B300-Après la croix, la résurrection!

Article de Henri Viaud-Murat.

Pour le Seigneur Jésus, la croix était un passage obligé. Mais Il n’est pas resté dans la tombe! Il est ressuscité, est remonté au Ciel, et S’est assis à la droite de Son Père. C’est Sa résurrection qui nous justifie! Mais savez-vous que la Bible parle de sept résurrections, et qu’une seule de ces résurrections est réservée à l’Épouse?

Quand il est parlé de sept résurrections, il ne s’agit pas de résurrections temporaires de personnes décédées, mais qui sont repassées par la mort plus tard, comme la résurrection de Lazare. Il s’agit de résurrections définitives, soit pour la vie éternelle, soit pour la perdition.

En effet, la Bible annonce clairement que tous ceux qui sont morts devront ressusciter un jour. Les uns ressusciteront pour le salut éternel de Dieu, et les autres ressusciteront pour la perdition éternelle.

Nous l’avons vu, sur la croix, le Seigneur Jésus S’est chargé de nos péchés, de la malédiction de la Loi, et de notre nature de péché. Il a été jugé et condamné à notre place, et a subi le châtiment qui nous donne la paix avec Dieu.

Tous ceux qui croient en Lui reçoivent donc, par la foi en Son Nom, le plein pardon de leurs péchés. En outre, le Seigneur fait passer leur esprit par une nouvelle naissance spirituelle.

C’est cette nouvelle naissance qui nous a été acquise par la résurrection de Jésus.

Par Sa mort, notre ancienne de péché a été mise à mort. Mais, par Sa résurrection, le Seigneur a ressuscité notre esprit. Notre esprit ressuscité devient participant de la nature divine, étant parfaitement uni à l’Esprit de Dieu.

« Mais celui qui s’attache au Seigneur est avec lui un seul esprit » (1 Corinthiens 6: 17).

Notre esprit régénéré en Christ reçoit alors la parfaite justice de Dieu.

« … nous qui croyons en celui qui a ressuscité des morts Jésus notre Seigneur,lequel a été livré pour nos offenses, et est ressuscité pour notre justification. Etant donc justifiés par la foi, nous avons la paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus-Christ, à qui nous devons d’avoir eu par la foi accès à cette grâce, dans laquelle nous demeurons fermes, et nous nous glorifions dans l’espérance de la gloire de Dieu » (Romains 4: 24-25 – 5: 1-2).

C’est la résurrection de Christ qui nous rend justes devant Dieu. Non seulement nous sommes rendus justes, mais nous devenons, dans notre esprit, parfaite justice de Dieu en Christ!

« Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées; voici, toutes choses sont devenues nouvelles.Et tout cela vient de Dieu, qui nous a réconciliés avec lui par Christ, et qui nous a donné le ministère de la réconciliation. Car Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec lui-même, en n’imputant point aux hommes leurs offenses, et il a mis en nous la parole de la réconciliation. Nous faisons donc les fonctions d’ambassadeurs pour Christ, comme si Dieu exhortait par nous; nous vous en supplions au nom de Christ: Soyez réconciliés avec Dieu! Celui qui n’a point connu le péché, il l’a fait devenir péché pour nous, afin que nous devenions en lui justice de Dieu » (2 Corinthiens 5: 17-21).

La résurrection de Christ est le point culminant de la puissance de Dieu!

Cette puissance, « Il l’a déployée en Christ, en le ressuscitant des morts, et en le faisant asseoir à sa droite dans les lieux célestes, au-dessus de toute domination, de toute autorité, de toute puissance, de toute dignité, et de tout nom qui se peut nommer, non seulement dans le siècle présent, mais encore dans le siècle à venir. Il a tout mis sous ses pieds, et il l’a donné pour chef suprême à l’Eglise,qui est son corps, la plénitude de celui qui remplit tout en tous » (Éphésiens 1: 20-23).

La résurrection du Seigneur Jésus ne concerne donc pas simplement Sa résurrection personnelle. Mais il s’agit, en Christ et avec Christ, de la résurrection générale de tous ceux qui doivent hériter du salut éternel, quelle que soit leur place future dans l’éternité!

En effet, personne ne peut être sauvé sans passer par la nouvelle naissance de son esprit (Jean 3: 3). Cette nouvelle naissance est accordée à tous ceux qui se sont repentis de leurs péchés, et qui ont accepté comme Sauveur Celui qui est mort sur la croix pour expier leurs péchés. C’est alors que Dieu fait passer leur esprit, qui était plongé dans la mort spirituelle, par une glorieuse résurrection, par la puissance du Saint-Esprit.

Le Saint-Esprit est réellement LA Puissance de Résurrection de Dieu! Et, par la grâce de Dieu, cette Puissance de Résurrection vient résider en nous dès notre nouvelle naissance!

C’est le Saint-Esprit, par Sa Puissance, qui nous révèle et nous conduit dans toute la Vérité! C’est le Saint-Esprit qui fait passer dans tout notre être tout ce que Jésus nous a acquis à la croix! C’est le Saint-Esprit qui nous console, nous édifie et nous exhorte! C’est encore le Saint-Esprit qui nous guérit, en transmettant Sa Vie de résurrection à toutes les cellules de notre corps! C’est le Saint-Esprit qui ressuscitera notre corps mortel! En attendant, Il veut le vivifier et le fortifier.

« Et si Christ est en vous, le corps, il est vrai, est mort à cause du péché, mais l’esprit est vie à cause de la justice. Et si l’Esprit de celui qui a ressuscité Jésus d’entre les morts habite en vous, celui qui a ressuscité Christ d’entre les morts rendra aussi la vie à vos corps mortels par son Esprit qui habite en vous » (Romains 8: 10-11).

La bonne traduction, à la place de « rendra la vie, » devrait plutôt être « vivifiera, transmettra la vie. »

Réalisons, frères et soeurs qui avons reçu Christ comme Sauveur, que notre esprit est déjà ressuscité à la Vie éternelle!

Notre esprit régénéré est déjà dans l’état où il sera pour l’éternité! Notre corps physique n’est pas encore ressuscité, mais notre esprit l’est! Habituons-nous à nous considérer comme des créations nouvelles, déjà ressuscitées en Christ à la Vie éternelle!

