B169-Sauvez-vous de cette génération perverse!

Article de Henri Viaud-Murat.

Cette exclamation de l’apôtre Pierre, le jour de la Pentecôte, est encore plus d’actualité aujourd’hui!

Le jour de la Pentecôte, les 120 disciples venaient d’être remplis du Saint-Esprit. Sans aucune crainte, ils se répandirent dans les rues de Jérusalem, proclamant les merveilles de Dieu dans des langues qu’ils ne connaissaient pas, sous l’inspiration du Saint-Esprit.

L’apôtre Pierre harangua alors la foule, et prononça une puissante prédication, proclamant la résurrection de Celui qui venait d’être crucifié. Il termina son discours par ces paroles:

« Que toute la maison d’Israël sache donc avec certitude que Dieu a fait Seigneur et Christ ce Jésus que vous avez crucifié » (Actes 2: 36).

Ce Jésus, dont une foule de Juifs en colère avait exigé la crucifixion, voilà qu’Il était en fait le Messie d’Israël, Celui que les Juifs attendaient depuis des siècles!

Quelle stupéfaction pour ces milliers d’auditeurs! Ceux qui réalisèrent l’énormité du péché qu’ils avaient commis eurent le coeur vivement touché, et ils dirent à Pierre et aux autres apôtres:

« Hommes frères, que ferons-nous? » (Actes 2: 37).

C’est la question que tout pécheur convaincu de péché par le Saint-Esprit ne peut manquer de poser! C’est aussi la question que Saul posa au Seigneur Jésus lorsque, sur le chemin de Damas, il fut terrassé par une lumière resplendissante, et qu’il comprit lui aussi, tremblant et saisi d’effroi, que Celui qu’il persécutait, en persécutant les Chrétiens, était le Messie d’Israël! Repentant et soumis, il dit au Seigneur:

« Seigneur, que veux-tu que je fasse? » (Actes 9: 6).

Le Seigneur ne lui donna pas de réponse immédiate. Mais, alors que Saul était en train de prier et de jeûner depuis trois jours à Damas, Jésus lui envoya un simple disciple, Ananias, qui lui dit:

« Saul, mon frère, le Seigneur Jésus, qui t’est apparu sur le chemin par lequel tu venais, m’a envoyé pour que tu recouvres la vue et que tu sois rempli du Saint-Esprit. Au même instant, il tomba de ses yeux comme des écailles, et il recouvra la vue. Il se leva, et fut baptisé » (Actes 9: 17-18).

Nous voyons exposé ici ce que le Seigneur veut faire dans la vie des pécheurs qu’Il appelle à la conversion: qu’ils se repentent de leurs péchés, qu’ils croient en Jésus-Christ comme leur Sauveur et Seigneur, qu’ils passent par une nouvelle naissance, qu’ils reçoivent les baptêmes d’eau et du Saint-Esprit, et, s’ils en ont besoin, qu’ils soient guéris de toute maladie et de toute infirmité.

Ainsi pleinement équipé, le disciple de Jésus-Christ peut alors s’engager dans la voie de la sanctification, et persévérer jusqu’au bout dans la pratique des quatre activités fondamentales de la vie chrétienne: « l’enseignement des apôtres, la communion fraternelle, la fraction du pain, et les prières » (Actes 2: 42).

C’est exactement ce que l’apôtre Pierre répond à la foule angoissée, qui lui demandait ce qu’elle devait faire:

« Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ, pour le pardon de vos péchés, et vous recevrez le don du Saint-Esprit. Car la promesse est pour vous, pour vos enfants, et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera » (Actes 2: 38-39).

Pierre annonçait donc clairement qu’il devait en être de même pour toutes les générations successives, et jusqu’au retour du Seigneur!

Tous les pécheurs doivent toujours être appelés à la repentance et à la foi en Jésus-Christ, afin que Dieu leur accorde la nouvelle naissance. Ensuite, et immédiatement après leur conversion, tous les nouveaux convertis doivent être baptisés d’eau par immersion, et recevoir le baptême du Saint-Esprit.

Sans cet équipement initial, absolument indispensable, il n’est pas possible aux disciples de Jésus-Christ de se dégager complètement des liens qui les rattachent encore au monde pécheur qui les entoure. Tous ces liens doivent être définitivement tranchés, comme le leur dit Pierre en conclusion de son discours:

« Et, par plusieurs autres paroles, il les conjurait et les exhortait, disant: Sauvez-vous de cette génération perverse » (Actes 2: 40).

