B192-La guerre de Gog et Magog.

Article de Henri Viaud-Murat.

La Bible nous parle en fait de deux guerres de Gog et Magog. Si l’une d’entre elles est encore très lointaine, l’autre est au contraire fort proche!

Le prophète Ezéchiel, dans les chapitres 38 et 39 de son livre, annonce avec beaucoup de détails une guerre conduite contre Israël par Gog, le chef du pays de Magog.

Le Livre de l’Apocalypse parle aussi d’une seconde guerre de Gog et Magog, qui se produira tout à la fin du règne millénaire de Jésus-Christ sur la terre. Voici ce que l’apôtre Jean écrit à ce sujet:

« Heureux et saints ceux qui ont part à la première résurrection! La seconde mort n’a point de pouvoir sur eux; mais ils seront sacrificateurs de Dieu et de Christ, et ils régneront avec lui pendant mille ans.Quand les mille ans seront accomplis, Satan sera relâché de sa prison. Et il sortira pour séduire les nations qui sont aux quatre coins de la terre, Gog et Magog, afin de les rassembler pour la guerre; leur nombre est comme le sable de la mer. Et ils montèrent sur la surface de la terre, et ils investirent le camp des saints et la ville bien-aimée. Mais un feu descendit du ciel, et les dévora. Et le diable, qui les séduisait, fut jeté dans l’étang de feu et de soufre, où sont la bête et le faux prophète. Et ils seront tourmentés jour et nuit, aux siècles des siècles. Puis je vis un grand trône blanc, et celui qui était assis dessus. La terre et le ciel s’enfuirent devant sa face, et il ne fut plus trouvé de place pour eux. Et je vis les morts, les grands et les petits, qui se tenaient devant le trône. Des livres furent ouverts. Et un autre livre fut ouvert, celui qui est le livre de vie. Et les morts furent jugés selon leurs oeuvres, d’après ce qui était écrit dans ces livres. La mer rendit les morts qui étaient en elle, la mort et le séjour des morts rendirent les morts qui étaient en eux; et chacun fut jugé selon ses oeuvres. Et la mort et le séjour des morts furent jetés dans l’étang de feu. C’est la seconde mort, l’étang de feu. Quiconque ne fut pas trouvé écrit dans le livre de vie fut jeté dans l’étang de feu. Puis je vis un nouveau ciel et une nouvelle terre; car le premier ciel et la première terre avaient disparu, et la mer n’était plus. Et je vis descendre du ciel, d’auprès de Dieu, la ville sainte, la nouvelle Jérusalem, préparée comme une épouse qui s’est parée pour son époux » (Apoc. 20: 6 – 21: 2).

Cette seconde guerre de Gog et Magog se produira donc à la fin du Millenium, lorsque Satan sera relâché de sa prison. Elle se terminera brutalement par l’annihilation complète des rebelles, par le Jugement dernier, par la destruction de la terre actuelle, et la création d’un nouveau ciel et d’une nouvelle terre, sur laquelle viendra descendre la Jérusalem Céleste.

Cette guerre n’est donc pas imminente! Tandis que la guerre annoncée par le prophète Ezéchiel doit se produire dans un contexte très différent.

Voici ce qu’a dit le prophète:

« La parole de l’Eternel me fut adressée, en ces mots: Fils de l’homme, tourne ta face vers Gog, au pays de Magog, vers le prince de Rosch, de Méschec et de Tubal, et prophétise contre lui! Tu diras: Ainsi parle le Seigneur, l’Eternel: Voici, j’en veux à toi, Gog, prince de Rosch, de Méschec et de Tubal! Je t’entraînerai, et je mettrai une boucle à tes mâchoires; je te ferai sortir, toi et toute ton armée, chevaux et cavaliers, tous vêtus magnifiquement, troupe nombreuse portant le grand et le petit bouclier, tous maniant l’épée; et avec eux ceux de Perse, d’Ethiopie et de Puth, tous portant le bouclier et le casque; Gomer et toutes ses troupes, la maison de Togarma, à l’extrémité du septentrion, et toutes ses troupes, peuples nombreux qui sont avec toi! Prépare-toi, tiens-toi prêt, toi, et toute ta multitude assemblée autour de toi! Sois leur chef! Après bien des jours, tu seras à leur tête; dans la suite des années, tu marcheras contre le pays dont les habitants, échappés à l’épée, auront été rassemblés d’entre plusieurs peuples sur les montagnes d’Israël longtemps désertes; retirés du milieu des peuples, ils seront tous en sécurité dans leurs demeures. Tu monteras, tu t’avanceras comme une tempête, tu seras comme une nuée qui va couvrir le pays, toi et toutes tes troupes, et les nombreux peuples avec toi » (Ezéchiel 38: 1-9).

Cette prophétie est très précise. Elle donne une liste bien définie de divers peuples, qui viendront envahir Israël des quatre points cardinaux, de l’est, du sud, de l’ouest et du nord.

Elle précise également quand se produira cette invasion: lorsque le peuple d’Israël, longtemps dispersé entre plusieurs peuples, sera revenu, après bien des jours, sur les montagnes d’Israël, et sera en sécurité dans ses demeures.

Le verset 12 précise même que ce peuple d’Israël sera installé dans « des ruines maintenant habitées, un peuple recueilli du milieu des nations, ayant des troupeaux et des propriétés, et occupant les lieux élevés du pays. »

Ces indications précises ne peuvent donc concerner que notre époque actuelle, qui a vu, après presque deux mille ans d’exil parmi les nations, le peuple d’Israël revenir relever des villes en ruines, et rebâtir son pays longtemps déserté et dévasté.

Au moment où ce peuple se croira en sécurité dans ses demeures, une coalition de peuples fondra brutalement sur lui, dans le but de le détruire. Quels sont donc ces peuples nommés dans cette prophétie?

Gog est sans doute le nom d’un chef, d’un « prince », tandis que Magog désigne le pays sur lequel règne ce prince. Beaucoup d’exégètes, notamment Juifs, pensent que Gog est un terme générique qui désigne tout ennemi du peuple de Dieu, et que Magog désigne son pays.

C’est possible. Cependant, compte tenu de la précision de cette prophétie, les meilleurs commentateurs sont parvenus à identifier le pays de Magog comme une région de l’Asie Mineure. En effet, Gog étant aussi « prince de Rosch, de Méschec et de Tubal, » et « Méschec et Tubal » ayant été identifiées comme des régions de la Turquie occidentale et orientale, il est probable que le pays de Magog soit aussi une région voisine.

« Rosh » n’a pas été identifié comme une région particulière, mais il s’agit aussi d’un mot hébreu qui signifie « tête » ou « chef ». Gog, prince de Rosh, serait donc le « chef des princes » de ces régions.

On a soutenu aussi que Rosh pouvait désigner la Russie, Méschec désignant Moscou, et Tubal désignant la ville russe de Tobolsk. Toutefois, ces interprétations ne résistent pas à un examen sérieux, car ces noms désignent plutôt des régions de l’Asie Mineure dont les appellations sont connues, et sont très proches des termes hébreux employés par Ezéchiel.

Par exemple, Méschec se rapproche de Mushki, ancienne Phrygie, à l’ouest de la Turquie actuelle. Tandis que Tubal doit plutôt désigner l’antique Tabal, à l’est de la Turquie.

Gomer désigne une partie de la Turquie centrale. Togarma concerne une région de la Turquie orientale.

Toutes ces régions, Méschec (à l’ouest), Gomer (au centre), Tubal et Togarma (à l’est), ainsi que Magog, concernent donc l’ensemble de la Turquie actuelle. Ce sont les régions qui font partie de « l’extrémité du septentrion » mentionnée par Ezéchiel.

Ezéchiel mentionne encore trois autres pays proches: la Perse, l’Ethiopie, et Puth. La Perse n’est autre que l’Iran actuel. L’Ethiopie biblique n’est pas l’Ethiopie moderne, mais plutôt le Nord-Soudan actuel, au sud de l’Egypte. Quant à Puth, il s’agit de la Libye.

L’attaque brutale contre Israël sera donc menée par une coalition de quatre pays: la Turquie, l’Iran, le Soudan, et la Libye.

Il est intéressant de remarquer que, depuis les révolutions du « printemps arabe, » des régimes islamistes se sont installés en Tunisie, en Egypte, en Libye et au Yémen. Ces régimes sont nettement moins bien disposés envers Israël que ne l’étaient les régimes précédents.

Par ailleurs, la Turquie, longtemps alliée d’Israël, a vu récemment ses relations devenir extrêmement tendues avec l’Etat Hébreu. La Turquie est également gouvernée par un régime islamiste modéré.

Quant à l’Iran, nous savons à quel point il est violemment opposé à Israël. L’Iran est une puissance régionale importante. Le régime des mollah, par la bouche de son président Mahmoud Ahmadinedjad, annonce régulièrement qu’il veut rayer de la carte l’Etat d’Israël. Il est clair que l’Iran est en train de développer une industrie nucléaire qui n’est probablement pas que civile.

