B168-Dieu nous ordonne de nous fortifier!

Article de Henri Viaud-Murat.

Dès le premier instant de notre conversion à Jésus-Christ, nous entrons dans une guerre spirituelle. Nous ne pouvons mener cette guerre, et être vainqueurs, que si nous comprenons que Christ nous a déjà placés dans une position de victoire, et nous a donné toutes les armes nécessaires pour vaincre. C’est pour cela que Dieu nous ordonne de nous fortifier.

La Parole de Dieu nous révèle que le monde entier est sous l’emprise de Satan et de ses esprits méchants.

« Nous savons que nous sommes de Dieu, et que le monde entier est sous la puissance du malin » (1 Jean 5: 19).

Satan lui-même le dit au Seigneur Jésus, qui ne le conteste pas:

« Le diable, l’ayant élevé, lui montra en un instant tous les royaumes de la terre, et lui dit: Je te donnerai toute cette puissance, et la gloire de ces royaumes; car elle m’a été donnée, et je la donne à qui je veux. Si donc tu te prosternes devant moi, elle sera toute à toi. Jésus lui répondit: Il est écrit: Tu adoreras le Seigneur, ton Dieu, et tu le serviras lui seul » (Luc 4: 5-8).

Toutefois, nous savons aussi que le seul moyen d’échapper à cette emprise du malin consiste à « être de Dieu », et à « adorer le Seigneur notre Dieu, et Le servir, Lui seul ».

Pour être de Dieu, nous devons être une nouvelle création en Christ, en passant par une nouvelle naissance, grâce à la repentance et la foi en Jésus. Nous devons absolument connaître Dieu, et Celui qu’Il a envoyé, Jésus-Christ, le seul par qui nous puissions être sauvés. Car le Seigneur a vaincu le diable à la croix, et Il a arraché à toute la puissance du malin tous ceux qui croient en Lui.

« Rendez grâces au Père, qui vous a rendus capables d’avoir part à l’héritage des saints dans la lumière, qui nous a délivrés de la puissance des ténèbres et nous a transportés dans le royaume du Fils de son amour, en qui nous avons la rédemption, la rémission des péchés » (Colossiens 1: 12-14).

« Ayant été ensevelis avec lui par le baptême, vous êtes aussi ressuscités en lui et avec lui, par la foi en la puissance de Dieu, qui l’a ressuscité des morts. Vous qui étiez morts par vos offenses et par l’incirconcision de votre chair, il vous a rendus à la vie avec lui, en nous faisant grâce pour toutes nos offenses; il a effacé l’acte dont les ordonnances nous condamnaient et qui subsistait contre nous, et il l’a détruit en le clouant à la croix; il a dépouillé les dominations et les autorités, et les a livrées publiquement en spectacle, en triomphant d’elles par la croix » (Colossiens 2: 12-15).

En Christ, nous sommes morts à notre ancienne vie, et ressuscités à une vie nouvelle. Et c’est cette mort et cette résurrection qui nous a permis d’échapper complètement à la domination de Satan. Dieu nous a transportés en esprit dans le Royaume de Son Fils Bien-aimé! Nous sommes « assis en Christ dans les lieux célestes »!

« Mais Dieu, qui est riche en miséricorde, à cause du grand amour dont il nous a aimés, nous qui étions morts par nos offenses, nous a rendus à la vie avec Christ (c’est par grâce que vous êtes sauvés); il nous a ressuscités ensemble, et nous a fait asseoir ensemble dans les lieux célestes, en Jésus-Christ, afin de montrer dans les siècles à venir l’infinie richesse de sa grâce par sa bonté envers nous en Jésus-Christ » (Ephésiens 2: 4-7).

C’est parce qu’il connaît parfaitement la réalité de notre position céleste en Christ que Paul prie, afin que les Chrétiens ouvrent les yeux sur cette réalité, et s’y installent par la foi!

