B212-Bref compte-rendu de notre voyage en Israël.

Article de Henri Viaud-Murat.

Du 28 octobre au 7 novembre 2012, nous étions un groupe de 35 en visite en Israël, et notamment au coeur de l’Israël historique, en Judée et en Samarie.

En novembre 2011, mon épouse Elke et moi, nous avions déjà passé une dizaine de jours en Israël, et nous avions fait à cette occasion la connaissance de David Pasder, un Juif religieux installé à Ofra, en Samarie. Jeune retraité, il s’était associé à Aaron Lipkin pour organiser des circuits touristiques en Israël, et désirait proposer ses services à des groupes de Chrétiens évangéliques.

Début 2012, nous nous sommes mis d’accord sur un projet de voyage pour la fin de l’année, à la période des vacances de la Toussaint. J’ai publié sur mon blog ce projet de voyage, en invitant tous les frères et soeurs intéressés à s’inscrire.

Très rapidement, nous avons réuni un groupe de 36 personnes, y compris mon épouse et moi-même. Les inscriptions se sont faites par ordre d’arrivée, laissant encore une liste d’attente d’une quinzaine de personnes.

Pour ma part, les objectifs de ce voyage étaient triples:

Tout d’abord, avoir un contact personnel direct avec certains des lecteurs de mon blog, et passer du temps avec eux pour mieux les connaître, pour échanger avec eux, et aussi pour leur apporter les enseignements que le Seigneur me mettrait à coeur de leur donner, au cours des soirées prévues à cet effet.

Un deuxième objectif était d’établir des contacts amicaux avec nos amis Juifs qui organisaient ce voyage, en particulier David Pasder et Aaron Lipkin, les organisateurs, et notre remarquable guide, Ariel Assaf.

Beaucoup de Juifs réalisent que leurs seuls amis véritables sont aujourd’hui les Chrétiens évangéliques. Mais très peu d’entre eux ont une réelle connaissance du message de l’Evangile. Nous avons donc délibérément décidé de ne pas rencontrer, pour cette fois, des assemblées chrétiennes composées de Juifs messianiques ou d’Arabes Chrétiens. De toute manière, les organisateurs Juifs n’étaient pas bien placés pour organiser ces éventuelles rencontres, et je n’avais pas le temps de m’en occuper à distance.

Un troisième objectif était de partir à la découverte du coeur de l’Israël historique, c’est-à-dire de la Judée et de la Samarie, souvent à l’écart des circuits traditionnels. Tout en visitant aussi, bien entendu, un certain nombre de sites chrétiens traditionnels, essentiellement en Galilée et à Jérusalem.

Quelques jours avant notre départ, mon épouse Elke, qui souffrait beaucoup depuis quelques semaines, a voulu consulter le médecin le plus proche de notre village, pour savoir ce dont elle souffrait. On lui a diagnostiqué une tumeur de l’appareil digestif.

Au dernier moment, malgré nos prières, il fut clair qu’Elke ne pourrait pas participer à ce voyage. Il était difficile d’annuler également ma participation. Encouragé par le fait que mon épouse m’exhortait à partir, et sachant qu’elle serait bien entourée par nos enfants, j’ai donc rejoint le groupe à Roissy.

Le lendemain de notre arrivée en Israël, l’un de mes fils m’a téléphoné, pour me dire que l’état de santé d’Elke s’était brusquement aggravé, et que je devais envisager un retour immédiat en France.

J’en ai informé le groupe, qui a immédiatement intercédé. Nous avons prié ensemble, et j’ai pu témoigner que mon coeur était dans la paix du Seigneur.

J’ai aussi été touché par le fait que, lorsque j’en ai informé nos amis Juifs, non seulement ils ont fait immédiatement le nécessaire pour organiser mon éventuel retour en France, mais ils m’ont assuré de leurs prières et de leur soutien spirituel.

Très vite, dès le lendemain, l’état de santé d’Elke s’est amélioré. J’ai pu l’avoir au téléphone, et elle m’a elle-même encouragé à poursuivre mon voyage comme prévu. Elle avait décidé de suivre un traitement visant dans l’immédiat à soulager ses douleurs et à lui faire retrouver le sommeil. Mais nous savions que seul le Seigneur pouvait lui apporter une guérison complète et définitive. Je peux aussi témoigner de son courage, de sa joie et de sa paix dans ces circonstances très difficiles pour elle et pour nous.

