B196-Une vraie vision du réveil.

Article de Henri Viaud-Murat.

Trop d’idées fausses circulent sur « le réveil que nous attendons. » Que dit exactement le Bible à ce sujet?

Vous avez certainement lu beaucoup de récits de réveils spirituels ou de témoignages sur les réveils.

Tous ces récits et témoignages sont certes très intéressants. Mais ils ne doivent pas nous donner une fausse idée de ce qu’est exactement un réveil spirituel selon la Bible. Aucune expérience ne doit remplacer l’enseignement de la Parole de Dieu!

On définit en général un « réveil spirituel » comme une manifestation puissante de la gloire de Dieu au milieu de Son peuple et dans le monde. Il s’agit généralement d’une visitation divine extraordinaire, d’un jaillissement de vie céleste au milieu de nos ténèbres humaines.

Tout se passe alors effectivement comme si Dieu S’était réveillé d’un long sommeil, et étendait à nouveau Son bras pour manifester toute Sa puissance et toute Sa grâce envers l’humanité souffrante, et envers Son peuple assoiffé.

Nous voyons en effet souvent, dans l’Ancien Testament, les hommes ou les croyants s’adresser à Dieu pour Lui demander de « Se réveiller »:

« Que ceux qui sont à tort mes ennemis ne se réjouissent pas à mon sujet, que ceux qui me haïssent sans cause ne m’insultent pas du regard!Car ils tiennent un langage qui n’est point celui de la paix, ils méditent la tromperie contre les gens tranquilles du pays. Ils ouvrent contre moi leur bouche, ils disent: Ah! ah! nos yeux regardent! Eternel, tu le vois! ne reste pas en silence! Seigneur, ne t’éloigne pas de moi! Réveille-toi, réveille-toi pour me faire justice! Mon Dieu et mon Seigneur, défends ma cause! » (Psaume 35: 19-23).

« Tu fais de nous un objet de sarcasme parmi les nations, et de hochements de tête parmi les peuples. Ma honte est toujours devant moi, et la confusion couvre mon visage, à la voix de celui qui m’insulte et m’outrage, à la vue de l’ennemi et du vindicatif. Tout cela nous arrive, sans que nous t’ayons oublié, sans que nous ayons violé ton alliance: notre coeur ne s’est point détourné, nos pas ne se sont point éloignés de ton sentier, pour que tu nous écrases dans la demeure des chacals, et que tu nous couvres de l’ombre de la mort. Si nous avions oublié le nom de notre Dieu, et étendu nos mains vers un dieu étranger, Dieu ne le saurait-il pas, lui qui connaît les secrets du coeur? Mais c’est à cause de toi qu’on nous égorge tous les jours, qu’on nous regarde comme des brebis destinées à la boucherie. Réveille-toi! Pourquoi dors-tu, Seigneur? Réveille-toi! ne nous repousse pas à jamais! Pourquoi caches-tu ta face? Pourquoi oublies-tu notre misère et notre oppression? Car notre âme est abattue dans la poussière, notre corps est attaché à la terre. Lève-toi, pour nous secourir! Délivre-nous à cause de ta bonté! » (Psaume 44: 14-26).

« Réveille-toi, réveille-toi! revêts-toi de force, bras de l’Eternel! Réveille-toi, comme aux jours d’autrefois, dans les anciens âges! » (Esaïe 51: 9).

Bien souvent, un croyant, ou le peuple de Dieu tout entier, étaient pris dans une tourmente. Il leur semblait alors que Dieu était comme absent ou endormi, comme s’Il ne Se rendait pas compte de la gravité de l’épreuve qu’ils traversaient.

Il peut parfois nous arriver d’éprouver le même sentiment, lorsque nous sommes plongés dans une dure épreuve qui semble s’éterniser, et que le Ciel nous semble d’airain.

Mais un tel sentiment ne correspond, bien entendu, à aucune réalité, car Dieu reste parfaitement au courant de tout ce qui nous arrive. Son amour et Sa compassion ne changent jamais. Nous ne pouvons L’accuser de rien de mauvais!

