B231-La direction pratique de l’Esprit.

Article de Henri Viaud-Murat.

De quelle manière le Seigneur veut-Il nous diriger, d’une manière pratique?

Nombreux sont les enseignements qui concernent ce sujet. J’en ai moi-même souvent donnés.

Dans cet article, je voudrais, d’une manière simple, mettre l’accent sur un point essentiel. Si ce point n’est pas bien compris, nous risquons de tomber dans l’application de méthodes qui vont nous décevoir, et qui ne seront pas efficaces pour que nous soyons bien dirigés dans la volonté du Seigneur.

On enseigne généralement que le Seigneur dirige Ses enfants de différentes manières:

Par Sa Parole.


Par les convictions et attestations que nous donne le Saint-Esprit dans notre cœur.


Par les dons spirituels: paroles de sagesse, paroles de connaissance, prophéties, interprétations de langues…


Par les conseils spirituels de nos frères et sœurs.


Par des songes, révélations ou visions.


Par les circonstances…

Cette liste n’est pas limitative, car notre Dieu Tout-puissant dispose d’une infinité de moyens pour parler à Ses enfants, afin de les diriger dans Sa volonté pour leur vie.

Les problèmes que nous pouvons rencontrer pour être dirigés par Dieu dans Sa volonté ne viennent donc jamais du Seigneur, mais de nous-mêmes.

Dieu ne pourra jamais nous diriger pour nous conduire dans Sa volonté, si nous ne Lui sommes pas obéissants et dociles.

Avant même d’étudier tous les moyens permettant à Dieu de nous diriger, la première chose que nous devons donc faire, c’est examiner sérieusement l’état de notre cœur, afin d’être certains que nous sommes réellement et complètement consacrés à Dieu, et que nous voulons sincèrement Lui obéir.

C’est la clef qui nous permettra d’être dirigés en toute confiance dans la volonté de Dieu!

« Tous les sentiers de l’Eternel sont miséricorde et fidélité, pour ceux qui gardent Son alliance et Ses commandements » (Psaume 25: 10).

« Heureux ceux qui placent et Toi leur appui! Ils trouvent dans leur cœur des chemins tout tracés. Lorsqu’ils traversent la vallée de Baca, ils la transforment en un lieu plein de sources, et la pluie la couvre aussi de bénédictions. Leur force augmente pendant la marche, et ils se présentent devant Dieu à Sion » (Psaume 84: 6-8).

« Confie-toi en l’Eternel de tout ton cœur, et ne t’appuie pas sur ta sagesse; reconnais-Le dans toutes tes voies, et Il aplanira tes sentiers » (Prov. 3: 5-6).

« Écoute, mon fils, et reçois Mes paroles; et les années de ta vie se multiplieront. Je te montre la voie de la sagesse. Je te conduis dans les sentiers de la droiture. Si tu marches, ton pas ne sera pas gêné; et si tu cours, tu ne chancelleras point (Prov. 4: 10-12).

Bien-aimés, si notre cœur est tout entier pour Dieu, si nous L’aimons de tout notre être, de toute notre âme, de toutes nos pensées, et de toutes nos forces, nous pouvons nous reposer avec confiance sur la fidélité de notre Dieu! Il ne permettra jamais que nous nous égarions! Il saura toujours nous guider dans la voie droite!

Nous aurons toujours un amour profond pour la Vérité, car Dieu notre Père est un Dieu de Vérité, Jésus est la Vérité, le Chemin et la Vie, et le Saint-Esprit qu’Il nous a donné, et qui demeure en nous, est un Esprit de Vérité, chargé de nous conduire dans toute la Vérité, donc dans toute la volonté de Dieu pour nous.

Jésus a dit:

« Les brebis suivent (le Bon Berger), parce qu’elles connaissent Sa voix. Elles ne suivront point un étranger; mais elles fuiront loin de lui, parce qu’elles ne connaissent pas la voix des étrangers » (Jean 10: 4-5).

Il est possible qu’une brebis du Seigneur se laisse momentanément séduire par une fausse doctrine ou par un faux berger, soit parce qu’elle n’a jamais encore été confrontée à la vérité, soit parce qu’elle a trop vite suivi la voix d’un étranger, sans prendre la peine de prier son Bon Berger pour qu’Il l’éclaire.

Dans ces cas, le Saint-Esprit, qui réside à l’intérieur de l’esprit de la brebis du Seigneur, ne la laissera pas en paix, tant qu’elle n’aura pas reçu la pleine vérité.

Et si cette brebis garde dans son cœur une fausse conviction, parce qu’elle considère comme juste une doctrine qui est mensongère pour Dieu, le Seigneur la placera un jour devant la pure vérité.

Et la brebis comprendra alors aussitôt que ce qu’elle croyait jusque là n’était pas juste. Elle rejettera immédiatement le mensonge qui la contrôlait, et changera de conviction!

La caractéristique essentielle de toute brebis du Seigneur, c’est un amour profond pour la Vérité. Nous sommes tous des enfants de la Vérité, et nous éprouvons tous, au fond de notre cœur, une répulsion pour tout ce qui est mensonge. Nous savons que le malin est le menteur et le père du mensonge. Nous lui avons échappé. Dieu nous a transportés dans le Royaume de Son Fils Bien-aimé.

Ce Royaume est un Royaume de Vérité et de Lumière. En tant qu’enfants de la Lumière, nous haïssons les ténèbres et le mensonge. Nous voulons marcher dans la Vérité. Nous voulons être conduits par la Vérité, car la Vérité, c’est Jésus, et c’est aussi Sa Parole et Son Esprit!

