B142-Voulez-vous recevoir une promotion spirituelle?

Article de Henri Viaud-Murat.

Nous désirons tous, normalement, progresser dans notre vie spirituelle. Dieu veut nous faire grandir en Christ. Mais savez-vous réellement ce que signifie pour vous « recevoir une promotion spirituelle »?

Nous savons que Dieu veut nous pardonner nos péchés, si nous les Lui confessons sincèrement, et si nous reconnaissons que Jésus-Christ est mort pour expier nos péchés. Son sang a été versé pour nous purifier de tout péché.

Mais le plan de Dieu ne s’arrête pas là! Il veut, non seulement pardonner nos péchés, mais faire de nous de nouvelles créations en Christ. Jésus appelle cela une « nouvelle naissance ».

La Bible nous enseigne clairement que Dieu, par un acte souverain de Sa grâce, transforme immédiatement tous les pécheurs repentants, qui ont accepté Son Fils comme Sauveur et Seigneur, en nouvelles créations pures et parfaites.

Notre esprit, qui forme notre « homme intérieur », notre « homme spirituel », est entièrement régénéré, à l’image même du Seigneur Jésus. Cet « homme intérieur » régénéré devient « justice de Dieu en Christ » (2 Corinthiens 5: 21). Il est « créé selon Dieu dans une justice et une sainteté que produit la vérité » (Ephésiens 4: 24).

« C’est en vertu de cette volonté que nous sommes sanctifiés, par l’offrande du corps de Jésus-Christ, une fois pour toutes. Et tandis que tout sacrificateur fait chaque jour le service et offre souvent les mêmes sacrifices, qui ne peuvent jamais ôter les péchés, lui, après avoir offert un seul sacrifice pour les péchés, s’est assis pour toujours à la droite de Dieu, attendant désormais que ses ennemis soient devenus son marchepied. Car, par une seule offrande, il a amené à la perfection pour toujours ceux qui sont sanctifiés » (Hébreux 10: 10-14).

Ce qui est quelque chose, c’est donc d’être une nouvelle création en Christ! Sans ce point de départ obligé, il n’y a aucune progression spirituelle ultérieure possible!

Vous pourriez dire: « Mais, puisque nous sommes déjà purs et parfaits en Christ, dans notre esprit régénéré, pourquoi avons-nous encore besoin de progresser spirituellement? »

C’est une bonne question, mais la réponse est simple: la perfection que nous recevons à notre nouvelle naissance est la perfection de notre esprit, de notre « homme intérieur ». Encore faut-il à présent que cette perfection intérieure se manifeste dans tous les autres aspects de notre nature « extérieure », de notre âme et de notre corps.

Je le répète souvent, quand nous passons par une nouvelle naissance spirituelle, nous ne vivons pas encore consciemment au niveau de notre esprit régénéré. Nous vivons consciemment au niveau de notre âme, qui est notre être psychologique « ordinaire ». C’est le siège de la conscience de soi. C’est au niveau de notre âme que se manifestent tous les sentiments, émotions, pensées, désirs, passions, et volontés qui animent notre vie de tous les jours, et qui ne proviennent pas tous de notre esprit régénéré!

En effet, au début de notre conversion, notre âme est encore complètement encombrée de tout ce que notre nature passée de pécheurs avait accumulé, dans notre mémoire, notre culture, nos habitudes, nos préjugés, nos conceptions, nos opinions, etc… Tout cela est loin d’être pur! Tout cela doit être purifié, et remplacé par les pensées, les désirs, les volontés et les sentiments purs et saints qui proviennent de notre esprit régénéré, et qui cherchent à « descendre » au niveau de notre âme.

C’est pour cela que le Seigneur nous a accordé Son Saint-Esprit et Sa Parole, la Bible, pour nous aider à faire le tri, au niveau de notre âme, entre tout ce qui est bon et mauvais, entre tout ce qui est contraire à la nature et à la volonté de Dieu, et tout ce que Dieu approuve.

Nous découvrons alors que notre nouvelle naissance n’a pas réglé, loin de là, tous nos problèmes concrets! Nous découvrons aussi qu’il y a, dans nos membres, une puissance de péché et de mort qui y demeure, et que Paul appelle « la chair ».