Dans beaucoup de récits de réveils modernes, on nous montre souvent un petit groupe de croyants qui ont prié parfois pendant des années, ou des dizaines d’années, jusqu’à ce que se produise enfin le réveil spirituel tant attendu et tant demandé.

Quand ce réveil finit par éclater, alors, c’est la gloire de Dieu qui se manifeste: les perdus sont sauvés, les malades sont guéris, les captifs sont délivrés. C’est un véritable incendie spirituel qui s’allume et se propage partout.

Très souvent, le réveil s’éteint aussi rapidement qu’il s’est allumé, à la grande tristesse des croyants, qui finissent alors par retomber dans une sorte de routine spirituelle, jusqu’à ce qu’éclate, quelque part dans le monde, un nouveau réveil.

Dès qu’un tel « réveil » est annoncé, les foules affluent, souvent du monde entier, dans l’espoir de bénéficier de quelque retombée de cette pluie de bénédictions associées aux réveils.

Souvent, hélas, ces bénédictions n’étaient pas celles qui étaient attendues, et les déceptions sont alors grandes. On espérait un renouveau spirituel, et celui-ci n’est que partiel ou éphémère. On espérait une guérison, et elle n’est pas venue. On espérait une délivrance, et l’oppression demeure…

Parfois encore, l’ennemi parvient à s’infiltrer dans un authentique réveil, provoquant toutes sortes de manifestations démoniaques et de contrefaçons de l’action du Saint-Esprit. Il en résulte une confusion accrue, et nombreux sont alors ceux qui « jettent le bébé avec l’eau du bain, » étant incapables de discerner le vrai du faux.

Pourtant, la Parole de Dieu est notre guide et notre modèle. Concernant un sujet aussi important que le réveil spirituel, la Bible ne doit pas rester muette, mais elle doit nous donner une réponse claire à toutes les questions que nous pouvons nous poser.

La première chose que nous devons éviter à tout prix, c’est de rendre Dieu responsable d’une absence de réveil. On donne trop souvent l’impression que Dieu est très réticent à accorder un réveil, et qu’il faut souvent de nombreuses années de prières persévérantes pour finir par décider le Seigneur de « se réveiller »!

Une telle conception du réveil est une véritable insulte envers le Seigneur, comme s’Il n’était pas le premier à vouloir déverser sur la terre, et au milieu de Son peuple, une puissante manifestation de Son Esprit!

Dieu agirait ainsi de manière capricieuse, envoyant un réveil en un endroit précis et inattendu du globe, pendant quelques mois ou quelques courtes années, avant de « Se rendormir » pendant longtemps!

Tout l’enseignement du Nouveau Testament montre qu’il n’en est pas ainsi, et qu’il n’en a jamais été ainsi!

Nous ne voyons nulle part, dans tout le Nouveau Testament, l’Eglise ou un groupe de Chrétiens prier avec persévérance pour un « réveil. » Mais nous les voyons prier avec foi pour que le Seigneur étende Sa main, afin qu’il s’accomplisse, au Nom de Jésus, des signes, des prodiges et des miracles. Et nous voyons Dieu répondre immédiatement, aussi longtemps que la foi de Son peuple est vivante.

« Ils élevèrent à Dieu la voix tous ensemble, et dirent: Seigneur, toi qui as fait le ciel, la terre, la mer, et tout ce qui s’y trouve, c’est toi qui as dit par le Saint-Esprit, par la bouche de notre père, ton serviteur David: Pourquoi ce tumulte parmi les nations, et ces vaines pensées parmi les peuples? Les rois de la terre se sont soulevés, et les princes se sont ligués contre le Seigneur et contre son oint. En effet, contre ton saint serviteur Jésus, que tu as oint, Hérode et Ponce Pilate se sont ligués dans cette ville avec les nations et avec les peuples d’Israël, pour faire tout ce que ta main et ton conseil avaient arrêté d’avance. Et maintenant, Seigneur, vois leurs menaces, et donne à tes serviteurs d’annoncer ta parole avec une pleine assurance, en étendant ta main, pour qu’il se fasse des guérisons, des miracles et des prodiges, par le nom de ton saint serviteur Jésus. Quand ils eurent prié, le lieu où ils étaient assemblés trembla; ils furent tous remplis du Saint-Esprit, et ils annonçaient la parole de Dieu avec assurance. La multitude de ceux qui avaient cru n’était qu’un coeur et qu’une âme. Nul ne disait que ses biens lui appartinssent en propre, mais tout était commun entre eux. Les apôtres rendaient avec beaucoup de force témoignage de la résurrection du Seigneur Jésus. Et une grande grâce reposait sur eux tous » (Actes 4: 24-33).

