mais reniant ce qui en fait la force. Eloigne-toi de ces hommes-là » (2 Timothée 3: 1-5).

Voilà tout ce que produit la puissance de péché et de mort dans la vie de tous ceux qui sont sous son emprise!

Ces « oeuvres de la chair » ne sont donc pas quelque chose de bénin! Mais il s’agit de quelque chose de profondément et de directement démoniaque! Voilà la vraie nature de la puissance de péché qui habite dans nos membres!

Nous ne pouvons pas nous permettre de traiter à la légère ces oeuvres de la chair, comme s’il ne s’agissait que de quelques « petits défauts » de caractère!

Vous pouvez donc comprendre combien il est capital que nous soyons libérés de toute emprise de la chair!

Seule la croix de Jésus a pu en venir à bout! Seule la croix de Jésus peut nous libérer de cette emprise démoniaque!

Or il est impossible d’être libéré de la puissance de la chair, si nous ne sommes pas passés par une mort et une résurrection en Christ, et si nous n’avons pas compris, et accepté par la foi, l’oeuvre de la croix. Cela place la croix au centre de notre délivrance!

Dans ce monde, la mort physique est la fin de tous les problèmes terrestres! Certes, pour ceux qui ne sont pas sauvés et qui meurent dans leurs péchés, la mort physique n’est nullement la fin de leurs problèmes dans l’au-delà!

C’est pour cette raison que le Seigneur Jésus est mort! Il a voulu nous faire mourir en Lui et avec Lui, afin que tous ceux qui croient en Lui trouvent dans Sa mort, et dans Sa résurrection, une délivrance complète de la puissance du péché et de la chair.

« Car l’amour de Christ nous presse, parce que nous estimons que, si un seul est mort pour tous, tous donc sont morts; et qu’il est mort pour tous, afin que ceux qui vivent ne vivent plus pour eux-mêmes, mais pour celui qui est mort et ressuscité pour eux. Ainsi, dès maintenant, nous ne connaissons personne selon la chair; et si nous avons connu Christ selon la chair, maintenant nous ne le connaissons plus de cette manière. Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées; voici, toutes choses sont devenues nouvelles. Et tout cela vient de Dieu, qui nous a réconciliés avec lui par Christ, et qui nous a donné le ministère de la réconciliation. Car Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec lui-même, en n’imputant point aux hommes leurs offenses, et il a mis en nous la parole de la réconciliation. Nous faisons donc les fonctions d’ambassadeurs pour Christ, comme si Dieu exhortait par nous; nous vous en supplions au nom de Christ: Soyez réconciliés avec Dieu! Celui qui n’a point connu le péché, il l’a fait devenir péché pour nous, afin que nous devenions en lui justice de Dieu » (2 Cor. 5: 14-21).

Bien-aimés, nous sommes morts, en Christ, à cette puissance de péché et de mort, même si celle-ci continue à demeurer dans nos membres! Et nous sommes ressuscités, en Christ, à une vie céleste entièrement nouvelle! Quelle libération! Nous pouvons à présent vivre pleinement pour Celui qui est mort et ressuscité pour nous, Christ!

Nous pouvons savoir que tout ce qui se manifeste de mauvais dans nos pensées, dans nos sentiments, au niveau de notre âme, ou de notre être intérieur conscient, ne vient plus de nous-mêmes, ne vient plus de notre nature véritable, mais vient d’une puissance de péché qui continue à demeurer dans nos membres, mais dont nous avons été libérés! Nous ne sommes plus esclaves de ces choses!

Ce n’est donc pas parce que nous sentons « monter de l’intérieur » un sentiment de colère ou de convoitise, par exemple, que nous sommes condamnés à nous livrer à ces sentiments!

Il nous suffit de savoir que ces pensées ou ces sentiments charnels ne proviennent pas de notre véritable nature, et qu’entre eux et nous, il y a la puissance de la croix! Il y a la mort de Jésus! Il y a Sa résurrection!

