B152-La grandeur de notre vocation céleste.

Article de Henri Viaud-Murat.

Le Seigneur nous a sauvés, mais Il nous a aussi adressé une « sainte vocation ». Quelle est cette vocation, et en quoi nous est-il capital de répondre à cette vocation?

Paul écrit ceci à Timothée:

« N’aie donc point honte du témoignage à rendre à notre Seigneur, ni de moi son prisonnier. Mais souffre avec moi pour l’Evangile, par la puissance de Dieu qui nous a sauvés, et nous a adressé une sainte vocation, non à cause de nos oeuvres, mais selon son propre dessein, et selon la grâce qui nous a été donnée en Jésus-Christ avant les temps éternels, et qui a été manifestée maintenant par l’apparition de notre Sauveur Jésus-Christ, qui a détruit la mort et a mis en évidence la vie et l’immortalité par l’Evangile » (2 Timothée 1: 8-10).

Nous remarquons, dans ce passage, que Dieu ne S’est pas contenté de nous donner Son salut, aussi grandiose qu’il soit. Mais Il nous a aussi adressé une sainte vocation, selon Son propre dessein, et selon la grâce qui nous a été donnée en Jésus-Christ.

Jésus, le Fils de Dieu, a détruit la mort et mis en évidence la vie et l’immortalité par l’Evangile.

Depuis la chute, Dieu avait un grand dessein pour l’humanité déchue: non seulement la sauver, mais aussi lui adresser une sainte vocation.

Le mot « vocation » désigne un appel, une invitation. A quoi donc le Seigneur nous invite-t-Il?

Nous devons bien comprendre que le salut n’est pas l’objectif final du Seigneur en ce qui nous concerne. Il s’agit d’une étape indispensable, afin de nous rendre capables de répondre pleinement à l’appel que le Seigneur nous adresse ensuite. Quel est donc cet appel solennel?

Là encore, c’est l’apôtre Paul qui nous le révèle:

« Et même je regarde toutes choses comme une perte, à cause de l’excellence de la connaissance de Jésus-Christ mon Seigneur, pour lequel j’ai renoncé à tout, et je les regarde comme de la boue, afin de gagner Christ, et d’être trouvé en lui, non avec ma justice, celle qui vient de la loi, mais avec celle qui s’obtient par la foi en Christ, la justice qui vient de Dieu par la foi, afin de connaître Christ, et la puissance de sa résurrection, et la communion de ses souffrances, en devenant conforme à lui dans sa mort, pour parvenir, si je puis, à la résurrection d’entre les morts. Ce n’est pas que j’aie déjà remporté le prix, ou que j’aie déjà atteint la perfection; mais je cours, pour tâcher de le saisir, puisque moi aussi j’ai été saisi par Jésus-Christ. Frères, je ne pense pas l’avoir saisi; mais je fais une chose: oubliant ce qui est en arrière et me portant vers ce qui est en avant, je cours vers le but, pour remporter le prix de la vocation céleste de Dieu en Jésus-Christ. Nous tous donc qui sommes parfaits, ayons cette même pensée; et si vous êtes en quelque point d’un autre avis, Dieu vous éclairera aussi là-dessus. Seulement, au point où nous sommes parvenus, marchons d’un même pas. Soyez tous mes imitateurs, frères, et portez les regards sur ceux qui marchent selon le modèle que vous avez en nous. Car il en est plusieurs qui marchent en ennemis de la croix de Christ, je vous en ai souvent parlé, et j’en parle maintenant encore en pleurant. Leur fin sera la perdition; ils ont pour dieu leur ventre, ils mettent leur gloire dans ce qui fait leur honte, ils ne pensent qu’aux choses de la terre. Mais notre cité à nous est dans les cieux, d’où nous attendons aussi comme Sauveur le Seigneur Jésus-Christ, qui transformera le corps de notre humiliation, en le rendant semblable au corps de sa gloire, par le pouvoir qu’il a de s’assujettir toutes choses » (Philippiens 3: 8-21).

Nous voyons exposé ici le grand dessein de Dieu. Voici ce à quoi Dieu nous appelle et nous invite: parvenir à la connaissance de Jésus-Christ, gagner Christ, afin d’être trouvé en Lui, et de manifester pleinement Sa perfection dans tous les aspects de notre vie!

Cette connaissance de Christ nous est d’autant plus accessible que le Seigneur, dans Sa grâce, est venu demeurer Lui-même dans l’esprit régénéré de Ses nouvelles créations, et que nous sommes nous-mêmes « assis en Christ dans les lieux célestes »!

« … le mystère caché de tout temps et dans tous les âges, mais révélé maintenant à ses saints, à qui Dieu a voulu faire connaître quelle est la glorieuse richesse de ce mystère parmi les païens, savoir: Christ en vous, l’espérance de la gloire. C’est lui que nous annonçons, exhortant tout homme, et instruisant tout homme en toute sagesse, afin de présenter à Dieu tout homme, devenu parfait en Christ. C’est à quoi je travaille, en combattant avec sa force, qui agit puissamment en moi » (Colossiens 1: 26-29).