« Ils persévéraient dans l’enseignement des apôtres, dans la communion fraternelle, dans la fraction du pain, et dans les prières. La crainte s’emparait de chacun, et il se faisait beaucoup de prodiges et de miracles par les apôtres. Tous ceux qui croyaient étaient dans le même lieu, et ils avaient tout en commun. Ils vendaient leurs propriétés et leurs biens, et ils en partageaient le produit entre tous, selon les besoins de chacun. Ils étaient chaque jour tous ensemble assidus au temple, ils rompaient le pain dans les maisons, et prenaient leur nourriture avec joie et simplicité de coeur, louant Dieu, et trouvant grâce auprès de tout le peuple. Et le Seigneur ajoutait chaque jour à l’Eglise ceux qui étaient sauvés » (Actes 2: 42-47).

Il est donc clair que tant que l’Eglise persévérait dans l’enseignement des apôtres, dans la communion fraternelle, dans la fraction du pain, et dans les prières, la conséquence était toujours là: la crainte de Dieu s’emparait de chacun, et il se faisait beaucoup de prodiges et de miracles par les apôtres!

Il en est de même dans tout le Nouveau Testament. Tant que les Chrétiens entretenaient eux-mêmes le feu de l’Esprit dans leur vie, le Seigneur Se manifestait toujours par des conversions, des guérisons, des signes, des prodiges et des miracles.

Nous pouvons donc en déduire cette loi spirituelle: dès qu’un Chrétien, n’importe où, est rempli de l’Esprit Saint, et veille à rester actif dans la vie de l’Esprit, il vit lui-même un réveil spirituel, et peut le transmettre autour de lui!

Nous ne pouvons donner que ce que nous avons! Si nous sommes réveillés, nous transmettrons le réveil! Si nous sommes vivants, nous transmettrons la vie! Si nous dormons spirituellement, nous ne pourrons en aucun cas être un agent du réveil!

C’est pour cette raison que les apôtres et les anciens veillaient continuellement à ce que le feu du Saint-Esprit soit constamment entretenu et renouvelé au milieu des disciples, chacun étant tenu responsable non seulement de rester spirituellement éveillé et de ne jamais s’endormir, mais aussi de réveiller ceux qui dorment autour de lui!

« Examinez ce qui est agréable au Seigneur; et ne prenez point part aux oeuvres infructueuses des ténèbres, mais plutôt condamnez-les. Car il est honteux de dire ce qu’ils font en secret; mais tout ce qui est condamné est manifesté par la lumière, car tout ce qui est manifesté est lumière. C’est pour cela qu’il est dit: réveille-toi, toi qui dors, relève-toi d’entre les morts, et Christ t’éclairera. Prenez donc garde de vous conduire avec circonspection, non comme des insensés, mais comme des sages; rachetez le temps, car les jours sont mauvais. C’est pourquoi ne soyez pas inconsidérés, mais comprenez quelle est la volonté du Seigneur. Ne vous enivrez pas de vin: c’est de la débauche. Soyez, au contraire, remplis de l’Esprit; entretenez-vous par des psaumes, par des hymnes, et par des cantiques spirituels, chantant et célébrant de tout votre coeur les louanges du Seigneur; rendez continuellement grâces pour toutes choses à Dieu le Père, au nom de notre Seigneur Jésus-Christ, vous soumettant les uns aux autres dans la crainte de Christ » (Ephésiens 5: 10-21).

