B204-Comment collaborer avec le Saint-Esprit pour vivifier notre âme et notre corps.

Article de Henri Viaud-Murat.

Nous avons la promesse que l’Esprit de résurrection qui demeure en nous vivifiera notre corps mortel. Mais nous devons collaborer intelligemment avec le Seigneur, et savoir comment mettre concrètement notre foi en action.

Sous la Loi de Moïse, le Seigneur travaillait de l’extérieur vers l’intérieur de Son peuple d’Israël. La Loi était comme un tuteur destiné à « aider la plante à pousser droit. »

Mais le Saint-Esprit ne demeurait pas en permanence dans les croyants. Ils ne pouvaient donc pas être guidés de l’intérieur, à partir de leur esprit régénéré. Une telle grâce était réservée à l’Eglise du Seigneur.

Toutefois, il ne nous suffit pas de recevoir un esprit tout neuf, saint et pur, à notre nouvelle naissance. Notre âme, c’est-à-dire notre être conscient, n’est pas encore pleinement unie à notre esprit. Elle ne reçoit pas encore la plénitude de la vie divine qui est en nous, dans notre esprit.

Si notre être conscient était pleinement établi au niveau de notre esprit, nous serions déjà entièrement libérés de toutes les pensées et de tous les sentiments qui proviennent de la chair, qui nous contrôlaient entièrement avant notre nouvelle naissance, et qui encombrent encore notre âme, même après notre nouvelle naissance.

C’est pour cela que nous devons très vite apprendre à amener toute pensée captive à l’obéissance de Christ. Car nous sommes gouvernés par les pensées et les raisonnements que nous considérons comme vrais.

« L’oeil est la lampe du corps. Si ton oeil est en bon état, tout ton corps sera éclairé; mais si ton oeil est en mauvais état, tout ton corps sera dans les ténèbres. Si donc la lumière qui est en toi est ténèbres, combien seront grandes ces ténèbres! » (Matthieu 6: 22-23).

Si nous croyons à des mensonges, en pensant qu’ils sont la vérité, combien nous sommes séduits sans nous en rendre compte! Si nous pensons que les ténèbres qui règnent en nous sont la lumière, combien ces ténèbres doivent être épaisses!

Grâces soient rendues à Dieu, la Lumière divine nous a été révélée par le Seigneur Jésus. Il est la véritable Lumière venue dans le monde pour nous éclairer. Il est la Lumière du monde, et tous ceux qui Le suivent sont aussi devenus, par Sa grâce, la Lumière du monde!

Voilà pourquoi nous devons faire briller pleinement cette Lumière pour chasser les ténèbres, et brandir la Vérité pour chasser les mensonges!

« Si nous marchons dans la chair, nous ne combattons pas selon la chair. Car les armes avec lesquelles nous combattons ne sont pas charnelles; mais elles sont puissantes, par la vertu de Dieu, pour renverser des forteresses. Nous renversons les raisonnements et toute hauteur qui s’élève contre la connaissance de Dieu, et nous amenons toute pensée captive à l’obéissance de Christ » (2 Cor. 10: 3-5).

Que signifie, concrètement, « amener toute pensée captive à l’obéissance de Christ »? Cela signifie: discerner toute pensée charnelle, qu’elle nous domine déjà, ou qu’elle se présente à notre conscience pour tenter de nous dominer. Ensuite, cela signifie: capturer cette pensée mensongère, l’enfermer dans la Vérité de la Parole de Dieu, pour que la Vérité la « digère » et la fasse périr!

Cela implique que nous connaissions préalablement la Vérité, que nous ayons étudié et médité la Parole du Seigneur, et que nous l’ayons reçue dans un coeur qui aime la Vérité!

Sans cette connaissance de la Vérité, il nous est impossible d’amener toute pensée captive à l’obéissance de Christ!

Toutes ces pensées mensongères, charnelles, diaboliques et terrestres, qui nous dominaient avant notre conversion à Christ, ont constitué de véritables forteresses de faux raisonnements et de fausses certitudes, où Satan règne. Et ce sont ces forteresses que nous devons assiéger et détruire systématiquement.

