B251-L’Église doit-elle traverser la Grande Tribulation?

Article de Henri Viaud-Murat.

Que dit très exactement la Bible à ce sujet?

Cela fait longtemps que les chrétiens se déchirent à propos de l’enlèvement de l’Église! Doit-elle être enlevée avant la Grande Tribulation, doit-elle être enlevée au milieu de la Tribulation, ou doit-elle traverser toute la Tribulation?

Tout d’abord, disons que ce sujet, comme tout autre dans la Bible, ne devrait en aucun cas être l’occasion pour des frères de s’entre-déchirer, ce qui est très dommageable pour le témoignage chrétien!

Que chacun ait sa propre conviction, cela peut se comprendre. Mais que les partisans d’une certaine doctrine puissent traiter ceux qui ne pensent pas comme eux de suppôts de Satan, ou de partisans d’une « doctrine diabolique, » sous prétexte qu’ils ne croient pas la même chose qu’eux, voilà qui est scandaleux et indigne de Christ!

Si nous sommes convaincus d’une vérité, cela doit être tout d’abord parce que la Parole de Dieu nous en a convaincus, et que le Saint-Esprit nous a conduits dans cette vérité.

Ensuite, si nous sommes convaincus que nous avons réellement reçu la vérité, contentons-nous de la proclamer avec assurance, Bible à l’appui, et laissons le Seigneur convaincre ensuite ceux qui ont l’amour de la Vérité! Comme l’a écrit l’apôtre Paul:

« Et si vous êtes en quelque point d’un autre avis, Dieu vous éclairera aussi là-dessus » (Philippiens 3: 15).

En ce qui me concerne, ma conviction est fermement établie depuis longtemps. Quand quelqu’un me demande si l’Église doit être enlevée avant la Grande Tribulation, ou si elle doit la traverser, je réponds aussitôt: « Mais les deux! Une partie de l’Église sera enlevée avant, et l’autre partie devra la traverser! »

L’Église qui sera enlevée avant la Tribulation sera l’Épouse fidèle, qui s’est laissée sanctifier par le Seigneur. Car, sans la sanctification, nul ne verra le Seigneur.

L’Église qui devra traverser la Grande Tribulation sera composée de tous ceux qui, tout en étant passés par une nouvelle naissance en Christ, ont négligé de se sanctifier et ne se sont pas souciés d’obéir à tout ce que le Seigneur leur avait prescrit.

« Que le Dieu de paix vous sanctifie lui-même tout entiers, et que tout votre être, l’esprit, l’âme et le corps, soit conservé irrépréhensible, lors de l’avènement de notre Seigneur Jésus-Christ! Celui qui vous a appelés est fidèle, et c’est lui qui le fera » (1 Thes. 5: 23-24).

Le Seigneur ne pourra le faire que pour ceux qui Le laisseront faire, et qui croiront qu’Il le fera!

Inutile de vous dire que je préfère de loin faire partie de ceux qui doivent être enlevés avant la Tribulation! Non pas parce que je crains la Tribulation, ou parce que j’estime que la Tribulation serait nécessaire pour ma purification, ce qui serait bien triste, mais parce que je veux me laisser sanctifier pour être au plus vite avec mon Seigneur, en tant que membre de Son Épouse! Et je veux ensuite régner avec Lui!

En effet, nous ne pouvons pas comprendre ce qui va se passer au moment de l’enlèvement, si nous ne faisons pas une distinction claire et nette entre l’Église, d’une part, et l’Épouse de Christ, d’autre part.

L’Église, telle qu’elle est observable sur la terre actuellement, est composée uniquement de ceux qui se sont repentis de leurs péchés, et qui ont reçu Jésus-Christ comme leur Sauveur. Tous ceux-ci sont au bénéfice du sang rédempteur de Christ, et sont passés par une nouvelle naissance en Lui.

Cependant, cette condition nécessaire n’est pas suffisante pour être enlevé! En effet, le Seigneur Jésus vient enlever à Sa rencontre une Épouse qui s’est sanctifiée et préparée à Sa venue.

Cette Épouse n’est composée que de disciples qui se sont consacrés à obéir à tout ce que le Seigneur leur a ordonné.

« Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit » (Matthieu 28: 19-20).