Ce que Dieu veut, ce n’est pas que nous passions notre temps à Le prier d’envoyer un réveil! C’est que nous soyons nous-mêmes éveillés, ou que nous nous réveillions si nous sommes endormis! C’est que nous veillions les uns sur les autres, que nous nous exhortions réciproquement, et que nous nous entretenions sans cesse dans le réveil!

Paul dit encore aux Romains:

« En effet, les commandements: Tu ne commettras point d’adultère, tu ne tueras point, tu ne déroberas point, tu ne convoiteras point, et ceux qu’il peut encore y avoir, se résument dans cette parole: Tu aimeras ton prochain comme toi-même. L’amour ne fait point de mal au prochain: l’amour est donc l’accomplissement de la loi. Cela importe d’autant plus que vous savez en quel temps nous sommes: c’est l’heure de vous réveiller enfin du sommeil, car maintenant le salut est plus près de nous que lorsque nous avons cru. La nuit est avancée, le jour approche. Dépouillons-nous donc des oeuvres des ténèbres, et revêtons les armes de la lumière. Marchons honnêtement, comme en plein jour, loin des excès et de l’ivrognerie, de la luxure et de l’impudicité, des querelles et des jalousies. Mais revêtez-vous du Seigneur Jésus-Christ, et n’ayez pas soin de la chair pour en satisfaire les convoitises » (Romains 13: 9-14).

L’apôtre exhorte les Romains à se réveiller de leur sommeil spirituel, car ils devraient en effet savoir dans quel temps ils étaient!

En tant que Chrétiens, nous devrions savoir, nous aussi, dans quels temps nous sommes actuellement! Nous sommes à la fin de la fin des temps! Ce sont des temps d’obscurité et de ténèbres spirituelles!

Notez ce que l’apôtre leur dit à la fin de ce passage: « N’ayez pas soin de la chair pour en satisfaire les convoitises »!

Paul savait très bien que le seul facteur de sommeil spirituel, au milieu des Chrétiens, était la domination de la chair et de ses convoitises. Plus la chair exerce son emprise dans la vie d’un Chrétien, et plus profondément il dort spirituellement!

Nous en concluons que la prédication de la croix et de la marche par l’esprit est LE message de Dieu propre à réveiller Son Eglise, et à la garder spirituellement éveillée jusqu’à la fin!

Un Chrétien spirituel est nécessairement un Chrétien réveillé, ou éveillé!

Comprenez-vous à quel point il est donc inutile de passer des années à prier pour un réveil, alors que Dieu nous a déjà tout donné pour nous tenir éveillés et vivants dans l’Esprit?

C’est Dieu qui nous ordonne de nous réveiller de notre sommeil! Ne Le rendons plus responsable d’une absence de réveil! Mais réveillons-nous, et réveillons les autres, tout au moins ceux qui voudront bien se laisser réveiller! Car certains ont le sommeil bien pesant!

Nous ne pourrons être des instruments de réveil autour de nous que si nous apprenons à marcher nous-mêmes par l’esprit! Nous devons laisser la croix faire son oeuvre dans notre vie! Nous devons faire mourir les oeuvres de la chair, pour que l’Esprit de résurrection, au travers de nous et autour de nous, puisse transmettre la Vie éternelle!

Ne nous faisons aucune illusion sur le « grand réveil mondial » que beaucoup de Chrétiens annoncent! Ils l’annoncent d’ailleurs depuis si longtemps qu’ils devraient s’étonner de ne pas le voir éclater plus vite!

L’Eglise qui sera enlevée sans ride ni tache, ni rien de semblable, sera une Eglise pleinement éveillée. Mais le reste de l’Eglise visible dormira de son plus profond sommeil, et ne se réveillera, hélas, que lorsque l’enlèvement de l’Epouse se sera produit! Quant au reste du monde, il sera plongé dans les ténèbres les plus épaisses.