Lorsqu’on lit la presse israélienne, on parle pratiquement chaque jour du danger extrême que représente l’Iran pour la sécurité et même l’existence d’Israël.

Le chef d’Etat-major des forces armées israéliennes, Benny Gantz, déclarait il y a quelques jours qu’Israël devait se préparer, tôt ou tard, à une guerre avec l’Iran. De son côté, le ministre israélien de la Défense, Ehud Barak, déclarait le 3 février dernier que si les sanctions actuelles décrétées contre l’Iran par l’ONU et l’Union Européenne ne suffisaient pas, « il faudrait agir. »

Quant au Secrétaire d’Etat Américain de la Défense, Leon Panetta, en visite officielle récemment en Israël, il a déclaré qu’Israël se préparait à attaquer l’Iran dès le printemps 2012.

On sent bien que la tension augmente à nouveau au Moyen-Orient.

Compte tenu de ce contexte, peut-on définir à quel moment pourrait se produire la guerre de Gog et Magog prophétisée par Ezéchiel?

Ce qui est clair, c’est que cette guerre ne peut pas se produire pendant la période de la Tribulation. En effet, Ezéchiel décrit un peuple d’Israël se croyant en paix et en sécurité dans ses demeures. Or nous savons que la Tribulation comprendra deux périodes très distinctes de trois ans et demi chacune.

Pendant la première période, l’Antichrist, qui aura pris les rênes d’un pouvoir mondial, favorisera Israël, qui le reconnaîtra comme le Messie. Il autorisera la reconstruction du Temple de Jérusalem, et instaurera dans le monde une relative prospérité.

Au milieu de la Tribulation, il s’introduira dans le Temple pour se faire reconnaître comme Dieu, instaurant ainsi l’abomination de la désolation. Les Juifs ouvriront les yeux, et commenceront alors à être massacrés, jusqu’à la fin de la Grande Tribulation, lors de la bataille finale d’Harmaguédon, juste avant le retour du Seigneur Jésus sur la terre pour y régner pendant mille ans.

Or Ezéchiel prophétise que la brutale invasion des quatre pays coalisés sera stoppée de manière surnaturelle, non pas par les forces armées israéliennes, comme cela avait été le cas jusqu’ici, au cours des précédentes guerres israélo-arabes, mais par une intervention surnaturelle directe du Dieu d’Israël!

« C’est pourquoi prophétise, fils de l’homme, et dis à Gog: Ainsi parle le Seigneur, l’Eternel: Oui, le jour où mon peuple d’Israël vivra en sécurité, tu le sauras. Alors tu partiras de ton pays, des extrémités du septentrion, toi et de nombreux peuples avec toi, tous montés sur des chevaux, une grande multitude, une armée puissante. Tu t’avanceras contre mon peuple d’Israël, comme une nuée qui va couvrir le pays. Dans la suite des jours, je te ferai marcher contre mon pays, afin que les nations me connaissent, quand je serai sanctifié par toi sous leurs yeux, ô Gog! Ainsi parle le Seigneur, l’Eternel: Est-ce toi de qui j’ai parlé jadis par mes serviteurs les prophètes d’Israël, qui ont prophétisé alors, pendant des années, que je t’amènerais contre eux? En ce jour-là, le jour où Gog marchera contre la terre d’Israël, dit le Seigneur, l’Eternel, la fureur me montera dans les narines. Je le déclare, dans ma jalousie et dans le feu de ma colère, en ce jour-là, il y aura un grand tumulte dans le pays d’Israël. Les poissons de la mer et les oiseaux du ciel trembleront devant moi, et les bêtes des champs et tous les reptiles qui rampent sur la terre, et tous les hommes qui sont à la surface de la terre; les montagnes seront renversées, les parois des rochers s’écrouleront, et toutes les murailles tomberont par terre. J’appellerai l’épée contre lui sur toutes mes montagnes, dit le Seigneur, l’Eternel; l’épée de chacun se tournera contre son frère. J’exercerai mes jugements contre lui par la peste et par le sang, par une pluie violente et par des pierres de grêle; je ferai pleuvoir le feu et le soufre sur lui et sur ses troupes, et sur les peuples nombreux qui seront avec lui. Je manifesterai ma grandeur et ma sainteté, je me ferai connaître aux yeux de la multitude des nations, et elles sauront que je suis l’Eternel » (Ezéchiel 38: 14-23).

Ezéchiel ajoute aussi qu’il faudra sept mois aux Israéliens pour enterrer tous les cadavres ennemis dans la vallée de Hamona, et sept ans pour récupérer et détruire ou recycler toutes les armes et tous les équipements abandonnés.

Il est donc impossible que ces événements se passent pendant la Tribulation. A la rigueur, la fin de ces sept ans de récupération du butin pourrait peut-être coïncider avec la première moitié de la tribulation, mais en aucun cas avec la seconde moitié, lorsque les Juifs seront pourchassés par l’Antichrist.

Ce qu’il est capital de comprendre, c’est que le Dieu d’Israël sera reconnu dans le monde entier comme le grand Vainqueur de ce conflit.

Cela signifie que ce sera probablement la fin de l’Islam en tant que grande religion mondiale.

En effet, les quatre Etats qui attaqueront brutalement Israël sont tous des Etats Musulmans: Turquie, Iran, Soudan et Libye. Il se trouve que les forces armées de la Turquie et de l’Iran sont actuellement les plus puissantes de tout le monde arabo-musulman.

La Turquie et l’Iran ont également une frontière commune, ce qui facilite le regroupement et le passage des troupes. De plus, l’Iran peut compter sur le Hezbollah pour favoriser un passage par le Liban. Les coalisés peuvent aussi compter sur le concours du Hamas, dans la bande de Gaza.

En revanche, nous ne trouvons ni l’Egypte ni la Jordanie dans cette coalition. Pourtant, l’Egypte et la Jordanie sont deux pays musulmans voisins d’Israël. Mais il se trouve que l’Egypte et la Jordanie sont les deux seuls pays musulmans qui ont conclu un traité de paix avec Israël. Le nouveau régime Egyptien a promis de respecter ce traité de paix. Et la Jordanie n’a aucun intérêt à dénoncer son propre accord de paix avec Israël.

De même, l’Arabie et les Emirats Arabes Unis ne sont pas mentionnés dans cette coalition. Nous savons que ces pays sunnites sont hostiles envers l’Iran chiite. A cause de leurs intérêts pétroliers, et de leur alliance avec les USA, ils ne voudront sans doute pas s’engager dans une aventure qui risquerait de leur coûter cher. Toutefois, leurs régimes subiront de grands bouleversements, en raison de la défaite surnaturelle de l’Islam.

Quant à la Syrie, en proie à de violents conflits internes, il est probable qu’elle sera neutralisée dans cette guerre.

Il est également probable que les grandes puissances, comme les Etats-Unis, alliés d’Israël, et la Russie, alliée de l’Iran, n’interviendront pas directement dans ce conflit, même si elles peuvent apporter un appui indirect à leurs alliés. Elles n’auront d’ailleurs pas le temps d’intervenir, compte tenu de la brutalité de la réaction divine!

La seule chose qu’il soit difficile de prévoir, c’est si l’attaque de ces quatre pays musulmans sera déclenchée à leur propre initiative, ou si cette attaque se produira en réponse à une attaque préventive d’Israël contre l’Iran.

L’Etat d’Israël envisage certainement une telle attaque, s’il veut avoir une chance d’empêcher l’Iran de fabriquer sa bombe atomique. Toutefois, les ennemis d’Israël se méfient dorénavant des attaques préventives dévastatrices de l’Etat Hébreu! Il se peut donc qu’ils anticipent une telle attaque, en décidant de lancer les premiers une invasion foudroyante.

Quoi qu’il en soit, cette invasion se produira certainement, comme l’a annoncé le prophète Ezéchiel, et la guerre de Gog et Magog aura bien lieu, dans un avenir qui ne peut être que très proche.

Beaucoup de Juifs religieux pensent que Gog et Magog concernaient Hitler et la Shoah. Mais cette interprétation ne peut pas tenir, quand on étudie le contexte de la prophétie d’Ezéchiel, qui annonce que ce sera bien le pays d’Israël qui sera envahi par les armées de quatre pays du Moyen-Orient et de l’Asie Mineure.

L’une des conséquences les plus importantes de cette guerre, c’est qu’elle favorisera directement la prise de pouvoir mondiale de l’Antichrist. Contrairement à ce qu’annoncent à tort certains milieux chrétiens, l’Antichrist ne s’élèvera pas du monde islamique, en la personne du Mahdi, ni du monde Hindou, en la personne du « Seigneur Maitreya. » Ces deux personnages pourront se manifester dans leurs régions respectives d’influence, mais leur fonction sera de préparer la venue du véritable Antichrist.

