B200-Un jaillissement de Vie éternelle!

Article de Henri Viaud-Murat.

La Vie de Dieu est une Vie de plénitude éternelle, dans tous les domaines. C’est cette Vie qui nous a été révélée par Jésus-Christ, et c’est de cette Vie dont le Seigneur veut nous remplir!

Depuis la chute, les hommes se contentent d’exister, et d’exister dans la mort. Ils ont été coupés de la source de Vie éternelle, dans laquelle ils étaient plongés depuis leur création.

« C’est pourquoi, comme par un seul homme le péché est entré dans le monde, et par le péché la mort, et qu’ainsi la mort s’est étendue sur tous les hommes, parce que tous ont péché… » (Romains 5: 12).

Le péché et la mort sont deux puissances qui caractérisent la « vie » de Satan, à l’opposé de la Vie de Dieu.

Ainsi, la mort n’est pas l’absence totale de vie, mais c’est l’absence totale de la Vie de Dieu. Etre dans la mort, c’est être contrôlé par la vie de Satan lui-même.

Dès que le péché est entré dans Adam et Eve, la mort est aussi entrée en eux, et, dès ce moment funeste, ils ont commencé à voir se développer tous les fruits amers de cette mort: maladies, infirmités, impuretés, meurtres, divisions, inimitiés, querelles, jalousies, animosités, violences, oppressions, etc…

Par opposition, la Vie de Dieu se caractérise par l’amour divin, la joie, la paix, la bonté, la santé, la sainteté, la justice, et tous les autres attributs de la nature divine.

Dieu, qui est Amour, a toujours voulu rétablir avec Ses créatures ce lien direct entre elles et Lui, lien par lequel elles peuvent bénéficier de la plénitude de Sa Vie éternelle.

« Après avoir ainsi parlé, Jésus leva les yeux au ciel, et dit: Père, l’heure est venue! Glorifie ton Fils, afin que ton Fils te glorifie, selon que tu lui as donné pouvoir sur toute chair, afin qu’il accorde la vie éternelle à tous ceux que tu lui as donnés. Or, la vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ » (Jean 17: 1-3).

La Vie éternelle, c’est que nous connaissions Dieu, et Celui qu’Il nous a envoyé, Jésus-Christ!

Le mot « connaître, » en grec, est très fort. « Connaître Dieu » implique une connaissance intime, fondée sur une expérience personnelle, sur une interpénétration absolue de notre nature régénérée et de la nature divine, par laquelle nous sommes immergés en Dieu, et Dieu nous remplit tout entiers!

En grec, le mot utilisé pour décrire la Vie de Dieu est le mot « zoé. » Il signifie en fait: « plénitude absolue de la vie divine, dans tous les domaines de notre existence. »

Pour qu’un être humain déchu, plongé dans le péché et dans la mort spirituelle, puisse recevoir et être rempli de la Vie divine, il est nécessaire qu’il passe par une nouvelle naissance.

Cette nouvelle naissance est une re-naissance, une résurrection, qui nous fait passer instantanément de la mort spirituelle à la vie éternelle, qui nous arrache du royaume des ténèbres, et nous transporte dans le Royaume du Fils de l’Amour de Dieu!

C’est l’oeuvre du Saint-Esprit, qui, non seulement, nous convainc de péché, nous révèle l’état lamentable de péché et de mort spirituelle dans lequel nous sommes plongés, mais nous révèle aussi le don merveilleux qui nous est offert par notre Sauveur, le Seigneur Jésus: le don de la Vie éternelle!

Si nous croyons que le Seigneur Jésus est le seul moyen de nous faire entrer dans la Vie éternelle, et si nous nous tournons résolument vers Lui pour L’accepter comme notre Sauveur et Maître absolu, Il nous fait alors pénétrer instantanément dans la Vie de Dieu.

Tous nos péchés passés sont effacés, notre ancienne nature de péché et de mort disparaît, et nous renaissons à une Vie nouvelle, qui est la Vie même de Dieu.