Ce grand réveil mondial annoncé ne se produira pas. S’il se produisait, ce serait en contradiction complète avec ce que le Seigneur Lui-même et les apôtres nous ont annoncé:

« Plusieurs faux prophètes s’élèveront, et ils séduiront beaucoup de gens. Et, parce que l’iniquité se sera accrue, la charité du plus grand nombre se refroidira. Mais celui qui persévérera jusqu’à la fin sera sauvé » (Matthieu 24: 11-13).

« Mais, quand le Fils de l’homme viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre? » (Luc 18: 8).

« Mais l’Esprit dit expressément que, dans les derniers temps, quelques-uns abandonneront la foi, pour s’attacher à des esprits séducteurs et à des doctrines de démons, par l’hypocrisie de faux docteurs portant la marque de la flétrissure dans leur propre conscience » (1 Timothée 4: 1-2).

« Sache que, dans les derniers jours, il y aura des temps difficiles. Car les hommes seront égoïstes, amis de l’argent, fanfarons, hautains, blasphémateurs, rebelles à leurs parents, ingrats, irréligieux, insensibles, déloyaux, calomniateurs, intempérants, cruels, ennemis des gens de bien, traîtres, emportés, enflés d’orgueil, aimant le plaisir plus que Dieu, ayant l’apparence de la piété, mais reniant ce qui en fait la force. Eloigne-toi de ces hommes-là » (2 Tim. 3: 1-5).

Ainsi, et jusqu’à la fin, jusqu’à son enlèvement, seule l’Epouse de Christ sera pleinement éveillée.

Mais il est bon de savoir aussi que tout Chrétien peut se réveiller de son sommeil spirituel, et que son réveil ne dépendra pas d’un acte souverain de Dieu. Celui qui veut se réveiller peut le faire à tout moment. Et c’est aussi la responsabilité des Chrétiens éveillés de tout faire pour réveiller ceux qui dorment. Pierre le rappelle aux Chrétiens de son temps comme du nôtre:

« Comme sa divine puissance nous a donné tout ce qui contribue à la vie et à la piété, au moyen de la connaissance de celui qui nous a appelés par sa propre gloire et par sa vertu, lesquelles nous assurent de sa part les plus grandes et les plus précieuses promesses, afin que par elles vous deveniez participants de la nature divine, en fuyant la corruption qui existe dans le monde par la convoitise, à cause de cela même, faites tous vos efforts pour joindre à votre foi la vertu, à la vertu la science, à la science la tempérance, à la tempérance la patience, à la patience la piété, à la piété l’amour fraternel, à l’amour fraternel la charité. Car si ces choses sont en vous, et y sont avec abondance, elles ne vous laisseront point oisifs ni stériles pour la connaissance de notre Seigneur Jésus-Christ. Mais celui en qui ces choses ne sont point est aveugle, il ne voit pas de loin, et il a mis en oubli la purification de ses anciens péchés. C’est pourquoi, frères, appliquez-vous d’autant plus à affermir votre vocation et votre élection; car, en faisant cela, vous ne broncherez jamais. C’est ainsi, en effet, que l’entrée dans le royaume éternel de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ vous sera pleinement accordée. Voilà pourquoi je prendrai soin de vous rappeler ces choses, bien que vous les sachiez et que vous soyez affermis dans la vérité présente. Et je regarde comme un devoir, aussi longtemps que je suis dans cette tente, de vous tenir en éveil par des avertissements, car je sais que je la quitterai subitement, ainsi que notre Seigneur Jésus-Christ me l’a fait connaître. Mais j’aurai soin qu’après mon départ vous puissiez toujours vous souvenir de ces choses » (2 Pierre 1: 3-15).

Considérant que nous avons déjà reçu tout ce qui contribue à la vie et à la piété, l’apôtre Pierre nous exhorte à produire avec persévérance et abondance le bon fruit de l’Esprit. Souvenons-nous de ces choses, et ne nous lassons jamais d’écouter ces avertissements salutaires, afin de nous tenir en éveil jusqu’au retour du Seigneur!

173 commentaires pour B196-Une vraie vision du réveil.