« C’est pourquoi moi aussi, ayant entendu parler de votre foi au Seigneur Jésus et de votre charité pour tous les saints, je ne cesse de rendre grâces pour vous, faisant mention de vous dans mes prières, afin que le Dieu de notre Seigneur Jésus-Christ, le Père de gloire, vous donne un esprit de sagesse et de révélation, dans sa connaissance, et qu’il illumine les yeux de votre coeur, pour que vous sachiez quelle est l’espérance qui s’attache à son appel, quelle est la richesse de la gloire de son héritage qu’il réserve aux saints, et quelle est envers nous qui croyons l’infinie grandeur de sa puissance, se manifestant avec efficacité par la vertu de sa force. Il l’a déployée en Christ, en le ressuscitant des morts, et en le faisant asseoir à sa droite dans les lieux célestes, au-dessus de toute domination, de toute autorité, de toute puissance, de toute dignité, et de tout nom qui se peut nommer, non seulement dans le siècle présent, mais encore dans le siècle à venir. Il a tout mis sous ses pieds, et il l’a donné pour chef suprême à l’Eglise, qui est son corps, la plénitude de celui qui remplit tout en tous » (Ephésiens 1: 15-23).

Réalisez-vous donc, bien-aimés en Christ, que Dieu vous a déjà placés en Christ dans une position de victoire absolue sur Satan et tous ses démons? Nous sommes, en Christ et avec Lui, au-dessus de toute domination, de toute autorité, de toute puissance, de toute dignité, de tout nom qui se peut nommer dans le siècle présent et dans le siècle à venir!

Tous nos ennemis sont sous les pieds de Christ, qui est le Chef Suprême de l’Eglise dans le combat spirituel que nous devons affronter! Tous nos ennemis sont donc aussi sous nos pieds, au Nom de Jésus!

Nous n’avons pas à lutter contre des hommes, contre la chair et le sang, mais contre des mauvais esprits:

« Au reste, fortifiez-vous dans le Seigneur, et par sa force toute-puissante. Revêtez-vous de toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir tenir ferme contre les ruses du diable. Car nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes. C’est pourquoi, prenez toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir résister dans le mauvais jour, et tenir ferme après avoir tout surmonté » (Ephésiens 6: 10-13).

Notez bien l’ordre qui nous est donné: « Fortifiez-vous dans le Seigneur, et par Sa force toute-puissante »!

Le Seigneur nous offre Sa force toute-puissante, mais c’est bien à nous de nous fortifier, en nous emparant de cette Force toute-puissante de Dieu, et en la dirigeant contre nos ennemis!

Cet ordre, « fortifie-toi », revient d’ailleurs souvent dans la Bible. Il est intéressant de voir à qui, et à quel moment cet ordre a été donné, et dans quelles circonstances.

A la fin des quarante années dans le désert, Moïse, juste avant de mourir, reçoit cet ordre de l’Eternel:

« Donne des ordres à Josué, fortifie-le et affermis-le; car c’est lui qui marchera devant ce peuple et qui le mettra en possession du pays que tu verras » (Deut. 3: 28).

Et voici de quelle manière Moïse a fortifié Josué:

« Moïse appela Josué, et lui dit en présence de tout Israël: Fortifie-toi et prends courage, car tu entreras avec ce peuple dans le pays que l’Eternel a juré à leurs pères de leur donner, et c’est toi qui les en mettras en possession. L’Eternel marchera lui-même devant toi, il sera lui-même avec toi, il ne te délaissera point, il ne t’abandonnera point; ne crains point, et ne t’effraie point » (Deut. 31: 7-8).

Dieu ordonne à Moïse de fortifier Josué, et, pour fortifier Josué, Moïse lui ordonne à son tour de se fortifier en l’Eternel! Il lui rappelle la fidélité du Seigneur à Ses promesses. Il l’assure que l’Eternel ne l’abandonnera jamais, tant qu’il s’attachera à Lui obéir. Il l’exhorte à ne pas craindre et à ne pas s’effrayer, à la perspective des combats à venir: l’ennemi est déjà vaincu d’avance!

Peu après, c’est l’Eternel Lui-même qui S’adresse directement à Josué:

« L’Eternel donna ses ordres à Josué, fils de Nun. Il dit: Fortifie-toi et prends courage, car c’est toi qui feras entrer les enfants d’Israël dans le pays que j’ai juré de leur donner; et je serai moi-même avec toi » (Deut. 31: 23).

Nous voyons ici deux choses très importantes:

* Dieu nous ordonne de nous fortifier et de prendre courage.

* Nous ne pouvons nous fortifier que si nous nous appuyons sur l’Eternel et sur Ses promesses infaillibles. Car, si Dieu est avec nous, qui peut être contre nous?

Nous nous fortifions donc toujours en nous appuyant sur la force du Seigneur, et sur Sa fidélité à Sa Parole! Il en est de même dans toute la Parole de Dieu.