Si la génération du temps des apôtres de Christ était appelée « perverse », à combien plus forte raison cette génération de la fin des temps qui est la nôtre!

Le mal, la méchanceté, la violence et la perversion atteignent aujourd’hui leur comble. Le Seigneur Jésus a dit qu’il en serait à la fin des temps comme au temps de Noé. Voici de quelle manière était déjà qualifiée la génération de Noé:

« L’Eternel vit que la méchanceté des hommes était grande sur la terre, et que toutes les pensées de leur coeur se portaient chaque jour uniquement vers le mal. L’Eternel se repentit d’avoir fait l’homme sur la terre, et il fut affligé en son coeur. Et l’Eternel dit: J’exterminerai de la face de la terre l’homme que j’ai créé, depuis l’homme jusqu’au bétail, aux reptiles, et aux oiseaux du ciel; car je me repens de les avoir faits. Mais Noé trouva grâce aux yeux de l’Eternel » (Genèse 6: 5-8).

Bien-aimés, il en est exactement de même aujourd’hui! Le Seigneur est affligé en Son coeur comme Il l’était alors. Et Il est tout aussi déterminé à détruire cette dernière génération perverse, qu’Il était décidé à détruire la génération de Noé.

Ce n’est pas un déluge d’eau qui va très bientôt s’abattre sur la terre, mais ce sont les jugements de l’Apocalypse! Ce monde impie ne devrait pas être pris par surprise, car cela fait bien longtemps que Dieu a annoncé ces jugements.

Seul Noé trouva grâce aux yeux du Seigneur! Noé est une figure de l’Eglise fidèle. Elle seule trouvera également grâce aux yeux du Seigneur. Elle seule sera enlevée dans les airs dans cette Arche Céleste qui est Jésus-Christ!

Voici pourquoi Noé a été sauvé du déluge:

« Noé était un homme juste et intègre dans son temps; Noé marchait avec Dieu » (Genèse 6: 9).

L’Eglise fidèle, qui va bientôt être enlevée à la rencontre du Seigneur dans les airs, est, elle aussi, « juste et intègre dans son temps ». Elle aussi marche avec son Dieu! Elle marche par l’Esprit du Seigneur, dont elle est remplie! Elle ne marche pas selon la chair, ni selon les principes de ce monde corrompu! Ses pensées et son coeur sont constamment attachés au Seigneur et aux choses célestes.

Oui, l’Eglise du Seigneur est décidée à se sauver de cette génération perverse et corrompue! Comment le fait-elle? En étant remplie du Saint-Esprit, et en marchant par l’esprit!

Bien-aimés, il existe un baptême dans le Saint-Esprit qui dépasse de très loin le simple fait de parler en langues et de prophétiser!

Parler en langues et prophétiser, ce sont les signes initiaux qui accompagnent normalement le baptême du Saint-Esprit. Mais nous ne devons certainement pas nous contenter de ces signes initiaux! Nous devons absolument chercher à être saturés du Saint-Esprit dans tous les domaines de notre vie! Nos réserves d’huile doivent être pleines à déborder!

Un profond baptême du Saint-Esprit se caractérise avant tout par un désir ardent de marcher dans la sainteté et la pureté de notre Dieu, ainsi que par la volonté ferme de ne plus toucher à ce qui est profane et impur.

Cela passe par une compréhension profonde de la valeur infinie du sang précieux de Jésus-Christ, qui seul peut nous assurer une purification absolue de tout péché et de toute iniquité.

Cela passe aussi par une compréhension profonde de la valeur infinie de la Parole de notre Dieu, qui est semblable à une eau limpide qui nous purifie sans cesse de tout mensonge et de toute erreur.

Cela passe enfin par une compréhension profonde de la valeur infinie du Saint-Esprit du Dieu Vivant, qui est avant tout un Esprit d’absolue Sainteté et d’absolue Vérité!

Oh, la Sainteté de notre Dieu! Pouvons-nous estimer à sa juste valeur la grâce infinie qui nous a été faite, en Jésus-Christ, de participer à la Sainteté de Dieu? Pouvons-nous comprendre ce que signifie réellement le fait d’être devenus « justice de Dieu en Christ », lorsque nos péchés ont été lavés, et que nous sommes passés par la nouvelle naissance?

Si nous avons compris ces choses, nous ne serons plus oisifs ni stériles pour travailler avec ardeur à notre sanctification, animés par la grâce de Dieu!