Je peux encore témoigner ici que tout notre groupe a été remarquable dans son intercession, son amour fraternel, et le soutien qu’il nous a apporté dans cette épreuve.

Nous avons donc pu rester ensemble pour effectuer tout le programme prévu:

Premier jour: Dimanche 28 octobre:

Arrivée à l’aéroport Ben Gourion avec deux heures de retard sur l’horaire prévu. Accueil par les responsables de Lipkin-Pasder Tours et par notre guide. Départ en bus pour le kibboutz Ein Horesch, où nous avons pris notre premier copieux petit déjeuner israélien.

Visite du parc national de Césarée, capitale des occupants Romains, où l’apôtre Paul fut emprisonné deux ans, avant d’être conduit à Rome pour y être jugé par Néron.

Notre guide Ariel Assaf devant les ruines du port de Césarée.

Départ pour la ville de Tibériade, et installation dans un confortable hôtel où nous passerons trois nuits. Le soir, nous nous mêlons à une foule immense qui se promène dans les rues qui bordent le lac de Tibériade, foule dans laquelle se côtoient en paix Juifs, Musulmans et Druses. Nous ne ressentons aucune tension ni aucune insécurité.

Deuxième jour: Lundi 29 octobre:

Nous visitons le site historique de Megguido, où les fouilles archéologiques ont mis à jour de très importants vestiges, datant depuis l’époque cananéenne, jusqu’à l’époque des Rois d’Israël.

Ce site surplombe la fertile vallée de Jizréel, qui sera le lieu de la grande bataille finale d’Harmaguédon, décrite dans le livre de l’Apocalypse (16: 16 et 19: 17-21).

Vue sur la vallée de Jizréel, du haut de Megguido.

Nous nous sommes ensuite rendus sur le Mont Carmel, lieu de la rencontre du prophète Elie et des prêtres de Baal et d’Astarté (1 Rois 18: 17-40).

Nous finissons la journée par une rapide visite de Nazareth, où nous pouvons découvrir le lieu où Jésus a grandi jusqu’au début de Son ministère. La « fontaine de Marie » est toujours en activité.

Troisième jour: Mardi 30 octobre:

Promenade sur le lac de Tibériade et tour du lac.

Nous visitons Tabgha, lieu présumé de la multiplication des pains et des poissons, puis le Mont des Béatitudes, lieu où Jésus a prononcé le Sermon sur la Montagne, ainsi que le lieu de la pêche miraculeuse.

Sur le Mont des Béatitudes, avec vue sur le Lac de Tibériade.

Nous visitons rapidement le « Musée du Bateau de Jésus, » au kibboutz Ginossar (Génésareth), où se trouve exposée une antique barque datant de l’époque de Jésus, et qui avait été conservée dans le limon du lac.


Sur le lac de Tibériade.

Après une agréable croisière sur le lac, nous visitons les ruines de Capernaüm, l’antique synagogue et le lieu présumé de la maison de Pierre. Nous nous souvenons de ces paroles de Jésus: « Et toi, Capernaüm, seras-tu élevée jusqu’au ciel? Non. Tu seras abaissée jusqu’au séjour des morts; car, si les miracles qui ont été faits au milieu de toi avaient été faits dans Sodome, elle subsisterait encore aujourd’hui.C’est pourquoi je vous le dis: au jour du jugement, le pays de Sodome sera traité moins rigoureusement que toi » (Matthieu 11: 23-24).

Synagogue de Capernaüm.

En continuant le tour du lac, nous passons aussi devant Migdal, la ville de Marie de Magdala, puis devant le site où Jésus a délivré le démoniaque de Gadara, et où les porcs se sont précipités dans le lac.

Nous aurons enfin l’occasion de nous arrêter sur les rives du Jourdain, au lieu aménagé pour les baptêmes, car l’un des frères de notre groupe, qui n’était pas encore baptisé d’eau, eut ainsi l’occasion d’obéir au Seigneur.

Quatrième jour: Mercredi 31 octobre:

Visite du Golan. Le plateau du Golan, conquis par Israël sur la Syrie, puis annexé, revêt une importance stratégique pour l’Etat Hébreu. Il abrite en effet les trois sources du Jourdain et domine la rive est du lac de Tibériade.