Quand le corps physique de tous ceux qui font partie de l’Épouse de Christ va-t-il ressusciter? Au moment de l’enlèvement, lorsque nous monterons à la rencontre du Seigneur dans les airs!

Ceux qui sont morts en Christ, et qui étaient prêts pour être enlevés, ressusciteront les premiers, au son de la dernière trompette. Et tous les vivants en Christ, qui seront prêts à être enlevés, ne connaîtront pas la mort physique. Mais leur corps mortel sera transformé en un clin d’oeil en corps immortel et glorieux, à l’image du corps ressuscité du Seigneur Jésus. Et ils monterons alors tous ensemble à Sa rencontre.

« Car, si nous croyons que Jésus est mort et qu’il est ressuscité, croyons aussi que Dieu ramènera par Jésus et avec lui ceux qui sont morts. Voici, en effet, ce que nous vous déclarons d’après la parole du Seigneur: nous les vivants, restés pour l’avènement du Seigneur, nous ne devancerons pas ceux qui sont morts. Car le Seigneur lui-même, à un signal donné, à la voix d’un archange, et au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel, et les morts en Christ ressusciteront premièrement. Ensuite, nous les vivants, qui serons restés, nous serons tous ensemble enlevés avec eux sur des nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur » (1 Thessaloniciens 4: 14-17).

« Voici, je vous dis un mystère: nous ne mourrons pas tous, mais tous nous serons changés, en un instant, en un clin d’oeil, à la dernière trompette. La trompette sonnera, et les morts ressusciteront incorruptibles, et nous, nous serons changés. Car il faut que ce corps corruptible revête l’incorruptibilité, et que ce corps mortel revête l’immortalité. Lorsque ce corps corruptible aura revêtu l’incorruptibilité, et que ce corps mortel aura revêtu l’immortalité, alors s’accomplira la parole qui est écrite: La mort a été engloutie dans la victoire » (1 Corinthiens 15: 51-54).

Il fallait que Christ ressuscité sorte le premier du tombeau! Mais Il a entraîné dans Sa résurrection tous ceux qui devaient ressusciter pour la Vie éternelle.

« Mais maintenant, Christ est ressuscité des morts, il est les prémices de ceux qui sont morts » (1 Corinthiens 15: 20).

Il est intéressant de savoir que Christ est ressuscité le jour même de la Fête des Prémices, au cours de laquelle on venait présenter au Temple une gerbe de quelques épis de la première récolte.

Christ est mort le jour de la Fête de la Pâque. Il a été enseveli le soir même, c’est à dire au début du premier jour de la Fête des Pains sans Levain, qui durait sept jours.

Pendant la durée de la Fête des Pains sans Levain, au premier jour de la semaine qui suivait le sabbat de la Pâque, était célébrée la Fête des Prémices.

Jésus est donc ressuscité trois nuits et trois jours plus tard, au début de la soirée du samedi qui suivait la Fête de la Pâque, c’est-à-dire au début du premier jour de la semaine.

Cela nous permet à présent de passer en revue quelles sont les sept résurrections dont parle la Bible.

La première de ces résurrections concerne celle de plusieurs saints, qui ressuscitent au moment de la mort de Jésus, mais qui ne sortent de leurs tombeaux qu’après la résurrection de Jésus. Il fallait en effet que ce soit le Seigneur qui sorte du tombeau le premier.

« Jésus poussa de nouveau un grand cri, et rendit l’esprit. Et voici, le voile du temple se déchira en deux, depuis le haut jusqu’en bas, la terre trembla, les rochers se fendirent, les sépulcres s’ouvrirent, et plusieurs corps des saints qui étaient morts ressuscitèrent. Etant sortis des sépulcres, après la résurrection de Jésus, ils entrèrent dans la ville sainte, et apparurent à un grand nombre de personnes » (Matthieu 27: 50-53).

Qui sont ces saints morts qui ressuscitent? Nous l’ignorons. Ce sont quelques saints de l’ancienne alliance, choisis pour faire partie, avec Christ, de cette première « gerbe » des prémices de ceux qui sont ressuscités pour la Vie éternelle.

La seconde de ces résurrections est celle du Seigneur Jésus.

La troisième de ces résurrections est celle de tous les membres de l’Épouse de Christ, juste avant leur enlèvement. C’est cette résurrection que vont bientôt connaître tous les disciples de Christ qui se sont préparés au retour de leur Seigneur.

Après l’enlèvement de l’Épouse, va commencer le temps de la Grande Tribulation, qui doit durer sept ans.

La quatrième de ces résurrections est celle des deux témoins de l’Apocalypse, qui doivent exercer leur ministère pendant la deuxième moitié de la Tribulation.

« Je donnerai à mes deux témoins le pouvoir de prophétiser, revêtus de sacs, pendant mille deux cent soixante jours. Ce sont les deux oliviers et les deux chandeliers qui se tiennent devant le Seigneur de la terre. Si quelqu’un veut leur faire du mal, du feu sort de leur bouche et dévore leurs ennemis; et si quelqu’un veut leur faire du mal, il faut qu’il soit tué de cette manière. Ils ont le pouvoir de fermer le ciel, afin qu’il ne tombe point de pluie pendant les jours de leur prophétie; et ils ont le pouvoir de changer les eaux en sang, et de frapper la terre de toute espèce de plaie, chaque fois qu’ils le voudront. Quand ils auront achevé leur témoignage, la bête qui monte de l’abîme leur fera la guerre, les vaincra, et les tuera. Et leurs cadavres seront sur la place de la grande ville, qui est appelée, dans un sens spirituel, Sodome et Egypte, là même où leur Seigneur a été crucifié. Des hommes d’entre les peuples, les tribus, les langues, et les nations, verront leurs cadavres pendant trois jours et demi, et ils ne permettront pas que leurs cadavres soient mis dans un sépulcre. Et à cause d’eux les habitants de la terre se réjouiront et seront dans l’allégresse, et ils s’enverront des présents les uns aux autres, parce que ces deux prophètes ont tourmenté les habitants de la terre. Après les trois jours et demi, un esprit de vie, venant de Dieu, entra en eux, et ils se tinrent sur leurs pieds; et une grande crainte s’empara de ceux qui les voyaient. Et ils entendirent du ciel une voix qui leur disait: Montez ici! Et ils montèrent au ciel dans la nuée; et leurs ennemis les virent » (Apocalypse 11: 3-12).