Notre esprit régénéré est alors plongé en Christ, dans un bain vivifiant de Vie éternelle, et Christ Lui-même vient demeurer dans ce tabernacle vivant qu’Il a recréé à Son image.

C’est notre esprit régénéré qui est notre véritable nature. C’est notre esprit qui est notre « moi » nouveau véritable. En fait, nous pouvons dire que nous sommes un esprit régénéré, incarné dans un corps physique, qui n’est pas encore ressuscité.

Notre esprit régénéré, étant plongé en Dieu, est aussi l’habitation du Saint-Esprit. Et c’est de notre esprit régénéré que Dieu veut faire jaillir des « fleuves d’eau vive, » qui doivent alors se répandre dans toutes les autres parties de notre être, dans notre âme et notre corps, puis, au-delà, à l’extérieur de nous, afin de vivifier tout ce qui nous entoure.

« Le dernier jour, le grand jour de la fête, Jésus, se tenant debout, s’écria: Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi, et qu’il boive. Celui qui croit en moi, des fleuves d’eau vive couleront de son sein, comme dit l’Ecriture. Il dit cela de l’Esprit que devaient recevoir ceux qui croiraient en lui; car l’Esprit n’était pas encore, parce que Jésus n’avait pas encore été glorifié » (Jean 7: 37-39).

Venir à Jésus et croire en Lui sont les deux conditions pour recevoir la Vie éternelle. Nous ne pouvons pas venir à Jésus et croire en Lui sans nous repentir de notre vie passée de péché, ni sans vouloir l’abandonner complètement, afin de recevoir la Vie de Jésus, pour en être remplis!

Notre « sein, » ou nos entrailles, sont l’image du « point d’attache » de notre esprit dans notre corps. Ce « sein » d’où s’échappent des fleuves d’eau vive, c’est notre esprit régénéré. Ces fleuves d’eau vive, c’est l’abondance de l’Esprit de résurrection et de Vie divine, dont le Seigneur veut nous remplir à déborder!

Comprenez-vous à présent l’absolue nécessité, pour chaque disciple de Jésus-Christ, d’être « baptisé », c’est-à-dire rempli, du Saint-Esprit, qui est la Vie même de Dieu?

« Le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire; moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu’elles soient dans l’abondance. Je suis le bon berger. Le bon berger donne sa vie pour ses brebis » (Jean 10: 10-11).

Dieu est un Dieu d’abondance! Il veut remplir Ses brebis de Sa Vie abondante!

L’abondance de la Vie divine n’a rien à voir avec l’abondance que le monde pécheur convoite! L’abondance du monde, c’est la prospérité, la richesse, le pouvoir, l’influence, et tout ce que le monde recherche.

L’abondance de Dieu, c’est une plénitude de sainteté, de pureté, de perfection, de justice, de bonté, d’amour, de joie, de paix, mais aussi de guérison et de santé, en attendant la plénitude de la résurrection, et la gloire d’une éternité dans la présence de Dieu!

C’est pour cette raison que Dieu, dans Sa grâce et Son amour, veut libérer Ses enfants de toutes les malédictions qui avaient été entraînées par la chute et le péché.

« Or, le Seigneur c’est l’Esprit; et là où est l’Esprit du Seigneur, là est la liberté. Nous tous qui, le visage découvert, contemplons comme dans un miroir la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, comme par le Seigneur, l’Esprit » (2 Cor. 3: 17-18).

« Comme Jésus parlait ainsi, plusieurs crurent en lui. Et il dit aux Juifs qui avaient cru en lui: Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples; vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira » (Jean 8: 30-32).

Nous devons être pénétrés de cette pensée: Dieu veut pour nous un salut complet, pour notre esprit, notre âme, et notre corps. Ce salut implique que la Vie éternelle pénètre progressivement dans tout notre être, afin d’éliminer tout ce que le péché avait produit en nous de malédictions, de mensonges, de ténèbres, de maladies et de mort, pour le remplacer par la Vie abondante du Seigneur Jésus.