Nous visitons le site historique de Tel Dan, ville décrite dans la Bible comme la plus septentrionale du Royaume d’Israël, et lieu où le Roi Jéroboam avait élevé l’un de ses deux veaux d’or, l’autre étant érigé à Béthel, dans le pays de Benjamin.

Nous visitons ensuite le site de Banyas, l’une des sources du Jourdain, et site de Césarée de Philippe, lieu où Pierre fit sa confession de foi en Jésus le Messie (Matthieu 16: 13-17).

A Césarée de Philippe.

Nous nous rendons ensuite au Mont Bental, qui offre un magnifique point d’observation du « chemin de Damas » emprunté par l’apôtre Paul. Une zone tampon contrôlée par l’ONU sépare ici la Syrie d’Israël, et c’est dans cette zone tampon que trois chars syriens devaient faire irruption, quelques jours plus tard, ravivant la tension entre ces deux pays.

Nous finissons la journée dans la demeure du père d’Aaron Lipkin, qui passe une grande partie de son temps à faire des conférences, notamment dans les églises chrétiennes des Etats-Unis, sur les dangers de l’Islam. Il nous reçoit avec beaucoup d’empressement.

Le temps étant trop court pour engager un débat, je me contente de dire en privé au guide Ariel que le vrai danger du monde n’est pas l’Islam, mais le faux Christianisme apostat, d’où sortira l’Antichrist, qui fera encore tant souffrir le peuple Juif et Israël.

Nous nous installons pour le reste de notre séjour en Israël à l’Hôtel Sha’araï Yeroushalaïm, à la Porte de Jérusalem, en venant de Tel Aviv.

Cinquième jour: Jeudi 1r novembre:

Judée. Visite de Hébron, ville des Patriarches, qui fut aussi, pendant sept ans, la première capitale du Roi David. Nous découvrons le caveau des Patriarches, le quartier Juif reconstruit, et l’ancienne synagogue. Visite du musée racontant l’histoire récente de Hébron.

Devant le caveau des Patriarches à Hébron.

Nous visitons ensuite le Goush Etzion, groupe de kibboutzim qui protégeaient l’entrée sud de Jérusalem. Au Kibboutz Kfar Etzion, nous assistons à la projection émouvante d’un film racontant l’histoire sanglante de ce kibboutz, détruit en 1948 par la Légion Arabe, et reconstruit après 1967.

Nous parcourons ensuite à pied une portion de l’antique chemin des patriarches, parsemé de vestiges antiques: bornes miliaires romaines et bains rituels juifs. Découverte du « chêne solitaire » et de l’histoire qui s’y rattache.

Antique bain rituel juif.

Au coucher du soleil, nous faisons la visite impromptue d’une cave viticole créée par un ancien directeur de maison de retraite reconverti en oenologue passionné. Les cépages français se sont parfaitement adaptés au terroir de la Judée, d’autant plus facilement que ce sont en fait des plants d’Israël qui ont d’abord été importés par les Romains en Gaule.

Sixième jour: Vendredi 2 novembre:

Samarie, le pays de Benjamin. Visite du site antique de Béthel, où nous accueille Aaron Lipkin. Là fut découvert le site très probable du « rocher de Jacob » et du temple de Jéroboam, à la limite méridionale de son royaume. Ce fut en ce lieu que le patriarche Jacob eut le « songe de l’échelle » (Genèse 28).

Le rocher de Jacob, site du temple de Jéroboam.

De cet endroit nous pouvions aussi apercevoir, au fond de la photo, la montagne sur laquelle Abraham et Lot se sont séparés (Genèse 13), et du haut de laquelle Abraham put contempler tout le pays que l’Eternel lui avait donné, à lui et à sa postérité.

Nous visitons ensuite le site de Shilo, où la tente du tabernacle fut plantée pendant 369 ans, depuis l’époque de Josué jusqu’à celle du prophète Samuel. Non loin de la « route des patriarches, » ce site du tabernacle est entouré d’un grand amphithéâtre de collines, sur lesquelles le peuple consommait les viandes des sacrifices. Ensuite, la vaisselle et les poteries employées pendant ces repas sacrés étaient brisés, et l’on peut encore observer sur toutes ces collines des milliards de tessons de poteries. Nous avons même été invités à nettoyer des seaux de tessons, qui pourront peut-être permettre de reconstituer certaines de ces poteries antiques.