Lorsque nous sommes remplis de cette pure motivation, qui est d’aimer notre Dieu et de Lui obéir, en esprit et en vérité, nous pouvons être certains que Dieu nous guidera toujours dans notre vie, et nous conduira dans toute Sa volonté.

Nous pourrons alors prendre toutes les décisions qui nous semblent bonnes et justes, sans être paralysés par la crainte de nous tromper ou de déplaire à Dieu.

Une telle crainte ne vient pas du Seigneur. Elle vient de la crainte d’un châtiment. Mais nous n’avons pas à craindre le châtiment de notre Dieu, si nous L’aimons et si nous voulons faire Sa volonté.

Gardons donc dans notre cœur cette pleine et tranquille assurance: quoi que nous décidions, quelle que soit la direction que nous avons décidé de prendre pour notre vie, Dieu ne nous laissera jamais nous égarer!

Il nous laissera aller dans la direction que nous aurons choisie, si elle est conforme à Sa volonté. Mais Il nous arrêtera toujours, d’une manière ou d’une autre, s’Il voit que nous nous engageons dans une direction qui n’est pas la bonne.

Soit Il arrangera les circonstances, pour que nous comprenions que c’est Dieu qui nous arrête, soit Il nous parlera clairement dans notre esprit, en nous faisant ressentir un tel manque de paix intérieure, que nous comprendrons que nous devons changer de direction.

Oh, que notre Dieu est fidèle! Que Son amour pour Ses enfants est grand! Combien il est désireux de nous guider dans Ses voies! Pourquoi Le priverions-nous de cette joie?

En revanche, si nous avons un cœur rebelle, si nous ne sommes pas dociles, si nous voulons faire notre volonté propre et charnelle, et non la Sienne, Dieu ne nous offrira alors aucune garantie qu’Il continuera à nous guider dans Sa volonté parfaite.

S’Il voit qu’il n’y a pas d’autre solution pour nous ramener à l’obéissance, Il nous laissera nous égarer, jusqu’à ce que nous ayons compris la nécessité d’avoir un cœur obéissant.

Quand nous en aurons assez de tourner en rond dans notre désert, comme l’ont fait les Hébreux rebelles et incrédules, nous accepterons enfin de franchir notre Jourdain, qui représente la mort à nous-mêmes et une consécration totale, et nous partirons à la conquête de ce beau pays qui nous a été donné par le Seigneur, celui de la victoire sur le péché, la chair et tous nos ennemis, et celui d’une pleine marche par l’esprit.

Tant que les Israélites sont restés dans l’obéissance, aucun de leurs ennemis n’a pu leur résister, et ils sont allés de conquête en conquête!

L’exemple de la vie et du ministère de l’apôtre Paul nous montre aussi de quelle manière le Seigneur veut diriger tous Ses enfants.

Alors que Paul servait le Seigneur dans le jeune et la prière, avec ses frères prophètes et docteurs de l’église d’Antioche, le Saint-Esprit leur a parlé, pour leur dire:

« Mettez-moi à part Barnabas et Saul, pour l’oeuvre à laquelle je les ai appelés » (Actes 13: 2).

Aucun autre détail n’était donné, aucune indication pratique quant à la direction à prendre. Tout cela était laissé à la libre initiative des deux apôtres.

Le Saint-Esprit les a laissés aller, tant que leurs décisions étaient conformes à la volonté du Seigneur.

Plus tard, alors que Paul, accompagné de Silas, avait décidé de retourner voir les disciples qu’il avait conduits au Seigneur au cours de son précédent voyage, nous pouvons constater de quelle manière le Saint-Esprit les a concrètement dirigés dans leur mission.

« Ayant été empêchés par le Saint-Esprit d’annoncer la parole dans l’Asie, ils traversèrent la Phrygie et le pays de Galatie. Arrivés près de la Mysie, ils se disposaient à entrer en Bithynie; mais l’Esprit ne le leur permit pas. Ils franchirent alors la Mysie, et descendirent à Troas » (Actes 16: 6-8).

Nous ne savons pas de quelle manière le Saint-Esprit les a arrêtés. Mais ils ont été convaincus que c’était bien la volonté de Dieu.

Et Paul ne s’est absolument pas inquiété de leurs mauvais choix. Il n’a pas culpabilisé parce qu’il n’avait pas pris, dès le départ, les décisions qui correspondaient à la volonté de Dieu. Mais il savait que le Saint-Esprit allait les diriger, puisqu’Il les avait appelés.

Il n’a pas perdu non plus de temps à jeûner et prier pour connaître à l’avance la volonté de Dieu. Car il savait que le Seigneur allait les guider fidèlement, soit en les laissant aller, soit en les arrêtant!

C’est ainsi que nous devons nous laisser conduire par le Seigneur, bien-aimés!

Réglons tout d’abord la question fondamentale suivante: « Voulons-nous sincèrement obéir au Seigneur de tout notre cœur? » Si nous pouvons répondre « oui » à cette question, nous serons ensuite libres de faire et de décider tout ce que nous voulons.

Soit ce que nous aurons décidé sera conforme à la volonté de Dieu, et Il nous laissera faire. Soit Il nous arrêtera, si nos décisions ne sont pas conformes à Sa volonté.

Oh, quel repos, bien-aimés! Nous marchons alors dans ce repos de la foi qui accompagne une pleine confiance dans le Seigneur! Nous saurons toujours que, non seulement le Seigneur ne nous abandonnera jamais, mais qu’Il sera toujours le Dieu des miracles dans toutes les circonstances difficiles que nous pourrons rencontrer.

Et Il transformera alors toutes nos impossibilités humaines en miracles de Sa grâce et de Son amour!