Si Satan avait pu bâtir dans notre âme ces forteresses, c’est qu’il avait réussi à nous faire accepter ses mensonges pour des vérités. Et seule la Vérité de Dieu et de Christ peut nous affranchir de ces mensonges.

Notre seule arme pour détruire ces forteresses reste donc la Vérité de Dieu. Cette Vérité, c’est le Seigneur Jésus, c’est Son Esprit de Vérité, et c’est Sa Parole de Vérité!

Nous disposons donc, en la Personne de Jésus, en celle du Saint-Esprit, et en la Parole de Dieu, des armes toutes-puissantes pour détruire les forteresses de Satan, purifiant ainsi notre âme de tout son héritage passé provenant des ténèbres.

« Nous renversons les raisonnements et toute hauteur qui s’élève contre la connaissance de Dieu, et nous amenons toute pensée captive à l’obéissance de Christ. »

Nous trouvons dans ce verset la méthode divine qui nous permet de libérer notre âme de tous les raisonnements humains et charnels, et de toutes les traditions des hommes qui alimentaient notre incrédulité passée.

Ensuite, plus notre âme sera purifiée de tout son contenu charnel, et plus elle pourra être remplie de la Vie de Résurrection, qui est celle du Saint-Esprit, et qui demeure dans notre esprit.

C’est ainsi que notre âme pourra, à son tour, transmettre à notre corps mortel cette Vie de Résurrection, afin qu’il soit guéri, vivifié, et maintenu en bon état jusqu’au retour du Seigneur.

A quoi servirait au Seigneur notre corps physique, s’il était malade et infirme? Il ne serait ni un bon témoin de l’oeuvre de Christ, ni un bon instrument pour accomplir Sa volonté sur cette terre!

Tout ce travail vivifiant, au niveau de notre âme et de notre corps, le Seigneur ne veut pas l’accomplir sans nous. Mais Il veut que nous soyons, par la foi, étroitement associés à cette oeuvre de purification, de reconstruction et de résurrection!

Comment pouvons-nous travailler intelligemment avec le Seigneur, pour vivifier notre âme et notre corps? Uniquement par la foi en Sa Parole.

Nous devons tout d’abord comprendre que nous avons été libérés de la puissance de péché et de mort qui demeure présente dans notre corps physique. Cela nous permet d’offrir notre corps comme un instrument utile pour le Seigneur.

« Ainsi vous-mêmes, regardez-vous comme morts au péché, et comme vivants pour Dieu en Jésus-Christ. Que le péché ne règne donc point dans votre corps mortel, et n’obéissez pas à ses convoitises. Ne livrez pas vos membres au péché, comme des instruments d’iniquité; mais donnez-vous vous-mêmes à Dieu, comme étant vivants de morts que vous étiez, et offrez à Dieu vos membres, comme des instruments de justice. Car le péché n’aura point de pouvoir sur vous, puisque vous êtes, non sous la loi, mais sous la grâce » (Romains 6: 11-14).

« Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable » (Romains 12: 1).

Nous ne sommes plus soumis à la loi du péché qui domine le monde qui nous entoure. Notre corps lui-même est affranchi de cette loi. Nous pouvons ainsi être libérés de l’influence de ce monde, et nous pouvons, en toute liberté, entreprendre de travailler à renouveler notre intelligence, c’est-à-dire nos pensées et nos raisonnements.

« Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait » (Romains 12: 2).

Cette volonté de Dieu nous est d’abord révélée par Sa Parole, la Bible. Et c’est le Saint-Esprit qui est chargé de nous conduire dans toute la Vérité.

Voici les vérités essentielles qu’il nous faut connaître et accepter en priorité:

Nous sommes, en Christ, une nouvelle création. Notre esprit régénéré est notre véritable nouvelle nature, notre nouveau « moi. » Nous pouvons même affirmer que nous sommes un esprit régénéré, incarné dans un corps physique. Nous devrions même cesser de dire: « Je possède un esprit régénéré, » mais nous devrions plutôt dire: « Je suis un esprit régénéré! »

En « moi, » dans ma nouvelle nature, dans mon homme spirituel intérieur, toutes choses anciennes sont passées, toutes choses sont devenues nouvelles. Je suis le tabernacle vivant du Seigneur, qui demeure en moi. Je possède aussi une âme, mon être conscient actuel, qui fait le lien entre « moi » (l’esprit) et mon corps mortel.