Parlant de l’Épouse de Christ, l’apôtre Paul dit ceci:

« Femmes, soyez soumises à vos maris, comme au Seigneur; car le mari est le chef de la femme, comme Christ est le chef de l’Église, qui est son corps, et dont il est le Sauveur. Or, de même que l’Église est soumise à Christ, les femmes aussi doivent l’être à leurs maris en toutes choses. Maris, aimez vos femmes, comme Christ a aimé l’Église, et s’est livré lui-même pour elle, afin de la sanctifier par la parole, après l’avoir purifiée par l’eau et la parole, afin de faire paraître devant lui cette Église glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irrépréhensible. C’est ainsi que les maris doivent aimer leurs femmes comme leurs propres corps. Celui qui aime sa femme s’aime lui-même. Car jamais personne n’a haï sa propre chair; mais il la nourrit et en prend soin, comme Christ le fait pour l’Église, parce que nous sommes membres de son corps. C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair. Ce mystère est grand; je dis cela par rapport à Christ et à l’Église » (Ephésiens 5: 22-32).

Ici, l’apôtre parle de l’Église en tant qu’Épouse de Christ. Cela signifie que la seule véritable Église, pour le Seigneur, est Son Épouse. C’est cette Épouse pure, sans ride ni tache, qu’Il va faire paraître devant Lui lors de l’enlèvement.

Il est clair que cette Épouse s’est d’abord laissée sanctifier et purifier par l’eau de l’Esprit et de la Parole de Dieu. Car c’est le sang de Christ, l’eau de Sa Parole, et celle de Son Esprit, qui sont seuls capables de purifier et de sanctifier l’Épouse, afin de lui faire produire le fruit de l’Esprit et les oeuvres justes des saints, qui sont celles que le Seigneur Lui-même a préparées pour eux.

« Et j’entendis comme une voix d’une foule nombreuse, comme un bruit de grosses eaux, et comme un bruit de forts tonnerres, disant: Alléluia! Car le Seigneur notre Dieu tout-puissant est entré dans son règne. Réjouissons-nous et soyons dans l’allégresse, et donnons-lui gloire; car les noces de l’agneau sont venues, et son épouse s’est préparée, et il lui a été donné de se revêtir d’un fin lin, éclatant, pur. Car le fin lin, ce sont les oeuvres justes des saints. Et l’ange me dit: Ecris: Heureux ceux qui sont appelés au festin de noces de l’agneau! » (Apoc. 19: 6-9).

Son Épouse s’est préparée, car il lui a été donné par le Seigneur de se revêtir des oeuvres justes des saints! Et c’est ainsi revêtue qu’elle pourra avoir accès aux noces de l’Agneau!

Un autre point est fondamental: nous ne devons jamais confondre les nombreuses tribulations que nous devons traverser sur cette terre, avec la Grande Tribulation.

C’est par beaucoup de tribulations que l’Église du Seigneur doit entrer dans le Royaume de Dieu (Actes 14: 22). Tous ceux qui veulent vivre pieusement seront persécutés (2 Tim. 3: 12).

Les tribulations, voire le martyre, font partie du lot de tous les chrétiens fidèles. Et Dieu, qui est Fidèle, a aussi prévu de délivrer tôt ou tard Son peuple de toutes ces tribulations, pour le faire paraître devant Lui dans la joie et l’allégresse de Son salut!

En revanche, la Grande Tribulation est le jugement d’un Dieu juste sur un monde impie. C’est le moment où la colère de Dieu doit se déverser sur tous ceux qui n’ont pas voulu se repentir de leurs mauvaises oeuvres.

L’Épouse de Christ n’est en aucun cas destinée à la colère de Dieu, mais à Son Amour et à Sa grâce!

« Ne dormons donc point comme les autres, mais veillons et soyons sobres. Car ceux qui dorment dorment la nuit, et ceux qui s’enivrent s’enivrent la nuit. Mais nous qui sommes du jour, soyons sobres, ayant revêtu la cuirasse de la foi et de la charité, et ayant pour casque l’espérance du salut. Car Dieu ne nous a pas destinés à la colère, mais à l’acquisition du salut par notre Seigneur Jésus-Christ, qui est mort pour nous, afin que, soit que nous veillions, soit que nous dormions, nous vivions ensemble avec lui » (1 Thes. 5: 6-10).

Le temps de la Grande Tribulation sera un temps de détresse et d’angoisse pour le monde entier. Il est facile de calculer, d’après les récits de l’Apocalypse, que plus des trois-quarts de la population mondiale périra par des calamités diverses: famines, pestes, tremblements de terre, tsunamis, guerres, etc… Près de six milliards de personnes doivent périr!