Plus tard, après la mort de Moïse, au moment de commencer la conquête du pays de Canaan, Dieu S’adresse encore à Josué:

« Moïse, mon serviteur, est mort; maintenant, lève-toi, passe ce Jourdain, toi et tout ce peuple, pour entrer dans le pays que je donne aux enfants d’Israël. Tout lieu que foulera la plante de votre pied, je vous le donne, comme je l’ai dit à Moïse. Vous aurez pour territoire depuis le désert et le Liban jusqu’au grand fleuve, le fleuve de l’Euphrate, tout le pays des Héthiens, et jusqu’à la grande mer vers le soleil couchant. Nul ne tiendra devant toi, tant que tu vivras. Je serai avec toi, comme j’ai été avec Moïse; je ne te délaisserai point, je ne t’abandonnerai point. Fortifie-toi et prends courage, car c’est toi qui mettras ce peuple en possession du pays que j’ai juré à leurs pères de leur donner. Fortifie-toi seulement et aie bon courage, en agissant fidèlement selon toute la loi que Moïse, mon serviteur, t’a prescrite; ne t’en détourne ni à droite ni à gauche, afin de réussir dans tout ce que tu entreprendras. Que ce livre de la loi ne s’éloigne point de ta bouche; médite-le jour et nuit, pour agir fidèlement selon tout ce qui y est écrit; car c’est alors que tu auras du succès dans tes entreprises, c’est alors que tu réussiras. Ne t’ai-je pas donné cet ordre: Fortifie-toi et prends courage? Ne t’effraie point et ne t’épouvante point, car l’Eternel, ton Dieu, est avec toi dans tout ce que tu entreprendras » (Josué 1: 2-9).

La marche dans le désert représente la marche selon la chair. Le Jourdain représente la Croix et l’oeuvre de Christ, ainsi que notre propre mort en Christ. « Jourdain », en Hébreu, signifie « celui qui s’abaisse », et nous savons que le Jourdain s’abaisse jusqu’à la Mer Morte.

Le Pays de Canaan représente la marche selon l’esprit, par la foi, dans l’obéissance, et dans la victoire totale sur tous nos ennemis: Satan, tous ses démons, le péché, la chair, le monde, les maladies, les infirmités, et tous les liens démoniaques.

Avant de commencer cette marche victorieuse par l’esprit, nous devons donc régler une fois pour toutes la question de notre consécration totale au Seigneur. Nous devons avoir compris qu’en franchissant notre Jourdain personnel, nous acceptons de mourir enfin complètement à tout notre passé de péché et d’échec. Sinon, nous ne pourrons pas marcher dans la nouvelle vie que nous avons reçue en Jésus-Christ. Nous ne pouvons jamais servir deux maîtres à la fois!

Nous devons poser nos pieds résolument sur ce territoire qui nous a été donné en héritage, et nous devons le conquérir!

En effet, Satan ne consentira jamais à s’éloigner de lui-même de tout ce qu’il tenait fermement dans notre vie jusque-là. Bien au contraire, il va rameuter toutes ses troupes pour nous empêcher, par tous les moyens, de nous emparer de notre héritage céleste!

C’est pourquoi nous devons être fermement décidés à nous revêtir de toutes les armes du Seigneur, et, avec Sa force toute-puissante, de combattre sans merci tous ceux qui veulent nous empêcher de jouir de notre héritage!

Nous devons être sans pitié, et supprimer, spirituellement parlant, « vieillards, hommes, femmes, jeunes gens, jeunes filles et enfants! » Tout ce qui représente encore pour nous péché, injustice, mensonge, oeuvre de Satan, maladie, infirmité, lien démoniaque, tous ces ennemis, petits et grands, doivent disparaître jusqu’au dernier!

N’acceptons aucune indulgence coupable envers certains « petits péchés mignons », que nous pourrions « garder en vie »! Bien-aimés, aucun péché n’est « mignon »! Ce sont tous nos péchés, petits et grands, ne l’oublions jamais, qui ont conduit notre Seigneur à la croix! Ce sont aussi eux qui nous conduiront à la défaite et à la mort si nous faisons preuve d’indulgence envers eux!