« Qu’ainsi tout homme pieux Te prie au temps convenable! Si de grandes eaux débordent, elles ne l’atteindrons nullement. Tu es un asile pour moi, Tu me garantis de la détresse, Tu m’entoures de chants de délivrance. – Je t’instruirai et te montrerai la voie que tu dois suivre; Je te conseillerai, J’aurai le regard sur toi. Ne soyez pas comme un cheval ou un mulet sans intelligence, on les bride avec un frein ou un mors, dont on les pare, afin qu’ils ne s’approchent point de toi. – Beaucoup de douleurs sont la part du méchant, mais celui qui se confie en l’Eternel est environné de Sa grâce. Justes, réjouissez-vous en l’Eternel et soyez dans l’allégresse! Poussez des cris de joie, vous tous qui êtes droits de cœur! » (Psaume 32: 6-11).

Vous tous qui voulez pleinement obéir au Seigneur, commencez donc cette nouvelle année dans la pleine assurance que le Seigneur vous conduira, vous et tous vos bien-aimés, dans Sa volonté, qui est toujours « bonne, agréable et parfaite »!

94 Responses to B231-La direction pratique de l’Esprit.

  1. Emmanuel BELLA dit :

    Merci frère Henri pour ce message. J’ai vraiment besoin de connaitre la volonté du Seigneur pour ma vie. Comment être sincère envers soi et envers Lui? Beaucoup de questions… Mes meilleurs voeux pour l an.

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Cher frère Emmanuel, nous avons dans la Parole de Dieu tout ce qu’il nous faut pour vivre selon la volonté de Dieu, dans tous les domaines de notre vie. Quant à toutes les décisions concrètes à prendre, concernant des situations qui ne sont pas décrites dans la Parole de Dieu, nous avons le Saint-Esprit, chargé de nous conduire dans toute la vérité. Si nous sommes entièrement consacrés à vouloir faire uniquement la volonté de Dieu, Il nous la révèlera toujours à temps, et nous empêchera de nous égarer dans des directions qui ne sont pas dans Sa volonté pour nous. Il nous laisse donc prendre toutes les initiatives que nous jugeons bonnes, mais Il saura nous arrêter si nos décisions ne sont pas conformes à Sa volonté. Il est très simple de faire la volonté de Dieu quand on est déterminé à la faire! Car alors le Seigneur peut nous guider sûrement! Le vrai problème est donc un problème de consécration totale, et d’amour inconditionnel pour notre Dieu et Sa Parole!

      • Emmanuel BELLA dit :

        Que DIEU soit loué, je commence à comprendre ce qu’est la prédication de la croix, et je prie le SEIGNEUR de me le reveler spirituellement. il fait de grandes choses dans ma vie, et j’aurai l’occasion de le témoigner. Que LE SEIGNEUR soit toujours avec vous.

      • Henri Viaud-Murat dit :

        Cher frère Emmanuel, La prédication de la croix, c’est notre mort et notre résurrection en Christ!

  2. elise dit :

    Amen! Merci frère Henri de terminer cet enseignement par un encouragement. Quelquefois, le coeur a tendance à ne plus s’attendre au Seigneur pour une direction donnée. Mais à cause de Ses promesses, nous y tenons, et nous savons qu’Il ne faillira pas, parce qu’Il est fidèle.

  3. henry dit :

    Merci encore Henri pour cet enseignement ! La paix soit avec toi, et que ta lumière continue de refléter celle de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ ! Yannick.

  4. Flo dit :

    Merci Frère Lazare pour ton affection fraternelle et tes prières! Je vois l’oeuvre de Dieu s’accomplir chaque jour d’avantage par de petites choses par ci, de plus grandes par là… Je vois cette belle famille qui se soutient ici et partout où elle le peut, dès que nous pouvons nous retrouver et nous rencontrer les uns les autres, nous vivons des fleuves de vie intarissable qui nous renouvellent tous et toutes, nous qui partageons en Esprit et en Vérité. J’ai à coeur de tous vous rencontrer physiquement un jour et si je n’y parviens pas ici-bas, je sais que nous nous retrouverons aux cieux! Dieu me conduit à marcher et aller vers les autres chaque fois que je le peux, puisqu’Il le veut, Il le fait pour moi, Il dispose les circonstances… Alors je veux continuer à avancer et aller là où Il fera poser mes pas pour Le Servir, alléluia! Sois béni et continuellement renouvelé, afin de demeurer ferme comme tu le fais déjà, reçois mes pensées les plus sincères en Christ, Flo.

  5. lilou dit :

    Cher frère Henri, je t’avais écrit personnellement par rapport à une situation que j’ai vécue il y a plus d’un mois de cela. Une soeur en CHRIST m’a offensée en me calomniant dans mon dos, par pure jalousie (elle me l’a avoué). J’ai beaucoup souffert de cette offense. Je lui ai pardonné de tout mon coeur, et je peux certifier que cela n’a pas été facile. J’ai lu ton enseignement sur ce blog, le B60, qui m’a beaucoup apporté sur le pardon. Mais je m’aperçois depuis que doucement elle recommence à me demander des services par rapport à sa fille, et il m’est difficile de voir si cela est encore une exagération de sa part ou non. Je demande le discernement au Saint-Esprit pour ne pas commettre d’erreur. Dois-je lui rendre ces services innombrables ? Car dans la Parole il est noté que nous ne devons pas devenir esclave d’un homme, me semble-t-il ? Merci mon frère de m’éclairer sur cette démarche, car je sais qu’il y a des chétiens qui vont profiter d’avoir une apparence douce pour profiter d’un autre chrétien, et je ne voudrais nullement tomber dans ce piège de la chair! Merci encore pour nous éclairer avec tes enseignements, qui m’ont fait vraiment grandir en CHRIST. Soyez tous bénis!