« Mais Dieu, qui est riche en miséricorde, à cause du grand amour dont il nous a aimés, nous qui étions morts par nos offenses, nous a rendus à la vie avec Christ c’est par grâce que vous êtes sauvés); il nous a ressuscités ensemble, et nous a fait asseoir ensemble dans les lieux célestes, en Jésus-Christ, afin de montrer dans les siècles à venir l’infinie richesse de sa grâce par sa bonté envers nous en Jésus-Christ » (Ephésiens 2: 4-7).

Le « prix de notre vocation céleste », c’est notre perfection en Jésus-Christ! C’est grâce à cette perfection que notre communion avec le Seigneur sera parfaite! Et c’est pour cela que nous devons constamment garder le regard fixé sur le Seigneur Jésus.

« C’est pourquoi, frères saints, qui avez part à la vocation céleste, considérez l’apôtre et le souverain sacrificateur de la foi que nous professons, Jésus, qui a été fidèle à celui qui l’a établi, comme le fut Moïse dans toute sa maison. Car il a été jugé digne d’une gloire d’autant supérieure à celle de Moïse que celui qui a construit une maison a plus d’honneur que la maison même. Chaque maison est construite par quelqu’un, mais celui qui a construit toutes choses, c’est Dieu. Pour Moïse, il a été fidèle dans toute la maison de Dieu, comme serviteur, pour rendre témoignage de ce qui devait être annoncé; mais Christ l’est comme Fils sur sa maison; et sa maison, c’est nous, pourvu que nous retenions jusqu’à la fin la ferme confiance et l’espérance dont nous nous glorifions » (Hébreux 3: 1-6).

Christ est non seulement notre Sauveur et notre Maître, mais aussi notre divin modèle. Par notre nouvelle naissance, nous avons été re-créés à Son image. Plus nous Le connaissons, et plus nous connaissons aussi la nouvelle nature que nous avons reçue en Lui!

Christ a été fidèle comme Fils sur la Maison de Dieu! Nous aussi, en tant que fils et filles de Dieu, nous sommes appelés à Lui être fidèles, et à retenir jusqu’à la fin la ferme confiance et l’espérance dont nous nous glorifions.

L’espérance biblique est une attente joyeuse et confiante de la manifestation de tout ce que Dieu nous a déjà acquis en Christ!

Nous sommes appelés à être des « amis de la croix de Christ »! Nous sommes appelés à rejoindre notre Cité Céleste, dans un nouveau corps semblable à celui de Sa gloire, afin de régner avec le Seigneur pour l’éternité!

Oui, par la grâce de Dieu, Son Eglise, qui est aussi l’Epouse de Jésus-Christ, est appelée, en Christ et avec Lui, à régner, en Lui et avec Lui, d’abord sur la terre du Millénium, puis dans le Royaume éternel de notre Dieu!

« Quand il eut pris le livre, les quatre êtres vivants et les vingt-quatre vieillards se prosternèrent devant l’agneau, tenant chacun une harpe et des coupes d’or remplies de parfums, qui sont les prières des saints. Et ils chantaient un cantique nouveau, en disant: Tu es digne de prendre le livre, et d’en ouvrir les sceaux; car tu as été immolé, et tu as racheté pour Dieu par ton sang des hommes de toute tribu, de toute langue, de tout peuple, et de toute nation; tu as fait d’eux un royaume et des sacrificateurs pour notre Dieu, et ils régneront sur la terre » (Apoc. 5: 8-10).

« Vous, au contraire, vous êtes une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple acquis, afin que vous annonciez les vertus de celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière, vous qui autrefois n’étiez pas un peuple, et qui maintenant êtes le peuple de Dieu, vous qui n’aviez pas obtenu miséricorde, et qui maintenant avez obtenu miséricorde » (1 Pierre 2: 9-10).

C’est pour cela que Dieu nous a sauvés de l’emprise du péché et de la mort! C’est pour cela que Jésus-Christ, dans Son Amour infini, a donné Sa vie sur la croix pour nous! C’est pour cela qu’Il a versé Son sang précieux! C’est pour cela qu’Il nous a sauvés! C’est pour cela qu’Il a fait de nous de nouvelles créations à Son image, saintes, pures et irrépréhensibles!

Dieu a engagé tous ceux qui sont nés de nouveau en Christ dans un puissant processus de transformation pratique, afin que « l’homme nouveau » qu’ils sont en Christ se manifeste pleinement, et que ces fils et filles de Dieu soient effectivement jugés dignes de régner avec Christ!

Nous avons besoin de cette vision céleste et divine, dès le premier jour de notre nouvelle naissance! Nous avons besoin de connaître ce cap divin que Dieu nous a fixé dans Sa Parole! Nous avons besoin de savoir où Dieu veut nous mener! C’est cela qui donne un sens à toute notre vie de Chrétiens!