A mesure que la fin approche, la voix du Saint-Esprit se fait de plus en plus pressante: « Séparez-vous! Sanctifiez-vous! Sans la sanctification, nul ne verra le Seigneur! »

Si nous nous approchons humblement et sincèrement du Seigneur, en Lui exprimant ce cri de notre coeur: « Seigneur, conduis-moi dans la voie de la sanctification! », Il Se hâtera de nous exaucer, car c’est aussi le désir le plus cher de Son coeur!

Le Seigneur nous montrera alors de quelle manière utiliser tous les moyens de sanctification qu’Il met généreusement à notre disposition. Il nous expliquera de quelle manière nous pourrons marcher par l’esprit, car c’est en marchant par l’esprit que nous pourrons marcher pleinement dans la sanctification.

Sans la sanctification, il ne nous sera pas non plus possible d’avoir avec le Seigneur cette profonde communion dont nous avons absolument besoin, en permanence, au milieu de cette génération perverse!

Seule la puissante attraction du Seigneur nous permettra de nous sauver de cette génération corrompue! Nous ne nous sauverons jamais de cette génération mauvaise en la combattant! Mais nous nous en sauverons en nous laissant attirer toujours plus près du Seigneur, par Sa Sainteté, Son Amour et Sa Justice!

Plus notre coeur sera attaché au Seigneur et attiré par Lui, et plus nous puiserons en Lui la force de nous sauver de cette génération perverse et bientôt condamnée.

« Ne vous mettez pas avec les infidèles sous un joug étranger. Car quel rapport y a-t-il entre la justice et l’iniquité? ou qu’y a-t-il de commun entre la lumière et les ténèbres? Quel accord y a-t-il entre Christ et Bélial? ou quelle part a le fidèle avec l’infidèle? Quel rapport y a-t-il entre le temple de Dieu et les idoles? Car nous sommes le temple du Dieu vivant, comme Dieu l’a dit: J’habiterai et je marcherai au milieu d’eux; je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple. C’est pourquoi, sortez du milieu d’eux, et séparez-vous, dit le Seigneur; ne touchez pas à ce qui est impur, et je vous accueillerai. Je serai pour vous un père, et vous serez pour moi des fils et des filles, dit le Seigneur tout-puissant » (2 Corinthiens 6: 14-18).

Si nous voulons être accueillis par le Seigneur comme Ses fils et Ses filles, nous devons nous séparer des ténèbres et des infidèles, sortir du milieu d’eux, et ne pas toucher à tout ce qui est impur.

Si Dieu nous ordonne de sortir du milieu des infidèles, ce n’est pas de manière absolue, sinon nous devrions sortir du monde. Mais nous ne devons pas nous en faire des amis, car les mauvaises fréquentations corrompent toujours les bonnes moeurs (1 Corinthiens 15: 33).

Bien-aimés, soyons courageux! Soyons déterminés à ne plus nous laisser entraîner par les compromis et la tiédeur de l’Eglise apostate! Acceptons joyeusement la solitude si elle nous est imposée! Avec le Seigneur, nous ne serons jamais seuls!

Gardons-nous surtout avec soin du levain des Pharisiens, qui est l’hypocrisie! Cherchons à réjouir en permanence le coeur du Seigneur!

« Ainsi, mes bien-aimés, comme vous avez toujours obéi, travaillez à votre salut avec crainte et tremblement, non seulement comme en ma présence, mais bien plus encore maintenant que je suis absent; car c’est Dieu qui produit en vous le vouloir et le faire, selon son bon plaisir. Faites toutes choses sans murmures ni hésitations, afin que vous soyez irréprochables et purs, des enfants de Dieu irrépréhensibles au milieu d’une génération perverse et corrompue, parmi laquelle vous brillez comme des flambeaux dans le monde, portant la parole de vie; et je pourrai me glorifier, au jour de Christ, de n’avoir pas couru en vain ni travaillé en vain. Et même si je sers de libation pour le sacrifice et pour le service de votre foi, je m’en réjouis, et je me réjouis avec vous tous. Vous aussi, réjouissez-vous de même, et réjouissez-vous avec moi » (Philippiens 2: 12-18).

Si nous désirons travailler à notre salut avec crainte et tremblement, nous pouvons être assurés que Dieu Lui-même produira en nous le vouloir et le faire! Il nous donnera toujours la volonté et le pouvoir de faire le bien et de rejeter le mal!