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Chère Soeur Lilou, Après avoir prié le Seigneur de te conduire, ne fais rien sans avoir une conviction dans ton coeur. Ne te laisse pas conduire simplement par les besoins qui se présentent, mais par la direction que te donnera le Saint-Esprit dans ton coeur! Et ne crains pas les réactions des hommes!

  6. Marie-Jo dit :

    Je souhaite à tous les frères et sœurs de ce blog une nouvelle année bénie. Pour le Seigneur, ce n’est qu’un grain de sable comparé à l’éternité qu’Il nous offre à ses côtés. Pour nous, c’est l’occasion de renouveler notre consécration ici-bas, sachant que qu’elle que soit la direction que nous prenions, nous ne pouvons rien faire sans lui. Jean 15:5 « Je suis le cep, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit, car sans moi vous ne pouvez rien faire. »
    Cher frère Henri, je suis tellement heureuse de voir comment le Seigneur prend soin de toi et te dirige. Et je sais qu’Il fait de même avec tous ses enfants. Alléluia.

  7. Ghislaine Guenette dit :

    Cela est merveilleux, frère Henri! Alleluia et gloire à notre Dieu pour la réponse à toutes nos prières! Amen…

  8. krièl dit :

    Merci frère Henri pour ce nouvel enseignement. Comme le frère Mayeul, j’ai l’impression de faire un pas en avant et deux en arrière. Il m’arrive de pleurer sur ma condition, je te remercie donc pour ta réponse apportée à ce frère, car cela me montre que je suis bien un enfant de Dieu, car je souffre de ma situation spirituelle, et c’est ce que j’avais besoin d’entendre, afin de ne pas me laisser me culpabiliser et de revenir dans le chemin de l’obéissance et de la marche par l’esprit. Je crois que beaucoup de frères et soeurs souffrent de leurs états actuels et que l’ennemi veut nous enlever ce désir de nous battre pour la gloire, la louange, l’amour, mais surtout le désir de nous sanctifier. Alors, cher frère, sois puissament encouragé et merci.

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Cher frère Krièl, tu dois en priorité pleinement découvrir et accepter par la foi la beauté, la sainteté et la perfection de la nouvelle nature que Christ t’a donnée à ta nouvelle naissance. C’est cette foi qui te donne une pleine victoire sur le péché et la chair, et qui te permet de marcher comme Jésus! Que tes yeux spirituels s’ouvrent à cette réalité, pour que le sacrifice de notre Seigneur produise tous Ses effets dans ta vie!

  9. Ghislaine Guenette dit :

    Merci frère Henri pour cet article édifiant, sous la conduite de l’Esprit, que le Seigneur vous bénisse de vous avoir choisi pour paître Ses brebis assoiffées de la vérité. Personnellement j’aurais une question, car j’ai réussi à aller visiter sur le web l’endroit où le Seigneur vous envoie pour apporter Sa Parole. La question est de savoir si, à long terme, on pourrait recevoir l’enseignement par audio sur le site de cette église, afin qu’on puisse entendre et peut-être même plus tard visualiser le culte, naturellement si cela est possible, et que ce soit en premier la volonté de Dieu. Je remercie personellement le Seigneur de m’avoir enlevé avec le temps la peur de l’ordinateur et la honte de mon manque d’éducation. C’est le Seigneur qui m’éduque maintenant. La première fois que j’ai écrit, c’était sur ce blog pour laisser un commentaire. Jamais je n’aurais pensé un jour de me servir de cet appareil, et j’ai même visité l’endroit, c’est si beau et cela semble paisible. Et ma prière est que vous ayez votre petit 2 pièces, ou plus grand peut-être, car le Seigneur nous bénit parfois en double, et vous le savez. Que le Seigneur vous bénisse, et que Sa volonté se produise dans tous les domaines de votre vie… Amen, Ghis.

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Chère Sœur Ghislaine, oui, c’est le Seigneur qui nous a rendus capables de faire tout ce qui est dans Sa volonté! Ce n’est pas notre éducation humaine qui compte le plus pour Lui, mais notre éducation spirituelle dans la connaissance de Sa volonté! Concernant ta question, cela ne dépend pas de moi. Mais cela se fera si c’est la volonté de Dieu! Il a déjà pourvu pour mon petit 2P, exactement là où je le souhaitais, et cela me suffit! Je Le bénis toujours pour Sa fidélité!