Qui sont ces deux témoins? Nous ne le savons pas. Toutefois, nous pouvons faire l’hypothèse qu’il s’agira d’Enoch et d’Elie, les deux seuls êtres humains à ne pas avoir connu la mort, mis à part les saints de l’Épouse qui seront enlevés vivants.

Or la Bible nous dit ceci:

« Et comme il est réservé aux hommes de mourir une seule fois, après quoi vient le jugement,de même Christ, qui s’est offert une seule fois pour porter les péchés de plusieurs, apparaîtra sans péché une seconde fois à ceux qui l’attendent pour leur salut » (Hébreux 9: 27-28).

Comme il est réservé à tous les hommes de mourir une fois, serait-il juste que ces deux hommes n’aient pas connu la mort?

La cinquième de ces résurrections est celle de tous les saints qui ont vécu depuis l’époque d’Adam jusqu’à Christ, avant la nouvelle alliance dans le sang de Jésus et l’institution de l’Eglise du Seigneur.

En effet, tous ces saints doivent être invités aux noces de l’Agneau, en tant qu’amis de l’Epoux, et non pas en tant que membres de l’Épouse.

Ces saints doivent ressusciter avant les noces de l’Agneau, à la fin de la Tribulation. C’est ce qui est évoqué dans le passage suivant:

« Les nations se sont irritées; et ta colère est venue, et le temps est venu de juger les morts, de récompenser tes serviteurs les prophètes, les saints et ceux qui craignent ton nom, les petits et les grands, et de détruire ceux qui détruisent la terre » (Apocalypse 11: 18).

Cette récompense des prophètes, des saints et de tous ceux qui ont craint de nom de l’Eternel, n’est autre que leur résurrection.

Jésus a dit:

« Or, je vous déclare que plusieurs viendront de l’orient et de l’occident, et seront à table avec Abraham, Isaac et Jacob, dans le royaume des cieux » (Matthieu 8: 11).

La table dont parle le Seigneur est celle des noces de l’Agneau.

Quand donc doivent se dérouler ces noces de l’Agneau? Voici ce que déclare le Livre de l’Apocalypse, lors du retour de Jésus sur la terre, accompagné de tous Ses saints, à la fin de la Grande Tribulation:

« Et j’entendis comme une voix d’une foule nombreuse, comme un bruit de grosses eaux, et comme un bruit de forts tonnerres, disant: Alléluia! Car le Seigneur notre Dieu tout-puissant est entré dans son règneRéjouissons-nous et soyons dans l’allégresse, et donnons-lui gloire; car les noces de l’agneau sont venues, et son épouse s’est préparée, et il lui a été donné de se revêtir d’un fin lin, éclatant, pur. Car le fin lin, ce sont les oeuvres justes des saints. Et l’ange me dit: Ecris: Heureux ceux qui sont appelés au festin de noces de l’agneau! » (Apocalypse 19: 6-9).

Si les noces de l’Agneau ne sont venues qu’à ce moment-là, c’est qu’elles n’étaient pas encore venues, car tous les invités aux noces n’étaient pas encore ressuscités!

Les noces de l’Agneau se dérouleront donc au début du Millenium, au moment où le Seigneur Jésus entrera dans Son règne.

La sixième de ces résurrections est celle de tous les martyrs de tous les temps, sauf, bien entendu, les martyrs membres de l’Épouse, qui sont déjà ressuscités au moment de l’enlèvement.

« Et je vis les âmes de ceux qui avaient été décapités à cause du témoignage de Jésus et à cause de la parole de Dieu, et de ceux qui n’avaient pas adoré la bête ni son image, et qui n’avaient pas reçu la marque sur leur front et sur leur main. Ils revinrent à la vie, et ils régnèrent avec Christ pendant mille ans » (Apocalypse 20: 4).

Parmi tous ces martyrs, figurent donc en particulier tous les chrétiens nés de nouveau, mais qui n’étaient pas prêts à être enlevés. Restés sur la terre après l’enlèvement, ils n’ont pas perdu leur salut, s’ils n’ont pas accepté la marque de la Bête. Mais, en refusant cette marque, ils seront mis à mort par l’Antichrist, et feront partie des martyrs de la Tribulation, dont parle aussi Apocalypse 7: 14.

Ces six premières résurrections font partie, ensemble, de ce que la Bible appelle « la première résurrection, » car toutes ces résurrections se produisent avant le règne de mille ans de Christ sur la terre actuelle. Tous ceux qui bénéficieront de cette « première résurrection » régneront avec Christ, et ont l’assurance de ne pas connaître la seconde mort, ce qui n’est pas le cas de tous ceux qui vont faire partie de la septième et dernière résurrection.

« Heureux et saints ceux qui ont part à la première résurrection! La seconde mort n’a point de pouvoir sur eux; mais ils seront sacrificateurs de Dieu et de Christ, et ils régneront avec lui pendant mille ans » (Apocalypse 20: 6).

La septième de ces résurrections est la résurrection finale, devant le Grand Trône Blanc, de tous les morts qui ne sont pas encore ressuscités.

« Puis je vis un grand trône blanc, et celui qui était assis dessus. La terre et le ciel s’enfuirent devant sa face, et il ne fut plus trouvé de place pour eux. Et je vis les morts, les grands et les petits, qui se tenaient devant le trône. Des livres furent ouverts. Et un autre livre fut ouvert, celui qui est le livre de vie. Et les morts furent jugés selon leurs oeuvres, d’après ce qui était écrit dans ces livres. La mer rendit les morts qui étaient en elle, la mort et le séjour des morts rendirent les morts qui étaient en eux; et chacun fut jugé selon ses oeuvres. Et la mort et le séjour des morts furent jetés dans l’étang de feu. C’est la seconde mort, l’étang de feu. Quiconque ne fut pas trouvé écrit dans le livre de vie fut jeté dans l’étang de feu » (Apocalypse 20: 11-15).

Cela signifie que certains seront trouvés écrits dans le Livre de Vie, et pas les autres. Ceux qui ressusciteront à ce moment-là ne seront donc pas tous perdus. Certains ressusciteront pour la vie éternelle, et les autres pour la perdition. En fait, tous ceux qui sont perdus ressuscitent à la septième résurrection. Jusque-là, aucun perdu n’avait ressuscité. Tous ceux qui sont perdus seront jetés dans le lac de feu et de soufre, qui est la seconde mort.