L’Antichrist est « l’homme du péché, » le « fils de la perdition. » Il n’y a que deux hommes, dans toute la Bible, qui soient appelés « fils de la perdition »: Judas (Jean 17: 12), et l’Antichrist (2 Thes. 2: 3). A l’image de Judas, le traître, l’Antichrist doit donc être, non pas un Musulman ni un Hindou, mais un disciple de Christ, avant de Le renier. Pour pouvoir séduire les Juifs, il doit aussi être impérativement, sinon un Juif de religion, du moins un descendant du Roi David.

Conformément aux prophéties de Daniel 2: 37-45, l’Antichrist doit provenir de l’un des dix « orteils » (pays) de l’ancien Empire Romain reconstitué, c’est-à-dire de l’un des pays de l’actuelle Union Européenne. Comme l’annonce la Bible, il doit être un « prince » appelé à devenir roi (Daniel 11: 36). Il devrait donc surgir de l’une des familles royales d’Europe. Il doit aussi être la « bête » qui « monte de la mer » (Apoc. 13: 1). Cette bête doit être semblable à un léopard, avec des pieds comme ceux d’un ours, et une gueule comme celle d’un lion (Apoc. 13: 2). Il est la « petite corne » (Daniel 7: 8 et 8: 9) qui doit s’élever du milieu des dix cornes de la bête. Il doit enfin recevoir sa puissance du dragon rouge (Apoc. 13: 2).

Comme l’a souligné le chercheur chrétien américain Clinton Ortiz, qui fut l’un des premiers à s’intéresser à l’identité de l’Antichrist, tous ces symboles bibliques figurent intégralement sur le blason et les armes du Prince de Galles, dont le symbole national est justement le dragon rouge. En outre, la famille régnante de Grande-Bretagne prétend descendre directement du Roi David.

De plus, le souverain de la Grande-Bretagne est le seul au monde à être également le Chef d’une Eglise dite chrétienne, l’Eglise Anglicane. C’est actuellement une Eglise apostate, qui a renié le Seigneur Jésus, et qui revient progressivement dans le giron de la Papauté.

Nous devons donc suivre attentivement ce qui ne manquera pas de se produire au décès de la Reine Elizabeth II, âgée actuellement de 85 ans. Constitutionnellement, le prince Charles, héritier de la couronne, ne devrait pas accéder au trône, étant divorcé et remarié à une divorcée. Sauf à modifier la constitution britannique, le trône devrait donc passer directement au fils aîné du Prince Charles, le Prince William.

Celui-ci est né de 21 juin 1982, jour du solstice d’été, jour le plus long de l’année, et jour marqué aussi par une rare éclipse de soleil. D’après les astrologues officiels, un grand prince serait né ce jour-là. Quand on connaît les penchants de la famille royale de Grande-Bretagne pour les pratiques occultes et son implication dans la Franc-Maçonnerie, on ne peut que suivre avec intérêt la carrière de ce jeune prince.

De l’ordre très noble et très secret de la Jarretière, créé au XIV° siècle, et dont le Prince William est le millième chevalier, dépendent toutes les grandes sociétés secrètes et occultes du monde.

L’accession du Prince William au trône de Grande-Bretagne ne marquerait pas nécessairement le début du règne de l’Antichrist sur le monde. Mais elle permettrait de mettre en valeur une personnalité de plus en plus séduisante et charismatique.

N’oublions pas que le but suprême de Satan, au travers de l’Antichrist, est de se faire reconnaître et adorer comme Dieu, au milieu de la Tribulation, dans le Temple reconstruit à Jérusalem (2 Thes. 2: 4). Ce n’est qu’à ce moment-là que l’Antichrist sera complètement possédé par l’esprit de Satan, et qu’il deviendra véritablement la Bête sanguinaire de l’Apocalypse.

Or, actuellement, l’incessant et insoluble conflit israélo-arabe, ou plutôt judéo-musulman, empêche la reconstruction de ce Temple.

Toute tentative en ce sens soulèverait immédiatement contre Israël l’ensemble des peuples musulmans, qui se lanceraient immédiatement dans une djihad sans merci contre les Juifs et leurs alliés! Il faut donc que la puissance de l’Islam soit anéantie, avant que l’Antichrist puisse s’imposer sur le monde.

Or, quand le Dieu d’Israël interviendra Lui-même, de manière évidente et surnaturelle, pour détruire les puissantes forces armées de quatre pays musulmans, au moment même où ils envahiront une nouvelle fois le pays d’Israël, il ne s’agira plus d’une simple victoire militaire, comme pour les précédentes guerres d’Israël!

Mais toutes les nations, et en particulier les nations musulmanes, verront que leur dieu, Allah, n’a pas été capable, une nouvelle et dernière fois, de les défendre ni de leur donner la victoire, alors que le Dieu d’Israël S’est manifesté avec puissance et gloire pour écraser les armées de l’Islam.

Comme le dit Ezéchiel:

« Je manifesterai ma grandeur et ma sainteté, je me ferai connaître aux yeux de la multitude des nations, et elles sauront que je suis l’Eternel » (Ezéchiel 38: 23).

Si l’ensemble des nations, et tout particulièrement les nations musulmanes, réalisent que le seul vrai Dieu est le Dieu d’Israël, ce sera la fin du dieu de l’Islam.

Cette guerre de Gog et Magog devrait donc marquer la fin de l’Islam en tant que grande religion mondiale. Même si les dirigeants actuels qui dominent les grands pays musulmans essayent de se maintenir au pouvoir, leurs peuples ne l’accepteront plus, et se débarrasseront de ces dirigeants.

Cela profitera directement au futur Antichrist qui, nous le savons, doit se présenter comme le Messie d’Israël. D’ailleurs, les Juifs associent la manifestation du Messie à la guerre de Gog et Magog.

La défaite des armées islamiques, et l’abandon de l’Islam en tant que religion officielle de nombreux peuples, permettra à l’Antichrist de régler l’épineux problème du Moyen-Orient. Il pourra alors confirmer les accords de paix déjà conclus entre Israël et ses voisins Arabes et Palestiniens.

Il est d’ailleurs possible que les lieux saints actuels de l’Islam situés sur le Mont du Temple, c’est-à-dire la Mosquée d’El Aqsa et le Dôme du Rocher, soient détruits par le Seigneur au cours de la guerre de Gog et Magog. Cela permettrait une reconstruction immédiate du Temple, dès la fin de cette guerre.

Il est encore un événement capital qui doit être intégré dans cette perspective, c’est celui de l’enlèvement de l’Eglise de Jésus-Christ.

Cet enlèvement, précédé de la résurrection de tous les « morts en Christ, » et par la transformation en un clin d’oeil des « vivants en Christ, » a été clairement annoncé par l’apôtre Paul (1 Cor. 15: 50-57 et 1 Thes. 4: 13-18).

L’enlèvement de l’Eglise ne peut que se produire avant le début de la Tribulation de sept ans. Car ce sera un événement soudain, qui interviendra au moment « où nous n’y penserons pas » (Matthieu 24: 44).

Le Seigneur Jésus Lui-même a comparé l’époque de l’enlèvement à celles de Noé et de Lot, avant les déluges d’eau et de feu.

« Ce qui arriva du temps de Noé arrivera de même à l’avènement du Fils de l’homme. Car, dans les jours qui précédèrent le déluge, les hommes mangeaient et buvaient, se mariaient et mariaient leurs enfants, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche; et ils ne se doutèrent de rien, jusqu’à ce que le déluge vînt et les emportât tous: il en sera de même à l’avènement du Fils de l’homme. Alors, de deux hommes qui seront dans un champ, l’un sera pris et l’autre laissé; de deux femmes qui moudront à la meule, l’une sera prise et l’autre laissée. Veillez donc, puisque vous ne savez pas quel jour votre Seigneur viendra » (Matthieu 24: 37-42).

« Ce qui arriva du temps de Lot arrivera pareillement. Les hommes mangeaient, buvaient, achetaient, vendaient, plantaient, bâtissaient; mais le jour où Lot sortit de Sodome, une pluie de feu et de soufre tomba du ciel, et les fit tous périr. Il en sera de même le jour où le Fils de l’homme paraîtra. En ce jour-là, que celui qui sera sur le toit, et qui aura ses effets dans la maison, ne descende pas pour les prendre; et que celui qui sera dans les champs ne retourne pas non plus en arrière. Souvenez-vous de la femme de Lot. Celui qui cherchera à sauver sa vie la perdra, et celui qui la perdra la retrouvera. Je vous le dis, en cette nuit-là, de deux personnes qui seront dans un même lit, l’une sera prise et l’autre laissée; de deux femmes qui moudront ensemble, l’une sera prise et l’autre laissée. De deux hommes qui seront dans un champ, l’un sera pris et l’autre laissé » (Luc 17: 28-36).

Notez bien que ce n’est qu’après que Noé fut entré dans l’arche, et que Lot fut sorti de Sodome, que les déluges d’eau et de feu s’abattirent sur la terre de l’époque de Noé, et sur la Sodome de l’époque de Lot. Et, dans les deux cas, les hommes ne se doutèrent de rien jusqu’à la fin, mais continuèrent à vaquer à leurs occupations quotidiennes.

