B179-Derniers avertissements de Jésus-Christ à Son Eglise (1).

Article de Henri Viaud-Murat.

Jusqu’au dernier moment, le Seigneur Jésus désire avertir Son Eglise, concernant ce qu’elle doit faire pour être prête à être enlevée.

L’une des erreurs les plus tragiques, dans les assemblées chrétiennes, consiste à affirmer que tous ceux qui font profession d’être Chrétiens seront automatiquement enlevés lorsque le Seigneur Jésus viendra chercher Son Epouse.

Cette erreur vient déjà du fait qu’il n’est souvent fait aucune distinction entre ceux qui ont reçu le salut par la repentance et la foi en Jésus, d’une part, et ceux qui font partie de l’Epouse du Seigneur Jésus, d’autre part.

Pour recevoir le salut, il n’y a pas d’autres conditions que de se repentir de ses péchés, et de recevoir le Seigneur Jésus comme son Sauveur et Maître.

Pour faire partie de l’Epouse du Seigneur Jésus, il faut, en outre, être baptisé d’eau et d’Esprit.

Dans l’un et l’autre cas, tous doivent rechercher la sanctification, et persévérer jusqu’au bout dans la sanctification. Mais il est clair que ceux qui sont baptisés d’eau et d’Esprit peuvent recevoir une pleine mesure de la grâce de Dieu, alors que ceux qui n’ont pas obéi aux premiers commandements du Seigneur ne peuvent prétendre à cette pleine mesure.

Tous les membres de l’Epouse sont donc sauvés, mais tous ceux qui sont sauvés ne font pas partie de l’Epouse de Jésus-Christ.

C’est pour cette raison qu’il y a plusieurs demeures dans la Maison du Père et que, dans l’éternité, après le Jugement Dernier, il y aura trois lieux distincts: la Nouvelle Terre, le Nouveau Ciel, et la Jérusalem Céleste.

Ces trois lieux correspondent aux trois divisions du Temple de Jérusalem: la Nouvelle Terre correspond au parvis extérieur, le Nouveau Ciel correspond au Lieu Saint, et la Jérusalem Céleste correspond au Lieu Très Saint.

Cette distinction se retrouve aussi dans la composition tripartite d’un être humain, doté d’un esprit, d’une âme et d’un corps.

Le salut est accordé à tous sur la seule base de la grâce de Dieu, reçue par la foi, en raison des seuls mérites du Seigneur Jésus.

La position finale de tous les sauvés, dans l’éternité, dépendra du degré de la grâce divine accordée par le Seigneur à l’humanité, au cours des diverses étapes de son histoire.

Depuis la création de l’homme, on peut en effet constater que le Seigneur S’est révélé de plus en plus profondément à l’humanité. C’est, finalement, avec la venue du Seigneur Jésus que l’humanité a pu bénéficier de la perfection de la révélation divine, ainsi que de la perfection de la grâce de Dieu.

« Et nous avons tous reçu de sa plénitude, et grâce pour grâce; car la loi a été donnée par Moïse, la grâce et la vérité sont venues par Jésus-Christ » (Jean 1: 16-17).

La nouvelle alliance dans le sang de Jésus est infiniment meilleure que l’ancienne alliance conclue avec le sang des taureaux et des boucs!

Il est donc clair que les hommes qui ont vécu avant la manifestation de Jésus-Christ n’ont pas bénéficié de la même grâce que celle dont nous pouvons bénéficier, en tant que disciples du Seigneur Jésus.

Les patriarches Abraham, Isaac et Jacob ou, plus tard, le Roi David, ont tous bénéficié de la grâce du Seigneur, pour recevoir le pardon de leurs péchés, et être déclarés justes par la foi en l’Eternel leur Dieu.

« Car que dit l’Ecriture? Abraham crut à Dieu, et cela lui fut imputé à justice. Or, à celui qui fait une oeuvre, le salaire est imputé, non comme une grâce, mais comme une chose due; et à celui qui ne fait point d’oeuvre, mais qui croit en celui qui justifie l’impie, sa foi lui est imputée à justice. De même David exprime le bonheur de l’homme à qui Dieu impute la justice sans les oeuvres: Heureux ceux dont les iniquités sont pardonnées, et dont les péchés sont couverts! Heureux l’homme à qui le Seigneur n’impute pas son péché! » (Romains 4: 3-8).

L’imputation de la justice de Dieu ne peut jamais être accordée que par la grâce, et ne peut être reçue que par la foi. Tous ceux qui ont été déclarés justes par la grâce et par la foi, depuis le début de l’humanité, ont donc tous reçu le pardon de leurs péchés. Ils ont tous bénéficié par anticipation du sacrifice expiatoire futur qui allait être accompli par le Seigneur Jésus.

Tous ceux qui ont reçu le pardon de leurs péchés, et qui ne sont pas morts dans leurs péchés, sont donc entrés dans la vie éternelle. Ils ne seront pas jugés avec les impies.

Ils n’ont donc pas simplement reçu le pardon de leurs péchés. Mais ils sont nécessairement tous passés par une nouvelle naissance spirituelle.

Leur esprit est passé par une régénération. Car, sans cette régénération, nul ne peut entrer dans le Royaume éternel de Dieu. Le Seigneur Jésus a dit:

« En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît d’eau et d’Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu. Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l’Esprit est esprit. Ne t’étonne pas que je t’aie dit: Il faut que vous naissiez de nouveau » (Jean 3: 5-7).

On ne peut certainement pas imaginer qu’Abraham, déclaré juste devant Dieu, ait simplement reçu le pardon de ses péchés, sans passer par une nouvelle naissance spirituelle!

S’il n’était pas passé par une nouvelle naissance spirituelle, il n’aurait certainement pas eu accès au Royaume de Dieu après sa mort.

On peut donc affirmer cette grande vérité: tous les justes de tous les temps ont reçu, uniquement par la grâce et par la foi, le pardon de leurs péchés. En outre, ils sont tous, nécessairement, passés par une nouvelle naissance spirituelle, afin d’être qualifiés pour entrer dans le Royaume éternel de Dieu.

Quelle différence y a-t-il donc entre tous ces justes apparus avant la venue de Christ, et les justes qui font partie de l’Eglise de Jésus-Christ?

Sur le plan du pardon des péchés et de la nouvelle naissance spirituelle, il n’y a aucune différence entre eux. Tous les Chrétiens aussi doivent recevoir le pardon de leurs péchés par la grâce et par la foi. Tous passent aussi par une nouvelle naissance spirituelle, sans laquelle ils ne peuvent entrer dans le Royaume éternel de Dieu.