Si le Saint-Esprit nous a été donné pour demeurer en nous, c’est justement pour « vivifier » tout notre être, et en particulier notre corps mortel, en attendant la résurrection, qui est la rédemption de notre corps.

« Si quelqu’un n’a pas l’Esprit de Christ, il ne lui appartient pas. Et si Christ est en vous, le corps, il est vrai, est mort à cause du péché, mais l’esprit est vie à cause de la justice. Et si l’Esprit de celui qui a ressuscité Jésus d’entre les morts habite en vous, celui qui a ressuscité Christ d’entre les morts rendra aussi la vie à (mot-à-mot: « vivifiera ») vos corps mortels par son Esprit qui habite en vous » (Romains 8: 9-11).

Notre esprit régénéré est Vie, car il est « Justice de Dieu en Christ. » Même si notre corps physique est encore mort, à cause du péché qui habite en lui, il doit être constamment vivifié par l’Esprit de résurrection qui demeure en nous!

Le verbe grec traduit par « vivifier » est « zoopoïeo. » C’est un verbe magnifique, qui signifie à la fois « restaurer à la vie, augmenter la vie, insuffler la vie, transmettre la vie, ressusciter. » La vie dont il est ici parlé est, bien entendu, la Vie de Dieu, la Vie éternelle.

Réalisez-vous que c’est ce même Saint-Esprit qui a ressuscité le Seigneur Jésus, qui demeure en permanence en nous? Quelle gloire!

En un instant, le corps du Seigneur Jésus, mort depuis trois jours, a été rendu à la vie par le même Esprit de résurrection, qui demeure à présent en nous!

La volonté absolue du Saint-Esprit, c’est de vivifier tout notre être. Il veut purifier notre âme et notre intelligence de toutes les forteresses mensongères de Satan, de tous les faux raisonnements qui lui permettent d’exercer encore une emprise sur nous!

La volonté absolue du Saint-Esprit, c’est aussi de transmettre la vie de Dieu à notre corps mortel, de le guérir, de le restaurer, de le fortifier, de le garder en bonne santé jusqu’au retour du Seigneur, ou jusqu’à une mort paisible et « rassasiée de longs jours » (Psaume 91: 16).

Le ministère de guérison exercé par le Seigneur Jésus, quand Il était sur la terre, est la preuve de cette volonté de Dieu de nous guérir et de nous rétablir, afin que nous soyons entre Ses mains des instruments puissants de Son salut.

Bien-aimés, ne doutons jamais de cette volonté de Dieu de nous insuffler Sa Vie éternelle, dans tous les domaines de notre être!

« Tout ce qui est né de Dieu triomphe du monde; et la victoire qui triomphe du monde, c’est notre foi. Qui est celui qui a triomphé du monde, sinon celui qui croit que Jésus est le Fils de Dieu? C’est lui, Jésus-Christ, qui est venu avec de l’eau et du sang; non avec l’eau seulement, mais avec l’eau et avec le sang; et c’est l’Esprit qui rend témoignage, parce que l’Esprit est la vérité. Car il y en a trois qui rendent témoignage dans le ciel, le Père, la Parole et le Saint-Esprit, et ces trois-là sont un. Il y en a aussi trois qui rendent témoignage sur la terre: l’Esprit, l’eau et le sang, et les trois sont d’accord. Si nous recevons le témoignage des hommes, le témoignage de Dieu est plus grand; car le témoignage de Dieu consiste en ce qu’il a rendu témoignage à son Fils. Celui qui croit au Fils de Dieu a ce témoignage en lui-même; celui qui ne croit pas Dieu le fait menteur, puisqu’il ne croit pas au témoignage que Dieu a rendu à son Fils. Et voici ce témoignage, c’est que Dieu nous a donné la vie éternelle, et que cette vie est dans son Fils. Celui qui a le Fils a la vie; celui qui n’a pas le Fils de Dieu n’a pas la vie. Je vous ai écrit ces choses, afin que vous sachiez que vous avez la vie éternelle, vous qui croyez au nom du Fils de Dieu » (1 Jean 5: 4-13).