« Travailler à notre salut » ne signifie pas que nous devrons accomplir toutes sortes de bonnes oeuvres pour « mériter notre salut »! Mais cela signifie que nous devons accomplir les oeuvres que Dieu a préparées Lui-même d’avance pour nous.

Ces oeuvres, ce sont nécessairement les oeuvres qui accompagnent la foi véritable.

Dieu parle par Sa Parole et par Son Esprit. Nous devons recevoir Sa Parole avec empressement, et la garder dans notre coeur. Nous devons attacher la foi à cette Parole divine. Si nous croyons, nos paroles seront toujours des paroles de foi, et nous mettrons naturellement notre foi en action. Ce sont là les oeuvres de foi, que Dieu a préparées d’avance pour nous.

C’est ainsi que, guidés et portés par le Saint-Esprit, nous pourrons faire toutes choses sans murmures ni hésitations. C’est ainsi que nous serons toujours irréprochables et purs, des enfants de Dieu irrépréhensibles au milieu d’une génération perverse et corrompue. C’est ainsi que, jusqu’au retour du Seigneur, nous brillerons comme des flambeaux dans ce monde de ténèbres, portant la Parole de Vie!

Et même si nous devons servir de libation, comme Paul, pour le sacrifice et le service de la foi des autres, nous pourrons nous en réjouir avec l’apôtre! Et nous pourrons aussi nous glorifier, au jour de Christ, de ne pas avoir couru en vain ni travaillé en vain!

40 Responses to B169-Sauvez-vous de cette génération perverse!

  1. Charlet OBAME dit :

    Bonjour à tous,
    Quoiqu’ayant des difficultés à me conneter (echanger fréquement sur le net), je dis Amen à cet enseignement. Parce que l’Eau, le Sang et l’Esprit sont très importants et suffisants pour nous préserver de cette civilisation perdue.
    (1Jean 5: 6-9).
    Sois davantage remplis par le Seigneur, frère Henri.
    Charlet

  2. éric dit :

    Bonjour Frére Henri,
    Je voudrais savoir si parfois il t’arrive de faire des prédications dans des assemblés, si oui, je te laisse mon adresse, j’aimerais venir assister à une reunions d’enseignement si cela ne te dérange pas, frère, je ne me retrouve plus dans les églises, je ne préfére pas en parler.
    Avec toi quand j’écoute tes prédications, la Parole du Seigneur, je les écoute toujours avec discernement, et cela me fortifie pleinement, et le monde ne m’importe plus rien, je suis vidé de ce monde, et je me sens rempli du Seigneur.
    Chaque jour le Seigneur me guide, chaque moment je prie, je me repens tout les jours plusieurs fois dans la journée, si ce n’est dire tout le temps, une force du Seigneur est dans mon esprit, je ne pense qu’à Jésus, j’ai envie de bouger, d’aller là ou Il veut que je sois, je prie pour qu’Il me guide, et là je n’ai jamais eu cette envie avant, le Seigneur me montre un autre chemin, celui de témoigner à d’autres personnes, je ne trouve plus ma place dans l’église où je suis, quoi que je dise ou je fasse avec disernement, cela n’est pas bien, j’ai toujours tort, un pasteur me crie dessus, ensuite des pasteurs lisent la Bible, mais rajoutent ou enlèvent des phrases, contrairement à la Bible. Le Seigneur me remplit de Son Saint-Esprit, je souffre de ces phrases enlevées ou rajoutées, j’ai donc prié le Seigneur, et Il me montre tout autre chemin à prendre, où là, j’ai la bénédiction du Seigneur et l’envie de suivre et de faire la volonté de Dieu Jésus. Que penses-tu, Frère Henri, de cela, je me sens poussé pour aller vers toi, je laisse parler mon coeur, j’ai besoin d’une fraternité sincére.

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Cher frère Eric, Nous vivons à une époque où la Parole de Dieu se fait de plus en plus rare dans les prédications. Mais la Bible est toujours là, et le Saint-Esprit aussi. Il est normal que les brebis du Seigneur aient soif de Sa Parole, et elle sera toujours disponible pour elles. Ce n’est pas Henri qui est important, c’est Jésus. Henri n’est pas tous les jours avec toi, mais Jésus l’est! Il m’arrive d’aller prêcher dans des assemblées, mais je ne fais jamais de publicité pour ces réunions. On peut aussi écouter mes prédications sur le site Source de Vie. Nous devons vivre notre vie avec le Seigneur, sans nous soucier de tout ce qui se fait autour de nous, même si cela noua attriste et nous fait mal. Nous trouvons tout en Jésus-Christ!