Toutefois, les Chrétiens bénéficient d’une grâce supplémentaire, dont ne bénéficiaient pas les justes des époques précédentes: par leur pleine connaissance de l’oeuvre de Christ à la croix, les Chrétiens peuvent obtenir une pleine victoire sur le péché, et marcher par l’esprit sur cette terre.

En marchant par l’esprit, les Chrétiens peuvent donc atteindre un niveau de sanctification pratique que les justes de l’ancienne alliance ne pouvaient absolument pas obtenir.

Tout particulièrement, aucun des justes de l’ancienne alliance n’a reçu la grâce de pouvoir être en permanence rempli du Saint-Esprit! Une telle grâce était réservée à l’Eglise de Christ.

Si nous examinons en détail la vie de nombreux justes des époques qui ont précédé la venue de Jésus-Christ, nous constatons que certains épisodes de leur existence ont été carrément sordides, mais que Dieu leur a fait grâce, selon la lumière qu’ils avaient reçue, et parce qu’ils se sont repentis de leurs péchés.

Si, aujourd’hui, nous constations qu’un Chrétien se comportait comme Abraham, qui, par crainte d’être mis à mort, a laissé Pharaon prendre pour femme son épouse Sara, tout en acceptant du souverain de somptueux cadeaux, nous serions profondément choqués!

Que dire du Roi David, qui a fait tuer à la guerre le mari de sa maîtresse, sans manifester le moindre signe de repentance, avant que le prophète Nathan ne vienne lui révéler son péché!

Aujourd’hui, nous serions horrifiés de voir un Chrétien se comporter de cette manière!

Que dire aussi de Moïse, meurtrier d’un Egyptien, ou de Samson, oint de l’Eternel, et pourtant grand amateur de prostituées et de femmes étrangères? Que dire de Jacob le polygame, ou de Salomon et de ses mille épouses et concubines?

Pourtant, à cause de la dureté de leur coeur, Dieu leur a permis des choses qu’Il ne permet absolument plus aujourd’hui à l’Eglise de Jésus-Christ!

Cela signifie que tous ces saints du passé ne bénéficiaient pas d’une plénitude de la grâce divine, contrairement à l’Eglise de Jésus-Christ. Notre responsabilité, en tant que Chrétiens, est donc beaucoup plus grande aussi!

Il sera beaucoup demandé à ceux qui auront beaucoup reçu!

Ce que le Seigneur demande donc à Son Eglise, c’est de s’emparer de tous les moyens de grâce qui sont à présent à sa disposition, afin de lui permettre de faire partie de cette glorieuse Epouse de Jésus-Christ.

Le Seigneur vient enlever une Epouse digne de Lui! Il fera « paraître devant Lui cette Eglise glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irrépréhensible » (Ephésiens 5: 27).

Aucun des saints de l’ancienne alliance n’a pu bénéficier d’une telle grâce, même s’ils ont tous pu bénéficier du pardon de leurs péchés et de la nouvelle naissance.

Il est donc clair que les Chrétiens qui n’auront pas saisi tous les moyens de grâce que leur offre le Seigneur, afin qu’ils fassent partie de l’Epouse de Christ, ne pourront pas être enlevés à la rencontre du Seigneur dans les airs.

Ces Chrétiens négligents ou ignorants ne perdront pas leur salut, mais ils ne seront pas jugés dignes de faire partie de l’Epouse de Christ. Cette dignité ne sera aucunement le produit de nos oeuvres. Mais elle sera reçue, là encore, par la grâce et par la foi. Elle sera le fruit d’une obéissance de coeur à la volonté du Seigneur.

Quels sont donc les premiers commandements que le Seigneur Jésus adresse à Son Eglise, commandements qu’Il n’a pas adressés aux saints de l’ancienne alliance?

Le Seigneur Jésus demande à Son Eglise, non seulement de se repentir et de l’accepter comme Sauveur et Seigneur, mais Il lui demande aussi d’être baptisée d’eau et d’Esprit, afin de lui permettre de marcher dans une pleine sanctification, et de se préparer pour l’enlèvement de l’Epouse.

« Jésus, s’étant approché, leur parla ainsi: Tout pouvoir m’a été donné dans le ciel et sur la terre. Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit,et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit » (Matthieu 28: 18-20).

« Après qu’il eut souffert, il leur apparut vivant, et leur en donna plusieurs preuves, se montrant à eux pendant quarante jours, et parlant des choses qui concernent le royaume de Dieu. Comme il se trouvait avec eux, il leur recommanda de ne pas s’éloigner de Jérusalem, mais d’attendre ce que le Père avait promis, ce que je vous ai annoncé, leur dit-il; car Jean a baptisé d’eau, mais vous, dans peu de jours, vous serez baptisés du Saint-Esprit. Alors les apôtres réunis lui demandèrent: Seigneur, est-ce en ce temps que tu rétabliras le royaume d’Israël? Il leur répondit: Ce n’est pas à vous de connaître les temps ou les moments que le Père a fixés de sa propre autorité. Mais vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre » (Actes 1: 3-8).

L’Eglise primitive attachait une importance extrême à obéir à ces deux premiers ordres du Seigneur Jésus! Tous les nouveaux convertis étaient baptisés d’eau dans les minutes ou les heures qui suivaient leur conversion. Tous étaient également exhortés à recevoir aussitôt le baptême de l’Esprit, et tous le recevaient par la foi.

Le baptême d’eau représente notre mort et notre résurrection en Christ. Le baptême de l’Esprit nous est accordé pour manifester concrètement cette mort et cette résurrection en Christ dans tous les domaines de notre vie pratique.

Tous les Chrétiens nés de nouveau sont nés de l’Esprit et ont le Saint-Esprit. Mais tous ne sont pas remplis, ou baptisés, de l’Esprit! Dieu donne Son Esprit à ceux qui Le demandent (Luc 11: 13) et à ceux qui Lui obéissent (Actes 5: 32). Le Seigneur veut que nous désirions ardemment être remplis de Son Esprit, et être toujours plus remplis. Il veut aussi que nous croyions qu’Il nous remplit de Son Esprit quand nous le Lui demandons de tout notre coeur.

Ceux qui ne sont pas remplis à déborder du Saint-Esprit ne pourront pas tenir en ces temps d’intense séduction. Souvenons-nous des vierges folles!