Notre corps physique, tout comme notre âme, ne doit être qu’un instrument de l’esprit, donc du Saint-Esprit qui y demeure et qui y règne. Plus notre âme sera purifiée de tout mensonge par la Vérité, et plus notre esprit pourra prendre réellement le contrôle de notre âme et, au-delà, de notre corps. Plus aussi le Seigneur Jésus, qui réside en nous, dans notre esprit, pourra S’exprimer et Se manifester au travers de notre âme et de notre corps.

Notre âme et notre corps, qui étaient auparavant des instruments du péché et de la mort, peuvent être à présent des instruments de la Justice de Dieu et de Sa Vie éternelle!

C’est alors que nous pourrons de plus en plus briller dans ce monde comme la seule véritable Lumière, à mesure que la Lumière du Seigneur, qui brille déjà dans notre esprit, sera de plus en plus visible dans notre âme et notre corps!

Nous devrions constamment réfléchir à ces vérités, nous en imprégner, jusqu’à ce qu’elles deviennent partie intégrante de nos pensées de tous les jours.

Voici ce que, chaque matin, dès notre réveil, nous devions réaliser, croire dans notre coeur, et proclamer de notre bouche:

« Je suis une nouvelle création, entièrement nouvelle. Les choses anciennes sont passées; voici, toutes choses sont devenues nouvelles.Et tout cela vient de Dieu, qui m’a réconcilié avec lui par Christ, et qui m’a donné le ministère de la réconciliation » (2 Cor. 5: 17-18).

« Par ce ministère de la réconciliation, je suis à présent un instrument entre les mains du Seigneur, pour proclamer, en Christ, la délivrance à tous les captifs, et un plein salut à tous les perdus! »

« Je (mon esprit) suis justice de Dieu en Christ (2 Cor. 5: 21). Je suis assis dans les lieux célestes en Christ, afin de montrer dans les siècles à venir l’infinie richesse de Sa grâce par Sa bonté envers moi en Jésus-Christ » (Eph. 2: 6-7).

« Je suis un « homme nouveau » dans mon esprit. A ma nouvelle naissance, j‘ai été (mon esprit) créé selon Dieu dans une justice et une sainteté que produit la vérité (Eph. 4: 24). Voilà ma vraie nature! »

« En Christ, je me suis dépouillé du vieil homme et de ses oeuvres, et je me suis revêtu de l’homme nouveau, qui se renouvelle, dans la connaissance, selon l’image de celui qui l’a créé » (Colossiens 3: 9-10). Je me renouvelle donc en permanence, dans la connaissance de la Vérité, selon l’image de celui qui m’a créé, Jésus-Christ! »

« Je suis attaché à Christ, et je forme donc un seul esprit avec Lui » (1 Cor. 6: 17). Dans Sa grâce, le Seigneur m’a uni à Lui et m’a rendu participant de Sa nature divine! Et je veux conserver jusqu’au bout la foi que j’ai reçue au commencement! (2 Pierre 1: 4; Hébreux 3: 14). »

« Dieu habite en permanence en moi, le Père, le Fils et le Saint-Esprit! Et si l’Esprit de celui qui a ressuscité Jésus d’entre les morts habite en moi, Celui qui a ressuscité Christ d’entre les morts rendra aussi la vie à (vivifiera) mon corps mortel par Son Esprit qui habite en moi » (Romains 8: 11). »

« Je laisse donc, par la foi, s’écouler pleinement cette Vie éternelle, cette Vie de Résurrection, dans toute mon âme et dans tout mon corps! Je lui ouvre pleinement toutes les parties de mon être, notamment toutes les parties de mon corps mortel, afin que cette Vie abondante pénètre partout, vivifie, guérisse ce qui était malade ou infirme, restaure ce qui avait été détruit par la maladie ou l’infirmité, et remplisse tout ce corps de la santé et de la vigueur qui sont celles du Seigneur, et qui sont déjà les miennes dans mon esprit! »