Ce passage est capital pour nous permettre de comprendre comment le Seigneur veut nous remplir de Sa Vie éternelle.

« Rendre témoignage » signifie affirmer ou proclamer ce que l’on a vécu ou expérimenté.

Dans le Ciel, il y en a trois qui rendent témoignage de ce qu’est Dieu, dans Sa véritable nature: un Dieu unique en trois Personnes, le Père, la Parole et le Saint-Esprit. Nous n’aurons jamais une pleine connaissance de Dieu, tant que nous n’aurons pas entendu et accepté ce témoignage.

Notre esprit régénéré est déjà dans le Ciel. Il connaît ce témoignage donné par le Père, la Parole et l’Esprit. Il faut à présent que ce témoignage soit accepté et donné sur la terre, afin que la volonté de Dieu soit accomplie sur la terre comme elle l’est au Ciel!

Sur la terre, il y en a aussi trois qui rendent témoignage: l’Esprit, l’eau et le sang.

Or, il se trouve que, sur toute la terre, il y a trois éléments qui transmettent la vie, et ce sont justement l’Esprit, l’eau et le sang. Nous le savons, en ce qui concerne l’eau et le sang. Ce sont l’eau et le sang qui transmettent et véhiculent la vie dans tout le monde vivant, végétal, animal et humain.

Mais nous savons que c’est l’esprit d’un être vivant qui lui donne en fait la vie. L’eau et le sang n’ont d’utilité que pour des êtres vivants. Et un être ne peut pas être vivant sans l’esprit qui lui donne la vie.

On dit que « le sang, c’est la vie! » On dit encore que « l’eau, c’est la vie! » Infiniment plus encore, le sang de Jésus, c’est la Vie éternelle! Et l’eau de la Parole de Dieu et de l’Esprit de Dieu, c’est aussi la Vie éternelle!

En tant qu’esprits régénérés incarnés dans un corps physique, nous avons besoin de ces trois éléments, l’Esprit, l’eau, et le sang, afin de transmettre la Vie de Dieu à tout notre être.

Notre esprit régénéré en Christ est déjà dans la Vie éternelle. C’est de cet esprit que jaillit la source abondante de l’Esprit de Dieu. Mais il ne faut pas que l’écoulement de cette source abondante soit bloquée. Il faut qu’elle puisse se répandre dans notre âme et dans notre corps, afin de les vivifier.

C’est là qu’intervient le rôle de la Parole de Dieu, la Bible. Jésus a dit:

« C’est l’esprit qui vivifie; la chair ne sert de rien. Les paroles que je vous ai dites sont esprit et vie » (Jean 6: 63).

La chair est animée par la « vie » mauvaise de Satan, du péché et de la mort. Mais le Saint-Esprit est Vie éternelle, et c’est Lui qui vivifie. Il nous vivifie directement, mais Il nous vivifie aussi par la Parole de Dieu. Car cette Parole de Dieu est aussi Esprit et Vie.

A mesure que notre âme, et surtout notre intelligence, au contact de la Parole de Dieu, se débarrasse de tout ce qui est encore charnel en elle, elle se remplit de plus en plus de la Vérité de Dieu et de la Vie de Dieu. C’est alors que la Vie éternelle, qui est déjà dans notre esprit régénéré, peut remplir de plus en plus notre âme.

La pensée de Christ, que nous avons déjà dans notre esprit régénéré, pénètre de plus en plus dans notre âme. Notre intelligence est renouvelée. Nous devenons alors des Chrétiens de moins en moins charnels, et de plus en plus spirituels. Nous sommes de plus en plus remplis de la Vie éternelle, et nous sommes de plus en plus capables de répandre cette Vie éternelle autour de nous.