Nous devons constamment méditer ces vérités, jusqu’à ce qu’elles s’impriment de manière indélébile dans notre conscience, et que nous vivions dans cette réalité spirituelle d’une manière parfaitement naturelle, sans nous forcer, sans même y réfléchir!

« Il n’y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ, qui marchent, non selon la chair, mais selon l’esprit. En effet, la loi de l’esprit de vie en Jésus-Christ m’a affranchi de la loi du péché et de la mort. Car chose impossible à la loi, parce que la chair la rendait sans force, Dieu a condamné le péché dans la chair, en envoyant, à cause du péché, son propre Fils dans une chair semblable à celle du péché, et cela afin que la justice de la loi fût accomplie en nous, qui marchons, non selon la chair, mais selon l’esprit. Ceux, en effet, qui vivent selon la chair, s’affectionnent aux choses de la chair, tandis que ceux qui vivent selon l’esprit s’affectionnent aux choses de l’esprit. Et l’affection de la chair, c’est la mort, tandis que l’affection de l’esprit, c’est la vie et la paix » (Romains 8: 1-6).

Paul nous exhorte à « nous affectionner aux choses de l’esprit ». Le verbe grec traduit par « s’affectionner » devrait plutôt être traduit par « penser constamment ». On pense constamment à ce que l’on aime, et à ceux que l’on aime! Nous devons « penser constamment » aux choses de l’esprit! Penser constamment à ce que le Seigneur Jésus a accompli à la croix. Penser constamment que nous sommes de nouvelles créations à l’image de Jésus! Penser constamment que nous sommes au bénéfice de la loi de l’esprit de vie, c’est-à-dire de la Loi de la Vie de Christ qui agit dans notre esprit régénéré! Penser constamment que cette loi de l’esprit de vie est infiniment plus puissante que la loi du péché et de la mort qui est toujours dans la chair!

Gloire à Dieu pour ces Vérités qui alimentent et fortifient constamment notre foi! Quand nous les avons comprises et crues, ces Vérités nous permettent d’accomplir dans notre vie toute la volonté de Dieu! Plus rien ne nous est impossible, parce que rien n’est impossible à Dieu, et que tout est possible à celui qui croit!

Gloire au Seigneur Jésus qui a tout accompli pour nous!

83 Responses to B138-La chair est du diable, mais l’esprit régénéré est de Dieu!

  1. tehillah dit :

    Cher Henri, j’ai lu avec beaucoup d’attention cet enseignement, très complet.
    Oui, par la foi nous sommes libérés du péché, la seule chose qui va nous aider à ce que cela soit « visible » dans le naturel, c’est d’être rempli de Yeshua, c’est à dire de la Parole. C’est pour cela, comme tu le soulignes trés justement, qu’il est primordial de manger le rouleau de la Parole, de la même façon que nous nous nourrissons 3 fois par jour, de la même façon nous devons nous nourrir de la Parole 3 fois par jour (minimum). Si nous ne mangeons pas la Parole chaque jour, notre corps spirituel devient anorexique, et cela nous éloigne de la nature divine, et c’est ainsi que la nature charnelle prend le dessus. N’oublions pas que Yeshoua / La Parole vient chercher une Epouse qui Lui ressemble, et qui se sera préparée pour l’avènement de Son merveilleux Seigneur et Epoux, Yeshua. C’est avec le Saint-Esprit et dans la Parole que nous trouverons l’aide dont nous avons besoin pour notre transformation, et nous devons refuser les mensonges du diable, qui nous dit que c’est impossible d’être libéré de la chair ; c’est un mensonge que nous devons réfuter. Par la foi nous sommes déjà délivrés de la mort et du péché, mais c’est à travers l’oeuvre de la croix que cela a été accompli par Christ. C’est avec l’aide du Saint-Esprit à travers La Parole / Yeshua que nous y parviendrons. J’encourage donc tout à chacun de manger à satiété la Parole, nous devons être obèses de la Parole révélée, et je prie qu’elle soit entendue et révélée dans notre coeur, afin que nous soyons transformés à l’image de Christ, afin que nous ne marchions plus selon nos désirs charnels, mais que nous soyons dirigés par le Saint-Esprit. Ceux qui entendent Sa voix seront fils de Dieu. « Celui qui DEMEURE en Moi (Yeshua / La Parole) et en qui JE demeure porte beaucoup de fruit, car sans moi (LA PAROLE / Yeshua) vous ne pouvez RIEN faire… Si vous demeurez en moi, et que mes Paroles DEMEURENT en vous, demandez ce que vous voudrez, et cela vous sera accordé. Si vous portez beucoup de fruit, c’est ainsi que mon Père sera glorifié, et que vous serez mes DISCIPLES » (Jean 15: 6-8). Wouah, quelle belle promesse. Christ en nous, l’espérance de la Gloire. LA PAROLE doit être révélée dans le rhéma pour que nous soyons transformés à l’image de Christ, et c’est notre intimité avec le Seigneur qui nous amènera dans dans un niveau plus élevé de l’esprit, pour que nous puissions marcher par l’esprit et de moins en moins par notre chair.

    J'aime

  2. amourdelavérité dit :

    Cher Henri, est ce que c’est une erreur de vivre sa vie dans la victoire étant né de nouveau et de réaliser qu’il existe des loups qui se font passer pour des brebis où de l’ivraie qui pousse au milieux du blé ?

    J'aime

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Chère amourdelavérité, Oui, il y a aussi des loups ravisseurs et de l’ivraie, mais ce ne sont pas eux les Chrétiens charnels, ce sont des envoyés de Satan, qui savent très bien ce qu’ils font!

      J'aime

  3. amourdelavérité dit :

    La Parole dit clairement qu’il est impossible d’être né de nouveau et de marcher selon la chair car le corps du péché est détruit et ne sommes plus esclaves selon Romains 6,6.

    Dans Galates 5 que vous citez, au v. 24 et 25 il est écrit : Ceux qui sont à Jésus-Christ ont crucifié la chair avec ses passions et ses désirs. Si nous vivons par l’Esprit, marchons aussi selon l’Esprit.

    C’est merveilleux d’être libre du péché dans la chair nouvelle que le Seigneur nous à donné. Alléluia et Gloire à notre Rédempteur, Jésus Christ !

    J'aime

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Chère amourdelavérité, C’est une grave erreur de croire qu’il est impossible à un Chrétien né de nouveau de marcher selon la chair. Si vous croyez cela, vous allez vous couper de tout lien fraternel avec beaucoup de Chrétiens qui marchent encore dans la chair, parce qu’ils n’ont pas encore été éclairés. Toutes les épîtres de Paul s’adressent à des Chrétiens nés de nouveau, et il les exhorte constamment à ne plus marcher selon la chair. Si cela leur était impossible de marcher selon la chair, il n’aurait pas perdu son temps à les exhorter! Il leur aurait dit qu’ils n’étaient pas nés de nouveau et qu’ils devaient se convertir! Mais il demande aux Ephésiens de ne pas marcher comme les païens (Eph. 4: 17), et de se dépouiller du vieil homme, aux Galates de ne pas retomber sous la Loi, donc dans la chair (Gal. 1: 6 et 3: 1), et il dit bien aux Corinthiens qu’ils sont charnels (1 Cor. 3: 1), etc… A ceux-ci justement, il leur dit qu’ils sont des « enfants en Christ », et que c’est justement pour cela qu’ils sont charnels. Mais c’est précisément parce que le corps du péché a été détruit, et que la chair a été crucifiée en Jésus-Christ, que nous pouvons à présent ne plus marcher par la chair, et marcher par l’esprit. Mais nous ne le pouvons que si nous connaissons l’oeuvre de la croix. En outre, le Seigneur ne nous a pas encore donné une chair nouvelle, puisque notre corps physique n’est pas encore ressuscité!