  1. Dylan dit :

    Oui frère! En ce qui concerne l’intelligence renouvelée, c’est parfaitement ce que chaque Chrétien doit faire, sinon il tombera dans le sommeil spirituel. Nous avons toujours besoin de la nourriture spirituelle pour veiller quotidiennement. Merci pour ton éclaircissement, Frère. Que Dieu de bénisse et te garde.

  2. Dylan dit :

    Bonjour Frère Henri: En ce qui concerne Mat 5: 17-20, je le comprends ainsi: L’accomplissement de la loi en Jésus, c’est l’écriture de la loi dans nos coeurs en Jesus, exécutée par la foi en Jésus, et qui nous rend Juste en Jésus. Et certaines lois qui on été données au peuple juif, pour préparer l’arrivée du Messie, on été accomplies lorsque le Messie est arrivé. Donc, la loi, on l’a déjà dans le coeur en Jésus-Christ, exécutée par l’Esprit qui est en nous. En ce qui concerne le sabbat, Jésus Lui même est maître du sabbat, et Il nous exempte du sabbat. Et Il est le sacrifice qui a été donné pour les péchés de tous les hommes. Mais j’aimerais avoir des éclaircissements là-dessus.
    Merci, et que Dieu vous bénisse.

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Cher frère Dylan, Oui, le Seigneur Jésus est le Maître du sabbat. Mais, bien plus encore, Il est Lui-même devenu notre sabbat! En devenant « participants de Christ, » et en entrant en Christ, nous sommes entrés dans le repos de la foi, qui est le vrai sabbat du Chrétien! (Hébreux 3). Dieu a bien inscrit Sa Parole dans notre esprit. Mais, pour pouvoir en bénéficier, notre intelligence doit être renouvelée. Sinon, les richesses que nous avons reçues dans notre esprit régénéré resteront en grande partie cachées et inaccessibles. Plus notre intelligence est remplie de la Vérité de la Parole de Dieu, et plus le Seigneur, au travers de notre esprit régénéré, peut diriger notre vie comme Il le veut!

  3. Marie-Jo dit :

    Chère soeur Laura, que votre groupe soit béni et que vous puissiez persévérez dans l’amour fraternel (Hé 11:1). Chère soeur Jerrie, ce qui caractérise l’église de notre Seigneur, c’est la liberté pour laquelle Il nous a affranchis, et le partage mutuel. Pourquoi ne pas proposer à votre groupe d’étudier les sujets dont vous ne partagez pas les mêmes convictions, que chacun puisse amener librement, sans vouloir imposer aux autres quoi que ce soit, sans esprit de dispute, dans la paix et dans l’ordre. Le Saint-Esprit, à la lumière de ce qui a été dit, convaincra au temps voulu. Un responsable ne devrait pas « bloquer » ce genre de partage, si ce n’est surveiller que cela soit fait dans l’esprit et dans la vérité. Dans une famille, les enfants deviennent matures lorsqu’ils dialoguent avec leurs parents et qu’ils apprennent à avoir des opinions personnelles. Que chacun puisse être comme les Béréens: « Ils reçurent la parole avec beaucoup d’empressement, et ils examinaient chaque jour les Écritures, pour voir si ce qu’on leur disait était exact. » Ceci ne peut-être fait que dans le partage. Je prie que vous puissiez vraiment vivre l’amour fraternel, Satan rôde comme un lion rugissant pour amener querelles et divisions parmi les enfants de Dieu.

  4. Jerrie dit :

    Merci a tous pour vos témoignages et exhortations, de mon coté je sens que je heurte les autres et surtout un certain frère s’interpose (car il est celui qui donne les messages et qui a « la responsabilité ») dès que les sujets de guérisons, dons etc sont amenés; ceci n’est pas bienvenu dans les réunions, sous prétexte de protéger le plus grand nombre, et c’est vrai que je ne peux pas imposer ma façon de voir, surtout en tant que soeur.