Tous les Chrétiens de l’Eglise primitive étaient donc pleinement équipés, dès leur conversion, pour qu’ils puissent poursuivre leur vie chrétienne dans les meilleures conditions.

C’était cet équipement spirituel qui devait leur permettre de persévérer dans les activités fondamentales de leur vie chrétienne, afin d’atteindre le moment béni de l’enlèvement de l’Epouse.

Tous n’ont pas persévéré jusqu’au bout, mais tous pouvaient le faire.

Après le discours de l’apôtre Pierre, le jour de la Pentecôte, voici ce qui est écrit:

« Après avoir entendu ce discours, ils eurent le coeur vivement touché, et ils dirent à Pierre et aux autres apôtres: Hommes frères, que ferons-nous? Pierre leur dit: Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ, pour le pardon de vos péchés; et vous recevrez le don du Saint-Esprit. Car la promesse est pour vous, pour vos enfants, et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera. Et, par plusieurs autres paroles, il les conjurait et les exhortait, disant: Sauvez-vous de cette génération perverse. Ceux qui acceptèrent sa parole furent baptisés; et, en ce jour-là, le nombre des disciples s’augmenta d’environ trois mille âmes. Ils persévéraient dans l’enseignement des apôtres, dans la communion fraternelle, dans la fraction du pain, et dans les prières » (Actes 2: 37-42).

Toutes les conditions, non seulement pour être sauvé, mais aussi pour appartenir jusqu’au bout à l’Epouse de Christ, sont réunies dans ce passage: repentance, foi en Jésus, baptême d’eau, baptême de l’Esprit, et persévérance dans la voie de la sanctification, dans l’enseignement des apôtres, dans la communion fraternelle, dans la fraction du pain, et dans les prières.

Les Chrétiens qui obéissent par la foi à tous ces commandements du Seigneur, et qui persévèrent ainsi dans la foi, jusqu’à leur mort, ou jusqu’au retour du Seigneur, peuvent être assurés de faire partie de l’Epouse de Christ, et d’être enlevés à Son retour!

Que nul ne se laisse donc séduire, en s’imaginant qu’il sera enlevé, s’il n’obéit pas aux premiers ordres que le Seigneur leur adresse: être baptisé d’eau et d’Esprit, et persévérer jusqu’au bout dans la sanctification!

Non, le Seigneur n’enlèvera pas des Chrétiens qui refusent de Lui obéir, que ce soit par ignorance ou par incrédulité! Ils pourront toujours être sauvés, s’ils ne meurent pas dans leurs péchés, mais ils ne feront jamais partie de l’Epouse de Christ!

Quelle sera donc la destination finale des saints et des justes, dans l’éternité?

Tous ceux qui ressuscitent, à des moments distincts, mais avant le Millénium, bénéficient de la « première résurrection ». Tous ceux-là participeront aux noces de l’Agneau, soit en tant qu’Epouse, soit en tant qu’amis de l’Epoux, et règneront avec le Seigneur sur la terre du Millénium.

Quels sont ceux qui bénéficient de cette « première résurrection »? Ce sont:

– Les saints qui sont ressuscités au moment de la mort de Jésus (Matthieu 27: 52-53). Ils sont toutefois restés trois jours dans leurs tombes, dont ils ne sont sortis qu’après la résurrection de Jésus. Le Seigneur devait en effet être le premier à sortir de la tombe.

– Le Seigneur Jésus Lui-même, ressuscité trois jours et trois nuits après Sa mort.

– L’Epouse de Christ, qui ressuscite juste avant son enlèvement (1 Cor 15: 51-54 et 1 Thess. 4: 13-18). Les morts en Christ ressuscitent les premiers, et « nous les vivants », sommes changés en un clin d’oeil.

– Les deux témoins de l’Apocalypse, qui exerceront leur ministère pendant la seconde moitié de la Tribulation de sept ans (Apoc. 11: 3-12).

– Les saints de l’ancienne alliance, qui ressuscitent à la fin de la Tribulation (Apoc. 11: 17-19). Il faut en effet que ces saints ressuscitent pour participer aux noces de l’Agneau, en tant qu’amis de l’Epoux (Jean 3: 29).

– Tous les martyrs de tous les temps, depuis Abel jusqu’aux martyrs de la Tribulation (Apoc. 20: 4).

A la fin du règne millénaire du Seigneur Jésus sur la terre actuelle, interviendra le Jugement Dernier, et la fin du monde présent. Tous ceux qui auront refusé la grâce de Dieu seront jetés pour l’éternité dans l’étang de feu et de soufre, qui est la seconde mort. Mais tous les justes qui n’auront pas bénéficié de la première résurrection ressusciteront alors pour la vie éternelle.

Parmi ces justes figureront par exemple tous ceux qui auront été sauvés pendant le Millénium, ou les Chrétiens des temps passés qui seront morts sauvés, mais sans être baptisés d’eau et d’Esprit.

« Quiconque ne fut pas trouvé écrit dans le livre de vie fut jeté dans l’étang de feu » (Apoc. 20: 15).

Dieu manifeste alors un nouveau ciel et une nouvelle terre. Puis il fait descendre sur cette nouvelle terre la Jérusalem Céleste, qui est à la fois l’Epouse de Christ et la demeure de l’Epouse. Il est écrit, à propos de cette Cité Céleste:

« Je ne vis point de temple dans la ville; car le Seigneur Dieu tout-puissant est son temple, ainsi que l’agneau. La ville n’a besoin ni du soleil ni de la lune pour l’éclairer; car la gloire de Dieu l’éclaire, et l’agneau est son flambeau. Les nations qui auront été sauvées marcheront à sa lumière, et les rois de la terre y apporteront leur gloire. Ses portes ne se fermeront point le jour, car là il n’y aura point de nuit. On y apportera la gloire et l’honneur des nations. Il n’entrera chez elle rien de souillé, ni personne qui se livre à l’abomination et au mensonge; il n’entrera que ceux qui sont écrits dans le livre de vie de l’agneau » (Apoc. 21: 22-27).

Cette Jérusalem Céleste est réellement le Lieu Très Saint de l’éternité. Le Seigneur S’y manifeste directement à Son Epouse. Il n’y a point de temple dans cette ville, car Dieu est Son Temple Vivant.

Seuls entreront dans cette Jérusalem Céleste, pour y demeurer en permanence, ceux qui sont écrits dans le Livre de Vie de l’Agneau.

Il faut donc distinguer le Livre de Vie, dans lequel sont inscrits tous les sauvés, et le Livre de Vie de l’Agneau, dans lequel sont inscrits ceux qui font partie de l’Epouse de l’Agneau.