Gardons-nous donc de « laisser en vie » le moindre de ces ennemis dans le pays spirituel que l’Eternel nous a donné! Car ils finiraient, comme pour les Israélites, par « être pour nous un filet et un piège, un fouet dans nos côtés et des épines dans nos yeux, jusqu’à ce que nous ayons péri de dessus ce bon pays que l’Eternel, notre Dieu, nous a donné »! (Josué 23: 13).

Voilà pourquoi nous devons nous fortifier et être inébranlables dans notre détermination à remporter, au nom de Jésus, une victoire complète, dans notre vie, sur Satan et sur toutes ses oeuvres! Nous devons le faire non seulement pour la gloire de Dieu, mais aussi pour notre bonheur dans ce pays spirituel que Dieu nous a donné!

Point de compromis avec nos ennemis!

Si Jésus est venu détruire les oeuvres de Satan, nous devons aussi les détruire au Nom de Jésus!

Dans les ordres donnés par l’Eternel à Josué, figure un passage capital, que je rappelle ici:

« Fortifie-toi seulement et aie bon courage, en agissant fidèlement selon toute la loi que Moïse, mon serviteur, t’a prescrite; ne t’en détourne ni à droite ni à gauche, afin de réussir dans tout ce que tu entreprendras. Que ce livre de la loi ne s’éloigne point de ta bouche; médite-le jour et nuit, pour agir fidèlement selon tout ce qui y est écrit; car c’est alors que tu auras du succès dans tes entreprises, c’est alors que tu réussiras. Ne t’ai-je pas donné cet ordre: Fortifie-toi et prends courage? »

Nous savons que « la foi vient de ce qu’on entend, et ce qu’on entend vient de la parole de Christ » (Romains 10: 17). Or, marcher par l’esprit, c’est aussi marcher par la foi.

Nous ne pourrons jamais développer la foi nécessaire pour la victoire complète, si nous ne méditons pas jour et nuit cette Parole qui nous donne la foi!

Pour nous, Chrétiens de la nouvelle alliance, pour avoir la foi qui nous permet de marcher par l’esprit, nous devons donc méditer cette divine Parole que Dieu nous a révélée, et tout particulièrement les enseignements réservés à l’Eglise de Christ, notamment les enseignements de l’apôtre Paul, car c’est lui qui a reçu la révélation de la croix et de la marche par l’esprit.

C’est alors que nous aurons du succès dans toutes nos entreprises, et c’est alors que nous réussirons à marcher par l’esprit!

Ne vous découragez donc jamais, s’il vous semble que marcher par l’esprit est quelque chose de difficile et d’ardu! Il n’en est rien! Quand on marche par la foi et par l’esprit, c’est le Seigneur qui nous porte sur Ses ailes d’aigle! C’est Lui qui nous fait atteindre les cimes les plus inaccessibles pour l’être humain ordinaire!

Humainement parlant, la conquête de Canaan était impossible: ce pays était peuplé de géants nombreux et bien armés, retranchés dans des cités puissantes et fortifiées!

Mais ils ont réussi, car Dieu leur avait dit: « Tout lieu que foulera la plante de votre pied, je vous le donne », et encore:  » Nul ne tiendra devant toi, tant que tu vivras. Je serai avec toi, comme j’ai été avec Moïse; je ne te délaisserai point, je ne t’abandonnerai point ».

Mais, pour avoir la victoire, ils devaient avancer! Ils ne devaient pas rester passivement sur les rives du Jourdain, « au pied de la croix »! Leurs pieds devaient fouler ce beau pays qui leur était destiné! Ils devaient avancer dans la vie de résurrection qui leur était proposée et promise!

Pendant cette conquête, ils ne devaient pas non plus retomber dans le péché, sans le confesser et l’abandonner aussitôt, sinon, la puissance de Dieu leur était refusée.

En pleine campagne de la conquête de Canaan, Josué et son armée ont capturé cinq rois cananéens, et les ont enfermés provisoirement dans une caverne, le temps que leurs armées soient exterminées. Après leur victoire, Josué leur dit alors:

« Ouvrez l’entrée de la caverne, faites-en sortir ces cinq rois, et amenez-les-moi. Ils firent ainsi, et lui amenèrent les cinq rois qu’ils avaient fait sortir de la caverne, le roi de Jérusalem, le roi d’Hébron, le roi de Jarmuth, le roi de Lakis, le roi d’Eglon. Lorsqu’ils eurent amené ces rois devant Josué, Josué appela tous les hommes d’Israël, et dit aux chefs des gens de guerre qui avaient marché avec lui: Approchez-vous, mettez vos pieds sur les cous de ces rois. Ils s’approchèrent, et ils mirent les pieds sur leurs cous. Josué leur dit: Ne craignez point et ne vous effrayez point, fortifiez-vous et ayez du courage, car c’est ainsi que l’Eternel traitera tous vos ennemis contre lesquels vous combattez. Après cela, Josué les frappa et les fit mourir; il les pendit à cinq arbres, et ils restèrent pendus aux arbres jusqu’au soir. Vers le coucher du soleil, Josué ordonna qu’on les descendît des arbres, on les jeta dans la caverne où ils s’étaient cachés, et l’on mit à l’entrée de la caverne de grosses pierres, qui y sont demeurées jusqu’à ce jour » (Josué 10: 22-27).

Voici de quelle manière nous aussi, nous devons traiter tous nos ennemis spirituels!

Mais il est évident que nous ne pourrons jamais le faire, si nous sommes ignorants de la Parole de Dieu, si nous sommes incrédules, ou si nous vivons dans le compromis et le péché!

C’est la raison pour laquelle Paul, dans son fameux passage d’Ephésiens 6 déjà cité, où il décrit les armes spirituelles dont nous devons nous revêtir, nous révèle que ces armes spirituelles sont en fait tous les aspects du fruit de l’Esprit:

« Au reste, fortifiez-vous dans le Seigneur, et par sa force toute-puissante. Revêtez-vous de toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir tenir ferme contre les ruses du diable. Car nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes. C’est pourquoi, prenez toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir résister dans le mauvais jour, et tenir ferme après avoir tout surmonté. Tenez donc ferme: ayez à vos reins la vérité pour ceinture; revêtez la cuirasse de la justice; mettez pour chaussure à vos pieds le zèle que donne l’Evangile de paix; prenez par-dessus tout cela le bouclier de la foi, avec lequel vous pourrez éteindre tous les traits enflammés du malin; prenez aussi le casque du salut, et l’épée de l’Esprit, qui est la parole de Dieu. Faites en tout temps par l’Esprit toutes sortes de prières et de supplications. Veillez à cela avec une entière persévérance » (Ephésiens 6: 10-18).

Nous ne pourrons jamais nous sanctifier pleinement, si nous ne connaissons pas en profondeur ce que Christ a accompli par Sa mort et par Sa résurrection! Point de conquête de Canaan sans franchir d’abord le Jourdain!

Le Roi David s’y connaissait aussi en matière de combats! Bien souvent, il s’est trouvé dans des situations extrêmement périlleuses, et il ne put s’en sortir qu’en se fortifiant en l’Eternel, ou en reprenant courage en l’Eternel.

Sentant sa mort approcher, voici ce que David dit à son fils Salomon:

« David approchait du moment de sa mort, et il donna ses ordres à Salomon, son fils, en disant: Je m’en vais par le chemin de toute la terre. Fortifie-toi, et sois un homme! Observe les commandements de l’Eternel, ton Dieu, en marchant dans ses voies, et en gardant ses lois, ses ordonnances, ses jugements et ses préceptes, selon ce qui est écrit dans la loi de Moïse, afin que tu réussisses dans tout ce que tu feras et partout où tu te tourneras » (1 Rois 2: 1-3).

Ce sont presque les mêmes paroles que Moïse avait données à Josué!

Et ce sont ces mêmes paroles, bien-aimés, que le Seigneur notre Dieu adresse à chacun de nous, hommes et femmes Chrétiens: « Fortifiez-vous et soyez des hommes! »

Trop de Chrétiens se laissent aller à la mollesse d’une vie confortable! Trop de Chrétiens reculent à l’idée de combattre! Peut-on être un bon soldat, et passer son temps à murmurer et à se plaindre de son sort?

Oui, le Seigneur cherche des Chrétiens qui soient réellement des « hommes » courageux, tenaces et persévérants, pleinement confiants quant à l’issue des combats dans lesquels ils sont engagés, parce qu’ils savent que leur Dieu est avec eux, et qu’Il leur donnera une pleine victoire, comme Il l’a promis!

David dit encore à Salomon:

« Tu prospéreras, si tu as soin de mettre en pratique les lois et les ordonnances que l’Eternel a prescrites à Moïse pour Israël. Fortifie-toi et prends courage, ne crains point et ne t’effraie point » (1 Chroniques 22: 13).