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Chère Soeur Jerrie, Si un frère « responsable » s’interpose et bloque toute discussion, sur des sujets aussi importants que la guérison ou les dons, il n’est pas digne d’être considéré comme responsable, et il faut bien que quelqu’un le lui dise, d’abord en privé, puis devant tous. Au lieu de protéger le plus grand nombre, il les prive au contraire d’accéder à une meilleure compréhension de la vérité! Chère Soeur, ce n’est pas parce que tu es une femme qu’il faut penser que tu n’as rien à dire! Tu peux dire la vérité avec amour.

  5. Noël Lesueur dit :

    Bonjour frères et soeurs, Luc: 12: 33 et suivant… Faut-il prendre cette parole de Jésus-Christ à la lettre pour nous disciples en 2012 …? Ou bien Jésus s’adressait-Il uniquement aux apôtres de Son époque…? Personnellement, du moins à ce jour, je ne me sens pas du tout prêt à mettre cela en pratique… Merci, toute réponse inspirée du Seigneur est bien entendue la bienvenue, que notre Seigneur vous bénisse… Noël.

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Cher frère Noël Lesueur, Je crois que cette parole de Jésus s’adresse à tous. Toutefois, il ne faut pas lui obéir de manière légaliste, mais être prêt à le faire si le Saint-Esprit nous le demande. Il faut donc rapprocher cette parole de celle-ci: « Ainsi donc, quiconque d’entre vous ne renonce pas à tout ce qu’il possède ne peut être mon disciple » (Luc 14: 33). C’est d’bord dans notre coeur que se fait ce renoncement.

  6. Laura dit :

    Merci soeur Marie-Jo de ton témoignage! Notre petit groupe passe justement par quelque chose de similaire présentement. Je crois que le Seigneur a permis que ces divergences sortent ainsi pour qu’elles soient affrontées cette fois-ci. Je sais qu’en nous appuyant sur le Seigneur et en recherchant l’amour et la vérité, on ne pourra pas tomber. Qu’Il continue à faire Son oeuvre en nous!

  7. Marie-Jo dit :

    Chère soeur Jerrie, Je peux témoigner d’avoir vécu cela dans notre groupe tout récemment. Ces dernières semaines, nous avons été amenés à partager sur des points dont nous n’étions pas d’accord. Cela a amené des tensions, de même notre amour fraternel a été mis à l’épreuve. Tout cela a été salutaire pour nous. Nous avons pu réaliser et aspirer de plus en plus à la liberté qui caractérise tout enfant de Dieu: la liberté de donner (nos convictions, les dons, etc) et la liberté de recevoir. J’ai pu vraiment apprendre à accueillir la conviction des autres, à refuser toute forme de rejet selon ce que dit Paul: « Accueillez-vous donc les uns les autres, comme Christ vous a accueillis, pour la gloire de Dieu. »(Rm 15:7). Merci Henri pour ton message dans source de vie C125/126, http://www.sourcedevie.com/enseignements-bibliques-eglise-dons-spirituels.htm, qui m’a permis de comprendre tout cela . En ce qui concerne nos divergences, je connais le coeur de mes frères et soeurs qui aspirent à rechercher la Vérité et qui aiment notre Seigneur. Nous laissons donc au Saint-Esprit faire son travail de conviction dans le coeur de chacun. Nous continuons à demander au Seigneur de nous remplir de plus en plus d’amour les uns pour les autres. Et surtout, nous aspirons à marcher de plus en plus par l’esprit, une garantie pour rester à l’écoute de notre Seigneur. Quant à l’unité, j’ai failli croire la chair qui me susurrait que nous n’étions pas unis: je sais maintenant que nous sommes unis par le même Esprit qui habite en nous et par la foi, et que nous avançons sur le chemin de l’unité de la connaissance du Fils de Dieu. Phil 3:14-16 « je cours vers le but, pour remporter le prix de la vocation céleste de Dieu en Jésus Christ. Nous tous donc qui sommes parfaits, ayons cette même pensée ; et si vous êtes en quelque point d’un autre avis, Dieu vous éclairera aussi là-dessus.Seulement, au point où nous sommes parvenus, marchons d’un même pas. »