Mais cette puissance de péché et de mort n’a rien à voir avec notre nouvelle nature régénérée. Elle lui est même complètement opposée. Elle éprouve, elle aussi, des sentiments, des émotions, des pensées, des désirs, des passions, des volontés, mais qui s’opposent radicalement à ceux de notre esprit.

« Je dis donc: Marchez selon l’esprit, et vous n’accomplirez pas les désirs de la chair. Car la chair a des désirs contraires à ceux de l’esprit, et l’esprit en a de contraires à ceux de la chair; ils sont opposés entre eux » (Galates 5: 16-17).

Toute notre progression spirituelle consiste donc à repérer et à éliminer tout ce qui provient encore de notre passé et de la chair, et qui peut encore nous contrôler, pour le remplacer par tout ce que Dieu nous a déjà donné dans notre esprit, et qui doit nous contrôler dans tous les domaines de notre vie de Chrétiens.

Cette progression spirituelle s’appelle la « sanctification ». Nous sommes donc des « saints » en voie de sanctification, des « purs » en voie de purification, et des « parfaits » en voie de perfectionnement!

Dans ce processus de sanctification, le Seigneur nous fait franchir constamment des étapes, qui sont comme les marches d’une échelle ou d’un escalier, qui nous permettent de nous élever constamment vers le ciel, tout en gardant les pieds sur terre.

Nous devenons ainsi des Chrétiens de moins en moins charnels, et de plus en plus spirituels.

Seul le Seigneur peut piloter efficacement ce processus de sanctification. Ce n’est pas à nous de définir notre propre programme de sanctification! Nous serions sans doute trop généreux dans le traitement que nous voudrions nous infliger! Car il s’agit d’une véritable mise à mort de tout ce que nous étions auparavant, pour nous introduire dans la vie de résurrection de Christ.

Les premières étapes de notre sanctification consistent le plus souvent à nous faire prendre conscience de la nécessité de commencer à éliminer de notre vie les éléments les plus grossiers. Car nous ne sommes pas encore capables de pénétrer dans les subtilités de notre sanctification pratique.

Le Seigneur nous aidera donc à éliminer en toute priorité tout ce qui est grossièrement impur à Ses yeux: magie, sorcellerie, perversions sexuelles, excès de table, gloutonnerie, adultère, et autres choses semblables. Toutefois, ce que nous considérons comme « grossier » ne correspond pas nécessairement à ce que le Seigneur considère comme « grossier ».

Nous devons donc faire entièrement confiance à la Sagesse et à l’Amour du Seigneur, qui sait parfaitement par quelles étapes nous devons passer dans notre sanctification pratique.

Ce qu’il y a de merveilleux avec le Seigneur, c’est qu’Il est seul capable de concevoir pour chacun de Ses enfants un enseignement et un traitement parfaitement personnalisés, et adaptés à chaque situation individuelle!

Notre part, c’est de nous abandonner entièrement entre Ses mains, afin de Lui permettre de faire exactement ce qu’Il veut faire dans notre vie, sans résistance ni opposition de notre part. Le cri de notre coeur devrait toujours être: « Seigneur, non pas ce que je veux, mais ce que Tu veux! »

Ensuite, plus ou moins rapidement, le Seigneur nous accorde la grâce de recevoir quelques « promotions spirituelles ». Nous avons appris les leçons de base, et nous pouvons passer aux classes supérieures!

Nous commençons alors à atteindre une étape de notre sanctification où le Seigneur peut nous apprendre quelques leçons spirituelles profondes, parce qu’Il nous a rendus capables de les apprendre.

Je voudrais, dans cet article, insister sur une leçon spirituelle particulièrement profonde et importante, que le Seigneur veut pouvoir nous enseigner au plus vite dans notre progression spirituelle. Car, lorsque nous aurons compris et appris cette leçon, notre progression prendra un rythme beaucoup pus rapide!