Si l’Église devait traverser la Grande Tribulation, elle serait en tout premier lieu pourchassée par l’Antichrist, pour la forcer à prendre la marque de la Bête. Or il n’est pas question que l’Épouse fidèle puisse prendre cette marque, ce qui serait un sceau de perdition. Tous ceux qui refuseront la marque seront mis à mort (Apoc. 13: 15-17). En effet, la prise de la marque sera associée à l’adoration de la Bête.

Dans ces conditions, il ne resterait certainement presque aucun membre de l’Épouse qui serait vivant, pour faire partie de ceux dont parle l’apôtre Paul, quand il dit:

« Ensuite, nous les vivants, qui serons restés, nous serons tous ensemble enlevés avec eux sur des nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur. » (1 Thes. 4: 17).

Il y a deux passages du Nouveau Testament qui parlent de l’enlèvement de l’Épouse. Et, dans ces deux passages, nous voyons que le contexte de l’enlèvement n’est pas celui de l’Apocalypse! Bien au contraire, c’est un contexte de paix apparente et relative! Jugez-en vous-mêmes:

« Voici, en effet, ce que nous vous déclarons d’après la parole du Seigneur: nous les vivants, restés pour l’avènement du Seigneur, nous ne devancerons pas ceux qui sont morts. Car le Seigneur lui-même, à un signal donné, à la voix d’un archange, et au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel, et les morts en Christ ressusciteront premièrement. Ensuite, nous les vivants, qui serons restés, nous serons tous ensemble enlevés avec eux sur des nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur. Consolez-vous donc les uns les autres par ces paroles. Pour ce qui est des temps et des moments, vous n’avez pas besoin, frères, qu’on vous en écrive. Car vous savez bien vous-mêmes que le jour du Seigneur viendra comme un voleur dans la nuit. Quand les hommes diront: Paix et sûreté! alors une ruine soudaine les surprendra, comme les douleurs de l’enfantement surprennent la femme enceinte, et ils n’échapperont point (1 Thes. 4: 15 à 5: 3).

Paul dit ici que la ruine soudaine surprendra le monde au moment où il diront: « Paix et sûreté! » Il exhorte ensuite les chrétiens à être consolés par ces paroles.

Si l’enlèvement devait se produire en pleine Grande Tribulation, au milieu de toutes les horreurs de ce temps de détresse, comment cela pourrait-il être un sujet de consolation pour l’Épouse?

Voici ce que dit l’apôtre dans le second passage où il parle de l’enlèvement:

« Voici, je vous dis un mystère: nous ne mourrons pas tous, mais tous nous serons changés, en un instant, en un clin d’oeil, à la dernière trompette. La trompette sonnera, et les morts ressusciteront incorruptibles, et nous, nous serons changés. Car il faut que ce corps corruptible revête l’incorruptibilité, et que ce corps mortel revête l’immortalité. Lorsque ce corps corruptible aura revêtu l’incorruptibilité, et que ce corps mortel aura revêtu l’immortalité, alors s’accomplira la parole qui est écrite: La mort a été engloutie dans la victoire » (1 Cor. 15: 51-54).

Ici encore, aucune mention d’un contexte d’Apocalypse! Il aurait pourtant été facile à l’apôtre, si l’Épouse devait être enlevée pendant la Tribulation, d’en prévenir les chrétiens!

Dans les prophéties faites par le Seigneur Jésus concernant la fin des temps et l’enlèvement, Il prévient Ses disciples qu’il en sera à cette époque comme au temps de Noé et de Lot.

« Pour ce qui est du jour et de l’heure, personne ne le sait, ni les anges des cieux, ni le Fils, mais le Père seul. Ce qui arriva du temps de Noé arrivera de même à l’avènement du Fils de l’homme. Car, dans les jours qui précédèrent le déluge, les hommes mangeaient et buvaient, se mariaient et mariaient leurs enfants, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche; et ils ne se doutèrent de rien, jusqu’à ce que le déluge vînt et les emportât tous: il en sera de même à l’avènement du Fils de l’homme. Alors, de deux hommes qui seront dans un champ, l’un sera pris et l’autre laissé; de deux femmes qui moudront à la meule, l’une sera prise et l’autre laissée. Veillez donc, puisque vous ne savez pas quel jour votre Seigneur viendra » (Matthieu 24: 36-42).