« Je réalise que je ne suis pas malade ni infirme dans mon esprit! Je suis, dans mon esprit, complet, et rempli de la sainteté et de la santé divines! A partir de cette position de perfection en Christ, je peux, par la foi, m’unir à la volonté divine, qui est pour moi d’être en bonne santé dans mon âme et dans mon corps, et de prospérer à tous égards, comme prospère l’état de mon âme (3 Jean 2). »

« Je rejette tout mensonge, qui veut me faire croire que je suis encore un être faible, misérable, pécheur, malade et vaincu! Car Christ a remporté pour moi une victoire complète sur la croix! Il a dépouillé les dominations et les autorités qui me retenaient captif, et les a livrées publiquement en spectacle, en triomphant d’elles par la croix! (Colossiens 2: 15). »

« Au nom tout-puissant de Jésus-Christ, et sous la conduite du Saint-Esprit, je suis le maître de Satan et de tous ses démons! J’ai reçu du Seigneur toute autorité sur toute la puissance de l’ennemi, et rien ne pourra me nuire! (Luc 10: 19). Le Seigneur Jésus m’a aussi donné le pouvoir d’imposer les mains en Son Nom aux malades, et ils seront guéris! » (Marc 16: 18).

« Seigneur, toutes ces paroles viennent de Ta Parole! Tu es la Vérité! Ta Parole est la Vérité! Tu te tiens derrière Ta Parole pour l’accomplir et la confirmer dans ma vie! Tu n’es pas un homme pour mentir! Je m’attache à Ta Parole! Je la mets en pratique! Je sais que je la verrai s’accomplir dans ma vie, pour Ta gloire! »

Si nous nous remplissons en permanence de ces vérités, je vous garantis que votre vie ne sera plus jamais la même!

Nous pourrions multiplier les exemples, mais le principe reste toujours le même: Nous devons méditer la Parole de Dieu, la comprendre, sous la direction du Saint-Esprit, la garder dans notre coeur, la proclamer et la mettre en pratique en esprit et en vérité.

Si notre coeur est rempli du bon trésor de la Parole de Dieu, qui est Esprit et Vie, nous pourrons puiser en permanence dans ce trésor inépuisable! C’est de l’abondance de notre coeur que notre bouche parlera! Notre bouche ne s’ouvrira que pour proclamer les oracles de Dieu!

Et ces Paroles de Dieu que nous prononcerons ne seront pas des phrases vides, prononcées par quelqu’un qui ne les croit pas! Mais elles seront, par la foi que nous y attacherons, chargées de la Vie même de Dieu, et elles transmettront cette Vie partout en nous et autour de nous!

C’est aussi par la foi que nous mettrons toutes ces paroles en pratique dans notre propre vie! Et c’est ainsi que nous aurons la joie de les voir s’accomplir dans tous les domaines!

Nous serons, de plus en plus, transformés à l’image même de Christ, non pas dans notre esprit, qui est déjà passé par cette transformation, mais dans tous les aspects de notre vie de tous les jours, dans nos paroles, nos actes, nos gestes, notre façon de vivre, même notre façon de nous habiller, et jusque dans les moindres détails de notre existence!

Tout cela se fera naturellement. Cela ne sera pas le résultat imparfait d’une discipline légaliste que nous nous imposerons péniblement. Mais ce sera la manifestation naturelle de la Vie de Christ en nous, Vie enfin libérée de toutes les barrières charnelles qui l’empêchaient de se manifester!

Merci, Seigneur Jésus, pour ce plan parfait de salut complet que tu as pour chacun de nous! Apprends-nous à collaborer intelligemment avec toi! Que toute Ta volonté soit faite dans notre esprit, notre âme et notre corps, comme elle est faite au Ciel! Et utilise-nous pour que, de plus en plus, Ta volonté soit également accomplie sur la terre comme elle l’est au Ciel!

134 commentaires pour B204-Comment collaborer avec le Saint-Esprit pour vivifier notre âme et notre corps.