Tous les autres objectifs de notre vie terrestre doivent être inscrits et inclus dans ce grand objectif suprême qui nous est fixé par notre vocation céleste. Aucun autre objectif ne doit prendre la place primordiale de notre vocation divine! Ce serait de l’idolâtrie.

Nous sommes engagés dans une formation pratique qui doit nous permettre de régner un jour avec Christ!

Pensez-vous honnêtement qu’il y ait beaucoup de Chrétiens nés de nouveau, dans la plupart de nos assemblées chrétiennes, qui soient aujourd’hui concrètement capables de régner sur cette terre, en manifestant la vigueur de David, la sagesse de Salomon et le zèle de Josias? Ou, tout simplement qui soient capables de régner dans la vie, à l’image de l’apôtre Paul?

C’est pour cela que notre apprentissage au règne effectif avec Christ doit passer par notre apprentissage de la marche par l’esprit. En effet, avant d’être installés sur nos trônes, dans la gloire de Dieu, et de pouvoir régner sur la terre, nous devons d’abord montrer au Seigneur que nous pouvons déjà régner dans notre propre vie.

« Si par l’offense d’un seul la mort a régné par lui seul, à plus forte raison ceux qui reçoivent l’abondance de la grâce et du don de la justice régneront-ils dans la vie par Jésus-Christ lui seul » (Romains 5: 17).

Bien-aimés, marcher par l’esprit nous apprend d’abord à régner sur le péché et sur toutes les oeuvres de Satan, au nom de Jésus-Christ. Et cela nous est à présent possible, car nous avons reçu l’abondance de la grâce de Dieu, et le don de Sa Justice!

Frères et Soeurs en Christ, élevons nos regards! Embrassons de nos yeux spirituels la majesté et la grandeur de la vocation qui nous est adressée par notre Père! Ayons la certitude qu’Il nous a déjà rendus capables de répondre à cet appel, et d’exercer toutes les hautes responsabilités qu’Il nous invite à exercer pour Sa gloire!

Engageons-nous avec assurance et détermination sur cette voie glorieuse! Prenons aussi comme modèle de foi et de persévérance notre père Abraham, auquel Dieu adressa aussi une sainte vocation!

« C’est par la foi qu’Abraham, lors de sa vocation, obéit et partit pour un lieu qu’il devait recevoir en héritage, et qu’il partit sans savoir où il allait. C’est par la foi qu’il vint s’établir dans la terre promise comme dans une terre étrangère, habitant sous des tentes, ainsi qu’Isaac et Jacob, les cohéritiers de la même promesse. Car il attendait la cité qui a de solides fondements, celle dont Dieu est l’architecte et le constructeur » (Hébreux 11: 8-10).

Abraham savait qu’il devait recevoir un lieu en héritage. Il ne savait pas exactement où il allait, mais il savait que Dieu le savait! Dieu lui avait promis la pleine possession d’une terre où coulait le lait et le miel! Et Abraham avançait, le coeur confiant en ce Dieu qui lui avait adressé cet appel.

Notre héritage n’est pas seulement un lieu, mais c’est une Personne, c’est Christ Lui-même, et c’est la Vie de Christ en nous!

Quand nous nous engageons sur le chemin de la marche par l’esprit, nous ne connaissons pas en détail toutes les étapes de notre périple. Mais nous devons être assurés que Dieu les connaît, et que le Seigneur saura nous guider, et nous faire atteindre ce pays de Canaan qui, pour nous, représente la marche par l’esprit, dans une pleine victoire sur le péché, sur la chair et sur toutes ses oeuvres!

Une fois que nous avons compris quelle était notre vocation céleste, nous pouvons, et nous devons, nous attacher à affermir cette vocation. Cela signifie que nous devons nous emparer de toutes les bénédictions que Dieu nous offre dans Sa grâce, et qui doivent nous permettre d’atteindre notre but, dans la pleine certitude que nous l’atteindrons, par la grâce de notre Dieu.

« Simon Pierre, serviteur et apôtre de Jésus-Christ, à ceux qui ont reçu en partage une foi du même prix que la nôtre, par la justice de notre Dieu et du Sauveur Jésus-Christ: que la grâce et la paix vous soient multipliées par la connaissance de Dieu et de Jésus notre Seigneur! Comme sa divine puissance nous a donné tout ce qui contribue à la vie et à la piété, au moyen de la connaissance de celui qui nous a appelés par sa propre gloire et par sa vertu, lesquelles nous assurent de sa part les plus grandes et les plus précieuses promesses, afin que par elles vous deveniez participants de la nature divine, en fuyant la corruption qui existe dans le monde par la convoitise, à cause de cela même, faites tous vos efforts pour joindre à votre foi la vertu, à la vertu la science, à la science la tempérance, à la tempérance la patience, à la patience la piété, à la piété l’amour fraternel, à l’amour fraternel la charité. Car si ces choses sont en vous, et y sont avec abondance, elles ne vous laisseront point oisifs ni stériles pour la connaissance de notre Seigneur Jésus-Christ. Mais celui en qui ces choses ne sont point est aveugle, il ne voit pas de loin, et il a mis en oubli la purification de ses anciens péchés. C’est pourquoi, frères, appliquez-vous d’autant plus à affermir votre vocation et votre élection; car, en faisant cela, vous ne broncherez jamais. C’est ainsi, en effet, que l’entrée dans le royaume éternel de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ vous sera pleinement accordée » (2 Pierre 1: 1-11).