« Et toi, Salomon, mon fils, connais le Dieu de ton père, et sers-le d’un coeur dévoué et d’une âme bien disposée, car l’Eternel sonde tous les coeurs et pénètre tous les desseins et toutes les pensées. Si tu le cherches, il se laissera trouver par toi; mais si tu l’abandonnes, il te rejettera pour toujours. Considère maintenant que l’Eternel t’a choisi, afin que tu bâtisses une maison qui serve de sanctuaire. Fortifie-toi et agis » (1 Chroniques 28: 9-10).

« David dit à Salomon, son fils: Fortifie-toi, prends courage et agis; ne crains point, et ne t’effraie point. Car l’Eternel Dieu, mon Dieu, sera avec toi; il ne te délaissera point, il ne t’abandonnera point, jusqu’à ce que tout l’ouvrage pour le service de la maison de l’Eternel soit achevé » (1 Chroniques 28: 20).

« Fortifie-toi, et agis! » Voilà le mot d’ordre pour nous tous, bien-aimés!

Salomon devait bâtir la Maison de l’Eternel, mais David avait déjà préparé tous les matériaux. Nous aussi, nous devons bâtir le Temple du Seigneur, sous la direction du Saint-Esprit. Le Temple du Seigneur, c’est chacun de nous, et c’est aussi l’Eglise tout entière. Mais Jésus a déjà tout accompli et tout préparé pour nous!

Ainsi, c’est bien le Seigneur Jésus qui bâtit Son Eglise, mais chacun de nous est chargé de l’exécution des travaux, chacun pour sa part! Le Seigneur a préparé d’avance pour nous des oeuvres, mais nous devons quand même les exécuter!

Oui, la vie chrétienne est dure sur cette terre, les souffrances sont nombreuses, les tribulations innombrables! Mais prenons courage, Jésus est avec nous jusqu’à la fin, et Il a vaincu le monde!

Dans tout le Nouveau Testament, il en est de même, nous sommes constamment exhortés à nous fortifier dans le Seigneur, afin de pouvoir manifester Sa victoire.

« Fortifiez-vous dans le Seigneur, et par sa force toute-puissante » (Ephésiens 6: 10).

Nous ne pourrons jamais nous fortifier que dans le Seigneur, et par Sa force toute-puissante, qui est la force de Son Esprit Saint.

Paul écrivait aux Corinthiens à peu près la même chose que ce que David disait à son fils Salomon:

« Veillez, demeurez fermes dans la foi, soyez des hommes, fortifiez-vous » (1 Cor. 16: 13).

Combien j’aime cette expression forte: « Soyez des hommes! »

Hommes Chrétiens, soyez des hommes! Donnez à tous, croyants ou païens, le témoignage de ce que peuvent véritablement être des hommes Chrétiens qui sont véritablement des « hommes » en Christ, c’est-à-dire des hommes fidèles, fermes, courageux, déterminés, résistants, résolus, hardis et persévérants, aimants et joyeux!

Femmes Chrétiennes, soyez aussi des « hommes »! C’est-à-dire: soyez des femmes fidèles, fermes, courageuses, déterminées, résistantes, résolues, hardies et persévérantes, aimantes et joyeuses, comme peuvent l’être aussi ces hommes qui sont véritablement des « hommes »!

Quelle gloire magnifique pourra retirer le Seigneur d’un tel peuple!

Bien-aimés, n’oublions jamais que, dans la nouvelle création que nous sommes en Christ, dans notre esprit régénéré, Dieu nous a déjà donné toutes ces qualités, qui font de nous des hommes et des femmes spirituels! C’est cela, la grâce de Dieu!

Paul écrit aussi au jeune Timothée, qui avait parfois tendance à se laisser un peu intimider:

« Toi donc, mon enfant, fortifie-toi dans la grâce qui est en Jésus-Christ. Et ce que tu as entendu de moi en présence de beaucoup de témoins, confie-le à des hommes fidèles, qui soient capables de l’enseigner aussi à d’autres. Souffre avec moi, comme un bon soldat de Jésus-Christ. Il n’est pas de soldat qui s’embarrasse des affaires de la vie, s’il veut plaire à celui qui l’a enrôlé; et l’athlète n’est pas couronné, s’il n’a combattu suivant les règles. Il faut que le laboureur travaille avant de recueillir les fruits. Comprends ce que je dis, car le Seigneur te donnera de l’intelligence en toutes choses » (2 Timothée 2: 1-7).