N’est-ce pas d’une clarté limpide? Le contexte de ce passage est clairement celui de l’enlèvement. Or le Seigneur Jésus dit qu’il en sera de même que du temps de Noé: le déluge est venu au moment où les hommes ne se doutaient de rien!

Si l’enlèvement devait se produire pendant la Grande Tribulation, il ne serait plus question de se douter de rien!

« Ce qui arriva du temps de Noé arrivera de même aux jours du Fils de l’homme. Les hommes mangeaient, buvaient, se mariaient et mariaient leurs enfants, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche; le déluge vint, et les fit tous périr. Ce qui arriva du temps de Lot arrivera pareillement. Les hommes mangeaient, buvaient, achetaient, vendaient, plantaient, bâtissaient; mais le jour où Lot sortit de Sodome, une pluie de feu et de soufre tomba du ciel, et les fit tous périr. Il en sera de même le jour où le Fils de l’homme paraîtra. En ce jour-là, que celui qui sera sur le toit, et qui aura ses effets dans la maison, ne descende pas pour les prendre; et que celui qui sera dans les champs ne retourne pas non plus en arrière. Souvenez-vous de la femme de Lot. Celui qui cherchera à sauver sa vie la perdra, et celui qui la perdra la retrouvera. Je vous le dis, en cette nuit-là, de deux personnes qui seront dans un même lit, l’une sera prise et l’autre laissée; de deux femmes qui moudront ensemble, l’une sera prise et l’autre laissée. De deux hommes qui seront dans un champ, l’un sera pris et l’autre laissé » (Luc 17: 26-36).

Peu avant la destruction soudaine de Sodome et de Gomorrhe, les hommes vivaient en paix, ils mangeaient, buvaient, achetaient, vendaient, plantaient, bâtissaient…

Mais le jour où Lot SORTIT de Sodome, une pluie de feu et de soufre tomba du ciel et les détruisit tous!

De même, le jour où Noé et sa famille entrèrent dans l’arche, qui est une figure de l’enlèvement, c’est alors, et alors seulement, que le déluge d’eau s’est abattu sur la terre.

Noé et Lot représentent l’Église fidèle et juste. Vous pouvez constater que le Seigneur a pris bien soin d’épargner à Ses fidèles les déluges d’eau et de feu, qui représentent la Grande Tribulation!

IL EN SERA DE MÊME POUR L’ENLÈVEMENT DE L’ÉPOUSE FIDÈLE!

Le Livre de l’Apocalypse nous fournit d’autres preuves que l’Épouse ne passera pas par la Grande Tribulation.

En effet, l’Église est mentionnée dans les trois premiers chapitres, qui représentent les derniers avertissements de Christ à Son Église, juste avant la Tribulation, dont le récit couvre les chapitres 4 à 19.

Or il n’est plus jamais fait mention de l’Église dans ces chapitres. Mais l’Épouse est à nouveau mentionnée au chapitre 19, à la fin de la Grande Tribulation, lors du retour glorieux du Seigneur des Seigneurs sur la terre, pour y régner pendant mille ans avec Son Épouse.

Il est intéressant de remarquer que le chapitre 4 commence de cette manière:

« Après cela, je regardai, et voici, une porte était ouverte dans le ciel. La première voix que j’avais entendue, comme le son d’une trompette, et qui me parlait, dit: Monte ici, et je te ferai voir ce qui doit arriver dans la suite. Aussitôt je fus ravi en esprit » (Apoc. 4: 1-2).

Il est parlé de trompette et de montée dans les cieux! Pour Jean, cette montée s’est effectuée en esprit, mais pour l’Épouse, elle s’effectuera dans son corps ressuscité et glorifié! Ce passage est une image de l’enlèvement de l’Épouse.

Et, lorsqu’il est fait à nouveau mention de l’Épouse, au chapitre 19, il est écrit:

« Et une voix sortit du trône, disant: Louez notre Dieu, vous tous ses serviteurs, vous qui le craignez, petits et grands! Et j’entendis comme une voix d’une foule nombreuse, comme un bruit de grosses eaux, et comme un bruit de forts tonnerres, disant: Alléluia! Car le Seigneur notre Dieu tout-puissant est entré dans son règne. Réjouissons-nous et soyons dans l’allégresse, et donnons-lui gloire; car les noces de l’agneau sont venues, et son épouse s’est préparée, et il lui a été donné de se revêtir d’un fin lin, éclatant, pur. Car le fin lin, ce sont les oeuvres justes des saints. Et l’ange me dit: Ecris: Heureux ceux qui sont appelés au festin de noces de l’agneau! » (Apoc. 19: 5-9).