Ce passage capital nous explique de quelle manière nous pouvons affermir notre vocation céleste, afin de ne plus jamais broncher! Voici ce que nous devons savoir, et ne jamais oublier:

  • Nous avons reçu en partage une foi du même prix que la foi des premiers apôtres, par la justice qui nous a été accordée en Christ!
  • La grâce et la paix de Dieu peuvent nous être multipliées, par la connaissance de Dieu et de Jésus notre Seigneur! S’il nous est maintenant possible de connaître pleinement Dieu et notre Sauveur Jésus, c’est uniquement parce qu’ils ont bien voulu Se révéler à nous.
  • Grâce à cette connaissance de Christ, qui nous a appelés par Sa propre gloire et par Sa vertu, nous savons que Sa divine puissance nous a déjà donné tout ce qui contribue à la vie et à la piété!
  • C’est la gloire et la vertu de Christ qui nous assurent de Sa part les plus grandes et les plus précieuses promesses!
  • C’est par ces promesses divines que nous devenons participants de la nature divine, et que nous pouvons fuir la corruption qui existe dans le monde par la convoitise de la chair! Car, par Sa mort et Sa résurrection, Christ nous a délivrés de l’emprise de la chair, du péché, de la mort et de Satan!

Ayant compris tout cela, et à cause de tout cela, le Seigneur nous invite à faire tous nos efforts pour produire le bon fruit de l’Esprit, dans tous ses divers aspects: foi, vertu, science, tempérance, patience, piété, amour fraternel, et charité, ou amour agapé divin.

Quand Dieu nous appelle à « faire tous nos efforts », il ne s’agit pas, bien entendu, de nos efforts charnels, qui consisteraient à essayer de produire le fruit de l’Esprit par nos efforts personnels.

Il s’agit de faire tous nos efforts pour rester spirituellement concentrés sur Christ, sur Son oeuvre, et sur toutes les implications de Sa mort et de Sa résurrection, qui sont aussi les nôtres!

Il s’agit de refuser de nous laisser distraire par tout ce qui pourrait nous empêcher de connaître Christ tel qu’Il est!

Si nous nous préoccupons constamment et uniquement de toutes ces choses, elles ne nous laisseront point oisifs ni stériles pour la connaissance de notre Seigneur Jésus-Christ!

C’est ainsi que nous développerons l’acuité de notre vue spirituelle! C’est ainsi que nous pourrons « voir loin »! C’est ainsi que nous saurons ce que signifie « ne pas oublier la purification de nos anciens péchés »!

Si nous nous appliquons ainsi à affermir notre vocation céleste en Jésus-Christ, nous pouvons alors bénéficier de ces deux promesses merveilleuses:

  • Nous ne broncherons jamais!
  • L’entrée dans le Royaume éternel de notre Sauveur et Seigneur Jésus-Christ nous sera pleinement accordée!

Cette pleine assurance, chaque enfant de Dieu peut l’avoir! Chaque enfant de Dieu doit l’avoir!

Nous répondrons ainsi à la vocation qui nous a été adressée, et notre Père en sera pleinement glorifié!

« Cependant je suis toujours avec toi, tu m’as saisi la main droite; tu me conduiras par ton conseil, puis tu me recevras dans la gloire. Quel autre ai-je au ciel que toi! Et sur la terre je ne prends plaisir qu’en toi. Ma chair et mon coeur peuvent se consumer: Dieu sera toujours le rocher de mon coeur et mon partage » (Psaume 73: 23-26).

28 Responses to B152-La grandeur de notre vocation céleste.

  1. Adrian dit :

    Cher Frere Henri, être tenté plus fréquemment par la chair et les mauvaises et vilaines pensées, signifie-t-il qu’on progrese dans la Marche par l’Esprit (après une décision de s’y mettre très sérieusement), ou c’est plutôt l’inverse qui se produit? Merci, grand frère, pour ton éclaircissement. Que Dieu te garde.
    Adrian.

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Cher frère Adrian, Quand on commence à vouloir marcher par l’esprit, la chair, bien entendu, n’est pas contente, et va chercher à nous décourager par tous les moyens. mais il faut traiter ces pensées mauvaises par le mépris, et nous remplir de toutes les pensées d’en haut et de l’esprit, pour qu’il n’y ait plus de place pour les pensées de la chair! La chair a horreur qu’on ne s’occupe pas d’elle!

  2. Frédéric dit :

    Merci seigneur notre Dieu pour cette vocation céleste qui est notre partage. Il est bon de nous exhorter et de nous rappeler en tout temps notre objectif commun.
    Soyons tous bénis et gardés en Jésus-Christ. Amen !