Les saints qui composent l’Epouse de Christ demeureront donc dans la Jérusalem Céleste, Lieu Très Saint de l’éternité.

Les saints de l’ancienne alliance demeureront dans le Nouveau Ciel, Lieu Saint de l’éternité. En effet, Apoc. 11: 19 nous révèle qu’il existe un Temple de Dieu dans ce Nouveau Ciel, contrairement à la Nouvelle Jérusalem, et que ce Temple comporte une arche de l’alliance divine. C’est ce Temple céleste et cette arche de l’alliance céleste que Dieu avait voulu représenter dans le Temple terrestre de Jérusalem, ainsi que dans l’arche terrestre.

Cette référence à un Temple et à une arche de l’alliance concerne directement les saints de l’ancienne alliance.

Les autres saints demeureront sur la Nouvelle Terre. Ce sont eux qui constitueront les « nations qui auront été sauvées. »

Quels sont donc ceux qui composeront ces « nations qui auront été sauvées »? Il s’agit de tous ceux qui auront hérité du salut par la foi, depuis le début de la création de l’homme, mais qui ne font pas partie de tous ceux qui ont bénéficié de la première résurrection, notamment les saints de l’ancienne alliance, et les saints qui composent l’Epouse de Christ.

Aujourd’hui, le Seigneur voudrait que tous ceux qui ont reçu Jésus-Christ comme leur Sauveur et Seigneur fassent aussi partie de l’Epouse de Christ. Mais il n’en sera pas ainsi. Nombreux seront les Chrétiens qui ne seront pas enlevés, et qui devront traverser la Tribulation. Ils seront alors pourchassés par l’Antichrist (Apoc. 12: 13-17).

Tous ceux d’entre eux qui n’accepteront pas la marque de la Bête, et qui n’adoreront pas l’image de la Bête, seront mis à mort au cours de la première moitié de la Tribulation (Apoc. 13: 15-17). Ils seront sauvés au travers du feu de la Tribulation, alors qu’ils auraient pu, s’ils avaient obéi complètement à leur Seigneur, être enlevés et faire partie de Son Epouse.

C’est pour cette raison que le Saint-Esprit, en ces temps si proches de l’enlèvement de l’Epouse, oeuvre avec puissance dans le monde entier, d’une part pour faire entrer dans le salut de Christ tous ceux qui n’y sont pas encore entrés, et, d’autre part, pour inciter tous les Chrétiens qui n’ont pas encore obéi à Christ à être baptisés d’eau et d’Esprit, afin de n’être ni oisifs ni stériles pour la connaissance de notre Seigneur Jésus-Christ.

C’est cette exhortation que l’apôtre Pierre donnait déjà à tous les Chrétiens: tout faire pour rechercher activement la sanctification, sans laquelle nul ne verra le Seigneur!

« Simon Pierre, serviteur et apôtre de Jésus-Christ, à ceux qui ont reçu en partage une foi du même prix que la nôtre, par la justice de notre Dieu et du Sauveur Jésus-Christ: que la grâce et la paix vous soient multipliées par la connaissance de Dieu et de Jésus notre Seigneur! Comme sa divine puissance nous a donné tout ce qui contribue à la vie et à la piété, au moyen de la connaissance de celui qui nous a appelés par sa propre gloire et par sa vertu, lesquelles nous assurent de sa part les plus grandes et les plus précieuses promesses, afin que par elles vous deveniez participants de la nature divine, en fuyant la corruption qui existe dans le monde par la convoitise, à cause de cela même, faites tous vos efforts pour joindre à votre foi la vertu, à la vertu la science, à la science la tempérance, à la tempérance la patience, à la patience la piété, à la piété l’amour fraternel, à l’amour fraternel la charité. Car si ces choses sont en vous, et y sont avec abondance, elles ne vous laisseront point oisifs ni stériles pour la connaissance de notre Seigneur Jésus-Christ. Mais celui en qui ces choses ne sont point est aveugle, il ne voit pas de loin, et il a mis en oubli la purification de ses anciens péchés. C’est pourquoi, frères, appliquez-vous d’autant plus à affermir votre vocation et votre élection; car, en faisant cela, vous ne broncherez jamais. C’est ainsi, en effet, que l’entrée dans le royaume éternel de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ vous sera pleinement accordée. Voilà pourquoi je prendrai soin de vous rappeler ces choses, bien que vous les sachiez et que vous soyez affermis dans la vérité présente. Et je regarde comme un devoir, aussi longtemps que je suis dans cette tente, de vous tenir en éveil par des avertissements, car je sais que je la quitterai subitement, ainsi que notre Seigneur Jésus-Christ me l’a fait connaître. Mais j’aurai soin qu’après mon départ vous puissiez toujours vous souvenir de ces choses » (2 Pierre 1: 1-15).

L’Eglise a déjà reçu tout ce qui contribue à la vie et à la piété! Que personne donc ne néglige cette surabondance de grâce que nous pouvons avoir en Jésus-Christ!

Nous avons la Bible et le Saint-Esprit! Nul n’a plus aucune excuse à être dans l’ignorance ou dans la désobéissance!

Fuyons donc toute forme de corruption qui existe dans ce monde! Faisons tous nos efforts pour rester au bénéfice de cette grâce, en laissant le Saint-Esprit produire en nous ce fruit abondant de l’Esprit, qui affermira notre vocation, et nous assurera une pleine entrée dans la Jérusalem Céleste!

85 Responses to B179-Derniers avertissements de Jésus-Christ à Son Eglise (1).

  1. kevin dit :

    Je partage l’avis de Boris. Je crois que la nouvelle Jérusalem sera à la foi pour Israel et l’église. Apocalypse 21 et 22 mentionne les 12 portes avec les noms des 12 tribus et les 12 fondement avec les noms des 12 apotres. Je ne vois pas comment ça peut être plus clair! Il est aussi parlé dans Romain 11 que l’héritage et les promesses ont été confié à Israel (l’olivier) et que l’église a été gréffé dessus. Je ne voie pas comment Israel ne peux pas hérité aussi de la nouvelle Jérusalem! Mais comme l’a dit Henri, c’est un point secondaire.

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Cher Kevin, que chacun ait dans son coeur une pleine conviction, mais sans jamais faire la guerre à ceux qui n’ont pas la même conviction! C’est toujours comme cela que naissent les sectes!