  10. Jean-Pierre dit :

    Bonjour cher frère Henri, Que Dieu te bénisse beaucoup, de toute Sa grâce, et Sa miséricorde. Que La paix du Seigneur Jésus que nous servons, nous les frères et soeurs de ce blog, te soit largement répandue. La voilà, l’Eglise, le corps de Christ. J’ai soif de la Parole que tu rappelles dans tes enseignements. Articles que j’attends souvent avec impatience, car ils viennent de l’Esprit de Dieu. Nous ne nous trompons pas, nous qui les lisons, nous savons bien que c’est le miel pur de la Parole. Et j’ai plaisir à lire tous vos commentaires. La vie des frères et des soeurs en Christ dans leur joie ou leurs tribulations est toujours un encouragement où l’on voit la présence aimante de notre Dieu, vrai, véritable et vivant ! Le Seul vrai Dieu. Qu’il est bon, pour un chrétien isolé, de partager avec le corps de Christ ! Que Dieu vous bénisse, toutes et tous ! Les voeux du monde sont une formalité que le monde veut croire porteuse d’espérance, comme attachée à une sorte de superstition. « Je lui ai dit, j’ai même insisté : Passe une très bonne journée ! Fais bonne route ! », j’y ai mis tout mon coeur, ça devrait marcher ! « Bonne année, et surtout bonne santé ! » C’est de la vanité. Seule la bénédiction de Dieu a de la valeur. Elle se réalise ! Et la prière du juste a une grande efficacité. Alors, que le Seigneur me donne le courage de dire le plus souvent possible « Que Dieu te fasse du bien ! » Car nous avons reçu cet ordre de Jésus : « Bénissez, ne maudissez pas ».
    Que l’Esprit de Dieu vous alerte toujours plus car le Seigneur à la main sur la poignée de la porte ! Et nous sommes les seuls au monde, nous autres Chrétiens, à avoir cette « folle » espérance d’être enlevés bientôt de ce monde perdu et de cette génération perverse. Alertons encore, pendant qu’il fait jour ! Nous verrons bientôt sortir des cimetières des hommes et des femmes de foi et nous les rejoindrons, ainsi que le Seigneur Jésus, dans les nuées !
    Comment les non-croyants peuvent-ils comprendre le sourire sur nos visages ? Ils ne savent pas que nous allons vivre nos plus belles années ! Gloire à Dieu, que la paix de Jésus-Christ soit avec vous tous ! Et que vous entendiez le consolateur vous parler fort !

  11. Flo dit :

    Bonjour a tous! Cet article confirme exactement ce que Dieu a mis dans mon coeur après ma traversée du désert de ces derniers mois. J’ai su ces choses par révélation dès ma conversion et j’ai fini par me perdre dans des conjonctures, à force de vouloir me faire à tout et à tous. Non pas que j’aie eu tort d’y aspirer, mais je ne m’étais pas rendue compte que je le faisais bien plus charnellement que spirituellement. J’ai passé un temps et une énergie fous à essayer de me rapprocher de semblables proches physiquement, pour pouvoir vivre une véritable communion fraternelle, alors que ceux qui sont à proximité ne veulent visiblement pas de moi. Au lieu de secouer la poussière de mes pieds et de continuer ma route ailleurs selon mon coeur, je me suis laissée accuser, culpabiliser par des biens-aimés se croyant plus justes que moi parce qu’ils avaient une vie visible d’église que je n’avais pas. Je suis responsable d’avoir souffert de leur mépris et leurs accusations qui n’ont parfois même pas été exprimées courageusement, mais juste fait comprendre au travers du rejet. Je le suis autant qu’eux, car leur ignorance ou dureté de coeur envers moi est aussi coupable devant Dieu que le fait que je me sois laissée accuser à cause de la chair. O combien les voies de Dieu sont justes! Aujourd’hui je suis à nouveau debout et libre, ayant été lavée, purifiée et sanctifiee par le sang de Jésus. Dieu connait mon coeur, Il sait combien Il est bien disposé envers mes semblables et le reste du monde. Dans Sa bonté, Il a répondu a ma prière, car je vais enfin pouvoir retrouver notre frère bien-aimé dans l’assemblée dans laquelle il va officier désormais, puisque celle-ci se trouve dans ma région, alléluia! Ceux et celles de ce blog qui me connaissent peuvent comprendre la saine joie que j’ai dans mon coeur grâce a cette nouvelle direction spirituelle. Je ne pourrais pas y aller aussi souvent que ceux qui habitent à côté, mais Dieu a répondu à ma prière et m’a confirmé qu’en suivant notre frère là-bas, je ne serais jamais plus isolée spirituellement, alléluia! C’est le fruit de plusieurs années de prières et de consécration, et je bénis le Seigneur pour Sa fidélité à toute épreuve! Si je témoigne de ceci ici aujourd’hui, c’est pour confirmer ce qui est dit dans cet article. Dieu m’avait confirmé dès ma conversion qu’en Lui j’avais enfin une famille, et après avoir souffert pendant les premières années dans une assemblée que j’ai dû quitter à cause du mensonge qui régnait en maître en son sein, je me suis retrouvée seule pendant plus de 4 ans. Mais je n’ai jamais douté des promesses que Dieu m’avait faites. Je me suis toujours remise en question, je n’ai jamais caché mon péché quand cela me fut révélé et j’ai accepté les saines corrections du Père, parce que je peux me tromper de route en arpentant le chemin, mais je sais ce qu’il y a dans mon coeur desormais par la vie de Jésus en moi, et c’est un veritable Amour et une véritable consécration à vouloir Lui obéir, alléluia! Aussi, non seulement je ne souffre plus de l’abandon, mais je bénis ceux qui ont agi ainsi, pour que le Père puisse agir dans leur coeur comme Il a agi dans le mien, afin qu’ils puissent découvrir la grandeur de Son oeuvre en eux et au travers d’eux pour les autres! Oui, c’est un chemin de croix que nous avons choisi en recevant la vie du Christ en nous, et en décidant de Le suivre. Oui, ce chemin est parsemé de clous et il se peut que nous ayons parfois les pieds ensanglantés quand on y met le pieds dessus. Mais il est tout aussi vrai que notre Père qui connaît nos coeurs, viendra panser nos blessures et nous relever de nos chutes pour nous emmener jusqu’au bout! Je le crois et le proclame en Esprit et en vérité pour l’amour de Son Nom, amen! Mes voeux pour votre vie toute entière, c’est-à-dire pour aujourd’hui et toute votre éternité, c’est que vous connaissiez Le Véritable et Le Juste, afin qu’Il demeure en vous, et que vous demeuriez en Lui. Avec toute mon affection dans le Seigneur Jésus, Flo.