  3. Daudet Dechrist Diyoka dit :

    Merci frère Henri pour cette réponse rapide sur ma préoccupation. Au fait, j’avais pensé au sens que tu as évoqué, mais j’avais un peu de doute quand j’ai lu un autre verset qui va dans le même sens que celui que j’ai évoqué concernant l’apôtre Jean, cette fois-ci où le Seigneur, en s’adressant à Pierre, dit: « Si je veux qu’il demeure jusqu’à ce que je vienne, que t’importe? » ( Jean 21: 20-24). Si le Seigneur n’avait utilisé « si », quelle serait l’explication de Sa déclaration par rapport à celle de Matt.16: 28; Il ne s’agirait pas ici du même contexte que Matt.16: 28?
    Mais ce que tu as donné comme explication pour Matthieu 16:28 me parait vraiment juste, autrement, on ferait de notre Seigneur un menteur, or ce qu’Il dit est toujours vrai, parce qu’Il est Lui-même la Vérité. SHALOM ET BON SOMMEIL.

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Cher frère Daudet, Cette phrase de Jésus n’est pas évidente, mais elle est vraie, c’est l’essentiel! Même si on ne la comprend pas pleinement, elle est vraie, et nous aurons un jour l’explication complète!

  4. Daudet Dechrist Diyoka dit :

    Shalom frère Henri,
    J’étais entrain de méditer sur les récompenses de chacun en fonction de ses œuvres, et j’ai pris entre autre le passage de Matt. 16:27. Mais en continuant au verset 28, Jésus dit: « Je vous le dis en vérité, quelques-uns de ceux qui sont nés ici ne mourront point, qu’ils n’aient vu le Fils de l’homme venir dans son règne ». Tous ces disciples à qui le Seigneur S’est adressé sont pourtant déjà morts; quel sens peut-on donner à cette parole? De quelle mort s’agit-il ici? Merci de m’éclairer.

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Cher frère Daudet, C’est le même passage de Marc 9: 1 qui nous donne la réponse: « Je vous le dis en vérité, quelques-uns de ceux qui sont ici ne mourront point, qu’ils n’aient vu le royaume de Dieu venir avec puissance« . Or, dans Actes 1: 8, Jésus dit à Ses disciples qu’ils recevront une puissance, le Saint-Esprit. Et c’est pour cela que Jésus est monté au Ciel et S’est assis sur Son trône: pour nous envoyer le Saint-Esprit, afin qu’Il demeure en nous, et que le règne de Jésus puisse s’établir, d’abord sur Son Eglise, avant de s’établir sur le monde du Millénium! Le règne du Fils de l’homme a donc réellement commencé le jour de la Pentecôte, et il n’aura plus de fin! Et, au moment de la Pentecôte, la plupart de ceux qui avaient entendu ces paroles étaient encore en vie. Le mot grec traduit par « quelques-uns » est un pronom indéfini, désignant un nombre indéterminé.

  5. christophe dit :

    Amen Henri, merci pour cette étude! Oui, une belle vocation nous est adressée. Jour après jour, le Seigneur me conduit à LE connaître toujours. Ce texte des Colossiens chapitre 1er a touché mon coeur ces derniers jours: « C’est pour cela que nous aussi, depuis le jour où nous en avons été informés, nous ne cessons de prier Dieu pour vous, et de demander que vous soyez remplis de la connaissance de sa volonté, en toute sagesse et intelligence spirituelle, pour marcher d’une manière digne du Seigneur et lui être entièrement agréables, portant des fruits en toutes sortes de bonnes œuvres et croissant par la connaissance de Dieu, fortifiés à tous égards par sa puissance glorieuse, en sorte que vous soyez toujours et avec joie persévérants et patients. » J’ai toujours su que Dieu était un Dieu d’ordre! Il suffit de regarder à notre univers, dans l’infiniment grand comme dans l’infiniment petit, pour en être convaincu… Ainsi en est-il dans notre vie et notre marche avec LUI. Tel un phare dans la nuit éclairant un récif, cela s’impose à moi d’une manière claire aujourd’hui ! La Parole de Dieu est véritablement LA Lumière qui éclaire notre sentier! C’est comme une révolution intérieure qui s’opère dans tout mon être et me bouleverse! Oui, la vocation de Notre Père, c’est que nous LE connaissions, LUI et celui qu’il a envoyé, Jésus Christ! Quelle grâce de savoir que la volonté de Notre Père est de nous rendre semblables à l’image de Son Fils Bien-Aimé, non par nos propres forces et d’une manière légaliste, puisque notre chair ne peut pas se soumettre à la loi de Dieu, mais par la puissance de Dieu qui agit en nous, par Son Esprit! Gloire à Dieu! Dieu nous a laissé Sa Parole pour nous conduire dans toute la vérité. Ne dit-Il pas que « La vérité vous affranchira »! Seigneur, Tu es si Grand! Bien-aimé frère Henri, ces derniers jours Le Seigneur me questionne à travers Sa Parole et me demande: « Où en est ta relation avec moi, ta communion? Me connais-tu? Sais-tu qui je suis? Quels sont mes attributs? Sais-tu ce que dit ma Parole à propos de cela ? » (…) « Tu es marié… sais-tu ce que j’enseigne sur le mariage, sur le rôle de l’époux envers son épouse? Sais-tu que je désire que tu aimes ta femme comme Christ aime l’Église? Qu’il la nourrit, en prend soin, l’aime, et la sanctifie? Va voir ce que dit ma Parole à ce sujet et applique ton cœur à cela! (…) Sais-tu ce que j’enseigne concernant la manière dont tu dois honorer ton père et ta mère? Cherche cela dans ma Parole et applique ton cœur à le mettre en pratique, par la force du Saint-Esprit! (…) Connais-tu ce que j’enseigne concernant la communion fraternelle? Que dit ma Parole? Le sais-tu? L’as-tu lu? As-tu médité dessus? » C’est comme si Le Seigneur me montrait que devait être réorganisé dans ma vie en commençant 1 – par ma relation personnelle avec LUI, 2 – ma famille, en commençant par ma relation avec « la chair de ma chair », mon épouse, mes parents etc., 3 – mes frères et sœurs en Christ, 4 – mes amis et mes collègues de travail… J’imagine qu’il y a d’autres points. quoi qu’il en soit, je n’avais jamais vu les choses sous cet angle auparavant…! Cela me donne une direction plus précise sur la manière d’étudier la Parole de Dieu, en partant sur des sujets très concrets! Dieu est extraordinaire, Henri! Tu le sais depuis plus longtemps que moi Je n’espère rien de moi! Je ne m’attends à rien venant de moi-même! J’espère TOUT de LUI! Je m’attends à LUI, j’espère en LUI de toutes mes forces! LUI seul, par Son Esprit, nous rend semblable à l’image de Son Fils jour après jour! Gloire à LUI SEUL !