  1. Marie de f dit :

    Cher frère Henri,
    Je viens de lire attentivement les commentaires de soeur Annie sur les difficultés rencontrées pour exprimer le parler en langue. Je me suis reconnue dans cette situation car je vis les mêmes difficultés. En effet, cela fait longtemps maintenant que j’aspire aux dons spirituels, notamment le parler en langue, l’interprétation, la prophétie et je n’y parviens pas.
    J’ai lu tes prédications sur le baptème du Saint Esprit. Je crois que cette promesse est pour moi, je le réclame à Dieu tous les jours, je m’attends à le recevoir mais en vain pour l’instant.
    Cela est devenu une obsession et j’ai même cru que le Seigneur me rejetait!!
    De plus, dans tes écrits sur l’enlèvement de l’Eglise, tu dis que l’une des conditions pour être enlevée c’est d’être remplie du Saint Esprit. J’ai été terrifiée à l’idée de ne pas remplir cette condition et de ne pas être enlevée lorsque Christ reviendra chercher les siens.
    Pourtant, je sais que le plus beau cadeau que Dieu puisse me faire sur cette terre, c’est de me remplir chaque jour davantage de son Esprit pour le louer et le servir. J’ai le sentiment que peu de chrétiens sont dans mon cas et je ne sais pas comment débloquer ce qui bloque en moi.

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Chère Sœur Marie de f, Sois en paix! Pour être rempli du Sant-Esprit, il faut le demander au Seigneur, et croire que Dieu nous remplit DÈS QUE nous le Lui avons demandé! Les langues viennent après! Mais nous devons d’abord croire que nous avons été remplis, avant même de ressentir quoi que ce soit! Ensuite, dès que tu as cru, tu dois être certaine que le Seigneur manifestera les langues. Il te suffit d’ouvrir la bouche, et d’exprimer par la foi les mots nouveaux que le Saint-Esprit ne manquera pas de faire venir dans ton esprit, sans craindre que c’est toi qui les fabriques! C’est tellement simple, tu t’en rendras compte dès que tu auras parlé en langues! On ne doit jamais attendre de parler en langues pour commencer à croire qu’on a été baptisé de l’Esprit! C’est marcher par les sens et pas par la foi!

  2. TCHANGA BAKANDA PATRICK dit :

    MERCI HOMME FRÈRE POUR CET ESPACE QUI EST UNE SOURCE DE VIE. SOYEZ BÉNIS AU NOM DE JESUS

  3. Bernard et Nadine DHERBEY dit :

    Chère soeur Emmanuelle, Je t’exhorte Emmanuelle à méditer Romains 7 et je prie que tu sois éclairée par ce chapitre. Je l’ai été il y a quelques années alors que j’avais un problème avec la fornication. Cette après-midi là, j’ai été convaincue de péché en étudiant ce passage et le lendemain matin à l’église locale délivrée d’un esprit démoniaque lié à la prostitution. Depuis, je n’ai plus de problèmes de ce genre. La Parole de Dieu nous sanctifie car Elle est la Vérité et Elle nous rend libres ! C’était au début de ma conversion avec le Seigneur. Je t’embrasse bien fraternellement. Nadine