Il en sera de même pour l’enlèvement de l’Eglise fidèle. Ce n’est qu’après l’enlèvement que la Tribulation finale commencera, et que les jugements de Dieu s’abattront sur le monde. Car la Tribulation représente les derniers jugements de la colère de Dieu sur un monde impie. Or l’Eglise n’est pas destinée au jugement, ni à la colère de Dieu.

Le Seigneur Jésus promet en effet à l’Eglise de Philadelphie, qui représente l’Eglise fidèle, qu’Il la préservera (dans le texte grec) de « l’heure de la tentation qui va venir sur le monde entier, pour éprouver les habitants de la terre » (Apoc. 3: 10). L’Eglise ne connaîtra donc pas la Tribulation.

Si l’enlèvement de l’Eglise devait se produire pendant la Tribulation, les hommes du monde ne vaqueraient pas tranquillement à leurs occupations, et les Chrétiens penseraient nécessairement à l’imminence de l’enlèvement.

Il est donc nécessaire que tous les Chrétiens fidèles veillent et prient, se sanctifient, et se tiennent prêts à partir en permanence, car l’enlèvement de l’Eglise peut se produire à tout moment.

Même si je pense personnellement que l’enlèvement de l’Eglise devrait avoir un rapport avec la Fête Juive des Trompettes, j’insiste toujours sur le fait qu’un Chrétien véritable doit toujours, par amour pour Son Seigneur, se tenir prêt à être enlevé à tout moment.

L’apôtre Paul indique quels doivent être les deux derniers signes qui doivent précéder l’enlèvement de l’Eglise.

« Pour ce qui concerne l’avènement de notre Seigneur Jésus-Christ et notre réunion avec lui, nous vous prions, frères, de ne pas vous laisser facilement ébranler dans votre bon sens, et de ne pas vous laisser troubler, soit par quelque inspiration, soit par quelque parole, ou par quelque lettre qu’on dirait venir de nous, comme si le jour du Seigneur était déjà là. Que personne ne vous séduise d’aucune manière; car il faut que l’apostasie soit arrivée auparavant, et qu’on ait vu paraître l’homme du péché, le fils de la perdition, l’adversaire qui s’élève au-dessus de tout ce qu’on appelle Dieu ou de ce qu’on adore, jusqu’à s’asseoir dans le temple de Dieu, se proclamant lui-même Dieu. Ne vous souvenez-vous pas que je vous disais ces choses, lorsque j’étais encore chez vous? Et maintenant vous savez ce qui le retient, afin qu’il ne paraisse qu’en son temps. Car le mystère de l’iniquité agit déjà; il faut seulement que celui qui le retient encore ait disparu. Et alors paraîtra l’impie, que le Seigneur Jésus détruira par le souffle de sa bouche, et qu’il anéantira par l’éclat de son avènement. L’apparition de cet impie se fera, par la puissance de Satan, avec toutes sortes de miracles, de signes et de prodiges mensongers, et avec toutes les séductions de l’iniquité pour ceux qui périssent parce qu’ils n’ont pas reçu l’amour de la vérité pour être sauvés. Aussi Dieu leur envoie une puissance d’égarement, pour qu’ils croient au mensonge, afin que tous ceux qui n’ont pas cru à la vérité, mais qui ont pris plaisir à l’injustice, soient condamnés. Pour nous, frères bien-aimés du Seigneur, nous devons à votre sujet rendre continuellement grâces à Dieu, parce que Dieu vous a choisis dès le commencement pour le salut, par la sanctification de l’Esprit et par la foi en la vérité » (2 Thes. 2: 1-13).

Les deux derniers signes qui doivent se produire, avant notre réunion avec le Seigneur, sont donc les suivants: il faut que l’apostasie arrive auparavant, et que nous ayons d’abord vu paraître le « fils de la perdition. »

Nous sommes actuellement en pleine apostasie, aucun Chrétien fidèle ne peut le nier. La plupart des grandes églises chrétiennes ont renié le Seigneur Jésus-Christ, en ce sens qu’elles ont rejeté l’autorité suprême de Sa Parole, dont elles ont retranché tout ce qui les gênait, et à laquelle elles ont rajouté toutes leurs traditions humaines.

Quant au « fils de la perdition, » s’il doit effectivement s’élever du sein de la famille royale de Grande-Bretagne, nous le verrons paraître bientôt. Et nous l’avons d’ailleurs vu paraître, en ce sens que nous vivons à son époque, qu’il est vivant maintenant, et qu’il est prêt à se manifester.

Le seule chose qui peut encore l’empêcher de se manifester dans toute sa puissance est justement la présence sur la terre de l’Eglise fidèle du Seigneur Jésus, dans laquelle réside le Saint-Esprit, qui est « Celui qui retient » encore l’Antichrist.

Il se peut que cet « homme de péché » accède à son trône avant que l’Eglise soit enlevée. Mais il ne pourra pas étendre son règne au monde entier tant que l’Eglise sera sur la terre.

En conclusion, voici ce à quoi nous devrions nous attendre, dans les mois et les années qui viennent:

L’apostasie doit s’étendre toujours plus. Les Chrétiens fidèles deviendront de plus en plus isolés, et devront se regrouper dans de petites assemblées, loin de l’apostasie régnante.

L’Antichrist doit paraître, sous la forme de l’accession au trône de Grande-Bretagne d’un homme qui, plus tard, se manifestera pleinement comme « l’homme du péché. »

Toujours vers cette même époque, mais sans que l’on puisse indiquer un moment précis, la guerre de Gog et Magog doit être brutalement déclenchée contre Israël par une coalition menée par quatre pays islamiques: la Turquie, l’Iran, le Soudan et la Libye.

Cette guerre doit se terminer par une intervention soudaine et surnaturelle du Dieu d’Israël, qui anéantit les armées ennemies « sur les montagnes d’Israël. » Toutes les nations le reconnaissent, et l’Islam disparaît en tant que religion mondiale puissante.

L’Antichrist profitera de cette situation mondiale chaotique pour étendre son influence, et pour prendre des initiatives mondiales de plus en plus remarquées pour leur intelligence, leur sagesse, et leur humanisme, notamment pour le règlement des conflits, en particulier celui du Moyen-Orient. Il se posera en « Homme de Paix. »

L’enlèvement de l’Eglise peut se produire à tout moment, avant ou après l’accession au trône de cet impie, mais probablement après cette accession, et sans doute même après la guerre de Gog et Magog. Toutefois, comme nous ne connaissons ni le jour ni l’heure de l’enlèvement, nous devons veiller en permanence, afin de ne jamais être surpris.

Dès que l’enlèvement de l’Eglise se sera produit, commencera la période des sept années de la Tribulation.

Cette Tribulation s’achèvera par la grande bataille d’Harmaguédon, en Israël, dans les plaines de Megiddo, lorsque l’Antichrist et ses armées voudront définitivement détruire Israël. Mais c’est alors que se produira le retour en gloire de Jésus-Christ, pour régner pendant mille ans sur cette terre, en compagnie de Son Eglise.

Alors s’accomplira cette prophétie de Zacharie:

« Voici, le jour de l’Eternel arrive, et tes dépouilles seront partagées au milieu de toi. Je rassemblerai toutes les nations pour qu’elles attaquent Jérusalem; la ville sera prise, les maisons seront pillées, et les femmes violées; la moitié de la ville ira en captivité, mais le reste du peuple ne sera pas exterminé de la ville. L’Eternel paraîtra, et il combattra ces nations, comme il combat au jour de la bataille. Ses pieds se poseront en ce jour sur la montagne des oliviers, qui est vis-à-vis de Jérusalem, du côté de l’orient; la montagne des oliviers se fendra par le milieu, à l’orient et à l’occident, et il se formera une très grande vallée: une moitié de la montagne reculera vers le septentrion, et une moitié vers le midi. Vous fuirez alors dans la vallée de mes montagnes, car la vallée des montagnes s’étendra jusqu’à Atzel; vous fuirez comme vous avez fui devant le tremblement de terre, au temps d’Ozias, roi de Juda. Et l’Eternel, mon Dieu, viendra, et tous ses saints avec lui. En ce jour-là, il n’y aura point de lumière; il y aura du froid et de la glace. Ce sera un jour unique, connu de l’Eternel, et qui ne sera ni jour ni nuit; mais vers le soir la lumière paraîtra. En ce jour-là, des eaux vives sortiront de Jérusalem, et couleront moitié vers la mer orientale, moitié vers la mer occidentale; il en sera ainsi été et hiver. L’Eternel sera roi de toute la terre; en ce jour-là, l’Eternel sera le seul Eternel, et son nom sera le seul nom. Tout le pays deviendra comme la plaine, de Guéba à Rimmon, au midi de Jérusalem; et Jérusalem sera élevée et restera à sa place, depuis la porte de Benjamin jusqu’au lieu de la première porte, jusqu’à la porte des angles, et depuis la tour de Hananeel jusqu’aux pressoirs du roi. On habitera dans son sein, et il n’y aura plus d’interdit; Jérusalem sera en sécurité » (Zacharie 14: 1-11).