Nous cessons de penser à la manière du monde, et nous pensons comme un fils de Dieu doit penser, en accord avec la pensée de son Père Céleste.

« Il n’y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ, qui marchent, non selon la chair, mais selon l’esprit. En effet, la loi de l’esprit de vie en Jésus-Christ m’a affranchi de la loi du péché et de la mort. Car chose impossible à la loi, parce que la chair la rendait sans force, -Dieu a condamné le péché dans la chair, en envoyant, à cause du péché, son propre Fils dans une chair semblable à celle du péché, et cela afin que la justice de la loi fût accomplie en nous, qui marchons, non selon la chair, mais selon l’esprit. Ceux, en effet, qui vivent selon la chair, s’affectionnent aux choses de la chair, tandis que ceux qui vivent selon l’esprit s’affectionnent aux choses de l’esprit. Et l’affection de la chair, c’est la mort, tandis que l’affection de l’esprit, c’est la vie et la paix; car l’affection de la chair est inimitié contre Dieu, parce qu’elle ne se soumet pas à la loi de Dieu, et qu’elle ne le peut même pas. Or ceux qui vivent selon la chair ne sauraient plaire à Dieu. Pour vous, vous ne vivez pas selon la chair, mais selon l’esprit, si du moins l’Esprit de Dieu habite en vous » (Romains 8: 1-9).

Notre esprit régénéré est soumis à une loi magnifique: la loi de l’Esprit de Vie en Jésus-Christ! Si nous laissons pleinement agir cette loi, nous verrons la Vie de Dieu se répandre partout en nous!

Cette loi de l’Esprit de Vie nous a complètement libérés de la loi du péché et de la mort. C’est cette dernière loi qui continue d’agir dans la chair, qui est, vous le savez à présent, une puissance de péché et de mort qui habite dans nos membres physiques.

La chair est soumise à cette loi de péché et de mort. Tout Chrétien, dans la mesure où il est encore charnel, va donc laisser agir en lui cette loi de péché et de mort, qui va empêcher la Vie éternelle de se répandre en abondance.

Ceux qui vivent selon la chair s’affectionnent aux choses de la chair et du monde. Le verbe « s’affectionner » est mal traduit du grec. Le verbe grec signifie en réalité « penser constamment. » Ceux qui vivent selon la chair « pensent constamment » aux choses qui intéressent la chair, c’est-à-dire, en fait, aux choses qui intéressent le monde, et Satan lui-même, qui est le prince de ce monde.

Jésus a dit à Pierre, qui tentait de L’écarter de la croix:

« Arrière de moi, Satan! tu m’es en scandale; car tes pensées ne sont pas les pensées de Dieu, mais celles des hommes » (Matthieu 16: 23).

Il est clair que, si les pensées de Satan sont celles des hommes non régénérés, les pensées des hommes non régénérés sont les mêmes que celles de Satan. Et les pensées, les désirs et les sentiments des hommes non régénérés sont aussi les pensées, les désirs et le sentiments de la chair, qui sont opposées aux pensées de l’esprit régénéré.

Et Jacques ajoute:

« Lequel d’entre vous est sage et intelligent? Qu’il montre ses oeuvres par une bonne conduite avec la douceur de la sagesse. Mais si vous avez dans votre coeur un zèle amer et un esprit de dispute, ne vous glorifiez pas et ne mentez pas contre la vérité. Cette sagesse n’est point celle qui vient d’en haut; mais elle est terrestre, charnelle, diabolique. Car là où il y a un zèle amer et un esprit de dispute, il y a du désordre et toutes sortes de mauvaises actions. La sagesse d’en haut est premièrement pure, ensuite pacifique, modérée, conciliante, pleine de miséricorde et de bons fruits, exempte de duplicité, d’hypocrisie. Le fruit de la justice est semé dans la paix par ceux qui recherchent la paix » (Jacques 3: 13-18).