  4. Emmanuelle dit :

    Bonjour Henri,
    Je suis heureuse de retrouver tes enseignements ici. Je me pose des questions un peu torturées en ce moment sur la façon de marcher selon l’Esprit. J’en appelle donc à tes lumières.. ou plutôt à la Lumière. Le problème que je rencontre est un problème d’Identité. En effet, je me suis rapidement rendu compte que, bien que passée par La Nouvelle Naissance, nombre de mes pensées ou actes n’étaient pas forcément droites ou bonnes. Je me suis efforcée donc de chasser toute pensée, attitude, parole charnelle en moi, ou plus exactement que moi je jugeais charnelle… et par ailleurs, chaque fois que j’étais consciente de quelque chose de charnel en moi, je demandais pardon au Seigneur. Cela devint rapidement épuisant ! Et encore, si ce n’était que ça ! mais à force de me gendarmer toute la journée, j’eus l’impression de chloroformer ma personnalité même, qui est assez vive au demeurant, et de noyer les traits les plus saillants de ma personnalité. J’essayais d’être douce, bienveillante et pacifique toute la journée, de ne dire aucun mal de personne (alors même que je le pensais très fort !). Plus : alors même qu’on se comportait avec moi de façon injuste, je ne disais rien (alors qu’auparavant ça ne serait pas passé comme ça!) afin d’être agréable à DIEU. Je me suis ainsi laisser marcher sur les pieds par obéissance, mais intérieurement je bouillais ! Le résultat est que j’en voulais aux personnes en question, encore plus peut-être que si directement j’avais remis les choses en place.
    Je constate avec consternation au bout de laborieuses semaines que je n’arrive pas à être spirituelle ! « Chassez le naturel, il revient au galop » ! Plus je me réfrène, plus intérieurement, je me rebiffe! J’arrive à être angélique des demi-journées entières…. mais rarement au-delà ! Et j’ai l’impression d’avoir un carcan autour du cou ! Est-ce que JESUS veut ça? Ne veut-il pas aussi l’épanouissement de notre personnalité !!!
    Le résultat de tout cela, c’est finalement beaucoup d’efforts, une introspection permanente et aussi une culpabilité latent, insidieuses et écrasante: l’impression journalière de trahir le CHRIST ! Et d’un autre côté, la phrase de Pascal retentit aussi dans ma tête : « Qui veut faire l »ange fait la bête ». Je n’arrive pas à trouver, dans ma vie chrétienne, d’une manière pratique, l’équilibre. J’aimerais trouver dans la Bible un passage concernant la « personnalité » et l’identité en CHRIST, ou alors un livre qui parle de ça. J’aimerais avoir tes conseils ! Merci d’avance à toi.
    Tous mes voeux de rétablissement à la belle Elke. Qu’IL la guérisse, par Sa main puissante. CHRIST est VIVANT ! CHRSIT est ROI ! Fraternellement, en LUI,
    Emmanuelle.

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Chère Sœur Emmanuelle, Le problème, c’est que tu essayes de marcher par l’esprit par tes propres forces, au lieu de le faire par la foi. Avant de marcher par l’esprit, nous devons bien comprendre ce qu’est notre esprit régénéré, ce que nous sommes en Christ, et qu’elle est notre position spirituelle dans les lieux célestes. Quand ces réalités sont gravées dans notre cœur, et que nous avons, par la foi, renoncé à celui où celle que nous étions avant, alors nous pouvons commencer à marcher par l’esprit par la foi, sans effort. De même qu’il n’est pas difficile à un pécheur de pécher, il n’est pas plus difficile à un saint de marcher dans la sainteté. Mais, pour cela, nous devons savoir que Dieu a fait de nous des saints en Christ! Et ne jamais l’oublier! Nous devons donc renouveler notre intelligence, en méditant en permanence les vérités de la Parole de Dieu, et ne plus nous laisser distraire par la chair!

  5. Elisabeth dit :

    Cher Frère, Nous sommes bénies par vos enseignements et la parole du Seigneur nous édifie. Nous habitons a Montréal au Canada, et nous aimerions savoir si vous aviez une bonne assemblée à nous référer, où l’on prêche la sanctification et la véritable crainte avec Dieu. Que Dieu vous bénisse et vous remplisse davantage.
    Sœurs Elisabeth et Patricia

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Chère Soeur Elisabeth, Je n’ai aucune assemblée à vous référer, mais Dieu sait où vous devrez aller! demandez-Lui de vous guider, visitez le plus d’assemblées possible, et le Seigneur, par la voix de Son Esprit en vous, vous dirigera et vous donnera la conviction nécessaire! Le problème, d’ailleurs, n’est pas tant de trouver une bonne assemblée, mais de trouver de bons Chrétiens, fidèles et attachés à la Vérité. La qualité d’une assemblée dépend souvent de la qualité spirituelle de ses dirigeants. Priez donc que Dieu vous dirige vers une assemblée dirigée par des ouvriers qui sont selon le coeur de Dieu! Le Seigneur les connaît!