Cette leçon spirituelle profonde peut se résumer ainsi: C’est une immense grâce de Dieu de pouvoir recevoir des traitements injustes, quand on n’a rien fait de mal, tout en continuant à réagir comme Jésus!

Bien-aimés, c’est cela, la Justice de Dieu!

Dans notre monde contrôlé par le péché, la dernière des choses que les hommes peuvent supporter, c’est l’injustice! La chose qu’ils admettent le moins, c’est un traitement injuste!

« Et vous, mon frère, vous nous dites que c’est une grâce de Dieu que de supporter des traitements injustes, quand on n’a rien fait de mal? »

Oui, mon frère, ma soeur, mais ce n’est pas moi qui le dis, c’est le Seigneur de toute Gloire!

« Serviteurs, soyez soumis en toute crainte à vos maîtres, non seulement à ceux qui sont bons et doux, mais aussi à ceux qui sont d’un caractère difficile. Car c’est une grâce que de supporter des afflictions par motif de conscience envers Dieu, quand on souffre injustement. En effet, quelle gloire y a-t-il à supporter de mauvais traitements pour avoir commis des fautes? Mais si vous supportez la souffrance lorsque vous faites ce qui est bien, c’est une grâce devant Dieu. Et c’est à cela que vous avez été appelés, parce que Christ aussi a souffert pour vous, vous laissant un exemple, afin que vous suiviez ses traces, Lui qui n’a point commis de péché, Et dans la bouche duquel il ne s’est point trouvé de fraude; lui qui, injurié, ne rendait point d’injures, maltraité, ne faisait point de menaces, mais s’en remettait à celui qui juge justement; lui qui a porté lui-même nos péchés en son corps sur le bois, afin que morts aux péchés nous vivions pour la justice; lui par les meurtrissures duquel vous avez été guéris. Car vous étiez comme des brebis errantes. Mais maintenant vous êtes retournés vers le pasteur et le gardien de vos âmes » (1 Pierre 2: 18-25).

Quand nous pensons aux « grâces » de Dieu, nous aimons bien penser aux bénédictions, aux guérisons, aux délivrances, aux interventions miraculeuses, aux dons abondants, ou aux ministères qu’Il peut nous accorder! Et voilà que nous découvrons que la grâce la plus élevée, aux yeux du Seigneur, c’est celle d’être injustement traité, quand on n’a rien fait de mal, à l’image du Seigneur Jésus Lui-même!

Et c’est à cela que nous sommes appelés par Dieu! Appelés à souffrir injustement, tout en bénissant nos ennemis et en leur faisant du bien!

Bien-aimés, si Dieu nous appelle à souffrir injustement, c’est parce qu’il nous en a rendus capables, en nous donnant une nouvelle nature semblable à celle de Jésus!

Comprenez-vous pourquoi le Seigneur nous réserve Son « meilleur » pour la fin? Car, au début de notre conversion, nous sommes encore, en général, bien incapables de supporter l’injustice! Nous sommes encore bien prompts à nous défendre, à nous justifier, et à faire valoir nos droits!

Puis nous finissons par comprendre que, si le Seigneur nous a recréés à l’image de Jésus, c’est pour nous permettre de nous comporter comme Lui sur cette terre de péché! C’est pour glorifier Dieu en manifestant toujours et partout le caractère de l’Agneau de Dieu! C’est pour manifester Jésus Lui-même au travers de notre vie!

Jésus a bien prévenu Ses disciples:

« Le disciple n’est pas plus que le maître, ni le serviteur plus que son seigneur. Il suffit au disciple d’être traité comme son maître, et au serviteur comme son seigneur. S’ils ont appelé le maître de la maison Béelzébul, à combien plus forte raison appelleront-ils ainsi les gens de sa maison! Ne les craignez donc point » (Matthieu 10: 24-26).