La force toute-puissante du Seigneur, c’est aussi la puissance de Sa grâce infinie, grâce qu’Il nous a accordée en Son Fils Jésus-Christ, en qui nous avons tout ce dont nous avons besoin pour être des bons soldats de Jésus-Christ!

Qu’il est bon aussi de savoir que le Seigneur veut nous donner de l’intelligence spirituelle, pour comprendre toutes ces choses, les vivre et les mettre en pratique!

Oui, Dieu cherche des hommes fidèles, qui ne s’embarrassent pas des affaires de la vie, qui veulent plaire à leur Seigneur, et qui veulent combattre jusqu’à la victoire, sans se laisser arrêter par les inévitables souffrances associées à la fonction de soldat de Christ!

« Fortifiez donc vos mains languissantes et vos genoux affaiblis; et suivez avec vos pieds des voies droites, afin que ce qui est boiteux ne dévie pas, mais plutôt se raffermisse. Recherchez la paix avec tous, et la sanctification, sans laquelle personne ne verra le Seigneur. Veillez à ce que nul ne se prive de la grâce de Dieu; à ce qu’aucune racine d’amertume, poussant des rejetons, ne produise du trouble, et que plusieurs n’en soient infectés; à ce qu’il n’y ait ni impudique, ni profane comme Esaü, qui pour un mets vendit son droit d’aînesse. Vous savez que, plus tard, voulant obtenir la bénédiction, il fut rejeté, quoiqu’il la sollicitât avec larmes; car son repentir ne put avoir aucun effet » (Hébreux 12: 12-17).

Que ces exhortations solennelles soient toujours devant nos yeux et dans nos coeurs! Elles ne nous sont pas données pour nous faire peur, mais, au contraire, pour nous donner une juste crainte de Dieu, qui est infiniment riche en compassion et en miséricorde pour tous ceux qui se confient en Lui, mais qui est également sévère pour les profanes qui méprisent Sa grâce et Son appel!

J’ai résolument choisi mon côté! Avez-vous définitivement choisi le vôtre?

Si vous avez choisi le bon côté, celui du Seigneur Jésus, c’est bien! Mais, après avoir fait ce choix, on n’y revient plus, et on n’en reparle plus! On passe aux choses sérieuses, sans plus jamais remettre en cause notre engagement!

56 Responses to B168-Dieu nous ordonne de nous fortifier!

  1. Symphorien dit :

    Amen, Amen, Amen! Je me suis surpris moi en train de chanter dans mon sommeil un quantique: « Oh Père Éternel, si Tu me laisses, à qui irai-je? Toi seul a les paroles de la vie, je ne veux demeurer qu’en Toi Seigneur … »
    Oui, soyons fortifiés, ayons du courage, ne craignons point, ne soyons pas effrayés et demeurons en l’Éternel, car Il ne nous abandonnera point, Il ne nous délaissera point.

  2. Nadine DHERBEY dit :

    Chers frères et soeurs en Christ,

    Ce matin, j’ai un cantique sur mon coeur et je vous le partage : « FORTIFIEZ-VOUS, AYEZ DU COURAGE, NE CRAIGNEZ PAS, NE SOYEZ PAS EFFRAYES, CAR L’ETERNEL TON DIEU MARCHERA TOUJOURS AVEC TOI, IL NE T’ABANDONNERA POINT, IL NE TE DELAISSERA POINT. »
    Bonne journée à toutes et à tous.

  3. Delices dit :

    Bonjour cher Frère Henri,
    Je voudrais vous poser une question: « Une personne (chrétien. ne) souffrant de schizophrénie, et qui attend du Seigneur Jésus un vrai miracle de Sa part, une telle personne peut-elle prendre un engagement dans le mariage?

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Cher frère Delices, La réponse est très personnelle, et dépend de la foi de ce Chrétien, et aussi de son futur conjoint! On ne peut donc pas donner de réponse générale. La schizophrénie est une maladie dont le Seigneur S’est chargé à la croix, et qu’Il veut guérir!