Tout ce qui est « d’en bas » est aussi « terrestre, charnel, diabolique. » Tout ce qui est d’en haut est céleste, spirituel et divin.

« Car la chair a des désirs contraires à ceux de l’Esprit, et l’Esprit en a de contraires à ceux de la chair; ils sont opposés entre eux » (Galates 5: 17).

« Vous étiez morts par vos offenses et par vos péchés, dans lesquels vous marchiez autrefois, selon le train de ce monde, selon le prince de la puissance de l’air, de l’esprit qui agit maintenant dans les fils de la rébellion. Nous tous aussi, nous étions de leur nombre, et nous vivions autrefois selon les convoitises de notre chair, accomplissant les volontés de la chair et de nos pensées, et nous étions par nature des enfants de colère, comme les autres… » (Ephésiens 2: 1-3).

« Mais Dieu, qui est riche en miséricorde, à cause du grand amour dont il nous a aimés, nous qui étions morts par nos offenses, nous a rendus à la vie avec Christ (c’est par grâce que vous êtes sauvés); il nous a ressuscités ensemble, et nous a fait asseoir ensemble dans les lieux célestes, en Jésus-Christ, afin de montrer dans les siècles à venir l’infinie richesse de sa grâce par sa bonté envers nous en Jésus-Christ » (Ephésiens 2: 4-7).

Dieu nous a « rendus à la Vie »! Il nous a ressuscités! Il nous a fait asseoir ensemble dans les lieux célestes, en Jésus-Christ! Et, à partir de cette position céleste, Dieu veut répandre Son Esprit en nous et au-travers de nous!

C’est Son Esprit qui nous vivifie, qui nous fait grandir dans la Justice, qui nous édifie, et qui manifeste la plénitude de la Vie de Dieu en nous!

Chaque fois que la Bible parle d’édification, elle parle d’un accroissement de la Vie éternelle, dans un domaine où elle n’était pas encore suffisamment répandue.

C’est pour cette raison que nous devons employer tous les moyens d’édification que le Seigneur nous a donnés, car ces moyens d’édification nous permettent de recevoir et de répandre davantage la Vie éternelle.

C’est ainsi que la Vie, la nature et le caractère de Christ pourront se manifester de plus en plus en nous, et au-travers de nous!

« Ils persévéraient dans l’enseignement des apôtres, dans la communion fraternelle, dans la fraction du pain, et dans les prières » (Actes 2: 42).

« L’Eglise était en paix dans toute la Judée, la Galilée et la Samarie, s’édifiant et marchant dans la crainte du Seigneur, et elle s’accroissait par l’assistance du Saint-Esprit » (Actes 9: 31).

« Recherchez la charité. Aspirez aussi aux dons spirituels, mais surtout à celui de prophétie. En effet, celui qui parle en langue ne parle pas aux hommes, mais à Dieu, car personne ne le comprend, et c’est en esprit qu’il dit des mystères. Celui qui prophétise, au contraire, parle aux hommes, les édifie, les exhorte, les console. Celui qui parle en langue s’édifie lui-même; celui qui prophétise édifie l’Eglise. Je désire que vous parliez tous en langues, mais encore plus que vous prophétisiez. Celui qui prophétise est plus grand que celui qui parle en langues, à moins que ce dernier n’interprète, pour que l’Eglise en reçoive de l’édification » (1 Cor. 14: 1-5).

« De même vous, puisque vous aspirez aux dons spirituels, que ce soit pour l’édification de l’Eglise que vous cherchiez à en posséder abondamment » (1 Cor. 14: 12).

« Que faire donc, frères? Lorsque vous vous assemblez, les uns ou les autres parmi vous ont-ils un cantique, une instruction, une révélation, une langue, une interprétation, que tout se fasse pour l’édification » (1 Cor. 14: 26).

Quand l’Eglise s’édifie, c’est davantage de la Vie de Dieu qui la pénètre et la transforme. Quand un Chrétien s’édifie, il en est de même: il s’ouvre à davantage de la Vie de Dieu et de Christ, avec toutes les conséquences positives qui en résultent, pour lui et pour les autres.