  2. Boris dit :

    Bonjour frère Henri,

    Je vous remercie pour votre constance dans le ministère que vous avez reçu du Seigneur. En effet, il n’est pas facile d’apporter la vérité de la Parole de Dieu. Il faut faire face à l’incompréhension et à l’opposition. En tout cas, depuis le début de ma conversion, où j’ai commencé à lire vos articles sur le blog, vos réponses en réaction aux commentaires ont été un témoignage. Je crois qu’il faut véritablement avoir reçu un ministère du Seigneur pour pouvoir ainsi persister et tenir dans une telle œuvre. Je retrouve la même chose chez mon pasteur qui a toujours la patience pour se sacrifier dans la charge des assemblées que Dieu lui a confié.
    Frère Henri, j’ai beaucoup de respect et j’accorde une grande confiance à vos enseignements. Vous avez vraiment reçu un ministère de la part du Seigneur. Cependant, cela ne doit pas nous faire arrêter d’être vigilant et donc de vérifier la conformité de vos enseignements à la Bible. Comme la plupart du temps, je partage une grande partie de ce que vous dites. Néanmoins, parce que j’ai à cœur la vérité, je me dois de vous poser des questions quand j’ai la conviction que cela n’est pas conforme à la Parole. Ainsi, je vous avez déjà posé une question il y a longtemps mais à laquelle vous ne m’aviez pas directement répondu.

    « Car il attendait la cité qui a de solides fondements, celle dont Dieu est l’architecte et le constructeur. » Hébreux 11:10

    Dans ce passage, il est parlé d’Abraham et de la Jérusalem céleste. Il ne fait aucun doute que c’est de Jérusalem dont il est parlé car c’est d’elle que l’auteur de l’épître fait référence tout au long de sa lettre (Hébreux 12:22, 13:14). Abraham avait reçu la promesse qu’il vivrait au pays de Canaan dans la présence de Dieu (Genèse 17:8). C’est cette espérance que nous montre ce verset. Ce que nous avançons il nous le faut toujours le baser sur la Parole. Or, il n’y a aucun verset qui affirme ou laisse penser qu’ils vivront dans le Ciel. Par contre, la teneur de la promesse faîte à Abraham et l’épitre aux Hébreux nous disent que leur espérance conformément à la promesse que Dieu leur a faîte est qu’ils vivront au pays de Canaan. C’est d’ailleurs aussi ce qu’affirment les prophètes de l’Ancien Testament qui parlent de la Jérusalem céleste aux Juifs de l’Ancienne alliance. Votre position est compréhensible sur le fait que Jérusalem est l’épouse, c’est à dire l’Eglise. Or, l’Eglise, c’est (« surtout » ?) la Nouvelle Alliance. Comment donc, les saints de l’Ancienne alliance peuvent-il se trouver à Jérusalem ? Toutefois, il en est que l’auteur de l’épître aux Hébreux dit qu’Abraham espérait avoir une demeure dans la Jérusalem céleste. Ainsi, je ne sais pas si c’est dans l’intention du Seigneur de faire de telles séparations. Je pense au contraire que pour tous ses saints fidèles, Il leur a réservé la même félicité dans la ville de la joie et de l’allégresse, sans que cela puisse empêcher qu’il y est des différences de position en raison de l’œuvre de chacun durant sa vie.

    « Ecoutez la parole de l’Eternel, Vous qui craignez sa parole. Voici ce que disent vos frères, Qui vous haïssent et vous repoussent A cause de mon nom: Que l’Eternel montre sa gloire, Et que nous voyions votre joie! -Mais ils seront confondus. […] Réjouissez-vous avec Jérusalem, Faites d’elle le sujet de votre allégresse, Vous tous qui l’aimez; Tressaillez avec elle de joie, Vous tous qui menez deuil sur elle; Afin que vous soyez nourris et rassasiés Du lait de ses consolations, Afin que vous savouriez avec bonheur La plénitude de sa gloire. Car ainsi parle l’Eternel: Voici, je dirigerai vers elle la paix comme un fleuve, Et la gloire des nations comme un torrent débordé, Et vous serez allaités; Vous serez portés sur les bras, Et caressés sur les genoux. Comme un homme que sa mère console, Ainsi je vous consolerai; Vous serez consolés dans Jérusalem. » Esaïe 66:5-13

    Je n’ai pas encore une vision assez claire des Ecritures et en particulier de ce qu’est l’Église pour dire si elle ne concerne que les saints de la Nouvelle alliance ou si elle peut toutefois impliquer « par exception » aussi ceux de l’Ancienne. Une chose est sûre, les saints de l’Ancienne alliance ne doivent pas être plus de quelques millions d’individus et ne représentent donc pas grand chose face au centaine de millions de chrétiens de la Nouvelle alliance. Ainsi, en tous les cas, l’Église et donc Jérusalem, est véritablement composée des saints de la Nouvelle alliance.

    Cher tommyab, tu dis « son 0,0001% des croyants qu’il considère comme les seuls chrétiens ayant réellement la bonne doctrine sur la fin des temps ».
    Tu fais une mauvaise lecture des pensées de frère Henri. Tu devrais voir qu’en toute chose, il s’attache à la vérité de la Parole de Dieu pour l’annoncer. Il met ainsi en garde, non sans raison, tous chrétiens pour être prêt pour l’enlèvement. L’Ancien Testament nous montre que seul un reste, un résidu, du peuple survécu (Esaïe 6:13). Ceci est une figure pour les temps actuels au sein de la chrétienté. Ces choses ont été écrites pour nous mettre en garde (1 Corinthiens 10:11).
    Enfin, tu dis : « et je vous inviterais à méditer sur les paroles de notre Seigneur, qui a dit, « comme le Père m’a envoyé, je vous envoies ». »
    Tu devrais faire la différence entre un homme qui enseigne des mensonges et conduit les personnes à la perdition, et celui qui s’attache à la vérité de la Parole de Dieu pour au contraire conduire au salut ses auditeurs. Il arrive à un homme de Dieu de faire des erreurs, mais il y a une nette différence entre cela et apporter en bonne partie des enseignements erronés. A partir de la Parole de Dieu tu devrais voir qu’une bonne partie des enseignements de frère Henri sont fondés. C’est d’ailleurs pour cela qu’un grand nombre de personnes apprécient ses enseignements parce qu’ils y retrouvent la vérité de la Parole de Dieu.
    Je t’invite donc à méditer sur le passage que tu as cité de Jean, car en effet, vu le ministère et l’œuvre d’Henri, tu devrais t’interroger s’il n’a pas reçu ce ministère du Seigneur. Je t’invite aussi à faire attention, car quand on est dans l’erreur, et que l’on ne prend pas garde, on peut faire beaucoup de mal. Sur ce point, dans ta façon d’agir, tu n’es point conforme à la Parole contrairement à celui que tu critiques.