    • Isaac Monekosso dit :

      Amen Flo! Soyez bénis, Henri et toi. Qu’Il soit toute votre force pour Son œuvre.

      • Lazare dit :

        Amen Flo! Que Celui qui est Fidèle continue à te conduire, te garder et te fortifier. Tu as déjà un début de réponse à tes prières, le reste viendra, j’en suis certain… Soyez bénis. Fraternellement en Christ.

      • Flo dit :

        Merci Isaac M pour ta prière! Soyons tous et toutes des sources d’eaux vives et débordons d’Amour véritable pour tout ce qui vit, selon l’Esprit de Dieu, amen! Sois béni! Flo.

  12. jean Kazungu dit :

    Merci Seigneur Jésus pour Ton amour, Ta fidelite, Ta grâce… Béni sois-Tu! Ma prière, Seigneur, c’est de voir tous ces ambassadeurs, Tes ambassadeurs, Roi de gloire, témoigner leur maturité en parlant le même langage de chez eux, Ton Royaume, Seigneur; fais que nous fassions les oeuvres de notre Père. Donne-nous le même repas de chez nous, en manifestant dans la vie de chacun le fruit du Saint-Esprit! Ainsi le monde pourra Te voir et T’entendre.

  13. maxime dulas dit :

    Merci, Soyez béni!

  14. Isaac dit :

    Merci Frère Henri pour ce message et la disposition de ton coeur à l’oeuvre du Seigneur. Puisse nous tous faire de même pour le perfectionnement des saints, sans sortir du cadre du message se la croix, car tout le reste n’est que distraction et séduction.
    Nous te comblons des bénédictions et de la force du Père Saint, Béni-soit-Il, au nom de Jésus-Christ notre Seigneur.

  15. Duval dit :

    Merci cher Henri ! Voilà un point qui m’apporte beaucoup d’apaisement sur un point qui me tourmentait. J’ai décidé une fois pour toutes d’obéir au Seigneur, donc je n’ai plus à m’inquiéter pour la Route. Sois béni.

  16. Eric Armel dit :

    Merci beaucoup, Ancien Henri, pour ces perles rares de la Parole de Dieu, le lait pur, non frelaté qui nous fait grandir et nous aide à connaître d’avantage le Seigneur et ses voies; que l’Éternel notre Dieu te bénisse abondamment et continue encore à t’utiliser puissamment pour Son œuvre, en Jésus-Christ notre Seigneur.

  17. Claire dit :

    Je vous remercie, frère Henri, pour ce message édifiant! Tous mes vœux les meilleurs pour cette nouvelle année! Je prie notre Seigneur Jésus de nous accorder plus de grâce et de sagesse pour l’accomplissement de Son Unique volonté dans notre vie quotidienne, au nom de Jésus!
    Cher frère, je suis confrontée à un problème sérieux qui vole de temps en temps ma paix. En effet, je vis en concubinage avec un homme depuis 9 ans, et nous avons deux enfants. Le 2 octobre dernier, j’ai eu la révélation de la vérité concernant notre relation. Au fait, je suis convaincue que notre relation est un péché; ce que je refusais d’accepter auparavant, même ayant lu bien d’ouvrages chrétiens relatifs à l’union libre. Pour moi, je me disais que le fait qu’on se soit accordés de vivre en tant que mari et femme en privé, et même devant nos familles et amis, suffisait, puisque dans nos familles respectives, nous sommes considérés comme tels. Aussi, je croyais que Dieu l’approuvait, car je l’appelle mon « mari ». Je vous assure, bien-aimés, lorsque le Seigneur, par Son Esprit, m’a braqué la vérité ce jour, je me suis sentie mal et et me suis repentie sincèrement et depuis ce jour je n’éprouve plus le désir d’avoir des rapports sexuels avec lui, c’est d’ailleurs ce que nous vivons actuellement. Je m’en suis tellement voulue! Quand je pense que j’ai passé tout ce temps à pécher contre Dieu, ça me fait mal, et je Lui rends grâce de ce qu’Il m’a pardonnée.
    Le problème est qu’aujourd’hui, quand mon fiancé veut qu’on légalise notre union, j’ai plutôt peur et je n’éprouve plus de paix. Je me vois malheureuse avec lui si je vieillis à ses côtés. Je ne sais pas si c’est dû au fait que nous ne partageons pas la même foi. Depuis ma nouvelle naissance en 2011, il n’a cessé de me « persécuter » (m’interdire d’aller à l’église, lui, jugeant que les églises de réveil et pasteurs sont des faux). Bref, il a reçu la doctrine des Témoins de Jéhovah depuis son enfance par ses parents et toute sa famille. Vous comprenez là que c’est pas facile pour lui de croire en que nous croyons. Il reste fermé à d’autres enseignements. Vraiment, j’aimerais que notre Père me dirige, car cette situation me rend malheureuse. Toutefois, Dieu qui est fidèle et connaît toutes choses m’a bénie, depuis le 7 août passé, avec un très bon emploi qui me rend autonome financièrement. Avant cela j’étais entièrement à sa charge et les choses n’étaient pas toujours faciles. Avant que les résultats de cet emploi ne soient affichés, il me menaçait de quitter sa maison, puisque j’étais allée à l’église. Aujourd’hui, j’y vais sans problèmes et il ne me fait plus du chantage.
    Frère Henri je vous en prie, vous qui êtes adulte dans la foi, aidez-moi à comprendre la volonté de Dieu. Je vis dans le repos, mais quand je pense au mariage avec lui, je n’ai plus de paix et ça me rend parfois charnelle. Merci, que Dieu nous bénisse!