  6. Isaac Monekosso dit :

    C’est noté, frère Henri.
    Merci.
    Be blessed!

  7. Anthony dit :

    Salut frère Henri,
    Je bénis le Seigneur pour ces messages si merveilleux, j’ai une préoccupation (excuse-moi, c’est un peu hors sujet): Au fait, je ne comprends pas Luc 16:9, quand le Seigneur nous parle de se faire des amis avec les richesses injustices, que voulait-Il dire au juste, et en plus les tabernacles éternels ? Que le Seigneur te bénisse, ainsi que toute ta famille, et que comme Paul, toi aussi tu puisse dire un jour: j’ai achevé ma course, par la foi, je sais que tu l’achèvera…

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Cher frère Anthony, Le maître de cet économe infidèle l’a loué parce qu’il avait agi « prudemment », avec un argent qui ne lui appartenait pas. Mais cet économe était quand même infidèle à son maître. Et Jésus ne nous demande pas de faire comme cet économe infidèle! Au contraire, Il nous demande d’être fidèles dans les petites choses, et dans la gestion des « richesses injustes », qui sont l’argent et les biens de ce monde. Nous devons donc nous montrer généreux avec les païens, et nous en faire des amis, grâce à cette générosité matérielle et financière, en espérant que cela les touchera et les attirera au Seigneur. Les véritables richesses sont les richesses spirituelles. Ce sont celles-là que nous devons posséder en abondance. Mais si nous venons à manquer de ces richesses spirituelles, ceux que nous avons aidés à venir au Seigneur, grâce à notre générosité matérielle et financière, nous recevront à leur tour dans les « tabernacles éternels ». Cela signifie qu’ils nous le rendront, mais avec des richesses spirituelles. Si nous pouvons nous montrer généreux avec des richesses « injustes », c’est-à-dire matérielles et financières, c’est parce que nous avons compris que nous ne pouvions pas servir Dieu et Mammon. C’est parce que nous servons Dieu que nous pouvons nous faire des amis avec les « richesses injustes »!

  8. Flo dit :

    Amen Betty !
    Que chaque âme soit fortifiée par Sa Foi et amenée à la purification et à la sanctification que donne le Saint-Esprit, pour ne participer qu’aux souffrances de Christ, mais ne pas être confondus à cause des pièges de la chair ! Nous avons reçu l’Amour divin, la paix et la joie, car le salut nous a été offert en Jésus-Christ. Et si Jésus est le premier dans toutes nos pensées et dans nos coeurs, tout ce dont nous avons besoin nous sera donné par-dessus ! Donnons avec générosité et charité, et notre récompense nous sera donnée aussi au moment convenu de Dieu, alléluia !
    Je vous bénis tous, en me joignant à Betty dans cette prière à persévérer dans la confiance en Dieu en tous points aussi, amen !
    Flo.

  9. Le racheté dit :

    Nous ne cesserons jamais assez de bénir DIEU, pour Son serviteur Henri Viaud, qu’Il inspire par ses exhortations édifiantes et pleines de verités divines. À DIEU la gloire pour l’éternité. Amen!