    Que le Seigneur nous perfectionne et nous révèle ce qu’il y a à changer en nous afin que nous soyons tous trouvés prêts et puissions ainsi être enlevés.
    Que le Seigneur vous bénisse ! Maranatha !

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Cher frère Boris, Autant il est nécessaire d’être au clair sur les sujets essentiels de la Parole de Dieu, et, en tout premier, sur Christ, Sa Personne et Son oeuvre, autant chacun peut avoir sa conviction sur les points relativement secondaires, comme le fait de savoir si la « cité » à laquelle pense Abraham sera la Nouvelle Jérusalem, ou une autre Cité dans le Ciel de l’éternité. Entrons d’abord dans cette éternité, en Christ, et laissons-Le nous introduire dans le reste! Sur cette terre, en attendant, l’essentiel est d’être sauvé, et de porter du fruit en abondance pour le Seigneur.

  3. Sébastien dit :

    Bonsoir tout le monde !! … J’aimerais passer un message à Ninine et lui dire : « Ne crains rien 😉 car moi, j’habite sur la parcelle 666, au début cela me faisait peur, mais quand je constate comment le Seigneur à transformé cette parcelle, je peux qu’en rire et penser à l’humour de notre créateur… Gloire à Dieu!
    Bien à vous tous,
    Sébastien

  4. yosef dit :

    Edifiant. Merci.

  5. dufour jeanne dit :

    Chère soeur Germaine, j’habite Vidauban, je commence par te laisser mon mail, pour déjà communiquer. Le voici: jeanne.dufour83@orange.fr
    Que le DIEU de paix te garde, LUI qui ne dort ni ne sommeille. Bien en CHRIST, Jeanne.

  6. LAURE dit :

    Gloire à Dieu en Jésus pour le revêtement de l’Esprit Saint, que deviendrai-je aujourd’hui, c’est une grâce, non un mérite, alléluia .

  7. ninine dit :

    Merci de votre réponse, et oui il est vrai que je n’avais pas pensé au fameux code barre déjà présent partout dans tout ce que l’on achète. soyez Béni.

  8. John kinkani dit :

    Amen!
    Merci Frère, pour ces rappels, il est vraiment très utile que nous ayons toujours ces choses bien gravées dans nos coeurs, car c’est là notre finalité, et l’enlevement de l’Epouse est le plus grand évènement auquel tout Chrétien doit s’attendre. Soyons seulement prêts à partir. Au fur et à mesure que les jours avancent, les choses deviennent de plus en plus claires, et notre départ devient de plus en plus imminent. Pour moi, il ya une grande conviction qui ne cesse de remonter mon coeur chaque jour, concernant le retour du Maître, malgré mes besoins, la recherche du bien-être, mes difficultés… Je ne cesse de crier intérieurement que le Maître revienne le plus vite possible, afin que nous puissions nous retrouver Chez Nous, loin de tout tracas de ce monde. Sachons-le, mes chers bien-aimés, que le Seigneur n’attendra pas que nous ayons d’abord tout ce que nous cherchons, pour qu’Il revienne ensuite. Il reviendra peut-être avant que nous ayons ce que nous cherchons. Puisse l’attente de Son retour devenir une priorité des priorités pour nous. Frère Henri, je ne sais comment vous remercier pour ce message, que le Très-Haut vous affermisse dans votre foi et vous garde jusqu’à Son prochain retour. Cher Tony, que Dieu te bénisse aussi de ton intervention. Cher Tommyab, que le Dieu miséricordieux te pardonne pour tes interventions qui m’ont souvent choqué. Ton attitude envers le Frère Henri n’a jamais été bonne. Fais très attention avec la grâce de Dieu qui est encore disponible! Car bientôt elle ne sera plus. Tu ne gagneras rien, mon Frère, dans ce ministère que tu fais. Ne foule pas aux pieds cette grâce, por favor! (Tite 2: 11-12; 2 Pier. 3: 9-15).
    Dieu vous bénisse tous,
    MARANATHA!

  9. ninine dit :

    Merci encore cher Frère Henri pour cet enseignement. J’ai une question peut-être stupide mais en voyant parfois le chiffre 666 sur des plaques d’immatriculation je crains le jour où je devrais changer ma plaque (une ancienne pour adopter le nouveau système en cas de déménagement ) et sachant qu’on ne peut choisir sa plaque mais que les caractères nous sont attribués d’office, alors question : en tant que chrétienne née de nouveau et voulant marcher de tout cœur avec Jésus-Christ, lui obéir en tout, est-ce grave à votre avis aux yeux du Seigneur si l’on m’attribue sans que je le veuille une plaque avec un tel numéro ?

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Chère Soeur Ninine, Sois en paix, cela n’a aucune importance! Ce sont des choses de ce monde! Elles ne peuvent avoir d’effets négatifs sur nous que si nous le croyons! Tous les produits que nous achetons comportent un code-barre, sur lequel figure aussi, systématiquement, le chiffre 666! Mais nous sommes en Christ, bien au-dessus de tout cela!

  10. Sébastien dit :

    Bonjour Frère Henri,
    Tout d’abord, un grand Merci pour tes enseignements, qui m’ont beaucoup apporté, tant les messages audio qui m’ont vraiment aidé, ainsi que ton blog que je parcours à présent. Je ne veux pas m’enorgueillir, mais depuis peu, grâce à « la prédication de la croix et la marche par l’esprit », mais surtout grâce à Jésus-Christ, j’arrive enfin à marcher dans la sanctification. Je me suis converti il y a 10 ans environ, et je me suis fait baptiser d’eau par immersion peu de temps après. Depuis une année, j’ai l’impression de faire du « sur place »… A présent que j’avance à nouveau, je suis vraiment très préoccupé, car l’enlèvement approche. J’ai la foi d’avoir été baptisé du Saint-Esprit aussi, mais je n’arrive pas parler en langues et cela m’angoisse fort. Je ne pense pas avoir reçu de don de l’Esprit non plus. J’ai l’impression d’avoir été baptisé du saint Esprit, parce qu’un jour, lors d’un culte, peu de temps après mon baptême, un seul mot incompréhensible est sorti de ma bouche sans que je le veuille, j’avais été très étonné d’ailleurs car je ne savais ce qui m’arrivait. Et il y a quatre jours, un fait étonnant lors du culte dominical, je priais à haute voix et ma lèvre supérieure s’est mise à vibrer… C’était vraiment spécial. Ce que je ressens pour notre Seigneur est très fort et j’ai vraiment l’impression qu’il me le rend bien aussi. J’ai écouté et lu vos textes sur le baptême du Saint Esprit, augmente-nous la Foi… Lorsque je prie et je médite, je m’imprègne de sa présence, je reste bouche ouverte…, mais rien ne sort. Je me dis que je possède ce don, que Dieu me l’a promis dans Sa Parole. Voilà ma question; que dois-je faire, que me manque-t-il? Pourrai-je vous demander de prier pour moi?
    Gloire à Dieu, et meilleures salutations dans le Seigneur, à vous tous, mes frères et sœurs en Christ.
    Sébastien