  8. Jerrie dit :

    Cher frère Henri et autres frères et sœurs sur le blog, je voudrais avoir quelques partages concernant l’unité de l’église locale, comme tu le partages sur le site Source de Vie. Nous sommes plusieurs à avoir le désir de nous réunir ensemble dans ma localité pour maintenir l’unité de l’Esprit dans notre ville, mais certains, par exemple, ne croient pas à la trinité mais au « modelisme », d’autres ne croient pas à la guérison ou aux dons de l’Esprit. Comment se réunir en unité avec tous nos frères et soeurs quand nous croyons à des doctrines si opposées ? Doit-on laisser ces sujets de côté dans nos réunions, afin de ne pas « clasher » ou doit-on plutôt se réunir en fonction de nos convictions et se voir juste pour de la communion informelle, l’évangélisation et des besoins pratiques ?

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Chère Soeur Jerrie, Dans un groupe, ce qui compte avant tout, c’est l’amour de la vérité, et le désir de progresser dans la connaissance de la vérité. On peut avoir des convictions différentes, mais nous avons le même Saint-Esprit, qui a été chargé de nous conduire dans toute la vérité. Le problème, ce sont ceux qui résistent à la vérité et au Saint-Esprit. Tant qu’un groupe progresse vers la vérité, c’est bien. Mais si certains cherchent à imposer aux autres leurs point de vue, cela perturbe l’action du Saint-Esprit. Ce qu’il faudrait, ce sont des conducteurs qui ont réellement reçu un ministère d’édification et de perfectionnement des saints. Il faut prier pour cela. En attendant la manifestation ou la venue de ces ministères, il faut que chacun s’assure personnellement de rechercher honnêtement la vérité dans la Parole de Dieu, qui est claire pour tout ce qui touche à toutes les doctrines fondamentales. Ensuite, que chacun expose ses convictions et soit à l’écoute des réactions des autres. Les brebis du Seigneur entendront toujours Sa voix!

  9. Bernard et Nadine DHERBEY dit :

    Oui frère Henri, en puisant à la source d’eau vive qui purifie notre âme, la Parole de Dieu. Père Eternel, inonde-nous ce matin et que chaque partie de notre être soit mise en lumière, pour que ce qui est ténèbres deviennent lumière. HEBREUX 4 VERSET 13 : « ET IL N’Y A AUCUNE CREATURE QUI SOIT CACHEE DEVANT LUI ; MAIS TOUTES CHOSES SONT NUES ET ENTIEREMENT DECOUVERTES AUX YEUX DE CELUI DEVANT LEQUEL NOUS AVONS AFFAIRE. » Recevez tout l’amour de mon Sauveur et Seigneur Jésus-Christ.
    Nadine

  10. jeanpaul2012 dit :

    Oui frère Henri nous sommes donc en désaccord,mais toujours dans l’amour! Le réveil que j’attends dans ma « chambre haute » n’est pas seulement un réveil en vue de la manifestation de la Puissance de Dieu. Il s’agit avant tout d’un réveil de sainteté et d’amour. Le dernier réveil est un réveil pour ressembler à Jésus-Christ dans toutes Ses manifestations. Les dons connus dans 1 Corinthiens 12 et 14 ont déjà été manifestés. Mais la ressemblance parfaite à Jésus-Christ n’a pas encore été manifestée. L’amour divin véritable mentionné dans 1 corinthiens 13 n’a pas encore été manifesté, alors que c’est le plus grand don selon l’apôtre Paul. C’est cela la bonne lecture du dernier réveil. Chaque chrétien doit ressembler exactement à Jésus-Christ avant l’enlèvement. Mais le réveil doit venir par la repentance et la prière.

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Cher frère Jean-Paul, Nous ne devons pas oublier que, dans notre nouvelle nature, dans la nouvelle création que nous sommes en Christ, nous sommes déjà parfaits, saints, remplis de l’amour de Dieu, justice de Dieu en Christ. C’est cela, la nature de notre esprit régénéré. C’est en le croyant, et en commençant à agir selon cette foi, que nous verrons cette nouvelle nature se manifester de plus en plus. Pour cela, tout ce qui est charnel doit être crucifié.