Bien-aimés, mon but n’est pas de faire de la « politique-fiction, » ni de « l’eschatologie-fiction. » Je veux simplement vous adresser des paroles d’avertissement, qui soient aussi cohérentes que possible avec les révélations que nous donne le Seigneur dans Sa Parole.

Que ces avertissements vous permettent de réaliser que les temps sont courts, et que nous devons racheter le temps qui nous reste. Qu’ils puissent vous motiver à revenir au Seigneur de tout votre coeur, si vous vous êtes écartés de Lui. Qu’ils vous motivent à rester toujours fidèles au Seigneur, si vous l’êtes déjà. Et que le Seigneur Jésus soit toujours glorifié dans la vie de tous ceux qui Lui appartiennent!

Aimons ardemment la Vérité. Cessons de nous déchirer entre Chrétiens. Restons remplis de l’amour de Christ les uns envers les autres. Car c’est seulement quand les hommes de ce monde contempleront l’amour qui unit tous les Chrétiens, qu’ils pourront croire et être attirés vers le Seigneur, pour être sauvés avant qu’il ne soit trop tard pour eux!

249 Responses to B192-La guerre de Gog et Magog.

  1. Virg dit :

    Amen frère Boris et sœur Jeviensbientot !!!

  2. Boris dit :

    Chère soeur « jeviensbientôt », ton amour pour le Seigneur me touche et ne manque pas de donner de la tendresse à ton message. Cette façon de penser est la bonne. Malheureusement, tous n’ont pas forcément cette maturité et certains sont de tout petits enfants en Christ, qui connaissent encore trop peu la Parole pour pouvoir prendre du recul sur ce qu’on leur enseigne. Néanmoins, frère Henri est intègre et n’impose pas son opinion comme certains le font dans des buts malveillants. Il rappelle toujours l’essentiel soit l’amour pour Christ et Sa Parole qui doit pousser le Chrétien à chercher à marcher par l’esprit, c’est-à-dire devenir un homme spirituel pour ne plus être « des enfants, flottants et emportés à tout vent de doctrine, par la tromperie des hommes, par leur ruse dans les moyens de séduction » (Ep 4:14). En effet, je lis ces articles depuis que je me suis converti, et je peux constater de mes propres yeux que tout ce que j’ai entendu et vu de lui ne m’a causé aucun mal. C’est plutôt mon manque de maturité qui en lisant certains de ses articles eschatologiques (et d’autres qui ne sont pas de lui) que j’ai pu avoir des comportements inconsidérés. Tous les pasteurs font des erreurs et cela ne les empêchent pas d’être de bons pasteurs pour autant. Après, c’est à ceux qui lisent d’être assez matures et réfléchis pour discerner ce qui est bon et ne peut pas adopter des comportements inconsidérés en réaction à ce qui est dit dans un article. C’est pourquoi, je reviens sur certaines choses que j’ai dites précédemment en particulier sur le fait d’ébranler les âmes. Sinon, c’est vrai que je suis jeune dans la foi et que comparer à frère Henri, j’ai encore du chemin à faire ! Cependant, l’âge dans la foi ne fait pas que l’on ait toujours raison. Mais d’un autre côté, il y a aussi certaines choses que j’ai encore du mal à voir et qui font que je ne m’aperçois pas bien que ma manière d’agir dans mes commentaires n’est pas toujours selon l’Esprit.
    Quoiqu’il en soit, que le Seigneur nous éclaire dans Sa grâce et nous mette au cœur Son amour afin que nous n’oublions pas le plus important, ce dernier commandement qu’Il nous a donné avant d’être capturé et crucifié, de nous aimer les uns les autres comme Lui nous a aimés (Jean 13:34). Fraternellement.

  3. jeviensbientot dit :

    Cher frère Boris, Je ne doute pas de ton assiduité à ce blog, et je te remercie de ta réponse pleine de modération face à mes propos un peu vifs, mais que je maintiens. J’aime beaucoup le Seigneur Jésus et je suis convertie depuis 1982, mais ma vie n’a pas toujours été à Sa gloire, et je le regrette profondément; même si je n’ai pas tué père et mère et si je n’ai pas eu autour de moi les meilleurs Chrétiens et pasteurs… Oui, il faut le dire…, mais je n’ai pas été à la hauteur de Son amour!
    J’étais seule avec mes deux filles, je travaillais à l’époque comme infirmière en zone rurale, donc beaucoup. Mais bon, je ne veux pas m’apitoyer sur moi-même, je veux te faire comprendre que pour pas mal de Chrétiennes comme moi, et il y en a, nous rachetons le temps en nous sanctifiant et en grandissant dans le Seigneur en esprit et en vérité. Nous ne serons jamais déçues, même si nous devons souffrir du fait que le Seigneur vienne après la tribulation! Là, je parle en mon nom, je suis déjà dans le combat, je ne dors pas, je veille et la seule déception que j’aurais, c’est que le Seigneur me dise en me voyant: « Retire-toi de moi, je ne te connais pas. » Et l’enlèvement, savons-nous qui partira? Nous serons peut-être amenés à souffrir comme pas mal de Chrétiens déjà dans ce monde. Ce que compte vraiment, c’est que mes yeux Le voient un jour, et que je tombe à Ses pieds pour L’adorer.
    Quant au frère Henri, c’est un ancien et, avec tout le respect que j’ai pour toi, tu es encore jeune dans la foi! Et j’aime bien les paroles d’Henri: « L’essentiel, c’est que tous soient prêts à partir à tout moment! » Que Jésus te bénisse, mon frère!

  4. Marie dit :

    Bonsoir frère Henri, Pourrais-tu me dire, s’il te plait, s’il existe une différence entre une conviction personnelle et une prophétie? Si oui, quelle serait-elle? Merci pour ta réponse!

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Chère Sœur Marie, Une prophétie est une Parole de Dieu reçue personnellement, par le don spirituel de prophétie. Cette prophétie, quand elle es véritable, est toujours conforme à la Bible. Tandis qu’une conviction personnelle est une assurance que l’on peut avoir en étudiant la Parole de Dieu. Cette assurance peut venir du Saint-Esprit, mais pas toujours, car nous pouvons parfois nous tromper. Ce qui est le plus important, c’est de rester ouvert à la Vérité de Dieu, et d’être prêt à changer de conviction si le Seigneur nous le montre. Mais il n’est pas bon d’être toujours indécis ou hésitant, du moins en ce qui concerne tous les sujets importants pour notre vie!

  5. Boris dit :

    Merci soeur « jeviensbientot » de m’avoir partager ton expérience. Pour ma part, cela fait depuis 4 ans maintenant que je lis tous les articles du blog de notre frère (soit depuis ma conversion). Je tiens à préciser que ce n’est pas parce que j’ai écrit de tels commentaires plus haut que je n’apprécie pas les messages de notre frère Henri. Il m’a beaucoup édifié et m’édifie encore. Oui, la nourriture y est bonne. Puis ce que tu dis à propos de la conclusion de cette article qui appelle à l’unité dans l’amour du Seigneur est vrai. Toutefois, on peut ne pas partager certaines idées et en discuter. L’unité chrétienne ne ferme pas à toute discussion sur des divergences d’opinion si cela est fait dans la charité et a en vue l’édification de tous. Pour ma part, il y a quelque chose qui me pose particulièrement problème. Je ne crois pas en effet que l’enlèvement aura lieu avant les 7 années de la semaine de Daniel mais plutôt tout près de l’avènement du Seigneur après la moitié de la semaine de Daniel auquel il est toujours uni dans tout le Nouveau Testament. Ainsi, pour moi, c’est loin d’être sans conséquences de dire aux chrétiens qu’ils seront enlevés avant et qu’ils n’auront donc pas à subir les persécutions qui auront lieu lors de la tribulation. Ce que je crains donc c’est qu’en affirmant de ma manière catégorique que l’enlèvement (et autres faits eschatologiques majeurs comme la guerre de Magog) se produiront très bientôt dans le sens de cette année ou les années qui suivent (alors que pour moi ce n’est pas si acquis et que ça s’appuie sur des erreurs d’interprétation) tout ce que cela peut engendrer ensuite comme déceptions et confusions si cela n’arrive pas. C’est pour cela que ce n’est pas tant l’interprétation qui me dérange, car sur les sujets eschatologiques rien n’est tranché, mais plutôt le ton affirmatif qui y est utilisé. Fraternellement.