  3. Joseph Nyassokè dit :

    Merci.

  4. Esther Grâce dit :

    Merci frère Henri.

  5. Nadine DHERBEY dit :

    Cher frère Eric,
    Je prie le Seigneur de te diriger. En tant que nouveau converti, tu es courageux et je t’exhorte à persévérer, dans la foi en notre Seigneur Jésus-Christ. Si tu veux nous contacter avec mon mari, écris-nous à : bernard.dherbey@wanadoo.fr
    COLOSSIENS 4 VERSET 2 DIT : « PERSEVEREZ DANS LA PRIERE, VEILLANT DANS CET EXERCICE AVEC DES ACTIONS DE GRACES ».
    Que Dieu, Notre Père Céleste, te garde dans toute la vérité de la Parole de Dieu.

  6. eric dit :

    Merci frère Henri pour votre encouragement! Cela n’a peut-être pas de rapport avec le sujet developpé dans cet article mais le Saint-Esprit me pousse à préciser mon expérience de pécheur et de nouveau converti afin que, si une soeur ou un frère soit dans la même situation, il ou elle sache qu’il y a toujours un espoir, car Dieu l’a voulu ainsi. J’aurai bientôt 33 ans. J’ai vécu mon enfance dans une famille catholique non pratiquante, mais ayant de bonnes valeurs. Pourtant , à l’age de 3 ans, j’ai perdu ma mère, suite à une maladie foudroyante. Cela a provoqué en moi un manque d’amour cruel que rien n’a jamais pu combler. Au début de ma vie d’adulte, j’ai pensé pouvoir retrouver cet amour grâce à ma petite-amie et aux paradis artificiels. Ni l’une ni les autres n’ont été la solution: mon amie m’a quitté après 4 ans, et je me suis enfoncé dans la drogue pendant plusieurs années, jusqu’au moment ou j’ai craqué complétement: j’étais brisé. J’ai eu beaucoup de problèmes de dépression, d’angoisses et de tentatives de suicide. Et puis un jour, une jeune femme m’a offert une Bible (la Esaie 55), que j’ai littéralement devorée, poussé par une force inconnue. Je me plongeais jour après jour dans les Saintes Ecritures, par soif de connaissance. Cela dura 10 ans!
    Mais ce n’est qu’il y a quelques mois que j’ai compris, grâce au blog de Henri, l’oeuvre de Dieu et l’oeuvre de Son Fils, notre Sauveur Jésus-Christ! J’ai alors saisi qu’il m’était indispensable de passer par une nouvelle naissance pour être sauvé! J’ai donc confessé mes nombreux péchés, et j’ai demandé au Seigneur de me pardonner, ce qu’Il a fait aussitôt. J’étais très étonné de la vague de bonheur et d’amour qui me submergeait. J’ai donc compris mes erreurs et tout le chemin qu’il me restait à faire, à commencer par le baptême, puis par la sanctification. Aujourd’hui, je ne déprime plus, je n’ai plus d’angoisses, et l’idée du suicide m’est devenue abominable. Et je ne me drogue plus. J’essaie donc de marcher dans la sanctification, avec l’aide du Saint-Esprit et de l’amour de Dieu, en attendant d’être baptisé par un vrai Chrétien; car étant un solitaire et m’étant voué au célibat, je ne connais physiquement aucun Chrétien né de nouveau. C’est pourquoi j’ai vraiment hâte d’échanger, de rencontrer de vrais Chrétiens dans mon département par exemple, la Meuse dans l’Est de la France. Cependant, à chaque péché que je fais, je le confesse au Seigneur, tout en essayant de ne plus pécher; ce qui est l’épreuve de ma vie, car je suis momentanément dépendant aux médicaments de substitution et psy. J’ai bien essayé d’arrêter tout d’un coup, mais les souffrances dues au manque sont terribles et je ne suis pas encore assez fort. Alors, mois après mois je diminue les doses et j’avance… Petit à petit, faisant le bien là ou je peux le faire avec mes modestes capacités. Je crois que je suis sur le bon chemin; et l’Amour que je recherchais tant, Dieu me l’a donné, dans son infinie Générosité! Jour après jour, je reste étonné qu’il m’ait donné la capacité de Lui obéir, de L’aimer et d’aimer mon prochain. Grâces soient rendues au seul Dieu-Tout-Puissant pour ce qu’Il fait de tout temps dans ce monde si mal en point!!
    Voilà, je voulais vraiment faire partager à tous les lecteurs de ce blog mon témoignage, pour la glorification de Dieu Seul, et pour l’édification de tous les Saints, à mon modeste niveau. Je souhaite également remercier tous ceux qui m’ont envoyé des mails d’encouragement. Merci mille fois!
    Fraternellement, Eric.