Comme c’est la veille du sabbat, nous rentrons assez tôt à l’hôtel, ce qui nous permet, en petit groupe, de nous rendre en fin de journée dans la vieille ville de Jérusalem et au Mur Occidental. La place devant le mur était noire de monde, et de nombreux groupes de Juifs chantaient et dansaient devant le mur.

Mur occidental, soir de shabbat.

Dans la soirée, David Pasder et son épouse viennent partager avec nous le repas de sabbat à notre hôtel, au milieu d’une foule de Juifs pratiquants joyeusement bruyants!

Septième jour: Samedi 3 novembre:

Journée du sabbat libre pour tous à Jérusalem. Je reste dans l’hôtel toute la journée pour être disponible pour ceux qui voudraient un entretien avec moi.

Pendant la matinée, alors que je consultais mon courriel dans le hall de l’hôtel, une Juive religieuse âgée engage la conversation avec moi, contrairement à toutes les coutumes, et j’ai l’occasion unique de lui témoigner de notre Messie et de prier pour elle et sa famille.

L’après-midi, nous organisons une réunion d’enseignement pour tous ceux qui le désiraient.

Après la sortie du sabbat, notre guide nous conduit à une visite nocturne passionnante des fouilles archéologiques souterraines le long du Mur Occidental. Nous y découvrons en particulier les énormes pierres du Temple d’Hérode, abattues par les légionnaires Romains lors de la destruction du Temple en l’an 70.

Huitième jour: Dimanche 4 novembre:

Mont des Oliviers et Vieille Ville de Jérusalem.

Nous commençons notre journée par une montée sur le Mont des Oliviers, lieu de l’Ascension de Jésus après Sa résurrection. C’est aussi à cet endroit précis que le Seigneur doit poser Ses pieds, lors de Son retour sur la terre pour y régner pendant mille ans, après la bataille d’Harmaguédon. Nous pouvons y contempler une vue magnifique sur Jérusalem et le Mont du Temple.

Vue de Jérusalem depuis le Mont des Oliviers.

Nous descendons à pied du Mont des Oliviers par le « chemin du dimanche des Rameaux. » Jésus est entré à Jérusalem sur un ânon par ce chemin. Nous aboutissons au Jardin de Gethsémané, après avoir visité quelques vestiges et tombeaux antiques.

Nous visitons ensuite les fouilles archéologiques de la « ville de David, » parmi les plus passionnantes de celles que nous avons pu faire. Nous y découvrons les vestiges probables du palais du Roi David, la source du Gihon, où Salomon fut oint roi, les tunnels creusés dans le roc, la piscine de Siloé, les vestiges de la muraille de Néhémie, près de laquelle on a retrouvé une série de sceaux d’argile incendiés portant les noms des principaux ministres du Roi Jojakim, tels qu’ils sont nommés dans Jérémie 36.

Vestiges de la muraille de Néhémie dans la Cité de David.

Nous visitons aussi le Cardo, vestige de l’antique rue commerçante qui traversait la Jérusalem païenne reconstruite par Hadrien. Nous finissons la journée par une visite de l’Institut du Temple, où se prépare activement le rétablissement du culte, dans le futur Temple dont les Juifs attendent la reconstruction sur le Mont du Temple. Nous rejoignons notre bus en traversant les souks arabes de la Vieille Ville.

Neuvième jour: Lundi 5 novembre:

Qumran, Massada, Eïn Guédi et la Mer Morte.

Nous commençons par une visite impromptue du site de Qumran, où furent découverts en 1948 les fameux manuscrits de la Mer Morte.

Grottes de Qumran.

Montée en téléphérique pour une visite de Massada, haut lieu de la résistance juive contre les Romains, qui finirent par conquérir la citadelle en l’an 73, pour constater que les mille résistants s’étaient mutuellement tués pour ne pas tomber aux mains des Romains.

Vue du haut de Massada.

Nous nous rendons ensuite aux bains d’Eïn Guédi, où la majorité du groupe décide de se plonger dans les eaux salées et minéralisées de la Mer Morte, lieu le plus bas de la terre (-424 mètres).

Dixième jour; Mardi 6 novembre:

Yad Vashem et Tombe du Jardin.