« Heureux serez-vous, lorsque les hommes vous haïront, lorsqu’on vous chassera, vous outragera, et qu’on rejettera votre nom comme infâme, à cause du Fils de l’homme! Réjouissez-vous en ce jour-là et tressaillez d’allégresse, parce que votre récompense sera grande dans le ciel; car c’est ainsi que leurs pères traitaient les prophètes. Mais, malheur à vous, riches, car vous avez votre consolation! Malheur à vous qui êtes rassasiés, car vous aurez faim! Malheur à vous qui riez maintenant, car vous serez dans le deuil et dans les larmes! Malheur, lorsque tous les hommes diront du bien de vous, car c’est ainsi qu’agissaient leurs pères à l’égard des faux prophètes! Mais je vous dis, à vous qui m’écoutez: Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent, bénissez ceux qui vous maudissent, priez pour ceux qui vous maltraitent. Si quelqu’un te frappe sur une joue, présente-lui aussi l’autre. Si quelqu’un prend ton manteau, ne l’empêche pas de prendre encore ta tunique. Donne à quiconque te demande, et ne réclame pas ton bien à celui qui s’en empare. Ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le de même pour eux. Si vous aimez ceux qui vous aiment, quel gré vous en saura-t-on? Les pécheurs aussi aiment ceux qui les aiment. Si vous faites du bien à ceux qui vous font du bien, quel gré vous en saura-t-on? Les pécheurs aussi agissent de même. Et si vous prêtez à ceux de qui vous espérez recevoir, quel gré vous en saura-t-on? Les pécheurs aussi prêtent aux pécheurs, afin de recevoir la pareille. Mais aimez vos ennemis, faites du bien, et prêtez sans rien espérer. Et votre récompense sera grande, et vous serez fils du Très-Haut, car il est bon pour les ingrats et pour les méchants. Soyez donc miséricordieux, comme votre Père est miséricordieux. Ne jugez point, et vous ne serez point jugés; ne condamnez point, et vous ne serez point condamnés; absolvez, et vous serez absous. Donnez, et il vous sera donné: on versera dans votre sein une bonne mesure, serrée, secouée et qui déborde; car on vous mesurera avec la mesure dont vous vous serez servis. Il leur dit aussi cette parabole: Un aveugle peut-il conduire un aveugle? Ne tomberont-ils pas tous deux dans une fosse? Le disciple n’est pas plus que le maître; mais tout disciple accompli sera comme son maître » (Luc 6: 22-40).

Ces paroles font écho à celles que le Seigneur prononce dans le magnifique Sermon sur la Montagne:

« Vous avez appris qu’il a été dit: Tu aimeras ton prochain, et tu haïras ton ennemi. Mais moi, je vous dis: Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent, afin que vous soyez fils de votre Père qui est dans les cieux; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et il fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes. Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense méritez-vous? Les publicains aussi n’agissent-ils pas de même? Et si vous saluez seulement vos frères, que faites-vous d’extraordinaire? Les païens aussi n’agissent-ils pas de même? Soyez donc parfaits, comme votre Père céleste est parfait » (Matthieu 5: 43-48).

Ainsi, en Christ, nous ne nous contentons pas de supporter passivement les mauvais traitements! Mais nous atteignons une étape spirituelle capitale, où nous pouvons positivement commencer, naturellement et sans effort, à faire du bien à ceux qui nous font du mal! Quelle grâce magnifique!

En lisant ces lignes, nous pouvons comprendre que le Seigneur est en train de décrire une vie divine et impérissable, qui n’a strictement rien à voir avec la vie que peuvent vivre des hommes pécheurs sur cette terre!

Une telle vie divine ne peut absolument pas être imitée! Elle ne résulte pas de la mise en pratique de lois et de règlements! Mais elle doit s’écouler et se manifester naturellement d’un être humain qui est réellement passé par une nouvelle naissance en Christ! Voilà de quoi le Seigneur nous a rendus capables, pourvu que nous marchions par l’esprit et non par la chair! Cette vie divine est pour nous!

Voilà donc, bien-aimés, ce qui nous attend, à mesure que nous progresserons spirituellement, et que nous aurons appris à marcher par l’esprit!

Nous ne devons ni nous étonner, ni nous inquiéter de ce qui va nous arriver, lorsque nous pensons aux traitements injustes qui nous attendent!