Cette septième résurrection est appelée la « seconde résurrection, » car elle se produit après le règne de mille ans de Christ. Contrairement à tous ceux qui font partie de la première résurrection, ceux qui ressuscitent lors de la seconde résurrection n’ont pas tous la garantie d’être sauvés.

Quels sont ceux qui vont alors ressusciter pour la vie éternelle? Les bébés avortés, les petits enfants morts en bas âge, tous ceux qui ont pu recevoir le salut au cours de la Tribulation, tous ceux qui l’ont reçu pendant le règne de mille ans, et tous les chrétiens passés par une nouvelle naissance, mais qui ne pouvaient pas faire partie de l’Épouse, parce qu’ils n’étaient pas passés par les baptêmes d’eau et d’Esprit.

En effet, nous devons bien comprendre que les deux premiers commandements que le Seigneur a adressés à tous ceux qui se sont repentis et qui L’ont accepté comme Sauveur, ont été les suivants: se faire baptiser d’eau par immersion, au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et recevoir le baptême de l’Esprit.

« Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit » (Matthieu 28: 19-20).

« Comme il se trouvait avec eux, il leur recommanda de ne pas s’éloigner de Jérusalem, mais d’attendre ce que le Père avait promis, ce que je vous ai annoncé, leur dit-il;car Jean a baptisé d’eau, mais vous, dans peu de jours, vous serez baptisés du Saint-Esprit » (Actes 1: 4-5).

Les apôtres étaient tellement soucieux d’obéir à ces deux commandements du Seigneur qu’ils n’hésitaient pas à baptiser d’eau tout nouveau converti dans l’heure même qui suivait leur conversion. Et ils priaient immédiatement avec eux pour qu’ils reçoivent le baptême de l’Esprit.

Nous sous-estimons trop souvent l’importance capitale de notre obéissance aux commandements du Seigneur, dès que nous en avons connaissance! Le Seigneur est patient, mais ne prenons pas de risques spirituels inutiles, en tardant à Lui obéir!

Dieu voit les coeurs, et Il sait que beaucoup de Ses disciples n’ont pas été correctement enseignés concernant ces baptêmes d’eau et d’Esprit, ou croient les avoir reçus, alors qu’ils n’ont pas été effectués comme le Seigneur l’a demandé. Nous pouvons penser qu’Il leur fera la grâce de leur conserver le salut qu’ils ont reçu par la repentance et la foi en Jésus. Mais ils ne feront pas partie de l’Épouse.

Toutefois, leur salut peut être remis en cause si, lorsqu’on leur présente la vérité, ils persévèrent à la refuser jusqu’à leur mort. Car le Seigneur a bien dit:

« Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé, mais celui qui ne croira pas sera condamné » (Marc 16: 16).

Le brigand sur la croix a été sauvé sans être baptisé, mais il lui était impossible de l’être. Il aurait certainement été baptisé s’il avait vécu. Le problème se pose donc lorsqu’on annonce à un nouveau converti qu’il doit être baptisé par immersion, et qu’il le refuse, sous prétexte qu’il a été baptisé bébé dans une dénomination « chrétienne. » Toutefois, si c’est quelqu’un qui aime la vérité, le Seigneur finira par le convaincre, et il finira par obéir!

Le fait de faire partie de ceux qui ressuscitent en tant qu’Épouse de Christ est extrêmement important en ce qui concerne notre place dans l’éternité. En effet, l’Apocalypse nous révèle que la demeure finale de l’Épouse de Christ sera la Nouvelle Jérusalem.

« Et je vis descendre du ciel, d’auprès de Dieu, la ville sainte, la nouvelle Jérusalem, préparée comme une épouse qui s’est parée pour son époux » (Apocalypse 21: 2).

En revanche, tous les sauvés qui ressuscitent lors de la septième (ou deuxième) résurrection, feront partie des nations de sauvés qui habiteront sur la nouvelle terre.

« Les nations qui auront été sauvées marcheront à sa lumière, et les rois de la terre y apporteront leur gloire » (Apocalypse 21: 24).

Qui sont ces nations qui auront étés sauvées(Cette expression ne figure pas dans certaines traductions, mais figure bien dans les manuscrits originaux). Ce sont justement tous ceux qui ressusciteront pour la vie éternelle, lors de la dernière résurrection.

J’ai conscience que cette étude ne représente qu’un survol rapide du thème de la résurrection des morts. Plusieurs points non essentiels n’ont pas été abordés. Toutefois, je crois que, même dans son imperfection, cet article devrait motiver beaucoup de lecteurs à achever leur sanctification dans la crainte de Christ, afin d’être prêts à être enlevés en tant que membres de Son Épouse, ce qui représente de loin le meilleur de ce que le Seigneur peut offrir aux hommes!

En conclusion, voici un court rappel des conditions que le Seigneur nous demande de remplir, pour faire partie de Son Épouse:

1. Etre né de nouveau, par la repentance et la foi en Christ.

2. Etre baptisé d’eau par immersion, au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Ce n’est pas compliqué à faire!

3. Etre baptisé du Saint-Esprit. Il suffit pour cela de demander au Seigneur de nous remplir de Son Esprit, et de croire qu’Il nous a rempli dès que nous le Lui avons demandé. Les signes qui accompagnent ce baptême suivront après!

Tous ceux qui sont nés de nouveau en Christ ont reçu le Saint-Esprit, mais tous ne sont pas remplis automatiquement du Saint-Esprit à la nouvelle naissance (Actes 8: 14-17 ou 19: 2-6). Dieu ne violera pas le libre-arbitre de Ses enfants, et ne va pas les remplir de Son Esprit sans qu’ils le Lui demandent (Luc 11: 13).

4. Persévérer dans une vie de sanctification jusqu’au bout (Actes 2: 42).

Nous ne sommes ni sauvés ni enlevés par nos oeuvres! Mais nous sommes sauvés, et nous serons enlevés, par grâce, au moyen de la foi. Et, parce que nous avons été sauvés, nous nous efforçons d’accomplir les oeuvres que le Seigneur a préparées pour nous, et d’obéir à tout ce qu’Il nous a ordonné, par amour pour Lui!