  6. dillan dit :

    Cher frère,
    Le Seigneur ne fait jamais rien qui soit contraire à la Bible. C’est tout-à-fait exact, parfaitement exact. Le Seigneur produit au fond de nous, au fond de notre nature, par l’oeuvre vivante de sa Personne Vivante, la justice de Dieu telle qu’elle est montrée dans la Bible. Alors justement, je vous renouvelle ma question : si vous aviez dit: seulement : “C’est plus que jamais le moment de nous appuyer exclusivement sur le Seigneur ! ” est-ce que cela vous aurait semblé insuffisant?
    [PS : Je ne parlais pas des « impressions intérieures ». Je parlais de ce que Jésus, par son Esprit, fait , réalise, produit, dans notre vie de racheté, à la fois dans notre vie intérieure en termes de transformation et de sanctification (rectification, correction, éclairage, instruction, délivrance des hérédités négatives, transformation de l’intelligence, de la réflexion et de la mentalité, etc…) et à la fois dans notre vie extérieure (construction souveraine du chemin et des circonstances, rectifications du chemin, intervention et protection divine en cas de bêtise et de mauvaise décision, pourvoyance à nos besoins matériels, etc)]

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Cher frère Dillan, Comme je ne fais aucune distinction entre le Seigneur Jésus et Sa Parole, si j’avais dit que nous devons exclusivement nous appuyer sur le Seigneur, il va de soi, pour moi, que cela ne pouvait exclure Sa Parole. Mais comme certains négligent l’étude de cette Parole de Vie, il m’a paru nécessaire d’ajouter « … et sur Sa Parole. » On ne peut pas s’appuyer exclusivement sur le Seigneur, sans s’appuyer aussi sur Sa Parole.

  7. dillan dit :

    Bonjour monsieur Viaud-Murat, Permettez-moi de vous poser une question par rapport à une phrase que vous écrite un jour sur votre blog concernant la marche avec Dieu: Vous avez dit (je vous cite): « C’est plus que jamais le moment de nous appuyer exclusivement sur le Seigneur et sur Sa Parole ». Frère, ma question est la suivante: Si vous aviez dit seulement: « C’est plus que jamais le moment de nous appuyer sur le Seigneur, » est-ce que cela vous aurait semblé insuffisant? Je m’explique: S’appuyer exclusivement sur Jésus dans l’intériorité cachée de notre coeur, se réfugier en permanence dans sa Personne invisible, le laisser diriger notre vie concrète, le laisser sanctifier notre mauvaise nature jour après jour, le laisser nous transformer petit à petit selon son processus à Lui, nous ramener sur le sentier de la justice en cas d’écart, etc, etc, etc… bref, faire tout simplement confiance à l’oeuvre de son Esprit (qui ne pourrait nullement nous négliger ni nous abandonner à nous -mêmes!). Pour résumer : s’appuyer uniquement sur Christ chaque jour, dans l’intériorité secrète et cachée de notre coeur, en faisant confiance à l’oeuvre patiente, parfaite et paisible de son Esprit (et cela pour toutes les choses de notre vie). A votre avis, cela est-il suffisant, ou cela est-il non suffisant? Je vous remercie de me partager votre conviction sur cette question, qui a été formulée avec beaucoup de réflexion et une longue expérience de marche avec le Seigneur.
    Dillan

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Cher frère Dillan, Le Seigneur Jésus et Sa Parole sont un. Il est d’ailleurs la Parole vivante. Le Saint-Esprit ne fait jamais rien qui soit contraire à la Bible. Et tout ce qui est nécessaire à notre vie spirituelle nous a été révélé dans la Bible. La Parole de Dieu nous a donc été donnée pour nous guider, nous éclairer, nous corriger, nous instruire, et aussi pour nous préserver. Si nous nous confions uniquement à nos impressions intérieures, nous pouvons facilement tomber dans l’erreur, le mysticisme ou les excès. Il nous faut donc à la fois le Saint-Esprit et la Parole de Dieu. Sinon, pourquoi le Seigneur nous aurait-Il donné la Bible? Il y a des Chrétiens (j’en ai connus) qui affirment qu’ils sont tellement certains d’être conduits par le Saint-Esprit en eux qu’ils n’ont plus besoin de la Bible. Le simple fait d’affirmer cela doit suffire à nous prouver qu’ils sont déjà tombés dans une séduction dangereuse.