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Cher frère Boris, Les interprétations concernant le retour de Jésus sont variées. Toutefois, il y en a qui intègrent mieux l’ensemble des indices donnés dans la Bible. Si je crois fermement que l’enlèvement doit précéder la Tribulation, c’est parce que c’est justement la présence de l’Eglise et du Saint-Esprit répandu sur la terre qui empêche l’Antichrist de se manifester pleinement. Nous devons seulement le « voir paraitre. » Il y aussi l’élément de surprise, qui n’existerait pas si l’Eglise était enlevée en pleine Tribulation, ou après la manifestation de la bête. Enfin, être enlevé à la fin de la Tribulation, pour redescendre aussitôt avec Jésus, cela ne me semble pas avoir beaucoup de sens. Mais l’essentiel, c’est que tous soient prêts à partir à tout moment! Concernant la manière affirmative de dire les choses, c’est normal, quand on est convaincu! L’essentiel est de ne pas imposer ses convictions aux autres. Le fait de présenter toutes les options possibles, sans s’engager sur l’une d’elles, est normal aussi quand on n’a aucune conviction personnelle. Mais quand tu as une conviction, tu l’affirmes, en expliquant pourquoi! Aux autres de juger et de se faire leur propre conviction!

  6. Virg dit :

    Bonjour frère Kevin, dans ma traduction de l’AT (Rabbinat) il n’est pas question de cheminées… juste de feu . Il est peut-être fait allusion à une certaine énergie renouvelable future, à base de feu, allons savoir ?… (Ils sont très à la pointe en Israël, au plan technologique). Ceci-dit, je renonce personnellement à interpréter, c’est bien trop compliqué et risqué – je ne comprends pas bien le livre d’Ezechiel. Fraternellement en Christ.

  7. Boris dit :

    Cher frère Henri, merci pour ta réponse. Dans Apocalypse 20, il n’est pas vraiment dit que tout de suite après vient le jugement dernier. C’est juste que la vision du jugement dernier suit celle de la bataille de Gog et Magog de l’Apocalypse. Il peut très bien y avoir un intervalle de temps entre ces deux évènements qui ne soit pas mentionné. Dans le livre de l’Apocalypse, parfois les visions s’enchaînent et ce n’est pas pour autant qu’il n’y a pas d’espace de temps qui s’écoule entre.
    La précision sans remparts, ni verrous, ni portes vient illustrer ce sentiment d’être « en toute sécurité ». Si cela était justement tant important à cette époque pour la sécurité d’une nation d’avoir des remparts et des portes, ça montre combien le sentiment de paix dont il est parlé est grand. Si ce sentiment était vraiment présent en Israël aujourd’hui, ils ne sentiraient pas le besoin de construire des murs de séparation (« גדר ההפרדה – Geder HaHafrada » en hébreu qui signifie « clôture de sécurité ») puis des israéliens ne sentiraient pas aussi le besoin de construire des bunkers pour se protéger des tirs de roquettes. Le sentiment d’insécurité en France est tout autre que celui d’Israël. La France n’est pas menacée de l’extérieur comme l’est Israël.
    Frère Henri, ce n’est pas tant ton interprétation qui me dérange bien que je ne la partage pas, mais c’est le ton affirmatif que tu emploies. Tu n’utilises pas le conditionnel, dès lors ce n’est pas neutre. Je partage pleinement ta pensée que celle d’avertir l’Eglise sur les évènements actuels au regard de ce que disent les Ecritures. En revanche, quand le discours prend un ton affirmatif, tu fais de ton interprétation la vérité. Vu que je ne partage pas tes interprétations sur ces sujets là et que je vois les conséquences que cela peut avoir sur ceux qui lisent cela me dérange. Si les prophéties eschatologiques gardent un certain flou, comment peut-on alors être pleinement affirmatif dans ses propos ? Toutefois, cela ne concerne pas que toi, beaucoup de pasteurs ont tendance à exposer leur interprétation eschatologique d’une manière catégorique. Au sujet des prophéties eschatologiques, on aurait peut-être plus à gagner à exposer les différentes interprétations que rend possible le texte biblique (tout particulièrement pour un sujet comme l’enlèvement où c’est loin d’être si tranché que cela).
    Voilà frère Henri, c’est quelque chose qui me gêne quand je lis tes articles sur ce genre de sujet. Mes précédents commentaires et celui-ci sont liés. Je crois avoir dit toute ma pensée. Dorénavant, j’arrêterais d’écrire ce genre de commentaire. En effet, je ne cherche pas à contester ce que tu dis. Je rends grâce au Seigneur pour ton dévouement à Son oeuvre et pour ta patience à répondre aux besoins de Ses saints, qu’Il te garde dans le ministère qu’Il t’a confié. Bien fraternellement.

    • jeviensbientot dit :

      Boris, Je suis une des personnes qui lisent les études de notre frère, et je tiens à te rassurer, je vais bien et son interprétation de textes certainement compliqués pour des Chrétiennes comme moi ne me perturbe pas; je lis son étude, je relis le ou les passages concernés, et même si je peux être réservée sur certaines affirmations, « je retiens ce qui est bon », comme nous le conseillent les saintes écritures.
      Toutefois, je dirais moi aussi, toute ma pensée. J’apprécie beaucoup la prise de risque éventuelle d’Henri, mais pas que ça, également sa sagesse, l’amour qu’il manifeste aux brebis du Seigneur et son humilité. C’est regrettable que tu n’aies pas mis en avant la conclusion de son article, toute empreinte de l’amour du Seigneur. Je pense que je ne t’apprends pas que l’amour couvre une multitude de péchés, et cette conclusion peut couvrir largement quelques erreurs d’interprétation.
      En conclusion, merci Frère Henri de nous avertir, tant de pasteurs refusant tout enseignement sur l’apocalypse, nous berçant dans un légalisme qui leur convient mieux et qui tue l’église à petits feux… Boris, je te rassure, je ne suis pas un mouton de Panurge, mais une brebis du SEIGNEUR… Je suis bien sur ce blog, et la nourriture que j’y trouve n’est pas nocive, mais salutaire.
      « Ainsi donc, ne dormons point comme les autres, mais veillons, et soyons sobres. Car ceux qui dorment, dorment la nuit ; et ceux qui s’enivrent, s’enivrent la nuit. Mais nous qui sommes enfants du jour, soyons sobres, étant revêtus de la cuirasse de la foi et de la charité, et ayant pour casque l’espérance du salut » 1.THESS.6
      Salutations fraternelles!

  8. kevin dit :

    C’est vrai que ce texte d’Ezéchiel 38 et 39 reste encore en grande partie mystérieux. Je crois que ce n’est qu’au retour du Seigneur que vous connaitrons pleinement son accomplissement. Ce qui est indiqué clairement:
    1) Une grande multitude de nations va envahir le pays d’Israël à un moment indéterminé avec précision.
    2) Il est clair que ce texte ne s’est jamais accompli dans le passé.
    3) Lors de cette invasion, les Hébreux seront dépassés, et c’est Dieu Lu- même qui mettra en déroute l’envahisseur surnaturellement.
    4) Ezéchiel 38:8 nous informe que cette invasion aura lieu après que les Juifs soient ressemblés dans leur pays après une longue dispersion. Cela correspond à ce qui se passe depuis la fin du 19ème siècle.
    5) A la veille de cette invasion, les Juifs auront un sentiment de sécurité, de sureté (Ezéchiel 38:11).
    6) Après cette invasion, il faudra 7 mois pour enterrer les cadavres (ça doit faire beaucoup de monde) et les armes serviront à allumer les cheminées pendant 7 ans. J’ai hâte de voir comment ils vont allumer leur cheminée avec des fusils, des grenades, etc… J’avoue que cela m’intrique.
    7) Les oiseaux vont bien se régaler.
    8) Les Juifs reconnaitront la main de Dieu dans cette affaire (Ezéchiel 39:24-29).
    Je crois que ce qu’on peut en dire de plus n’est que spéculation. Nous verrons ce que cela donnera quand cela s’accomplira.

  9. Boris dit :

    Bonjour frère Henri, je trouve la remarque de frère Jean-Claude très pertinente : « seront tous en sécurité dans leurs demeures » (Ezéchiel 38:8 ) « Tu diras: Je monterai contre un pays ouvert, je fondrai sur des hommes tranquilles, en sécurité dans leurs demeures, tous dans des habitations sans murailles, et n’ayant ni verrous ni portes » (Ez 38:11). En toute honnêteté, ces descriptions ne peuvent concerner les temps actuels où Israël est confronté à des pluies de roquettes sur ses terres et se trouve forcé à bâtir des murs de séparation pour sa sécurité. Ce que l’on voit actuellement c’est donc tout le contraire de cette description. En étant allé en Israël, tu dois bien le savoir frère Henri. Puis, si je peux me permettre frère Jean-Clause, je ne pense pas que cela se rapporte au temps de paix provisoire sous le règne de l’Antichrist. Un tel sentiment de paix et de sécurité ne peut être produit que par le règne messianique. Puis, il y aurait un non sens. Pourquoi Dieu soutiendrait l’Israël dirigé par l’Antichrist et se glorifierait-Il devant les nations à ce moment alors qu’Il abandonnera ensuite Israël lors de la grande tribulation pour enfin Se glorifier avec la venue de Christ ? Ce passage se rapporterait donc plutôt au royaume d’Israël qui suivra le retour du peuple juif par la venue du Messie Jésus après la bataille d’Armageddon. Après 1000 ans, Dieu se glorifiera de nouveau aux yeux de toutes les nations qui n’auront pas connu l’avènement de Christ. Cela concorde d’ailleurs avec le livre de l’Apocalypse où l’apôtre Jean a placé la bataille de Gog et Magog à la fin du Millénium (Ap 20:7-9). L’apôtre Jean parle bien d’une grande bataille après le rétablissement d’Israël à la suite du retour de Jésus où du feu tombera du ciel. Or, le passage d’Ezéchiel évoque aussi une grande bataille où du feu tombera du ciel et qui suivra le retour d’Israël en terre promise. De plus, ce passage de la guerre de Gog et Magog suit ceux du retour du peuple juif d’Israël après la grande tribulation (Ezéchiel 34, 36, 37).
    Je suis d’accord avec toi frère Henri qu’il n’est pas très important d’avoir telle ou telle interprétation des prophéties quand celles-ci n’ont pas de conséquences sur notre salut. Cependant, une interprétation erronée d’une prophétie peut avoir des conséquences importantes quand celle-ci est enseignée de manière très affirmative : « Ces indications précises ne peuvent donc concerner que notre époque actuelle ». L’apôtre Paul met en garde les Thessaloniciens contre ceux qui ébranlent les âmes en disant que le jour du Seigneur est déjà là (2 Thessaloniciens 2:2). Cela montre donc qu’il y a un danger dans l’interprétation des prophéties quand elles sont erronées et peuvent ébranler les âmes. Fraternellement.