Ce n’est pas Dieu qui a planifié ces traitements injustes pour nous. Mais Il sait que nous vivons dans un monde contrôlé par Satan et par le péché. Ce monde est fondamentalement opposé à Dieu. Ceux qui sont de plus en plus semblables au Seigneur Jésus, dans leur vie pratique, seront donc de plus en plus traités comme Lui-même a été traité. Mais, en même temps, nous devons aussi savoir que Dieu nous a rendus capables de réagir comme Jésus, et de nous comporter comme Lui! Car c’est ainsi que le Seigneur sera pleinement glorifié! C’est ainsi que le monde qui nous entoure comprendra que nous sommes d’en haut et non d’en bas!

Nous pouvons aussi observer, partout dans le monde, qu’il y a beaucoup plus de femmes que d’hommes qui se convertissent au Seigneur. Il y a donc aussi beaucoup de couples où l’épouse est convertie, et où le mari ne l’est pas.

Beaucoup de nos soeurs en Christ sont donc journellement confrontées à de nombreux traitements injustes, et en souffrent profondément.

Toutefois, si ces chères soeurs ont compris cette leçon spirituelle que le Seigneur veut leur apprendre, elles peuvent trouver dans leur situation une extraordinaire opportunité de glorifier le Seigneur. Elles peuvent donner un exemple extraordinaire de ce que peut être la véritable Eglise de Jésus-Christ!

Voici ce que nous enseigne l’apôtre Pierre:

« Femmes, soyez de même soumises à vos maris, afin que, si quelques-uns n’obéissent point à la parole, ils soient gagnés sans parole par la conduite de leurs femmes, en voyant votre manière de vivre chaste et réservée. Ayez, non cette parure extérieure qui consiste dans les cheveux tressés, les ornements d’or, ou les habits qu’on revêt, mais la parure intérieure et cachée dans le coeur, la pureté incorruptible d’un esprit doux et paisible, qui est d’un grand prix devant Dieu. Ainsi se paraient autrefois les saintes femmes qui espéraient en Dieu, soumises à leurs maris, comme Sara, qui obéissait à Abraham et l’appelait son seigneur. C’est d’elle que vous êtes devenues les filles, en faisant ce qui est bien, sans vous laisser troubler par aucune crainte » (1 Pierre 3: 1-6).

Il est clair que la chair ne peut que se révolter en lisant cela, car une telle attitude est complètement opposée à l’esprit qui anime ce monde! Mais elle traduit magnifiquement l’Esprit de Christ!

Le même apôtre Pierre ajoute un peu plus loin, à l’intention de tous les Chrétiens:

« Bien-aimés, ne soyez pas surpris, comme d’une chose étrange qui vous arrive, de la fournaise qui est au milieu de vous pour vous éprouver. Réjouissez-vous, au contraire, de la part que vous avez aux souffrances de Christ, afin que vous soyez aussi dans la joie et dans l’allégresse lorsque sa gloire apparaîtra. Si vous êtes outragés pour le nom de Christ, vous êtes heureux, parce que l’Esprit de gloire, l’Esprit de Dieu, repose sur vous. Que nul de vous, en effet, ne souffre comme meurtrier, ou voleur, ou malfaiteur, ou comme s’ingérant dans les affaires d’autrui. Mais si quelqu’un souffre comme chrétien, qu’il n’en ait point honte, et que plutôt il glorifie Dieu à cause de ce nom. Car c’est le moment où le jugement va commencer par la maison de Dieu. Or, si c’est par nous qu’il commence, quelle sera la fin de ceux qui n’obéissent pas à l’Evangile de Dieu? Et si le juste se sauve avec peine, que deviendront l’impie et le pécheur? Ainsi, que ceux qui souffrent selon la volonté de Dieu remettent leurs âmes au fidèle Créateur, en faisant ce qui est bien » (1 Pierre 4: 12-19).

Pierre parle d’une « fournaise »! Il parle des « souffrances de Christ »! Il parle des « outrages » que nous devons subir au nom de Christ!

Remarquez toutefois que Pierre parle aussi de la joie et de l’allégresse que nous éprouverons, quand Christ apparaîtra, parce que nous avons été jugés dignes de participer aux souffrances de Christ!