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Cher frère Sébastien, Quand nous croyons que nous avons reçu ce que Dieu promet, nous ne devons pas rester passifs, mais nous devons mettre notre foi en action. Nous devons d’abord croire que Dieu nous remplit de Son Esprit quand nous le Lui demandons. Ensuite, nous devons savoir qu’en étant remplis de Son Esprit, nous sommes capables d’exprimer ce que le Saint-Esprit veut nous voir exprimer par notre bouche. Tu ne dois pas attendre passivement que quelque chose « sorte » de ta bouche, mais tu dois exprimer par la foi ce que le Saint-Esprit ne manquera pas de t’inspirer dans ton esprit. C’est Dieu qui attend que tu l’exprimes! De même pour les dons. Si Dieu, par exemple, nous demande d’aspirer aux dons les meilleurs, en particulier à celui de prophétie, c’est qu’Il veut nous le donner quand nous le Lui demandons. Mais nous devons croire qu’Il nous l’a donné quand nous avons prié. Sois donc en paix, refuse toute angoisse, et tu verras se manifester tout ce que tu as demandé à Dieu, si tu restes dans la foi et l’assurance que tu le possèdes déjà!

  11. Christophe dit :

    Béni soit Dieu, Notre Père à chacun(e), qui revient bientôt pour nous prendre avec Lui afin que nous demeurions pour l’Éternité dans Sa présence! La main du Seigneur est sur toi Henri, comme sur chacun de Ses enfants qu’Il aime d’un amour éternel. Soyez toutes et tous fortifiés en Lui, dans une communion toujours plus profonde! Que les yeux de votre cœur soient illuminés par Sa grâce! Jésus est notre force dans la faiblesse, notre consolation dans l’épreuve, notre tour forte, notre plus grand trésor! Les convoitises nombreuses de ce monde, les soucis, les préoccupations, les disputes de mots, l’orgueil de la vie… toutes ces choses nous accaparent dans nos pays modernes, occidentaux et étouffent la vie de Christ en nous. Nos frères et sœurs persécutés pour le nom de Jésus n’ont que faire de tout cela! Nos frères et sœurs qui peinent à trouver une bible dans leurs pays gouvernés par les dictatures n’ont que faire de tout cela! Toutes leurs sources sont en Lui. Aujourd’hui, nous vivons dans un pays libre! Gloire à Dieu pour cela! Mais qu’en sera t-il demain? Seigneur, apprends-nous à bien compter nos jours! Bien que nous ne méritions rien, absolument rien de tout cela, nous désirons ardemment partir dans les airs à Ta rencontre. Si marcher avec Toi Seigneur, c’est ne plus faire aucun cas de sa vie, alors j’ai encore grandement besoin de me laisser transformer par Toi…

  12. NICOLAS dit :

    Je suis d’accord avec le frère Steph, à propos de la réaction du frère Tommyab.

  13. filipo dit :

    Chèr frère Henri,
    Quand tu dis que les nations seront sur la nouvelle terre, ce seront des nations comme nous connaissons aujourd’hui avec des peuples humains. Qu’en est-il donc lorsque le Seigneur dit qu’à la résurrection nous serons comme des anges? Merci pour ta réponse et sois béni.

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Cher frère Filipo, Quand le Seigneur dit que nous serons comme des anges, Il parlait du fait que les hommes ne prendront point d’épouses, ni les femmes de maris. Il y aura donc toujours des hommes et des femmes, mais qui n’auront plus besoin de se marier. Mais tous les sauvés auront des esprits régénérés et des corps glorifiés, et vivront dans la pleine liberté des enfants de Dieu, purs, saints et sains, dans un environnement parfait! Nous pouvons compter sur le génie créateur de notre Dieu! Les nations de la nouvelle terre resplendiront de cette gloire, qu’elles apporteront dans la Jérusalem Céleste (Apoc. 21: 26)! Oui, c’est vraiment cela que nos coeurs attendent: vivre dans la présence éternelle de notre Dieu, dans Sa parfaite nouvelle création, où ni le mal, ni le péché, ni le deuil, ni la mort n’existeront plus!

  14. lloyd dit :

    Ça fait plaisir d’avoir des frères et des soeurs qui sont en Christ. Moi, ça fait presque un an que je suis en Christ… Frère Henri, si tu as l’occasion de lire ce message, je voudrais me faire enseigner, car je manque d’enseignement. Que la paix soit sur toi!

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Cher frère Lloyd, Quelle bénédiction d’être en Christ! Demande-Lui de te remplir toujours plus de Son Esprit, pour être guidé dans la connaissance de Sa Parole! C’est Lui notre Grand Enseignant! Tu peux aussi étudier tous les enseignements qui sont sur ce blog, aidé par l’article qui s’intitule « Guide simplifié des articles ». Le site sourcedevie.com est aussi à ta disposition pour d’autres enseignements. Mais n’oublie pas que le plus important, c’est ton étude personnelle de la Bible! Si tu as l’amour de la Vérité dans ton coeur, l’Esprit de Vérité te guidera sûrement dans ta connaissance de la Parole de Vérité!

  15. NOUBATESSEM Jonathan dit :

    Bonjour et merci pour l’article. Vous avez parlé de la place de ceux qui ont été justifiés avant la venue de Jésus-Christ. Qu’en est-il de milliers d’âmes qui sont nés après la venue du Seigneur, mais qui n’ont pas eu à écouter l’Evangile? Leur sort n’est-il pas identique à ceux qui sont nés avant le Seigneur?