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Cher frère Boris, Placer la guerre de Gog et Magog d’Ezéchiel à la fin du Millenium n’est pas possible, car Apoc. 20 nous dit que tout de suite après la guerre finale viendra le Jugement Dernier et la destruction de la terre actuelle, ce qui n’est pas le cas pour la guerre d’Ezéchiel. Celle-ci ne peut pas non plus se produire pendant la Tribulation. Le texte hébreu d’Ezéchiel dit exactement: « … des gens paisibles qui vivent en toute sécurité, habitant tous sans remparts, n’ayant ni verrous ni portes. » Il s’agit bien entendu des verrous et des portes des remparts. A l’époque d’Ezéchiel, il était impensable qu’une ville soit en sécurité sans remparts, portes et verrous, ce qui n’est plus le cas aujourd’hui. Pour être justement allé plusieurs fois en Israël, je peux témoigner que les habitants s’y sentent plus en sécurité qu’en France! Il s’agit sans doute d’une fausse sécurité, mais les Israéliens sont confiants en la puissance actuelle de leur armée, et ils ont toujours gagné toutes leurs guerres. Enfin, en interprétant ainsi Ezéchiel, je ne prophétise pas moi-même! Si la réalité est différente, Dieu me le montrera. Si les âmes des Thessaloniciens étaient ébranlés, c’est qu’ils s’inquiétaient de ne pas être enlevés! Cela concernait donc la situation de l’Eglise, ce qui n’est pas le cas pour la prophétie d’Ezéchiel. Je n’ébranle pas les âmes des Chrétiens en écrivant cela! Faute d’une meilleure conviction, je maintiens donc ce que j’ai dit.

  10. RAKOTOARISON Patricia dit :

    Cher Frère Henri, que la paix du Christ soit toujours avec vous, je vous remercie de votre courage en tant que vrai disciple de Jésus, qui dit ce que le Saint-Esprit veut nous dire par les prophéties dans la Bible. J’ai appris beaucoup de choses par vos enseignements, et j’ai imprimé beaucoup de vos articles. Je prie pour vous, pour votre mission et, si cela sera possible, je voulais assister à votre conférence en France, plus précisément dans la région Parisienne. Que DIeu vous bénisse.

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Chère Sœur Patricia, Merci pour ton message et tes prières! Je n’ai pas prévu de me rendre pour le moment en région parisienne. À vrai dire, j’annonce rarement mes déplacements! Que le Seigneur dirigé toutes choses, et qu’Il t’accorde toujours Sa grâce!

  11. Ngba dit :

    Cher frère Henri, je te remercie d’avoir ravivé ma soif de combattre les nations par la transcendance de l’Eternel Dieu! Cependant, est-ce que régner avec Dieu signifie régner sur l’univers?

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Cher frère Ngba, Pour le moment, nous ne sommes pas encore appelés à régner sur la terre, ni sur l’univers, ni sur les nations, nous régnerons avec Christ sur la terre du Millenium. Maintenant, nous devons régner spirituellement dans la vie, comme Christ pouvait régner quand Il était sur la terre: régner sur les démons, sur la chair et le péché, sur les animaux, sur les éléments… Les seuls êtres vivants sur lesquels Dieu nous demande de ne pas régner, ce sont les autres êtres humains, que nous sommes appelés à servir.

  12. Jean Claude dit :

    Bonsoir cher frère Henri. En relisant votre message ainsi que le passage biblique, vous dites fort justement que lorsque Gog attaquera Israël, celui-ci sera dans un pays dont les habitants « seront tous en sécurité dans leurs demeures ». Or il est indéniable que les habitants d’Israël ne sont pas dans cet état actuellement. Les évènements récents, les menaces de l’Iran, nous montrent que l’insécurité et l’angoisse ne font qu’augmenter parmi eux et que les missiles tirés des territoires alentours ainsi que les évènements de Syrie et du Liban ne font qu’accentuer leur insécurité. Hormis le moment où le Seigneur Jésus reviendra pour établir son règne millénaire, ne serait-ce pas plutôt au moment où l’antichrist aura conclu une alliance de sept ans avec les chefs d’Israël qui le reconnaîtront comme leur messie (alliance avec la mort est-il dit) que les Juifs se sentiront complètement en sécurité jusqu’à ne plus avoir de murailles ni de portes à leurs maisons « qui habitent tous dans des villes sans muraille, n’ayant ni verrous, ni portes ». Si mon raisonnement est exact cela voudrait dire que la bataille de Gog aurait lieu non pas avant mais pendant la tribulation ou du moins pendant la première partie (3ans et demi) puisque en deuxième partie, l’antichrist rompra l’alliance et persécutera les Juifs.
    Bien fraternellement

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Cher frère Jean-Claude,

      Franchement, il n’est pas très important d’avoir telle ou telle interprétation des prophéties, quand elles ne sont pas d’une clarté absolue. Ce qui est important, c’est de nous sanctifier et d’apprendre à marcher par l’esprit, et de nous préparer à la venue du Seigneur!

  13. Raymond Houle dit :

    Bonjour Véronique, Voici ma position actuelle dont tu aimerais surement analyser et qui n’engage personne. L’alliance de 7 ans en « Dan 9.27 » serait une alliance mondaine, peut-être du style « Tous pour un et un pour tous », où plusieurs pays signent s’obligeant à se protéger l’un l’autre. Alliance que l’antichrist détestera à un moment donné (Dan 11.30, 32). Or, 1260 jours après le début de cette alliance (Dan 9.27), l’antichrist (futur chef des Kurdes dont le nouveau pays serait l’ancien pays d’Assyrie ayant repris vie à l’endroit du Kurdistan : Nahum 3.19; Ap 13.14) enverrait des forces armées pour faire cesser le continuel (Dan 9.27; 11.31) dans le temple de Jérusalem, mais sans attaquer Jérusalem elle-même (et il sera audacieux au point de se moquer assis dans le temple disant qu’il est Dieu : 2 The 2.4; Ap 13.5; Dan 7.11; 7.25; 11.36), mais 1290 jours après (donc 30 jours après la fin de cette alliance : Dan 11.31; 12.11), l’antichrist (avec ses forces armées) attaquera Jérusalem la citée sainte (Ap 11.8; 17.18) laquelle sera rendu déserte (Ap 17.16; Mt 24.15; Luc 21.10; Dan 9.26).
    Cette destruction n’est pas en l’an 70, mais dans notre époque, à cause de ce qui arrive après les mots « Aussitôt après ces jours de détresse » et « Dans ces jours-là » (Mt 24.29; Marc 13.24; Luc 21.32). Cette guerre où Dieu châtiera Israël (Éz 39.23-24) durerait 45 jours (Dan 12.11-12; 12.1; Mt 24.21-22; Luc 21.21-22, 24) et c’est là que plusieurs seront amenés captif parmi les nations (Luc 21.24) et que les nations prendront contrôle de Jérusalem pendant 3 ans 1/2 (Ap 11.2) durant lesquels ils reviendraient dans leur pays pour y vivre en paix (Éz 38.8; 39.26). Au bout de ces 3 ans 1/2, Dieu amènerait ces nations d’alentour en Israël (Éz 38.4, 14) pour les juger (Éz 38.22) tous (les oiseaux mangeront leur chair : Éz 39.17; Ap 19.17-21) et détruire du même coup l’homme impie (2 The 2.8; Dan 11.45) qui serait déjà posté en Israël entre les mers (Dan 11.45) quand ce chef de Gog viendrait du même coup aussi contre lui (Dan 11.44). Ce combat ultime prendrait ainsi fin à la venue de notre Seigneur Jésus. Que Dieu vous bénisse.
    Raymond Houle

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Cher frère Raymond, En effet, cette position n’engage que toi! Chacun peut avoir un avis personnel sur les événements de la fin des temps, car Dieu a volontairement pris soin de ne pas nous les dévoiler très clairement dans Sa parole, afin que nous puissions toujours être prêts à partir à tout moment à la rencontre du Seigneur! Pour moi, il est déjà impossible que l’Antichrist soit un chef Kurde (Musulman), car, dans ce cas, il ne pourrait jamais séduire les Juifs et se faire passer pour leur Messie! Mais il vaut mieux ne pas engager une discussion sur ce thème!