Nous avons été jugés dignes de recevoir cette précieuse « promotion spirituelle »! Nous avons appris à supporter l’injustice et à la considérer comme une grâce!

Cela signifie que, dès à présent, nous pouvons nous considérer comme heureux d’être outragés pour le nom de Christ, alors que nous n’avons rien fait de mal! Parce que nous savons que l’Esprit de gloire, l’Esprit de Dieu, repose alors sur nous!

Mais l’Esprit de gloire ne peut pas reposer sur nous, si nous n’avons pas appris cette précieuse leçon spirituelle!

J’insiste encore sur un point fondamental: dans notre nouvelle nature, Dieu nous a déjà rendus capables de nous comporter comme Christ! C’est simplement lorsque nous ne le savons pas, ou lorsque nous ne le croyons pas, que nous empêchons le Saint-Esprit de nous introduire dans cette dimension surnaturelle!

Quand nous souffrons injustement pour Christ, cela signifie que nous ne sommes responsables en rien des mauvais traitements que nous recevons. Nous devons donc être certains que nos souffrances sont bien celles de Christ, c’est-à-dire des souffrances parfaitement injustes, alors que nous n’avons rien fait de mal!

C’est le Saint-Esprit qui mettra Sa paix dans notre coeur, pour nous montrer qu’il en est bien ainsi, et que nous ne sommes pas responsables des mauvais traitements que nous recevons.

Nous pourrons alors « remettre nos âmes au fidèle Créateur, en faisant ce qui est bien ». De son côté, l’apôtre Paul nous adresse cette exhortation:

« Ne vous inquiétez de rien; mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces. Et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos coeurs et vos pensées en Jésus-Christ. Au reste, frères, que tout ce qui est vrai, tout ce qui est honorable, tout ce qui est juste, tout ce qui est pur, tout ce qui est aimable, tout ce qui mérite l’approbation, ce qui est vertueux et digne de louange, soit l’objet de vos pensées. Ce que vous avez appris, reçu et entendu de moi, et ce que vous avez vu en moi, pratiquez-le. Et le Dieu de paix sera avec vous » (Philippiens 4: 6-9).

Cette merveilleuse paix de Dieu, qui est aussi la paix de la foi, la certitude que nous sommes bien dans le plan de Dieu, cette paix divine gardera nos coeurs et nos pensées en Jésus-Christ!

Nous savons que ces souffrances sont temporaires, et qu’elles prendront fin un jour, pour faire place à la félicité éternelle! Et aussi que, dès à présent, nous avons un Consolateur divin qui nous aime et qui nous console!

Aussi, malgré ces souffrances nécessaires, et grâce aussi à ces souffrances, nous nous réjouirons d’avoir franchi une étape essentielle dans notre progression spirituelle! Dieu nous aura rendus capables de glorifier davantage le Seigneur Jésus dans notre vie! N’oublions jamais cette leçon!

61 Responses to B142-Voulez-vous recevoir une promotion spirituelle?

  1. Flo dit :

    Amen Sylvie S. ! Epître de Paul aux Romains 6:3 (Ostervald): « Ne savez-vous pas que nous tous qui avons été baptisés en Jésus-Christ, nous avons été baptisés en sa mort? » Epître de Paul aux Romains 8:37 (Ostervald): « Au contraire, dans toutes ces choses nous sommes plus que vainqueurs, par celui qui nous a aimés ». Epître de Paul aux Romains 8:31 (Ostervald): « Que dirons-nous donc sur cela? Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous? »
    Quand je rentre dans un lieu bondé de ténèbres je dis à mon Père céleste, en mon coeur, que je ne suis jamais seule puisque c’est Jésus qui vit en moi. Alors je n’en ressors jamais abattue, malgré toutes sortes de persécutions qui peuvent pourtant se dresser face à moi.. Du moins, depuis que je le fais en Esprit et en Vérité, grâce à la marche par l’Esprit, Dieu soit loué !
    Bénédictions à tous, Flo.