  10. Betty dit :

    Merci cher Henri, à l’exemple de notre Seigneur, tu nous nourris et prends un tel soin de nous ! Le Seigneur savait qu’Il nous faisait un merveilleux cadeau en nous offrant la communion fraternelle (dont tu parles dans l’enseignement précédent), je découvre avec toujours plus de reconnaissance comme cela est précieux!
    Je voudrais dire aux frères et soeurs de ce blog qui sont seuls de ne pas désespérer, mais de prier et garder confiance, le Seigneur veut ce trésor pour chacun de Ses enfants car, lorsque cela arrive, c’est réellement « un peu du Ciel sur la terre », la manifestation de notre Seigneur Jésus-Christ en nous et en ceux que nous aimons, cela donne une force immense! Cela nous forme aussi à marcher comme Lui, car nous ne voulons pas Le décevoir, ni décevoir nos frères et soeurs qui nous sont devenus si chers et essentiels!Le Seigneur avait tout prévu; ce bonheur est aussi une magnifique occasion d’apprentissage!
    L’Amour est un miracle et renferme beaucoup de secrets…
    Il est possible que ce frère (ou cette soeur) que vous espérez tant se tienne déjà derrière votre porte, ou qu’il soit là demain, il viendra sûrement!
    Cédric, ton témoignage me touche beaucoup. Sois béni! Que ta foi brille dans ces ténèbres comme une lueur d’espoir.

  11. Isaac Monekosso dit :

    Frère Henri, c’est un message qui tombe vraiment à point nommé. Cela, une fois de plus, me convainc que le plan du Seigneur est en cours d’exécution pour l’enlèvement de Son Eglise. Les messages qui sont déposés en série dans ton blog reflètent un plan d’enseignement du Seigneur pour cette fin de temps. Gloire à Jesus-Christ, et sois béni de ce que tu restes obéïssant pour l’écoute de la voix du Seigneur.
    Parlant du 2 Pierre 1: 5, de quelle science exactement le Seigneur parle-t-il? Sachant que la science des hommes (sagesse des hommes) qui vient de la vanité de leur pensée est en abomination devant l’Eternel.

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Cher frère Isaac, Le mot « sagesse » utilisé par Pierre dans ce passage fait référence à notre connaissance spirituelle du Seigneur et de Son oeuvre. Cette sagesse-là ne concerne pas notre intellect, mais c’est une connaissance qui résulte d’une révélation du Saint-Esprit!

  12. bekanty dit :

    Merci, cher humble serviteur du Roi d’Israël. Sans avoir parcouru tout le texte, j’avais voulu donner mon avis sur la question, mais à présent je suis restée l’âme trempée d’émotion. Soyez béni pour cette édiffication spirituelle que vous nous apportez au moment venu. Moi aussi, je cours tout droit vers le but, par Sa grâce.

  13. BERTIN dit :

    CHER HENRI.
    QUE DIEU TE BENISSE. QU’IL TE DONNE LA COMPREHENSION DE SA PAROLE, AFIN QUE TU CONTINUES D’ECLAIRER LE PEUPLE DE DIEU. TU NE T’EN RENDS PEUT-ETRE PAS COMPTE, MAIS JE TROUVE QUE TU CONTINUES LE MINISTERE DE PAUL C’EST A DIRE ENSEIGNER L’OEUVRE DE LA CROIX POUR LES PAIENS. COMPARAISON N’EST PAS RAISON, MAIS QUAND JE LIS TES SERMONS, L’ESPRIT DE DIEU, L’ESPRIT SAINT MONTE EN MOI. IL FAUT EXPERIMENTER L’ONCTION D’UN CERTAIN DEGRE POUR COMPRENDRE. OH OUI, TU ARRIVES A ALLUMER LE FEU DE DIEU EN MOI. TEL N’EST PAS SOUVENT LE CAS QUAND JE LIS D AUTRES PREDICATEURS.
    DEPUIS LE 24 AVRIL 2009 QUE LE SEIGNEUR JESUS M’A CONDUIT A LA PRESENCE DE DIEU, EN ME DONNANT DE COMPRENDRE L’EXPIATION DE SA CROIX, EH BIEN, 582 PERSONNES ONT ETE GUERIES PAR MES PRIERES AU NOM DE JESUS, ET C’EST TOUJOURS GRATUIT. QUELLE N’EST PAS MA JOIE QUAND JE VOIS LA JOIE DE CELUI QUI EST RESTE 24 ANS PARALYSE, ET QUI SE LEVE, JUSTE PARCE QUE J’AI DIT AU NOM DE JESUS LEVE-TOI ET MARCHE. MAIS J’AI FINI PAR REMARQUER QUE CEUX QUI RECOIVENT UNE GUERISON INSTANTANNEE NE COMPRENNENT PAS LA SIGNIFICATION DE LA CROIX DE JESUS. AUJOURD’HUI DONC, A NOMBREUX, JE DONNE TES SERMONS SUR LA CROIX DE JESUS. AVANT MEME D OUVRIR LA BOUCHE POUR ORDONNER LA GUERISON.
    JE VEUX DEMANDER A TOUS CEUX QUI CHERCHENT DIEU DE LIRE TES SERMONS. MEME SI ON PEUT Y TROUVER UN PASSAGE QUI NE SOIT PAS A NOTRE CONVENANCE, MAIS A 90%, JE PEUX TE DIRE QUE TA PAROLE EST TOTALEMENT EN CONFORMITE AVEC CE QUE DIEU VEUT ENSEIGNER, LES 10% SONT LA PART DE LA CONNAISSANCE DE DIEU QUE DIEU GARDE JALOUSEMENT, SELON QU IL EST ECRIT QUE DIEU EST INSONDABLE.
    VA ET ECLAIRE LE MONDE DE TON EVANGILE.
    BERTIN KOOVI
    COTONOU BENIN