A ce sujet, on ne saurait trop insister sur l’importance du parler en langues, comme moyen simple et efficace d’édification personnelle. Chaque fois que nous parlons en langues, nous nous édifions en esprit. On peut dire alors que nous ouvrons la « vanne de l’esprit, » et que le flot de l’Esprit s’écoule en abondance, afin de vivifier notre âme et notre corps.

Notre intelligence s’ouvre alors de plus en plus à la compréhension des mystères de Dieu, tels qu’ils nous sont révélés par la Parole du Seigneur. Et notre corps bénéficie aussi d’un supplément de Vie divine dans toutes ses cellules!

Bien-aimés, ne négligeons aucun des puissants moyens d’édification que le Seigneur nous a donnés! Car, à mesure que nous sommes édifiés, nous permettons aux fleuves d’eau vive qui jaillissent dans notre esprit de se répandre, non seulement dans tout notre être, mais tout autour de nous, et dans le monde qui nous entoure!

Un jour prochain, pendant le règne millénaire du Messie, la terre entière sera remplie de la connaissance de Dieu et de la Vie divine! La Vie de Dieu se répandra, à partir de Sion, dans le monde entier. Ce sera la règne de la Vie, alors qu’actuellement, c’est encore le règne de la mort!

Le retour actuel du peuple d’Israël sur sa terre de la promesse amorce et préfigure ce jaillissement de Vie qui se répandra dans la terre entière!

Beaucoup d’épreuves nous séparent encore de cette époque bénie du règne de Christ sur la terre. Mais, dès à présent, là où nous sommes, nous pouvons, et nous devons, être ces sources d’eau vive qui répandent la Vie éternelle.

La dernière fois que nous étions en Israël, nous étions dans les environs de Jéricho, en plein désert brûlant. Au détour d’un chemin, nous avons remarqué une canalisation rouillée, qui amenait l’eau d’une source lointaine dans un réservoir en contrebas.

A un endroit de cette canalisation, un petit trou laissait échapper un fin jet d’eau, qui retombait en pluie sur un espace de moins d’un mètre carré. Partout où cette eau tombait, s’était développée une minuscule oasis de végétation luxuriante! En plein désert!

Cette oasis était pour moi une image du Chrétien rempli de l’Esprit qui, là où il est, répand tout autour de lui la vie abondante du Seigneur Jésus!

Elargissons le « trou »! Laissons se répandre de plus en plus l’eau de la Vie éternelle! Et la mort sera partout engloutie dans la Vie!



118 commentaires pour B200-Un jaillissement de Vie éternelle!

  1. BOYER Katy dit :

    Bonsoir chers frères et soeurs,
    J’ai accouché ce matin d’un petit être qui était déjà parti dans les bras du seigneur, ce que je sais c’est qu’il est heureux là ou il est. Merci pour tout votre soutien et vos prières. Merci.

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Chère Soeur Katy, Oui, ce petit bébé est dans les bras du Seigneur, et tu feras, un jour proche, sa connaissance là-haut! Que le Seigneur te fortifie puissamment par Son Esprit, toi et tous tes bien-aimés. Reçois tout notre amour en Jésus.

      • Flo dit :

        Chère Soeur Katy,
        Sois réconfortée, car ton bébé est auprès du Père, oui nous le savons, et nous sommes fortifiés par ton témoignage. Nombreux sont ceux qui passent par des épreuves actuellement, plus difficiles les unes que les autres. Mais avoir l’assurance que l’être aimé est auprès du Seigneur n’est pas le cas pour le plus grand nombre, alors que pour toi, c’est une réalité plus que certaine, gloire à Dieu ! Sois bénie et entourée de toute l’affection nécessaire pour pouvoir garder la paix et la joie que le Seigneur t’a données en Son Esprit pendant cette période de deuil. Je te serre sur mon coeur. Flo.