  14. Véronique dit :

    Cher frère Henri, J’avoue que je n’arrive toujours pas à situer cette guerre. En effet elle ne peut avoir lieu avant la tribulation puisqu’elle se termine par une victoire éclatante de Dieu et pas de l’Antichrist. Mais elle ne peut pas non plus avoir lieu à la fin de la tribulation puisque l’ennemi fondra sur un peuple qui se croira en sécurité et ce ne sera plus le cas après la violation du traîté de paix. Jésus nous parle bien dans les évangiles d’un moment où Jérusalem sera investie par les armées mais il ne le fait que dans l’évangile de Luc. Dans les autres évangiles il parle du moment où l’horreur abominable sera installée dans le temple et qui indique le début de la tribulation des Juifs. Peut-être que les deux évènements coincideront : l’invasion par l’armée de Gog et la profanation du temple par l’Antichrist mais il est étrange qu’Ezéchiel fasse l’impasse sur la persécution qui suit et ne parle que de la délivrance finale.

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Chère Soeur Véronique, Cette guerre ne peut pas avoir lieu à la fin de la tribulation, ni pendant la tribulation. Elle ne peut donc intervenir qu’avant la tribulation. La victoire surnaturelle peut très bien préparer la manifestation de l’Antichrist qui, rappelons-le, se fera passer pour le Messie des Juifs, et pourra très bien utiliser la victoire divine pour se l’approprier. De toutes façons, cette question n’est pas fondamentale pour ce qui concerne notre appel, en tant que Chrétiens, à obéir à la mission que Jésus nous a confiée, d’annoncer Sa parole et de faire des disciples.

  15. Véronique dit :

    Merci pour votre réponse.Je suis d’accord avec vous sur le fond mais le verset que vous citez n’est pas Ezéchiel 39 : 26 mais Ezéchiel 38 : 8. Ezéchiel 39 : 26 nous dit « Alors ils oublieront le déshonneur dans lequel les fautes qu’ils ont commises à mon égard les ont entraînés. Ils vivront de nouveau à l’abri du danger dans leur pays et personne ne leur causera plus d’effroi.

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Chère Soeur Véronique, tu vois toi-même comment les versions bibliques peuvent différer! Voici la version du rabbinat français: « Ils auront expié leur opprobre et toute l’infidélité dont ils se sont rendus coupables à mon égard, une fois qu’ils habiteront de nouveau sur leur sol en toute sécurité, sans personne pour les troubler » (Ezéchiel 39: 26). Il s’agit en fait d’une promesse future, qui ne se réalisera que pendant le millenium.

  16. Véronique dit :

    Cher frère Henri,
    S’il vous plait pourquoi dites-vous alors que la guerre de Gog et Magog servira à manifester l’Antichrist ou à étendre son influence puisqu’il est clairement précisé qu’après l’intervention surnaturelle de Dieu, Israël et toutes les nations craindront Dieu et qu’Israël ne sera plus jamais troublé? Cela ne peut se produire qu’à la fin de la tribulation, à peu près en même temps que le rassemblement final d’Harmaguédon; C’est pourquoi j’ai mis en évidence le fait que Ezéchiel 38: 8 parle d’une première guerre ou menace de guerre à la suite de laquelle la totalité des Juifs sera rappatriée . Il est dit qu’ensuite Israël se sentira pendant quelques années en sécurité. ( sûrement grâce à l’alliance conclue avec l’Antichrist). Puis il y aura une deuxième invasion qui se terminera par une intervention surnaturelle de Dieu qui convaincra les Juifs et les paens .
    N’est-ce pas la vision d’Albert Pike au sujet d’une troisième guerre mondiale entre Juifs et Arabes qui vous fait interpréter Ezéchiel 38-39 de cette façon?

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Chère Soeur Véronique, Ce passage ne dit pas qu’Israël ne sera plus troublé, mais que l’ennemi fondra sur Israël « au moment où il n’y avait personne pour les troubler » (Ezéchiel 39: 26). La fin de cette prophétie annonce certes des temps futurs où Dieu répandra Son Esprit sur toute la maison d’Israël, mais cela ne se produira qu’au retour de Jésus-Christ sur la terre. Je ne considère que ce qui est écrit dans cette prophétie, sans tenir aucun compte des visions d’Albert Pike, qui était un sataniste. Ce qu’on peut retenir, c’est qu’il y aura une guerre contre Israël avant la bataille finale d’Harmaguédon, qui semblera donner un répit provisoire à Israël, avant la persécution finale provoquée par l’Antichrist, qui commencera par séduire les Juifs. Mais je n’impose à personne cette interprétation!

  17. Véro dit :

    Cher frère, En relisant les chapitres 38 et 39 d’Ezéchiel, je m’aperçois qu’il y a effectivement deux guerres et qu’il est précisé que c’est après avoir survécu à la première guerre que la totalité des Juifs reviendront en Israël et se croiront en sécurité (Ezéchiel 38 : 8-9). C’est alors qu’aura lieu une deuxième guerre, durant laquelle Dieu interviendra par des phénomènes surnaturels pour sauver Israël et à la suite de laquelle Israël et toutes les nations craindront Dieu. Ne pourrait-il pas s’agir de la guerre qui précède le millenium, plutôt que de celle qui aura lieu à la fin du millenium ?

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Chère Soeur Véro, Les chapitres 38 et 39 d’Ezéchiel concernent une seule et même guerre, la guerre de Gog et Magog, qui précède le millenium. A la fin du millenium, il y aura une deuxième guerre de Gog et Magog, qui précèdera le Jugement Dernier.

  18. kevin dit :

    Perso, je connais un prophète qui a dit que lorsque Israël va attaquer l’Iran, il y aura une grande riposte mené par la Russie. Et que ça va tellement chauffer pour Israël qu’ils vont signer le fameux traité de paix de 7 ans de Daniel 9: 27. Pour ce qui est de savoir quand Israel va attaquer, je vous invite de lire le discours de Netanyahu à l’Onu que voici: http://jssnews.com/2012/09/28/netanyahu-un-fr/ PS: Oui je sais, pour le dessin… On va dire que ça fait pas de mal un peu d’humour.

  19. mik dit :

    Bonjour monsieur Viaud-Murat,
    Depuis dix jours, la presse française parle d’une possible attaque israélienne sur l’Iran; mais que va t’il vraiment se passer si Netanyahou décide d’attaquer la république islamique dans les six mois à venir? Une simple guerre classique (style guerre des six jours de 1967 ou kippour de 1973 ou du liban en 1982) ou un conflit que nul ne peut décrire. Ma question est simple: israel va t’il pouvoir vaincre l’iran, si netanyahou décide d’attaquer la république après les élections américaines?
    Le défunt pasteur David Wilkerson a reçu la vision d’un « cataclysme imminent » le 9 mars 2009. Qu’a vu ce frère? Une guerre nucléaire qui ferait s’écrouler l’économie mondiale et transformerait la vie sur terre ou un séisme qui ferait 1 milliard de morts? Merci

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Cher frère Mik, Tout est possible! Si c’est la guerre de Gog et Magog qui se prépare, c’est Dieu qui va intervenir surnaturellement! En tout cas, l’Eglise doit être prête à partir à tout moment!

  20. Jean Claude dit :

    Bonjour cher Frère Henri. Je suis depuis déjà longtemps vos commentaires et je vous remercie pour toutes ces études très intéressantes. Dans plusieurs chapitres d’Esaïe, de Michée et de Daniel, il est fait mention de « l’Assyrien, » dont parle également Raymond Houle un peu plus haut. Selon vous, est-il apparenté avec l’Antichrist que vous décrivez ici, ou est-il, comme d’autres commentaires le laissent entendre, un autre ennemi d’Israël qui doit envahir le pays d’Israël et qui sera détruit au retour du Seigneur Jésus-Christ? Merci.

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Cher frère Jean-Claude, Je crois, comme souvent dans la Bible, que le même mot peut désigner plusieurs personnes à la fois, selon les époques. L’Assyrien représente donc, littéralement, le Roi d’Assyrie au temps de sa puissance, quand il a envahi et opprimé Israël. Mais, d’une manière plus générale, il peut désigner tout ennemi d’Israël, dont Dieu peut Se servir parfois pour châtier Son peuple, mais dont Son peuple sera un jour délivré. L’Assyrien peut donc aussi désigner l’Antichrist, de manière symbolique. Lui aussi sera vaincu par le Seigneur lors de Son retour sur la terre avec tous Ses saints!