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Chère Sœur Claire, tu as besoin de t’approcher du Seigneur pour qu’Il te donne une claire conviction qui vient de Lui. Le premier sentiment qui me vient, mais qui à besoin de t’être confirmé par Dieu, c’est que tu vis depuis des années avec cet homme en situation maritale, et que de votre union sont nés deux enfants. Si tu te mariais avec lui, pour régulariser ta relation, tu te trouverais dans la situation de tant de femmes chrétiennes mariées à un homme non converti, et qui s’appuient sur le Seigneur pour attendre la conversion de leur mari, en comptant sur Sa grâce et sur Sa sagesse. Tu le gagnerais sans paroles, par ta conduite et la présence du Seigneur dans ta vie. L’essentiel, pour toi, c’est d’être prête à faire la volonté de Dieu pour ta vie, y compris jusqu’au mariage, si c’était Son plan. Dans ce cas, tu peux être certaine que Dieu te révèlera Sa volonté, et t’y conduira sûrement! Et tu trouveras dans l’obéissance à cette volonté un bonheur parfait! Sois donc dans une pleine paix!

      • Claire dit :

        Je vous remercie énormément pour cette réponse remplie de sagesse. Que Notre Père continue ainsi de vous accorder Sa grâce pour le perfectionnement des saints, dans le nom de Jésus!

  18. Wilson dit :

    Merci beaucoup, frère Henri. Je suis instruit et encouragé par votre article. J’étais vraiment harcelé par le Diable mais maintenant je ressens la paix du coeur à travers les paroles de cet article. God bless you !

  19. mayeul dit :

    Bonjour cher frère, depuis plusieur mois, j’ai l’impression de m’écarter petit à petit du Seigneur Jésus. Par moments, il y a quelques jours où j’arrive à marcher presque spirituellement, mais cela ne dure pas, c’est en dents de scie… Je suis profondément triste de mon état, quand je prends le temp d’analyser ma situation, car je me vois m’écarter et je n’arrive pas à tenir ferme plus d’une semaine. Par moments, je chante des louanges, je prie, mais dès que je ne pense plus à Dieu, je chute et je rechute, puis je demande pardon à Dieu, jusqu’à un nouveau moment où je chute. J’essaye parfois de penser à Dieu pendent toute une journée, mais au bout de quelques heures, je finis par me faire avoir… Le pire est que, plus le temps passe, et plus je me vois m’écarter de Dieu, plus je me demande si le Seigneur va encore me pardonner, plus je me vois m’endurcir, plus j’ai de mal à avoir la foi… Et quand je me rends compte de ça, j’ai l’impression que ça ne va jamais finir, et j’ai peur que ma condition empire. J’ai concience de ma situation, mais j’ai l’impression d’être impuissant, et je n’ai presque pas de volonté pour m’en sortir. Il est écrit: « Si vous entendez sa parole n’endurcissez pas vos cœurs. » J’en pleure, mais j’ai l’impression que j’endurcis mon coeur, et ça me fais peur… Je ne sais pas comment te poser la question, frère, mais voilà ma situation, j’aimerais que tu m’apportes quelques conseils, stp. À bientôt et merci d’avance.

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Cher frère Mayeul, ce que tu écris me montre que tu es un enfant de Dieu, car tu souffres de ta situation spirituelle. Dieu va donc t’aider, et Il le fait déjà. Tu dois être déterminé à te perfectionner, en utilisant tous les moyens d’édification que Dieu met à notre disposition : enseignement des apôtres (qui est l’étude des épitres, essentiellement), communion fraternelle (avec de véritables chrétiens), partage du pain et de la coupe, et prières, surtout en langues, qui est un puissant moyen d’édification personnelle. Si tu ne t’y appliques pas, tu peux compter sur une bonne correction d’amour de notre Père! Il vaut mieux éviter cette correction en nous corrigeant nous-mêmes! Le Seigneur veille sur toi, prends courage en Lui!

      • marc dit :

        Peut-on être sauvé sans être baptisé, mais en ayant la foi en Christ et en demandant Son pardon par le don du Christ ?

      • Henri Viaud-Murat dit :

        Cher Marc, bien entendu, on peut être sauvé sans être baptisé d’eau par immersion! Il suffit de se repentir de ses péchés et de croire que Jésus les a portés sur la croix, pour nous en libérer! D’ailleurs, tous sont sauvés par la foi avant d’être baptisés! Mais Jésus demande Lui-même à tous ceux qui dont ainsi sauvés d’être baptisés d’eau et d’Esprit, afin de faire partie de Son Eglise, de l’Epouse qu’Il va bientôt enlever de cette terre. C’est actuellement la plus grande grâce que Dieu ait jamais faite à l’humanité, et personne ne devrait s’en priver!

      • Marc dit :

        Cher Henri, J’ai reçu un appel comme un message, il y quelques jours, me disant que je devais avoir la foi en Christ (croire en lui et c’est le cas aujourd’hui, je crois en lui) et qu’Il allait bientôt venir nous sauver des prochaines tribulations (ceux qui le veulent). J’ai 44 ans, il y a 15 ans, j’ai demandé à un prêtre catholique qu’elle était la démarche pour être baptisé (un long cheminement qui m’a découragé, ma foi n’était pas encore assez forgée par ignorance mais, j’en ressentais déjà un besoin). Ma femme et mes enfants sont baptisés, sauf moi. Nous sommes non pratiquants. Aujourd’hui, je leur fais part de ma foi envers notre Seigneur Jésus Christ, que la Bible est la vérité, que la Bible est la Parole de Dieu, qu’ils doivent avoir confiance, que la repentance fait partie de notre salut qui nous est offert par le Christ. Je sais que le jour est proche. Qui pourrait me baptiser par immersion ? :
        – un vrai chrétien baptisé par immersion ?
        – ma femme ?
        – un prêtre catholique (après un long cheminement de plusieurs années)?
        Ma femme et mes enfants doivent-ils eux aussi être baptisés par immersion pour vraiment faire partie de l’Eglise, l’épouse du Christ?