Si nous chutons, nous reconnaîtrons nos fautes, nous nous relèverons, et nous repartirons avec notre Seigneur! Il ne Se lassera jamais de nous pardonner, de nous fortifier, et de nous rendre inébranlables! A Lui soit toute la gloire aux siècles des siècles!

« Et l’Esprit et l’Épouse disent: Viens! » (Aocalypse 22: 17).

45 Responses to B300-Après la croix, la résurrection!

  1. Francine dit :

    Bonjour frère Henri, mes salutations aussi à votre épouse, merci beaucoup pour votre dévouement à encourager par vos enseignements les enfants de Dieu. Frère Henri, j’aimerais savoir s’il est possible d’entrer en contact par votre intermédiaire avec des enfants de Dieu du Québec que vous connaissez peut-être. J’apprécierais vraiment de vivre une réelle communion d’esprit, dans l’amour véritable du Christ. Depuis le début de ma vie chrétienne, j’aspire à vivre et à connaître l’église des Actes et, depuis le mois de décembre, que le Seigneur Jésus-Christ m’a conduite à écouter vos enseignements, Dieu a refait jaillir cette espérance; sinon, quel est le but de cette vie?

    J'aime

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Merci, chère soeur! Que le Seigneur touche le coeur de ceux et celles qui pourront lire ton message au Québec. Ceux qui voudront y répondre, je les mettrai en contact avec toi! Laissons le Seigneur conduire! Le but de notre vie sur cette terre, c’est de servir le Seigneur et d’être Ses témoins fidèles! Sois bénie!

      J'aime

      • Francine dit :

        Très bien, vous avez raiso je laisserai le Seigneur Jésus-Christ diriger, il est tout-puissant pour accomplir sa volonté parfaite en son temps. Je vais abandonner avec foi, et le meilleur s’accomplira, quelle que soit sa réponse. Que la volonté parfaite du Seigneur s’accomplisse pour vous et votre famille,qu’il vous protège et vous fortifie puissamment par son esprit, amen.

        J'aime

      • Henri Viaud-Murat dit :

        Amen, chère soeur, quand on abandonne une affaire entre les mains du Seigneur, Il S’en occupe infiniment bien mieux que nous!

        J'aime

      • MARDI Jacobi dit :

        Bien dit frère Henri! J’espère que le Seigneur te conduira bien, soeur Francine, vers des chrétiens fidèles du Québec. Je voulais juste informer qu’il me semble qu’il y avait eu une même demande de ce type le mois dernier, je crois, venant d’une personne du Québec également dans les commentaires (à vérifier). Salutations à tous depuis le Sud-Est de la France!

        J'aime

      • Henri Viaud-Murat dit :

        Oui, il y en a eu une, mais j’attends que les candidats à une mise en relation se manifestent!

        J'aime

  2. tinanomen dit :

    Merci cher Henri pour cette réponse précise et claire.. Oui cela me travaillait déjà. Et je demande au Saint-Esprit de me guider et de me préparer. En effet dans mon entourage je n’ai personne qui pourrait m’accompagner, d’autant plus que notre église est contre.

    J'aime

  3. tinanomen dit :

    Bonjour frère Henri, mon cœur est toujours en paix en lisant ou en écoutant vos enseignements. Ils sont expliqués avec simplicité, et je remercie le ciel pour vos dons d’enseignement. Je suis en ce moment dans une période où mes convictions ne coïncident plus à la communauté où Dieu m’a placée: dont le baptême d’eau. En effet, en lisant la Bible surtout dans les Actes des Apôtres, je comprends que ceux qui se repentent réellement de cœur sont baptisés par immersion (plonger). En aucun cas on parle de goutte d’eau. Cependant, Frère Henri, expliquez-moi SVP la valeur du baptême des bébés ou enfants? Car c’est vrai, si je ne me trompe pas, la Bible n’a pas parlé de baptiser les enfants. Certains évoqueront le passage: « Laissez venir à moi aussi les enfants… » Je suis triste que si je décide un jour de faire mon baptême par immersion, ma communauté voit cela comme rejet de la bénédiction de mon baptême étant bébé. En toute humilité, je suis imparfaite, Jésus veut que je change, et abandonne ma vie passée… J’ai aussi à côté de tout cela un combat à mener, dont mon couple qui n’est toujours pas légalisé (et cela malgré un enfant et 16 ans de vie commune). Je te remercie d’avance, frère, pour le temps que tu prendras à me répondre. Soyez béni.

    J'aime

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Chère soeur, le baptême des bébés ne repose sur aucune base biblique! On n’en voit aucun exemple dans le Nouveau Testament. Ce n’est que l’une des nombreuses traditions humaines qui ont déformé la Vérité de Dieu. Dans la Bible, tous les baptisés en Christ sont des adultes qui ont entendu et accepté le message de l’Evangile (ou des jeunes en état de le comprendre). Quand Jésus a dit: « Laissez venir à moi les petits enfants, » ce n’était pas pour les baptiser, mais pour les bénir! En revanche, un enfant encore jeune peut avoir parfaitement compris qu’il est pécheur et que Jésus est mort pour son péché, et beaucoup de jeunes enfants pourraient être baptisés plus tôt qu’on ne l’impose dans certaines églises! En ce qui te concerne, ton baptême étant bébé n’est pas en accord avec la volonté du Seigneur, et il faut donc, chère soeur, que tu acceptes sans tarder de te faire baptiser par immersion car, pour Dieu, tu n’es pas baptisée. Ce ne sera pas « rejeter la bénédiction » de ton baptême de bébé, ce sera te mettre en accord avec la Parole du Seigneur! Qu’Il te donne donc une conviction claire, et qu’Il bénisse aussi ton couple et ta famille, afin que vous marchiez tous d’un commun accord dans la Vérité!

      Aimé par 1 personne

  4. frère Jean dit :

    Amen, viens Seigneur Jésus. Gardons notre place d’Épouse de Christ. Mais je vais prier pour que le Seigneur me révèle où auront lieu les noces de l’agneau. Je vais aussi méditer la première résurrection des saints, après la mort de Jésus-Christ. Frère Jean.