Ici, il est parlé des noces de l’Agneau avec Son Épouse, et du début du règne du Seigneur Jésus. Nous sommes parvenus à la fin de la Grande Tribulation, et au début du règne de mille ans de Christ et de Son Épouse sur la terre actuelle.

Dans Ses avertissements aux sept églises, le Seigneur S’adresse à l’Église fidèle de Philadelphie, qui représente justement Son Épouse. Il lui dit ceci:

« Ecris à l’ange de l’Église de Philadelphie: Voici ce que dit le Saint, le Véritable, celui qui a la clef de David, celui qui ouvre, et personne ne fermera, celui qui ferme, et personne n’ouvrira: Je connais tes oeuvres. Voici, parce que tu as peu de puissance, et que tu as gardé ma parole, et que tu n’as pas renié mon nom, j’ai mis devant toi une porte ouverte, que personne ne peut fermer. Voici, je te donne de ceux de la synagogue de Satan, qui se disent Juifs et ne le sont pas, mais qui mentent; voici, je les ferai venir, se prosterner à tes pieds, et connaître que je t’ai aimé. Parce que tu as gardé la parole de la persévérance en moi, je te garderai aussi à l’heure de la tentation qui va venir sur le monde entier, pour éprouver les habitants de la terre. Je viens bientôt. Retiens ce que tu as, afin que personne ne prenne ta couronne. Celui qui vaincra, je ferai de lui une colonne dans le temple de mon Dieu, et il n’en sortira plus; j’écrirai sur lui le nom de mon Dieu, et le nom de la ville de mon Dieu, de la nouvelle Jérusalem qui descend du ciel d’auprès de mon Dieu, et mon nom nouveau. Que celui qui a des oreilles entende ce que l’Esprit dit aux Églises! » (Apoc. 3: 7-13).

Cette Église fidèle représente bien l’Épouse de Christ. En effet:

– Elle a peu de puissance, car sa puissance est celle du Seigneur en elle.

– Elle a gardé la Parole de Dieu, c’est-à-dire qu’elle a obéi à tout ce que le Seigneur lui a prescrit.

– Elle n’a pas renié le nom du Seigneur.

– Elle a gardé la parole de la persévérance en Christ.

En retour, le Seigneur lui fait ces promesses magnifiques:

– Il a mis devant elle une porte ouverte que personne ne peut fermer. Cette porte est celle d’une communion étroite et permanente avec le Seigneur.

– Il lui donne ceux de la synagogue de Satan, qui mentent. Il les fera venir se prosterner à ses pieds, et reconnaître que le Seigneur l’a aimée.

– Il la gardera DE l’heure de la tentation, ou de l’épreuve qui doit venir sur le monde entier pour l’éprouver! Le texte grec ne dit pas: « Je te garderai À l’heure de la tentation, » ce qui signifierait que l’Épouse devrait traverser la Tribulation. Mais il est écrit: « Je te garderai DE l’heure de la tentation, » ce qui signifie qu’elle ne la traversera pas!

– Il fera d’elle une colonne dans le temple de Son Dieu, et elle n’en sortira plus!

– Il écrira sur elle le nom de Son Dieu, et le nom de la ville de Son Dieu, de la nouvelle Jérusalem qui descend du ciel d’auprès de mon Dieu, et Son nom nouveau!

Quelle gloire attend l’Épouse fidèle!

Bien-aimés frères et soeurs, si vous êtes convaincus que vous ferez partie de ceux qui devront traverser la Grande Tribulation, il vous sera fait selon votre foi! Mais ce sera bien dommage pour vous, car vous ne ferez pas partie de l’Épouse.

En revanche, si vous voulez faire partie de la compagnie de Noé et de Lot, soyez pleinement convaincus que le Seigneur a décidé de ne faire tomber sur cette terre impie aucun des jugements terribles de l’Apocalypse, tant que l’Épouse de Christ ne sera pas enlevée de ce monde!

Que le Seigneur Lui-même vous en persuade, pour Sa gloire! Amen!