  2. Sylvie S. dit :

    Ô Henri, merci beaucoup d’avoir écrit : PARCE QUE NOUS SAVONS QUE LE SEIGNEUR JESUS EST PERSECUTE AVEC NOUS ! Je n’ai pas cela assez souvent en tête. C’est bien de l’entendre. Ainsi c’est plus facile à vivre et nous ne manquons pas de courage !

  3. Simone dit :

    Merci frère Henri. Il y a aussi un temps où on peut être appelé à se taire et un temps pour parler aussi. Mais je trouve le plus fort c’est quand nous pouvons aimer et prier pour nos ennemis. Ca c’est une grâce immense.
    Par rapport aux traitements injustes, je crois que plus nous apprenons à marcher par l’esprit, plus nous serons persécutés. Les esprits démoniaques s’opposent de plus en plus violemment aux vrais Chrétiens et leur font la guerre, au fur et à mesure que l’enlèvement approche. Je ne sais pas si vous avez déjà lu cet article écrit par David Wilkerson: « Les exigences de la consécration », et qui m’a été d’une grande aide lors de temps difficiles pour la défense de la saine doctrine :
    http://www.enseignemoi.com/articles/enseignement/les-exigences-de-la-consecration.html
    Avec mes meilleures salutations.

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Chère Soeur Simone, une fois que l’on a compris et accepté cela, on a l’esprit tranquille, même au milieu des persécutions, parce que nous savons que le Seigneur Jésus est persécuté avec nous!

  4. Simone dit :

    Cher Frère Henri,
    Je suis un peu perdue parce que je vis une situation actuelle où j’ai repris une soeur pour un péché selon Mt 15:18 afin qu’elle se repente, qu’on puisse retrouver une communion fraternelle et c’est une situation qui dure depuis une année et finalement j’en ai fait part à d’autres. D’autre part la Bible nous dit d’accepter l’injustice. Et effectivement elle se fait passer pour une victime auprès des autres à cause de moi, à cause de la lumière que je veux lui apporter. Que dois-je faire ? Jésus est formel et nous dit de dénoncer le péché. Est-ce que mon attitude est juste ?
    Merci de m’éclairer.
    Salutations en Christ.

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Chère Soeur Simone, Nous devons toujours agir en fonction de la conviction que le Seigneur nous donne. Si tu es convaincue d’avoir fait ce que le Seigneur t’avait demandé de faire, reste en paix, et laisse la suite entre les mains du Seigneur! Nous devons apprendre à être toujours dirigés par le Saint-Esprit, car, dans l’esprit, il n’y a pas de règles applicables systématiquement à tous les cas!

  5. RAKOTONDRAVAO Jean Olivier Roland Ernest dit :

    Cher frère HENRI, que Dieu vous bénisse toujours, que la lumière du Très Haut le Tout Puissant resplendisse toujours sur ta face. Vous voyez frère, les enseignements de la Parole que Dieu et que notre Seigneur Jésus Christ t’as donné nous rendent effectivement des disciples, par le renoncement du moi, la mort à soi-même et la résurrection par la nouvelle naissance, le baptême d’eau et le baptême du Saint Esprit, la marche par l’Esprit. C’est très Glorieux d’être transformés et conduits à tout moment par le Saint-Esprit de manière réelle, par la foi, les yeux fixés sur Jésus comme vous m’avez dit. GLOIRE A JESUS.
    J’aimerais te faire savoir que je suis un Chrétien individuel sans dénomination d’église, mon église que je crois, c’est que je fais partie du Corps de Christ, et je suis conduit de lumière en lumière par le Saint-Esprit, par Jésus Christ, le Fils de Dieu venant en chair au monde, mort pour le monde entier et rescussité pour tous les hommes du monde entier.
    C’est ma femme et mes enfants que le Seigneur utilise à m’ouvrir les yeux, avec quelques personnes, je crois le Seigneur commence à m’utiliser à porter la pure vérité aux autres, avec l’amour qu’Il m’a donné. Si vous voulez, mon frère Pasteur, m’aider à me donner plus de lumière et prier pour moi et ma famille, pour que le Seigneur ouvre pleinement mes oreilles spirituelles, afin que je comprenne davantage Son plan pour ma vie, le ministère que je dois occuper; je rappelle nous n’avons pas d’église avec dénomination, et je fais bien attention aux églises sectes qui ne pratiquent pas la vérité de la Parole. Je me trouve actuelle à la ville de SAMBAVA, Madagascar, je travaille actuellement en tant que chef du Service Administratif du Ministère Environnement et Forêts.
    GLOIRE A JESUS CHRIST NOTRE SEIGNEUR!
    QUE DIEU VOUS BENISSE!
    AMEN!