Nous passons le début de la journée à visiter le mémorial émouvant de la Shoah, construit autour de la destruction et de la résurrection du peuple Juif, lors de la seconde guerre mondiale.

Nous visitons ensuite le lieu présumé du Mont Golgotha et de la tombe de Jésus, qui nous parle de la mort et de la résurrection non seulement du Seigneur Jésus, mais aussi du peuple Chrétien, mort et ressuscité en Christ.

L’après-midi est libre, afin de permettre à ceux qui le désirent de se reposer ou de faire quelques achats. Une nouvelle réunion d’enseignement est programmée au cours de l’après-midi pour ceux qui le désirent.

L’une de nos réunions du soir.

Notre réunion du soir est consacrée à une évaluation de notre voyage par l’ensemble des participants. Je les encourage à inscrire leurs remarques sous la forme de commentaires qui devront être postés à la fin du présent article.

Onzième jour: Mercredi 7 novembre:

Visite de Jaffa et parcours rapide de Tel-Aviv en bus.

Comme nous devons être à l’aéroport à 10h30, nous pouvons profiter du début de cette journée pour nous rendre à Jaffa, la Joppé du Nouveau Testament, où l’apôtre Pierre reçut le commandement d’évangéliser les païens.

Photo finale du groupe:

Notre avion ayant pris plus d’une heure trente de retard, beaucoup ont raté leur correspondance à l’arrivée à Roissy. Après une nuit passée à l’hôtel à l’aéroport, j’ai eu l’immense joie de retrouver ma bien-aimée Elke, qui s’était installée chez notre fils aîné, à Codognan. Encore faible, j’ai pu constater qu’elle était cependant en meilleure forme qu’à mon départ. Nous nous attendons au Seigneur pour sa guérison complète.

Je renouvelle ici ma reconnaissance envers tous les membres de notre groupe, pour leur amour fraternel, leur soutien et leur intercession. Le Corps de Christ est une précieuse réalité!

J’espère que les liens que nous avons commencé à tisser entre nous s’approfondiront, et que nous aurons d’autres occasions de nous revoir! Que le Seigneur continue à vous garder et à vous bénir tous!

114 commentaires pour B212-Bref compte-rendu de notre voyage en Israël.

  1. Isabelle.A dit :

    Merci pour toutes vos prières pour le Centrafrique. Soyez encore abondamment bénis, chers Elke et Henri, enfants, petits-enfants, dans le puissant et glorieux nom de Jésus-Christ!

  2. Isabelle.A dit :

    Chers Elke et Henri, Il y a fort longtemps que je n’ai plus été sur le blog. Suis à Bangui depuis huit mois. C’est en lisant le compte-rendu sur le voyage en Israël que j’ai pris connaissance de l’état de santé d’Elke. J’avoue que j’ai été secouée en apprenant la nouvelle, mais je me suis ressaisie aussitôt devant la confiance en Notre Seigneur Jésus-Christ et votre foi, qui est et doit rester inébranlable. C’est cette foi-là qui a repris le dessus et qui m’anime pour vous soutenir dans la prière, les enfants et vous, sans oublier nos frères et soeurs, car nous sommes une grande famille. Je vous embrasse tous très affectueusement.

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Chère Soeur Isabelle, Merci pour ton message et ton amour fraternel. Nos coeurs sont en paix! Nous demandons aussi au Seigneur de bénir ton pays, le Centrafrique, et de lui éviter la guerre et tous les troubles qui l’accompagnent!

  3. Nathalie dit :

    Merci frère Henri pour ce résumé de votre séjour. Par ce compte rendu, le Seigneur démontre encore Sa fidélité, malgré les obstacles. Combats encore le bon combat. J’espère qu’Elke se porte de mieux en mieux. Bon courage à toi, à ta famille et aux frères et soeurs.

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Merci pour tes encouragements, chère Sœur Nathalie. Elke va beaucoup mieux, mais merci de continuer à prier, pour que toute la volonté de Dieu soit faite, c’est à dire une guérison complètement manifestée!

  4. Yisrael Levi dit :

    Les yeux des Juifs sont déjà ouverts aux faux message chrétien évangélique. Beaucoup conaissent leur Messie YESHUA, sans compromis apostat de cette femme qui sort de Babylone.