  7. eric dit :

    Salut fraternel à toutes les soeurs et tous les frères en Christ! Je suis tous les sujets abordés sur ce blog depuis décembre dernier, et cela m’a aidé a me tourner vers Dieu et à Lui demander de me pardonner mes nombreux péchés! Quand Il m’a pardonné, j’ai ressenti une immense vague de bonheur et d’amour me remplir. J’ai alors voulu me rapprocher d’une église locale pour partager ce bonheur et cet amour, car je suis un chrétien solitaire qui vis sa foi dans la solitude et la simplicité. Mais je n’ai rencontré qu’ apostasie et désirs charnels dans cette église; de plus, je veux être baptisé le plus rapidement possible, étant conscient de l’imminence de la Fin. Tout ce qu’on m’a proposé, ce sont des cours de préparation au baptème et la realisation de ce baptème qu’à la condition d’être conforme aux aspirations d’un pasteur, qui n’a même pas daigné répondre au début a un message vocal que je lui avais laissé pour savoir quoi faire pour être baptisé! Un pasteur digne de ce nom aurait sauté sur l’occasion pour accueillir un nouveau converti! Et bien pas lui!
    Enfin bref, je me suis retiré de cette église et, comme je l’ai dit, je vis ma foi tout seul! Mais il me manque beaucoup: de vrais chrétiens spirituels tout d ‘abord, mais surtout un vrai baptème! Si quelqu’un est prêt à m’aider pour réaliser ces voeux, je lui en serai éternellement reconnaissant! On peut me contacter à henoc55@sfr.fr.
    J’aurais du commencer par remercier le frère Henri pour m’avoir fait grandir spirituellement, avec l’aide inévitable du Saint-Esprit et l’amour immense du seul vrai Dieu et de Son Fils bien-aimé notre Seigneur Jésus! Je suis encore un bébé spirituel alors pardonnez-moi pour la vigueur de ma déclaration! Merci frère Henri pour vos enseignements et vos exhortations! Merci mille fois! Merci aussi à tous les frères et soeurs de ce blog qui m’apportent beaucoup sans le savoir! J’espère pouvoir rencontrer un jour certains d’entre vous.
    Fraternellement, Eric.

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Cher frère Eric, Merci pour ton message et ton témoignage! Dieu va te diriger là où tu pourras être baptisé! N’importe quel Chrétien qui est en Christ peut te baptiser! Que le Seigneur te dirige et continue à te bénir!

  8. Francine dit :

    Notre soeur Ghislaine a parlé de repas ; en voici encore un qui nous fortifie ; gloire à Dieu ; nous allons de progrès en progrès. Merci frère Henri, et sois gardé par Sa puissance.

  9. Daudet Dechrist Diyoka dit :

    Merci au frère Jean-Jacques et à toi ma soeur Nadine pour la référence du message. SHALOM!

  10. Milda14 dit :

    Bonjour Cher frère Henri,
    Grand merci pour cet article ! Comment avoir la certitude d’être passé par le baptême du Saint Esprit ? Car ce n’est pas aussi évident que le baptême d’eau.

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Chère Soeur Milda. Dieu dit qu’Il donne Son Esprit à ceux qui Le Lui demandent, et à ceux qui Lui obéissent, ou qui veulent Lui obéir. Nous sommes donc remplis du Saint-Esprit dès que nous le demandons à Dieu au nom de Jésus. Il suffit donc de croire que Dieu a exaucé notre prière dès que nous l’avons faite. Ensuite, nous devons avoir la liberté, dans la foi, de manifester les signes su parler en langues et de la prophétie. Dieu veut S’exprimer par notre bouche, et le Saint-Esprit nous inspire une langue divine inconnue, que nous devons exprimer par la foi, sans craindre que ce soit nous qui la fabriquons. Tout doit se faire dans la foi. Jésus a bien dit que ceux qui croiraient en Lui parleraient de nouvelles langues (Marc 16: 17).