      • Henri Viaud-Murat dit :

        Cher frère Marc, Le baptême catholique n’est pas le baptême chrétien, qui est toujours un baptême par immersion accompli par quelqu’un qui possède assez de maturité pour comprendre et accepter le message de l’évangile. Tout chrétien véritablement né de nouveau et lui-même baptisé, peut te baptiser. Prie le Seigneur qu’Il te dirige vers certains de Ses enfants, qui sauront te guider. Fais aussi le tour des églises évangéliques de ton environnement, sans engagement de ta part dans un premier temps, et fais part aux responsables de ton témoignage et de ta volonté d’être baptisé d’eau sans délai. S’ils veulent te faire passer par une formation et une longue attente, rappelle-leur que la Bible n’impose pas ces conditions, et que les nouveaux convertis étaient baptisés le jour même de leur conversion. Si tu insistes bien, ils céderont! Sois confiant, et laisse le Seigneur te guider!

    • Petit dit :

      Cher frère Mayeul, je tenais à t’encourager et à te rassurer, tu n’es pas le seul à vivre dans cette situation, ces choses que tu vis, sache que je les vis aussi, et d’autres frères comme le frère Krièl se sont reconnus dans ce que tu as écrit avec honnêteté de cœur. Moi aussi je me vois m’endurcir à l’issue de certaines situations où le Saint-Esprit me convainc de péché, puis au fond de moi (dans mon esprit régénéré, ou mon « entendement » comme dirait l’apôtre Paul) il y a ce désir sincère de revenir à Dieu, mais dans mon âme (encore corruptible par les pensées de la chair) des pensées de terreur et d’angoisse mais aussi d’endurcissement et de rébellion m’envahissent, surgissent, telles qu’elles finissent par s’imposer et, au final, je ne confesse pas mon péché. Je réalise que je pèche encore plus profondément, et je me vois alors m’endurcir. À partir de ce moment, je me demande si la voie que je viens d’emprunter ne sera pas définitive (comme toi !); je voudrais lever les regards vers Jésus mais je n’ose pas, je sens comme Sa main s’appesantir sur moi, je sais qu’Il me réprouve et que je suis condamnable. Alors le cycle qui parait interminable recommence, je m’enfonce et m’endurcis encore plus… Jusqu’au moment où je crie: STOP ! et me tourne, poussé par le Saint-Esprit, vers Celui qui seul peut me libérer de tout cela: Jésus-Christ le Juste. Il est fidèle et juste pour nous pardonner nos péchés et nous purifier de nos iniquités, si nous le Lui demandons sincèrement (et pour ma part c’est le cas, et je peux discerner que ça l’est pour toi aussi !) Ce que le Saint-Esprit m’a récemment dit (il y a peut-être quelques jours ou quelques semaines), c’est: Tourne tes regards vers Jésus ! C’est Lui qui nous pardonne et nous conduit aussi dans notre marche avec Lui. Si nous avons le désir sincère et profond de faire Sa volonté et pas la nôtre, Il saura nous montrer avec amour et douceur ce qui ne va pas dans nos cœurs (incrédulité, doutes etc…) et tous les péchés auxquels notre cœur aurait pu s’attacher, pour nous conduire à une véritable repentance par Son Saint-Esprit. Il est venu pour sauver le monde (et Son Église !), pas pour le condamner !!!! Ce sont mes frères, mais c’est aussi moi-même que j’exhorte par ces paroles. C’est pourquoi, aujourd’hui, je m’efforce de maintenir les regards fixés sur Jésus, le chef et le consommateur de la foi, ainsi que sur Son œuvre de la Croix, qui a fait de nous des esprits sains et régénérés. J’ai la conviction que l’œuvre qu’Il a commencée en nous, Il l’achèvera, pour Sa gloire !!! Tenons donc ferme dans la Parole, et elle portera Ses fruits ! Amen !
      Je te remercie aussi, cher frère Henri, pour tes réponses aux frères Krièl (un peu plus bas) et Mayeul, j’en tiens compte, et je tâche désormais de laver mon cœur de toute incrédulité concernant ma nouvelle nature, de tout manque de foi, car je sais intellectuellement, théoriquement, mais j’ai du mal dans la pratique. Que tous les frères et Sœurs du blog soient bénis au nom de Jésus. Petit

  20. Esclave de Jésus Christ ! dit :

    Que pensez-vous des croyants qui, malgré de nombreux avertissements, continuent de célébrer « Noël » et d’organiser des réveillons dits chrétiens les 31 décembre de chaque année? Marchent-ils encore dans la chair ou par l’Esprit? Cher frère Henri, j’ai remarqué que vous n’avez souhaité à personne vos voeux les meilleurs quand à cette nouvelle année 2014, du moins sur ce que j’ai pu lire sur les commentaires de cet article; quelle est votre position à ce sujet ? Merci. Demeurez béni en Jésus-Christ !!

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Cher Esclave de Jésus-Christ, je n’attache pas d’importance fondamentale à ces choses. Ce sont des traditions humaines qui peuvent être faites par pur formalisme ou au contraire de bon cœur. Mon souci est le perfectionnement des saints. Et quand le Seigneur nous perfectionne, le Saint-Esprit nous montre toujours de quelle manière nous comporter en toute situation!