    J'aime

  5. Christiane dit :

    Merci mon frère pour cet article combien merveilleux, et c’est mon but, je veux connaître mon Seigneur, c’est aussi me prière quotidienne. Comment peut-on être Son Épouse, si on ne connaît pas notre Époux? Je veux garder mon premier amour, et qu’Il Se révèle puissamment à moi, qu’Il soit mon désir, Celui que je mets en 1er dans toutes choses, Celui qui m’aime comme le Père L’aime, et que Lui-même m’aime comme le Père L’aime! Alleluia, à Lui toute la gloire!

    J'aime

  6. Jean eudes dit :

    Grand frère, donc la comparution de l’Église devant le tribunal de Christ aurait lieu durant le temps de son enlèvement (dans le ciel), pendant que sur la terre la grande tribulation se déroulera? J’ai bien compris?

    J'aime

  7. Evelyne dit :

    Bonjour Henri, L’expression « Il lui a été donné de se revêtir d’un fin lin, éclatant, pur » ne représente donc pas la robe de justice dont Dieu nous a revêtus à notre nouvelle naissance? La suite du verset nous dit que ce lin ce sont les œuvres justes des saints: donc, notre robe de justice doit être « ornée » d’œuvres spirituelles accomplies avec de « l’or, de l’argent, des pierres précieuses »? Merci pour ton avis.

    J'aime

    • Henri Viaud-Murat dit :

      L’Eglise qui revient est l’Epouse ressuscitée. A notre nouvelle naissance, seul notre esprit était juste et saint, pas encore notre âme et notre corps. A la résurrection, notre être entier devient juste et saint. Avant le retour de Jésus sur la terre, l’Eglise sera passée devant le tribunal de Christ, où toutes les oeuvres faites dans la chair auront été brûlées. L’Eglise qui revient régner avec Christ est parfaite en tous points!

      J'aime

      • Evelyne dit :

        Merci pour ta réponse. Je lis qu’il y a un tribunal pour la future Epouse et un autre tribunal pour les morts après l’enlèvement (le Jugement dernier). Mais qu’en est-il pour les Saints de l’Ancienne Alliance? Y aura-t-il un tribunal pour eux? Merci.

        J'aime

      • Henri Viaud-Murat dit :

        Il est dit simplement qu’après la mort, vient le jugement (Hébreux 9: 27). Pour tous. Donc pour eux aussi, mais la Bible ne donne pas de détails!

        J'aime

  8. Julie dit :

    Amen, merci frère Henri, pour ce rappel, que le nom du Seigneur soit glorifié.

    J'aime

  9. jcerber dit :

    Et l’Esprit et l’Epouse disent: Viens Seigneur! Nous disons Oui, amen! À celui qui nous aime et nous a rachetés par Son sang précieux, Lui qui a pris nos péchés, nos malédictions, nos maladies, nos douleurs. Qui a fait de nous une nouvelle création, au point que nous pouvons dire, avec le psalmiste, que tu Tu as fais de nous une une créature si merveilleuse, que mon âme le reconnaît bien! Qui nous a rétablis dans notre statut de fils dans Sa maison! À celui qui est le premier-né de toute la création, l’agneau immolé qui a reçu de notre Père l’autorité suprême, le Seigneur des Seigneurs, le Roi des rois. Qui nous a fait assoir avec Lui dans les lieux célestes, qui nous préserve de toute chute. Qui a fait de nous un royaume de sacrificateurs pour Dieu Son Père, qui nous prépare une place avec Lui. Comment ne pas L’adorer, L’exalter, Le magnifier, Le louer, Le bénir! Nous attendons notre réunion avec Lui, à Ses noces. Qu’est-ce que ce sera merveilleux, tellement merveilleux que je n’arrive pas à l’imaginer (les mots me manquent). Nous voulons être là où Il est, dans Sa présence, (Il est déjà en nous). Et déjà nous ressentons les prémices de cette réunion! Oui, Seigneur Jésus-Christ de Nazareth, viens nous chercher! Alléluia, Amen! Que la paix de notre Seigneur soit notre partage.
    Mon frère Henri que j’aime dans le Seigneur, merci pour ce message exact de l’écriture.

    J'aime

  10. Marcel dit :

    Bonjour frère Henri, Il y a une question que j’aimerais te poser concernant les noces de l’Agneau. Beaucoup de prédicateurs, pasteurs, docteurs, évangélistes… disent, affirment que les noces de l’Agneau se dérouleront au Ciel, juste après l’enlèvement de l’Eglise/Épouse de Christ. Tu écris: les Saints de la 5ème résurrection doivent ressusciter avant les noces de l’Agneau, à la fin de la (grande) Tribulation, ce qui est évoqué dans Apocalypse 11: 18. « Les noces de l’Agneau se dérouleront donc au début du Millénium, au moment où le Seigneur Jésus entrera dans Son règne, car tous les invités aux noces doivent être ressuscités. » Or le Millénium, si j’ai bien compris, c’est bien le règne de Jésus-Christ, l’Agneau de Dieu sur la terre actuelle durant 1000 ans, non? Peut-on en déduire que les noces de l’Agneau se feront aussi sur la terre, puisqu’elles auront lieu juste au début du Millénium? A moins qu’il n’y ait une simultanéité entre ce qui se passe au Ciel et ce qui se passe sur la terre? J’avoue que je suis un peu perplexe. Peux-tu s’il te plaît m’éclairer à ce sujet? Je te remercie d’avance. Sois béni!

    J'aime

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Cher frère, Apoc 19: 7-9 dit clairement que les noces de l’Agneau ne sont pas encore venues lors du retour du Seigneur pour commencer Son règne de mille ans. Nous ne savons pas si ces noces se déroulement au Ciel ou sur la terre. Mais ce que l’on sait, c’est qu’au sortir de la Grande Tribulation, la terre sera tellement bouleversée qu’il est possible qu’elle ne fournisse pas un cadre très agréable pour ces noces, et qu’elles pourraient donc se dérouler au Ciel! Nous verrons! L’essentiel est d’y participer!

      Aimé par 1 personne

  11. Jean eudes dit :

    Aidez-moi toujours à mieux comprendre 1 Corinthiens 3: 12-15. DIEU vous bénisse!