  4. Nadine DHERBEY dit :

    Cher frère Henri,
    Ces exhortations me font chaud au coeur car c’est très important de souligner que nous sommes plus que vainqueurs en Celui qui nous fortifie. PHILIPPIENS 4 VERSET 13 DIT : « Je puis toutes choses en Christ qui me fortifie. » Si nous faisons une étude biblique sur le mot SE FORTIFIER, il y a beaucoup de versets bibliques dans l’ancien comme le nouveau testament qui s’y rapportent (voir la concordance). Malheureusement, dans les assemblées où je suis allée, ces enseignements sont négligés car les pasteurs, eux-mêmes, ont besoin d’être enseignés en premier. Je m’associe à tous ces frères et soeurs en Christ pour les beaux témoignages exprimés à la gloire de Dieu.
    Je vous salue toutes et tous d’un saint baiser.

  5. therese yondo dit :

    je viens de joindre le blog et dis tout simplement merci de tout coeur à Henri. Je suis en parfait accord avec tous ces enseignements, jen ai découvert plusieurs, notamment La marche par l’esprit, le comportemt de l’épouse chrétienne, contraception -avortement… Ceux-ci m’aident à aller de l’avant et m’encouragent à tenir bon. Et aussi je peux m’y appuyer pour donner des conseils à d’autres personnes. Que Dieu vous bénisse davantage, cher Henri.
    Thérèse.

  6. Christine S.G. dit :

    Bonjour cher frère Henri,
    Peux-tu nous donner un bref compte-rendu du W.E. à la P.O.? As-tu rencontré certains frères et sœurs du blog ? Nous sommes impatientes de trouver tes enseignements sur « Source de Vie ».
    Fraternelle amitié.
    Christine.

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Chère Soeur Christine, Le week-end s’est très bien passé, il y avait une grande soif, et je crois que ce message de la croix et de la marche par l’esprit, qui doit nous donner la victoire sur le péché, a été une découverte pour beaucoup. Les CD ont déjà été donnés à Claude Chaine, qui va les travailler un peu et les mettre bientôt sur Source de Vie.

  7. jEAN-jACQUES GAGNÉ dit :

    AMEN.

  8. hachell dit :

    J’étais en train de méditer sur ce sujet avant que tu le mettes sur ton blog; tu as donc répondu à ma question. Que Dieu te bénisse et continue à t’inspirer dans ton travail.

  9. Francine dit :

    AMEN.
    D’étape en étape, je suis témoin que tout cela est vrai et ma vie s’en trouve changée.
    Un grand merci au Seigneur et qu’Il te bénisse cher frère Henri, fidèle enseignant.

  10. Flo dit :

    Amen Seraphin Joshua !
    Quel témoignage fortifiant ! Nous sommes dans le vif du sujet, c’est merveilleux, Gloire à Dieu ! J’allais me joindre à Patricia pour la Bible, et je viens de voir ta réponse, ainsi il a la Parole de Dieu avec lui pour qu’elle lui enseigne directement, alléluia ! Que la puissance du Saint-Esprit le conduise dans toute la vérité et que Désiré soit béni du plus haut des cieux, amen !
    Bonne suite à tous, bien Fraternellement, Flo.

  11. Estrat Gywiens dit :

    Amen, J’ai choisi mon camp : Le Camp de Jéhovah Sabaoth. Merci Henri pour cette exhortation. Je bénis Dieu également pour vous tous mes Bien-Aimés en CHRIST qui contribuent à l’édification de l’Eglise. Maintenant , que chacun avance avec Jésus dans la FOI et se revêtisse de cette vie (associée à notre nouvelle nature En CHRIST), afin de Glorifier Dieu dans notre corps et notre âme (puisque nous Lui appartenons). Telle est ma prière pour chacuns d’entre nous.
    Je vous salue Tous d’un saint baiser En Christ. Soyez Fortifiés En CHRIST,
    Shalom, Shalom !!

  12. Seraphin JOSHUA dit :

    Chère Marie Noëlle, mon cousin répond au nom de Désiré.
    Je remercie Patricia pour son soutien de prière. Un jour avant le baptême de mon cousin Désiré, je lui ai offert ma Bible édition Louis Segond .
    Hier j’ai reçu des ces nouvelles , il parait que son état de santé évolue bien par la grâce de Dieu. Notre Dieu est Fidèle!
    Soyez tous bénis.

  13. Marie-Noëlle dit :

    Cher frère Séraphin, il s’appelle comment ton cousin ?