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Cher frère N. Jonathan, Le Seigneur Jésus a dit que tous ceux qui reçoivent l’enseignement du Père seront attirés à Lui (Jean 6: 44-45). Cela concerne tous les hommes nés après la venue du Seigneur, et qui ne Le connaissent pas encore. Quel est cet enseignement du Père? C’est celui qu’Il donne à tous les hommes, même ceux qui sont dans les contrées les plus reculées du monde. Par cet enseignement, le Père donne à tous les hommes, uniquement lorsqu’ils regardent la Création, la certitude qu’Il y a un Créateur. Il leur révèle aussi qu’il y a quelque chose qui les sépare de ce Créateur (nous savons que c’est le péché), mais qu’il est possible à tous de rencontrer un jour ce Créateur, s’ils le désirent réellement, et s’ils désirent connaître la Vérité sur le pourquoi de leur présence sur cette terre, et sur leur éternité future. Tous ceux qui se posent sincèrement ces questions, et qui veulent avoir la réponse d’en haut, seront immanquablement attirés à Jésus, d’une manière ou d’une autre. Certes, cela ne nous libère pas de la nécessité d’aller dans la terre entière annoncer l’Evangile à toutes les nations, mais Dieu est Tout-Puissant pour Se révéler à tous ceux qui cherchent sincèrement la vérité, et pour les attirer à Son Fils Jésus-Christ. Au besoin, le Seigneur Jésus viendra Se révéler personnellement, comme Il l’a fait pour Paul, et tant d’autres!

  16. andré blain dit :

    Bonjour Henri ! Je vois le Seigneur Jésus te regarder, et Ses yeux qui pleurent de Joie.
    André B.

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Merci, cher frère André, Le Seigneur est rempli de Joie chaque fois qu’Il voit que l’une de Ses brebis Lui manifeste Son amour et Son désir de Lui obéir et de Se préparer à Sa venue!

  17. Bruno dit :

    Bonjour Henri,
    Je te remercie de nous enseigner sur ce sujet car il est bon d’y être édifié. Malgré ma lecture je n’ arrive pas encore à bien tout saisir sur la destination finale de chaque saint de l’ancienne ou de la nouvelle alliance d’autant plus que j’ai relevé deux textes qui parlent du livre de vie alors que cela concerne des chrétiens victorieux donc, si j’ai bien compris appelés à être inscrit dans le livre de vie de l’Agneau selon ton article:
    Philippiens 4.3 Je te prie aussi, fidèle collègue: Sois-leur en aide; elles ont combattu avec moi pour l’Évangile, aussi bien que Clément et mes autres compagnons de travaux, desquels les noms sont dans le livre de vie.
    Apocalypse 3.5 Celui qui vaincra, sera vêtu de vêtements blancs, et je n’effacerai point son nom du livre de vie; et je confesserai son nom devant mon Père et devant ses anges.
    En second lieu, que sont devenus aujourd’hui les saints ressuscités lors de la mort de Jésus?

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Cher frère Bruno, Sur les points où la Bible n’est pas d’une clarté absolue, on peut avoir une conviction personnelle, mais on doit se garder de l’imposer. Je reste donc sur l’essentiel, qui est d’être assuré de son salut en Christ, et de son enlèvement lorsque Jésus reviendra rechercher Son Eglise. Concernant les saints ressuscités lors de la mort de Jésus, comme la Bible ne dit pas ce qu’ils sont devenus, je suis incapable de répondre à ta question! De même qu’il est possible que le Livre de Vie de l’Agneau soit inclus dans le grand Livre de Vie général! Sur tout cela, le Seigneur nous éclairera complètement un jour!

  18. Germaine dit :

    Merci pour tout et à tous participant du blog. Le feu qui couvait en moi (catholique tiède) depuis fort longtemps a été révélé par vos enseignements si précieux que je lis chaque jour, cher Henri Viaud-Murat. Jésus est bien présent en moi maintenant et me guide. La Parole du Père s’inscrit chaque jour de plus en plus en mon esprit, seulement il me manque le baptême d’eau et dans ma nouvelle région, je ne sais où m’adresser et surtout à qui pourrait me baptiser rapidement ?
    Je suis à côté de Draguignan. Pourriez-vous m’indiquer un pasteur un frère ou une soeur en Christ s’il vous en est possible ? Priez tous pour ma famille pas encore convertie, ainsi que pour moi afin que je grandisse dans l’Esprit et l’Amour de Dieu.
    Merci à tous

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Chère Soeur Germaine, Si un lecteur concerné prend connaissance de ton message, et s’il veut bien y répondre, je te transmettrai l’information. Tu peux aussi prendre les adresses des différentes églises évangéliques qui sont près de chez toi (sur l’annuaire, tout simplement), ou sur le site suivant: http://www.eglises.org/ Tu pourras ensuite prendre contact avec l’un des responsables, pour lui demander de te baptiser. Il est possible que certaines conditions te seront demandées, comme une formation sur le baptême, mais tu peux toujours insister pour être baptisée rapidement. Demande au Seigneur de guider ta recherche, et de te mettre en relation avec de vrais Chrétiens qui sauront te guider dans la volonté de Dieu!

  19. dufour jeanne dit :

    Merci très cher frère Henri, sans te lasser, de nous rappeler ces merveilleuses perles de l’ESPRIT de DIEU, cette espérance vivante qui ne peut que réjouir le coeur de ceux qui ont un désir ardent de faire partie de cette glorieuse Epouse, ce plan parfait de DIEU qui nous époustoufle. Combien je veux, j’aspire, je désire ardemment faire partie de ce reste fidèle. O mes chers frères et soeurs, que nous réalisions ce qui nous attend, que nous prenions conscience de ce trésor inestimable, que de vivre avec LUI le merveilleux dans la JÉRUSALEM CÉLESTE. J’aime ce passage de l’Ecriture: « LUI que vous aimez sans l’avoir vu, en qui vous croyez sans le voir encore, et vous vous réjouissez d’une joie ineffable et glorieuse » (1 Pierre 1: 8).
    Que nous recherchions l’ESPRIT de Sainteté, et alors nous Le verrons LUI, la beauté indescriptible, AMEN!

  20. seraphinjosue dit :

    Gloire et adoration soient à notre Sauveur et Seigneur Jésus-Christ. Que Ses enseignement sont pleinement inspirés. Puisse le Saint- Esprit nous introduire beaucoup plus en profondeur dans l’intelligence de Ses enseignements (une véritable nourriture). Bien-aimé frère Henri, ainsi que les frères de partout, membres du blog, je suis heureux de vous savoir en plein sante sur tous les plans.
    A vous tous, union de prière et d’adoration. Votre frère Séraphin J.