    J'aime

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Justement, Paul parle ici de toutes les oeuvres que nous aurons accomplies pour le Seigneur. Il compare ce travail à la construction d’un édifice. Nous sommes, chacun pour notre part, l’édifice de Dieu, que nous devons bâtir sous Sa direction. Et l’Eglise est aussi l’édifice de Dieu, que nous bâtissons collectivement. Le seul fondement de cet édifice, c’est Jésus-Christ. Mais ensuite, nous devons bâtir la maison spirituelle de Dieu en employant des matériaux de valeur (or, argent et pierres précieuses), qui représentent les oeuvres accomplies dans l’esprit et conformément à la volonté de Dieu. Ces oeuvres-là nous permettront de recevoir une récompense. Mais si nous bâtissons avec des matériaux sans valeur (bois, foin, chaume), qui représentent les oeuvres accomplies dans la chair, ces ouvres-là seront brûlées au feu, et n’entraîneront aucune récompense. Ceux qui les auront accomplies seront sauvés comme au travers du feu, mais ils n’auront pas de récompenses dans l’éternité. Quelles sont ces récompenses? On ne le sait pas précisément. Si l’on me demandait ce que j’aimerais recevoir comme récompense, ce serait de travailler le plus près possible du Seigneur, que ce soit pendant le millenium ou dans l’éternité!

      Aimé par 1 personne

  12. Jean eudes dit :

    Amen! Viens, Seigneur Jésus! S’il vous plaît, grand frère Henri, à quel moment (temps) l’apôtre Paul fait-il référence ici: 1 Corinthiens 4: 5 ? Aidez-moi à mieux comprendre ce passage à la lumière de cet enseignement. Aussi de quel jugement nous exhorte-t-il à ne pas s’adonner? DIEU vous bénisse!

    J'aime

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Cher frère, c’est le contexte de ce verset qui nous permet de le comprendre. Paul vient de dire aux Corinthiens qu’il lui importe peu d’être jugé par eux, ou par un tribunal humain. Mais il sait qu’il y aura un jour un jugement divin, et que tous seront jugés. L’Eglise fidèle ne sera pas condamnée, mais elle devra passer devant le tribunal de Christ, où les oeuvres de chacun seront examinées, ainsi que les motivations avec lesquelles nous les aurons accomplies. Aussi, Paul les exhorte à ne juger de rien avant ce temps. Il veut parler d’un jugement charnel et humain. Car nous devons juger spirituellement, selon la vérité, au sens que nous devons discerner ce qui est bien ou mal devant Dieu. Mais nous ne devons pas juger selon l’apparence.

      Aimé par 1 personne

  13. Christine Nicouleau dit :

    Cher frère Henri, Le baptême au nom de Jésus, et souvent pratiqué, il est lui aussi la préfiguration de la mort et la résurrection en Jésus, est-il important d’utiliser la formule: « Au nom du père du fils et du Saint-Esprit? Jésus étant le chemin la vérité et la vie, il est celui qui nous sauve au travers de Sa mort et de Sa résurrection, être baptisé en Son nom, pourquoi ce serait une erreur? Merci de ta réponse. Fraternellement

    J'aime

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Chère soeur, Simplement parce que le Seigneur Lui-même a dit que nous devions baptiser au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit! (Matthieu 28: 19). Il aurait été facile pour Lui de nous demander de baptiser en Son nom, comme Il nous a demandé de prier le Père en Son nom! C’est une erreur d’interprétation que de baptiser au nom de Jésus! En effet, dans les Actes des Apôtres, quand il est écrit qu’ils baptisaient au nom du Seigneur, ou au nom de Jésus, ou au nom du Seigneur Jésus (les mentions diffèrent), il n’est pas question de la formule à prononcer. Mais cela signifie qu’ils faisaient le baptême comme le Seigneur l’avait demandé. Cela signifie aussi qu’en baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, les nouveaux convertis invoquaient publiquement le nom de Jésus (voir Actes 22: 16). Dans Colossiens 3: 17, Paul nous dit que tout ce que nous faisons, en paroles ou en actes, nous devons le faire « au nom du Seigneur Jésus. » Cela ne veut pas dire que nous devons prononcer à chaque fois la formule: « au nom de Jésus! » Mais cela signifie que nous devons parler et agir comme le Seigneur l’aurait fait Lui-même, et comme Il veut que nous le fassions. En outre, ceux qui baptisent « au nom de Jésus » sont souvent des anti-trinitaires, ou des partisans de la « secte » des « Jésus seul. » Au début du réveil Pentecôtiste, dans les années 1910-1920, le plus grand schisme de l’époque a été causé par ceux qui avaient brusquement reçu la « révélation » qu’il fallait dorénavant baptiser au nom de Jésus, et rebaptiser en ce nom tous ceux qui avaient été baptisés autrement! Ce fut la plus belle réussite de Satan pour diviser le Corps de Christ! Restons sur ce que le Seigneur nous a demandé!

      J'aime

      • Abraham dit :

        Oooh mon Dieu! Je me suis laissé berner, en faisant baptiser au nom de Jésus, après avoir été baptisé au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit plusieurs années auparavant. Je viens de demander pardon au Seigneur pour ce péché. Que dois-je faire de plus?

        J'aime

      • Henri Viaud-Murat dit :

        Cher frère, ne t’inquiète pas! Dieu voyait ton coeur, et avait vu que tu t’étais laisser influencer. Mais ton baptême précédent est toujours valable! Sois en paix, Jésus t’aime!

        Aimé par 1 personne

  14. malinous dit :

    Cher Frère Henri, Merci pour vos enseignements, je les écoute via youtube et je me suis rendue compte combien j’étais dans l’erreur sur bien des plans, que ce que l’on m’avait enseigné jusqu’alors n’était qu’une religion et pas l’évangile! Alors j’ai repris ma Bible est me suis mise à sa re-lecture assidûment! N’est-il pas écrit que faute de connaissance, mon peuple périt? J’ai quitté l’église que je fréquentais, car chaque dimanche mon coeur était dans une telle tristesse. Je ne comprenais pas pourquoi! Je pensais que cela était de ma faute. Jusqu’à la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Depuis lors, un poids énorme s’est envolé de mon coeur, j’ai renoué avec mon Seigneur Jésus-Christ une relation comme jamais auparavant! Le Saint-Esprit me guide dans mes choix et prise de décisions! Je suis seule, sans église, mais j’écoute vos messages, et jamais je n’ai été autant dans la joie et la paix. Je sais que mon Seigneur ne m’abandonnera jamais, et qu’Il va répondre à ma prière, à savoir trouver un petit groupe de chrétiens véritables qui recherche la sanctification, afin d’accomplir Ses oeuvres! De tout mon coeur Merci frère Henri!! Vous êtes une véritable bénédiction pour moi. Merci, Sylvie.