  5. Liliane Wahli dit :

    Merci du fond du coeur au grand Dieu d’Israël de m’avoir offert ce merveilleux et inoubliable voyage en votre si agréable compagnie ! « Ah qu’il est doux pour des soeurs et des frères de vivre ensemble » ! Oui, j’ai l’impression d’avoir vécu ces 11 jours au ciel ! 1 immense merci à toi Henri d’avoir organisé, animé, enseigné… J’ai emporté tant de perles précieuses chez moi (bien que ma valise fait toujours défaut !). Merci de nous avoir rappelé que Jésus a toujours 1 solution à tous nos problèmes, Qu’en Jésus nous sommes + que vainqueurs sur Satan, sur la puissance du mal, sur le monde. Merci Henri pour ta FOI inébranlable, ton témoignage d’AMOUR et de PAIX dans ta façon de lutter dans l’épreuve de la maladie d’Elke. Oui, tu m’as permis de faire 1 pas de plus ! Que c’est bon de vivre 1 semaine comme celle-là, dans l’unité et la communion sur cette belle terre d’Israël.
    Et merci à toi, ma très chère Elke, de nous avoir donné Henri… Tu étais toujours dans nos pensées, dans nos coeurs ! Je demande au Seigneur qu’Il te le rende au centuple, supprime toutes tes souffrances physiques et qu’il te rétablisse dans 1 santé parfaite aux côtés de ton chéri, pour servir le grand ROI ! Je m’imagine déjà retourner ensemble en Israël et faire monter ensemble nos louanges et notre adoration à notre Dieu victorieux.
    Alors que je prenais des nouvelles de la situation en Israël auprès de David Pasder, j’ai reçu une belle leçon de Foi ! Il me disait : tout va bien ! Nos ennemis n’ont qu’à bien se tenir, notre Dieu, le Dieu des miracles nous protège, nous bénit et maudit nos ennemis ! J’ai alors pensé à ce passage : lorsque vous entendrez parler de guerre, ne craignez pas, levez les yeux, votre délivrance approche…
    Mille mercis à toi Ariel, notre guide exceptionnel ! Tu nous a tellement apporté, merci pour ta riche présence et pour ces dernières infos. Oui nous prions tous pour la paix de Yérouchalaïm et la bénédiction d’Israël !
    Et encore merci à tous, ce fut une joie excellente de vous revoir, ou de faire votre connaissance. Je vous aime tous ! Que l’amour, la paix, la joie, la bonté et la miséricorde de notre Seigneur nous accompagnent tous pendant ce temps de l’Avent, et que Sa lumière illumine nos coeurs d’une glorieuse espérance !

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Merci aussi à toi, chère Liliane, pour ton enthousiasme permanent et ton immense capacité à t’émerveiller!

  6. bassahak j dit :

    Salut, cher frère Henri, Je prie, par la grâce de Dieu, que ça aille mieux pour ton épouse. Dis-moi un peu, penses-tu que le prix Nobel décerné à l’Europe puisse avoir une incidence dangereuse sur les relations avec Israël? Quand on sait que la majorité du continent est hostile à l’Etat hébreu, et suite aux récents évènemments qui ont opposé ce dernier aux musulmans dans la bande de Gaza…

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Chéri frère Bissahak, Merci pour tes prières! Concernant Israël, nous savons déjà que l’Europe est hostile à ce pays, et cela va dans le sens des prophéties. Je crois que l’homme du péché, l’Antichrist, sortira de l’Empire Romain reconstitué à la fin des temps. Mais nous pouvons prier pour que les yeux des Juifs s’ouvrent sur la réalité de leur Messie, car il n’y a, et il n’y aura, de salut qu’en Jésus-Christ!

  7. Ariel Assaf dit :

    Shalom à tous et à toutes,
    Je vous conseille de tout coeur de lire le livre passionnant du pasteur Claude Duvernoy de Jérusalem : « Le Prince et le Prophète ». Vous pouvez le lire en ligne ou le télécharger à l’adresse suivante:
    http://p.george.free.fr/vers/LePrince.pdf.
    Ariel Assaf
    Guide Diplômé
    téléphone: 972-2-9973284
    portable: 972-54-6492223
    ariel.guide@gmail.com

  8. laurence VM dit :

    Bonjour à chacun de ceux qui lisent ce sujet ; je ne suis jamais allée en Israël. Mais dernièrement, l’un de mes cousins m’a prêté deux énormes livres que j’ai entièrement finis, tellement ils sont passionnants, et que je vous conseille de feuilleter : le premier est écrit par Moshe Dayan, « Ma vie », et le second avec un titre quasiment identique, par Golda Meir. Un témoignage militaire exceptionnel sur les défis impensables relevés par Israël dès les premières années de son existence, pour le premier. Et un témoignage plus « civil » et politique pour le second, avec au final une image très complète de la réalité de la création d’Israël et de l’histoire, vue par des observateurs et des acteurs privilégiés ! La création et la vie de ce pays forcent l’admiration et l’inspiration.
    Après ces deux lectures, j’ai réalisé avec étonnement combien nous sommes laissés dans l’ignorance par notre Education Nationale sur ce sujet. Malgré de longues années d’études, je n’ai jamais rien appris sur Israël, alors qu’on a mémorisé les fleuves chinois et les importations russes pendant de longues heures…, informations totalement inutiles d’ailleurs et bien moins passionnantes !
    Une pensée spéciale pour Ariel : message entendu, nous pensons à vous dans ces moments d’agression militaire. Courage ! et foi ! Nous savons la vérité sur la situation !

  9. Anyssa Victoire dit :

    Cher Frère Henri,
    J’attends avec impatience les dates pour un nouveau séjour, AVEC VOUS, en Terre Sainte pour le printemps prochain. Pourriez-vous me dire quelle est la volonté de Dieu en ce qui vous concerne pour la faisabilité d’un tel voyage ? Je reste à l’écoute de la voix divine.
    Déploie, ô Seigneur, Ta puissance, et viens rendre les forces nouvelles et la santé à Elke. Que s’accomplisse en faveur d’Elke ce verset, comme il est écrit : « Ce sera la santé pour son corps, une sève généreuse pour ses membres. »
    Et vous, Frère Henri, que le Seigneur vous donne la grâce de bien vous acquitter de votre devoir dans la sainteté et la droiture; Que vous soyez le cyrénéen bon et compatissant envers les âmes en détresse.
    Dans l’amour de Christ.

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Chère Sœur Victoire, Je n’ai encore pris aucune décision en ce qui concerne ma participation à un nouveau voyage en Israël au printemps prochain. Mais je ne manquerai pas de prévenir mes frères et sœurs dès que j’aurai une conviction. Merci pour ton amour et tes prières!

  10. solange dit :

    Bonjour, j’ai compris que le baptême par immersion est un signe d’obéissance ! Pouvez vous m’indiquer, frère Henri, quelqu’un de votre connaissance qui peut me baptiser? J’habite en Seine et Marne (en région parisienne)! Merci.

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Chère Sœur Solange, N’importe quel Chrétien né de nouveau et baptisé peut te baptiser! Visite les églises évangéliques de ton environnement, et insiste auprès des responsables pour être baptisée au plus vite! Mais, avant tout, fais confiance au Seigneur pour qu’Il te guide vers les bonnes personnes! Il connaît ton besoin et veut t’aider.

  11. MARTI Lucien dit :

    Bonjour,
    Nous avons été, mon épouse Cathy et moi-même, parmi les heureux participants de ce merveilleux voyage qui sortait des tracés classiques touristiques en Terre Sainte que notre frère Henri a su si bien décrire dans son compte rendu. Et c’est en parlant avec nos frères et sœurs d’église de maison, que quelques uns désirent faire eux aussi un si beau voyage. C’est pourquoi, nous nous sommes mis en relation avec l’organisateur David Pasder, pour qu’il nous propose un projet de voyage sur les même bases et le même esprit qu’avec celui d’Henri. C’est ce voyage en Terre Sainte d’Israël qui aura lieu du 14 au 23 AVRIL 2013 que nous vous proposons de faire ensemble et avec grande joie, il reste des places à ce jour. Toutes les informations de ce voyage se trouvent sur le site: eglise.goshen@gmail.com
    Toutefois, je me tiens disponible pour vous renseigner personnellement au : Tél : 04.93.32.09.91 et Mail: marti.lucien@orange.fr
    Dans la joie de vous compter parmi-nous, Fraternellement en notre Seigneur et Sauveur JESUS CHRIST. L’église Goshen.
    PS: Merci beaucoup Henri de nous permettre d’utiliser ton blog pour communiquer ces infos de voyage. Très fraternellement,
    Lucien