86 Responses to B251-L’Église doit-elle traverser la Grande Tribulation?

  1. Soldat de Jésus-Christ dit :

    Bonjour frères et soeurs en Christ, Pour faire suite aux précédents commentaires, j’ajouterais que la sanctification est une vie de discipline, de renoncement à soi-même (sacrifice), d’obéissance, d’amour de ses ennemis, de fidélité à notre maître Jésus-Christ qui est la Parole faite chair. Les premiers disciples ont été appelés pour la première fois à Antioche chrétiens. Donc, pour être chrétien, il faut être un disciple de Jésus-Christ. Nous sommes entrain d’étudier l’épître aux Colossiens, et, dans le chapitre 3, il est question de la vie nouvelle en Christ. Notre âme a-t-elle soif de la Vérité de la Parole de Dieu pour être sanctifiée chaque jour? Avec tout mon amour.

  2. Menez dit :

    « Il viendra un temps ou les hommes ne supporteront plus la sainte doctrine, mais ayant la démangeaisons d’entendre des chose agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l’oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables » (2 Tim 4: 3)
    Et ces fables sont aujourd’hui dans nos Eglises, et bien sûr sur le net.

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Oui, c’est vrai, mais le Seigneur a aussi dit qu’Il vient enlever une Epouse fidèle, sans ride ni tache, ni rien de semblable. Et c’est Lui qui la prépare, parce qu’elle aime la Vérité et se laisse sanctifier par la Vérité! Le Seigneur connaît ceux qui Lui appartiennent!

      • Menez dit :

        Tu parles souvent dans des textes d’une Epouse fidèle, sans tache, mais l’Epouse sera formée de Chrétiens qui auront marché dans la sanctification, et ils auront été rendu saints à cause de leur marche par le sang de Christ, qui seul peut rendre saint et pur. L’Epouse fidèle? Mais il n’y a qu’une Epouse, et bien sûr qu’elle se doit d’être fidèle. On peut comprendre dans ton récit que les Chrétiens qui formeront l’Epouse se seraient rendu saints par leur marche, ce qui rendrait nul le sacrifice de la croix. Aucun Chrétien au monde, depuis le Seigneur Jésus, n’a pu se sauver lui-même, et dire que ceux qui formeront le corps de l’Epouse sont des Chétiens qui ont marché et obéi à tout ce que le Seigneur a prescrit. L’Epouse ne sera formée que de personnes qui auront été sanctifiés par le sang de Christ. Vouloir prétendre autre chose serait en rajouter à la Bible.

      • Henri Viaud-Murat dit :

        Cher frère, Par la repentance et la foi en Jésus, nous sommes effectivement lavés dans Son sang, et le Saint-Esprit fait de nous de nouvelles créations en Christ. Mais, après cela, nous sommes appelés à marcher par l’esprit et plus par la chair. La foi, sans les oeuvres qui l’accompagnent, est morte. Je n’ai jamais enseigné un salut par les oeuvres! Mais, après avoir été sauvés par la foi, nous devons entrer dans les oeuvres que Dieu a préparées pour nous. Les disciples doivent obéir à tout ce que Jésus a prescrit (Matthieu 28: 20), non pour être sauvés, mais parce qu’ils ont été sauvés. Dans Ses derniers avertissements aux sept églises, dans l’Apocalypse, le Seigneur Jésus exhorte constamment ces églises à produire ces oeuvres de foi, et à garder jusqu’à la fin Ses oeuvres. Beaucoup de chrétiens, pourtant sauvés par leur repentance et leur foi dans le sang de Jésus, négligent ensuite de se sanctifier. Certains n’ont même pas commencé à obéir aux deux premiers commandements que Jésus adresse à Ses disciples, c’est-à-dire être baptisés d’eau et d’Esprit. Ceux-là ne se préparent pas à l’enlèvement! L’Epouse sera composée, certes, de personnes qui auront été sanctifiées par le sang de Jésus, mais qui, ensuite, resteront dans la foi et laisseront le Seigneur les perfectionner jusqu’à la fin. Ce ne sera pas le cas de tous les chrétiens!

      • Isac Monnekosso dit :

        Amen mon frère. Toutes nos pensées à toi, à Carine ainsi qu’à l’église que le Saint-Esprit encadre par vous pour la gloire du Seigneur. Au grand plaisir de vous revoir, selon la volonté de notre Seigneur Jésus-Christ.

      • Henri Viaud-Murat dit :

        Merci, mon frère! Nous vous gardons dans notre coeur, toi, ta famille et tous les saints qui sont avec vous à Montréal!

  3. Nunes Hoffmann dit :

    Sois béni pour cette bonne Parole du Seigneur!