  6. RAKOTONDRAVAO Jean Olivier Roland Ernest dit :

    Frère HENRI, j’aimerais bien témoigner que tous vos enseignements et prédications sur mp3 m’ont vraiment transmis la vie du Seigneur, par l’onction qui accompagne les paroles de Christ, vos prédications de la croix de Christ, que je suis mort en Christ et aussi ressuscité en Christ, je suis actuellement une nouvelle créature, j’ai reçu par la foi dans mes prières, un processus de transformation se passe réellement en moi et ne s’arrète jamais, et je pense que jusqu’à ce que j’atteins la stature parfaite de Christ, selon l’enseignement de la Parole; vous avez parlé dans la marche par l’Esprit, que cette créature nouvelle en moi est un homme spirituel complet, avec toutes les fonctions tels yeux, mains, langues, oreilles, nez, pieds, en fait corps spirituel complet. J’aimerais bien approfondir avec toi, et je vous pose une question Frère : COMMENT AS-TU REELLEMENT VECU CES CHOSES, CE PROCESSUS DE TRANSFORMATION?
    QUE DIEU NOTRE PERE CELESTE, ET LE SEIGNEUR JESUS CHRIST, VOUS BENISSE PAR SON ESPRIT SAINT, AMEN ET AMEN, ALLELUIA!

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Cher frère Jean Olivier, Que Dieu soit béni pour Son action dans ta vie! C’est le Saint-Esprit qui nous fait passer par ce processus de transformation, tant que nous restons dans la foi, les yeux fixés sur le Seigneur et sur Sa Parole!

  7. Sylvie S. dit :

    Malika je loue Dieu pour toi et toute ta famille, à cause de Son nom qui est Tout-puissant et Sa bonté qui dure à toujours !
    Dieu vous bénisse à chaque seconde, éternellement ! Sois fortifiée dans la foi par Son Esprit-Saint qui est puissant, sois remplie de Sa paix ! Amen

  8. Malika dit :

    Merci pour tous ces témoignages. Le peu que je viens sur le net m’édifie beaucoup et ce, pour la Gloire de Dieu. QDVB. Malika.

  9. faithruth dit :

    Très chère soeur Malika, comme notre soeur Christine t’a envoyé mon témoignage, ne perds pas courage, c’est un chemin très très étroit, mais sache que ce n’est pas notre combat, c’est le combat de Dieu, je suis passée par ce chemin, avec ma famille, mon mari, mes compatriotes, le rejet et tout ce qui suit avec, ne t’inquiète pas Dieu est au travail, toi, glorifie le Seigneur dans cette affaire, bénis ton mari, ta famille, avec ton silence et ta patience, ton amour pour eux, tu verras, le temps il appartient à Dieu, Dieu n’est pas pressé, nous sommes très très pressés. Tiens fermement ma soeur, je prie pour toi. Et à la prochaine.

  10. Flo dit :

    Sois en paix Malika,
    Que Dieu te garde et te bénisse, sois fortifiée en Jésus, amen ! Bonne suite dans ta vie, dans la joie et la paix du Seigneur, Flo.

  11. Malika dit :

    Bonjour soeurs et frères bien-aimés,
    Que le Seigneur bénisse cette semaine débutante. Je prie Dieu afin que j’aie le plus souvent accés à internet, pour y apprendre et me ressourcer avec les témoignages des autres. Merci à Flo, Maryline, Nathalie, Jeanne, Christine,Sylvie et pardon si j’en oublie, vous êtes toutes et tous dans mon coeur, avec Jésus. Grand merci à vous tous pour vos pensées et union dans la prière. Dieu sait que j’en ai besoin. QDVG. Malika.