      J'aime

  4. amourdeLaVérité dit :

    HENRI : La « chair », nous devons le répéter, est une puissance de péché et de mort, qui demeure dans les membres de tout Chrétien né de nouveau.
    PAROLE DE DIEU : L’Éternel Dieu forma l’homme de la poussière de la terre, il souffla dans ses narines un souffle de vie et l’homme devint un être de CHAIR et vivant.
    Dieu créa l’homme à son image, il le créa à l’image de Dieu, il créa l’homme de CHAIR et la femme de CHAIR.
    Alors l’Éternel Dieu fit tomber un profond sommeil sur l’homme, qui s’endormit; il prit une de ses côtes, et referma la CHAIR à sa place. Et l’homme dit: Voici cette fois celle qui est os de mes os et CHAIR de ma CHAIR! on l’appellera femme, parce qu’elle a été prise de l’homme. C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et ils deviendront une seule CHAIR.
    LA CHAIR EST DE DIEU, et NE DE NOUVEAU, LE PÉCHÉ NE DEMEURE PAS EN LUI
    Si donc quelqu’un est en Christ, il est né de nouveau – une nouvelle créature; les choses vieilles sont passées; voici, toutes choses sont faites nouvelles—notre vieil homme a été crucifié avec lui, afin que le corps du péché fût détruit, pour que nous ne soyons plus esclaves du péché; car celui qui est mort est libre du péché—Nous savons que quiconque est né de Dieu ne pèche point; mais celui qui est né de Dieu se garde lui-même, et le malin ne le touche pas…

    J'aime

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Chère amourdelavérité, Avant la chute, effectivement, la chair d’Adam et d’Eve était pure, tout comme celle de Jésus quand Il S’est incarné. Le péché n’est entré dans l’homme qu’après la chute. Lorsque nous naissons de nouveau, nous sommes libérés du péché, puisque nous recevons un esprit nouveau créé sans péché. Pour pouvoir marcher sans péché, il faut donc marcher par l’esprit, et ne plus marcher selon la chair (Galates 5: 16).

      J'aime

  5. Bethel dit :

    Je vous remercie pour cette réponse puissante et véridique. Soutenez-moi dans la prière afin que je prenne conscience de ma véritable position en Christ. La Foi étant un don de Dieu, que je puisse accepter par la Foi ce que Christ a accompli pour moi.
    Que le Seigneur vous bénisse.

    J'aime

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Cher frère Béthel, Tu as déjà pris conscience de ta position, puisque tu la connais! Ce qu’il faut à présent, c’est croire ce que Dieu te dit, t’approprier cette position qui est la tienne, et t’installer dedans par la foi!

      J'aime

  6. Bethel dit :

    Merci frère Henri. Pour moi, vous faites réellement ce que la Parole de Dieu dit: Mettre les dons spirituels au profit de l’édification du Corps de Christ. J’ai étudié plusieurs de vos articles, notamment ceux relatifs à la marche par l’Esprit, et je confesse, par la Grâce de Dieu, ça m’a beaucoup aidé dans ma marche avec Christ. Mais je demeure dans la difficulté d’être libéré du tabac et, comme dit la Parole, nous sommes esclave de ce qui a triomphé de nous. Je voudrais demander au travers de votre blog votre prière et vos conseil pratiques pour ne pas rester dans l’esclavage, alors que Christ m’a appelé à la Liberté.
    Merci et que le Seigneur continue à vous bénir.

    J'aime

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Cher frère Bethel, Tu seras complètement délivré quand tu accepteras par la foi cette vérité que ce besoin de fumer que tu ressens ne vient pas de toi, de ta vraie nature régénérée, mais de la chair, puissance de péché qui demeure dans tes membres, mais qui a été vaincue par Christ à la croix! Au Ciel, personne n’a besoin de fumer, et ton esprit régénéré est déjà au Ciel!

      J'aime

%d blogueurs aiment cette page :