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Cher frère Bertin, Merci pour ton commentaire. Gloire à Dieu pour les guérisons! Mais est-il bien nécessaire de les comptabiliser? Le Seigneur Jésus, qui pouvait guérir 10.000 personnes en un seul jour, ne l’a jamais fait!

  14. milliearuna dit :

    Merci Henri pour cette étude ; elle ouvre les yeux de notre coeur et emmène dans un changement de mentalité dont les Chrétiens on tant besoin. Soyons assoiffés de Le connaître toujours plus et conscients qu’IL est réellement présent en nous dans notre esprit grâce au don qu’IL nous a fait de Son Esprit. Soyons vraiment Son Corps sur terre, le Corps visible du Dieu Vivant, qui Le fait connaître au monde incrédule, Lui le Seigneur de gloire, le Sauveur, notre Tête, notre Divin Maître. NOTRE VIE. Mi…

  15. Flo dit :

    Merci Henri,
    Amen Jean-Luc77 ! Loué soit le Saint-Esprit de Dieu qui nous conduit dans toute la vérité, béni soit notre Seigneur Jésus-Christ qui est le Rocher auquel nous devons nous abreuver, en Esprit et en Vérité. Je vous encourage tous et toutes à persévérer car les temps sont mauvais, nous devons plus que jamais restés « Christocentristes » ancrés en LUI Seul, ne regardant ni à droite, ni à gauche…
    Soyez remplis de l’Esprit mes amis, chers bien aimés, rien ni personne ne pourra nous déstabiliser désormais « Car je suis assuré que ni la mort, ni la vie, ni les anges, ni les principautés, ni les puissances, ni les choses présentes, ni les choses à venir, ni la hauteur, ni la profondeur, ni aucune autre créature, ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ notre Seigneur (Romains 8.38 et 39).
    Fraternellement en Jésus, Flo.

  16. vainqueur dit :

    Merci frère Henri pour ce message. Que le Seigneur soit glorifié!

  17. Jean-Luc77 dit :

    Merci Henri, chers tous !
    Celui qui vit et marche dans l’Esprit et par la foi ne peut que prendre plaisir qu’En Christ ! Et, sa vocation céleste est d’être appelé à Son Royaume et à Sa Gloire (1The 2:12) aujourd’hui sur la terre ! C’est la grâce de Dieu pour Sa Gloire, Christ en nous vivant et agissant par le Saint-Esprit !

  18. yosef dit :

    Merci pour cette exhortation. Dieu soit loué.

  19. cedric dit :

    C’est trop beau!! Vous savez, mon pays est en train d’être embrasé par la violence, la guerre et ses corollaires. Mais vous savez, Jésus demeure Seigneur, même au coeur de la terreur. Je vous écris avec l’état d’esprit de quelqu’un qui pourrait quitter le monde d’un moment à l’autre! J’aurai 25 ans le 7 avril 2011. Voilà environ un an que mes yeux de chair ont trouvé grâce auprès de Dieu, de contempler Sa gloire dans ma vie, par Son Fils Jésus-Christ notre Seigneur, avec le Saint-Esprit. C’est ce dont je suis le plus fier depuis ma naissance, et je le serai jusqu’à ma mort! Ainsi soit-il! Rien pour moi ne pourrait être plus beau que la présence du Seigneur Jésus-Christ dans ma vie comme berger et sauveur, même pas les atrocités de la violence, ni la douleur de la séparation, ou même la disparition du frère!! Je me sens béni de savoir que si je mourrais aujourd’hui ou demain, ce serait dans l’espérance de ma résurrection prochaine, au moment déjà choisi par Dieu dans Sa miséricorde!! GOD BLESS U n STAY CONNECTED IN JESUS, KEEPING HOPE & LUV IN JESUS.

  20. eric dit :

    Salut Frère Henri, sois grandement béni pour cette exhortation édifiante, qui nous rappelle notre identité en Christ, par la vocation que nous avons en Lui. C’est vraiment une question d’être constamment concentré sur Christ en tout temps, et de vraiment marcher par la foi en Lui. Puisse Son Esprit nous rappeler constamment de garder nos regards fixés sur Lui, quand la distraction ou l’ennemi veulent nous séduire.