    Aimé par 2 personnes

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Chère soeur Sylvie, le Seigneur t’a rendu ta liberté, et Il te guidera vers ces chrétiens fidèles que tu souhaites rencontrer! Là où est l’Esprit, là est la liberté!

      Aimé par 1 personne

  15. Tabitha dit :

    Bonjour cher frère Henri, La première de ces résurrections concerne celle de plusieurs saints, qui ressuscitent au moment de la mort de Jésus, mais qui ne sortent de leurs tombeaux qu’après la résurrection de Jésus. Il fallait en effet que ce soit le Seigneur qui sorte du tombeau le premier. Cela veut dire que ces saints sont restés dans leur tombeau pendant 3 jours en attendant la résurrection du Seigneur? On a du mal à imaginer de nos jours, des vivants dans un tombeau, même si je crois que peut être les cercueils que l’on a de nos jours n’existaient pas!! Ces saints étaient-ils de l’ancienne alliance? Et lorsque que Jésus est monté au ciel, ces saints ressuscités ont donc continué à vivre sur la terre, n’est ce pas? Alors ma question est: de quelle résurrection feront-ils partie? Merci beaucoup pour tous tes enseignements, et que le Seigneur continue Son oeuvre en toi, fraternellement. Sois béni mon frère!

    Aimé par 1 personne

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Chère soeur, Des corps ressuscités n’ont pas besoin de tout ce dont nous avons besoin! Et les tombeaux de l’époque étaient souvent des grottes. Ils ne sont certainement pas restés sur la terre après l’ascension de Jésus, mais on n’en sait rien en fait. Ils font partie de la toute première résurrection! De la première gerbe des prémices des ressuscités!

      J'aime

  16. Mélanie dit :

    Amen et Hallelujah! Merci pour ce rappel mon frère! N’aurais tu pas inversé l’ordre des résurrections en plaçant celle de notre Seigneur Jésus en 2 ème position, étant le premier-né d’entre les morts, le premier ressuscité?

    J'aime

    • Henri Viaud-Murat dit :

      En fait, Jésus est le premier à être sorti du tombeau! Mais, d’après Matthieu, les quelques saints qui sont ressuscités avant Lui (peut-être pour signifier que c’est Sa mort qui nous donne la Vie), l’ont été au moment de Sa mort, mais ont dû attendre dans leurs tombeaux qu’Il soit ressuscité!

      Aimé par 1 personne

      • Mélanie dit :

        Merci, oui, je suis sur ce passage là, en ce moment même, et c’est ce que je me disais.. Comme Il le dit de Lui-Même » Je suis la Résurrection et la Vie »alors qu’importe la chronologie exacte du temps dans le hors-temps de l’Éternité!! En tout cas, quel Dieu extraordinaire nous servons pour l’Éternité!! Comment ne pas être dans la Joie constante..!!! Les mots sont faibles pour exprimer notre reconnaissance!!

        J'aime

  17. VIRGINIE JACOB dit :

    QUEL CADEAU DE DIEU DE NOUS SAUVER PAR GRÄCE ET PAS PAR NOS OEUVRES…! Merci Seigneur! Merci Henri pour ces profondes explications! Amen, sois béni, cher frère ainsi que ton épouse Carine! AMITIES FRATERNELLES.

    J'aime

  18. Alfaro Johana dit :

    Quand on lit ces enseignements, on est tout de suite interpellé. Que Le Seigneur nous garde toujours dans son chemin. Je souhaite que beaucoup puissent avoir accès à ces enseignements pour continuer à grandir dans la connaissance de notre Seigneur.

    J'aime

    • Marie-Jo dit :

      « Mais dans toutes ces choses, nous sommes plus que vainqueurs par celui qui nous a aimés. Car j’ai l’assurance que ni la mort ni la vie, ni les anges ni les dominations, ni les choses présentes ni les choses à venir, ni les puissances, ni la hauteur, ni la profondeur, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu manifesté en Jésus Christ notre Seigneur » (Rom 6: 37-39).
      Sur la base de Son oeuvre parfaite à la croix, de Sa résurrection, du Saint-Esprit oeuvrant en nous et de l’intercession sans relâche de notre Seigneur en faveur des Saints, fortifions-nous, relevons la tête et marchons comme Lui a marché ici-bas: dans une parfaite obéissance à notre Dieu. Nous obéissons non pour être sauvés mais c’est parce que nous sommes sauvés que nous obéissons: notre nouvelle nature a été programmée pour cela. Croyons-le. C’est aussi la preuve de notre amour pour Celui qui nous a offert un si grand salut. Comme a dit A. Murray dans « le Voile Déchiré »: « Ne nous attardons plus dans le parvis du temple, satisfaits d’avoir reçu le salut, entrons dans le Lieu Très Saint, au travers du voile déchiré, là où réside le Souverain Sacrificateur, pour y passer notre vie au service de notre Père et en Sa présence. C’est l’oeuvre de Christ et Il l’a mise à portée de chacun de nous. » C’est là que nous trouverons la grâce nécessaire pour continuer à nous sanctifier, à affronter les événements actuels et futurs sans crainte, et à être des témoins de Jésus auprès de notre entourage.
      Merci frère Henri d’affermir notre espérance dans l’oeuvre et les promesses de notre Seigneur. « Et c’est à cause de cela que je souffre ces choses; mais j’en ai point honte, car je sais en qui j’ai cru, et je suis persuadé qu’il a la puissance de garder mon dépôt jusqu’à ce jour-là » (2 Tim 1: 12).

      J'aime

  19. Evelyne dit :

    Bonjour Henri, Peux-me définir l’expression « participants de la nature divine »? Merci.

    J'aime

    • Henri Viaud-Murat dit :

      Chère soeur, c’est tout simplement recevoir une nouvelle nature qui est semblable à celle du Seigneur, et qui nous rend participants de Sa nature divine.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :